Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

République française… République de Turquie… vous n’en voyez pas le rapprochement ?

de : laurentgantner (ichlo)
lundi 8 décembre 2014 - 07h28 - Signaler aux modérateurs

Que deviennent nos valeurs et notre conception des notions de citoyenneté, de respect des Institutions quand le sens de la démocratie et de la République sont régulièrement mis en danger ?… lorsque des accords syndicaux ou internationaux sont sans cesse remis en question en vue d’être modifiés pour n’en ressortir qu’un peu plus avariés et ternis ?…

JPEG - 13.1 ko
Öcalan (dessin)
Dessin

6 décembre 2014

Si Öcalan devient de plus en plus précis quant à la notion de développement collectif d’un projet de société politique démocratique et pluraliste, universaliste et pacifiste, c’est qu’il ne compte pas reculer devant sa demande de respect du cessez-le-feu (mars 2013), devenue aujourd’hui la pièce principale de l’avenir des Kurdes de Turquie désormais bloqué et mis en péril par la situation de cette guerre contre le daesh, devenue le moindre des soucis d’Erdogan, plutôt enclin, hier et demain, à ouvrir du côté de sa frontière des boulevards au gang jihadiste dont les membres, plusieurs fois filmés dans des transports en commun en Turquie, font désormais le tour de la terre… Si l’Occident semble obtus à comprendre le double langage du Président turc Erdogan, avancé comme une relation fraternelle par excellence derrière un pantomime familial (« cousins Kurdes »), c’est qu’il n’a pas pris conscience du nombre d’arrestations et de mises à mort qui suivirent les manifestations en Turquie (et en Syrie aussi, notamment à Kobanê ?) où les Kurdes ne firent que demander qu’Erdogan exprime clairement sa position et acte concrètement sa prétendue participation à la guerre contre le daesh en osant les attaquer militairement au lieu de profiter d’une situation suffisamment grotesque où il deviendrait leur épouvantail pour régler définitivement ses comptes avec le PKK et en somme aussi, l’ensemble des Kurdes, qui semblait pourtant emprisonné de fait, avec le dossier Öcalan, à Imrali. C’est ce qu’il serait normalement convenu d’appeler communément « respect des engagements. » Mais chez-nous aussi, notamment au sujet d’accords syndicaux, on connaît aussi ça : l’incompréhensible paradoxe qui nous tient à vouloir toujours signer des accords pour mieux les bafouer ensuite, les retoucher, les modifier, en affaiblir la partie « revendications » pour finalement, au bout du raisonnement, faire de leurs quémandeurs et représentants des luttes, de vulgaires agitateurs irraisonnés, tous justes bons à être entendus mais pas écoutés, assassinés ou gardés à vue, voire peut-être même emprisonnés maintenant que le droit de grève est en suspension volatile autour de la cervelle du fascisme économique et sociale, même si politiquement, ils ne font toujours que prétendre qu’il ne fait que sommeiller… sauf sur l’île d’Imrali d’Öcalan où là, ça fait déjà 15 ans qu’il est passé (!)

Pourquoi signer des accords alors veut nous dire Öcalan sachant qu’il y a 99,99% de chances qu’ils ne soient pas respectés ?… Parce que la faible marge, ce 0,01% de chances qui restaient aux Kurdes de Turquie, débouche aujourd’hui sur une représentativité politique dans les élections locales, régionales et maintenant également nationales… Cette reconnaissance politique peut aussi être à double tranchant dans sa relation administrative avec Erdogan pour peut qu’on n’ait à craindre que lui soit demandé en retour le sacrifice du PKK et l’oubli d’Öcalan… Cette hypothèse étant bien improbable puisque maintenant l’existence politique étant reconnue aux Kurdes, adjoints à d’autres forces démocratiques, implique en retour une protection juridique de cette représentation d’élus politiques qui devrait s’étendre à l’ensemble des citoyens Kurdes, ce qui malheureusement et de manière toujours aussi incompréhensible n’est pas toujours le cas… À preuve du contraire, ces mêmes élus agressés violemment sur la voie publique alors qu’ils étaient venus marquer leur soutien aux demandes d’aides pour les combattants de Kobanê…

En conséquence de quoi, ces accords de cessez-le-feu signés avant le daesh ne devraient non pas seulement rester l’apanage d’un président autoritaire islamiste contre un peuple réparti sur quatre frontières mais s’inscrire d’urgence, dorénavant, pendant et surtout après ce daesh, à la table de la loi onusienne avec force de s’y contraindre !


Öcalan‬ ne se défaussera pas !… 5 décembre 2014

http://kurdishquestion.com/kurdista...

***

Une délégation de l’État est en contact régulier avec Abdullah ‎Öcalan‬ et le voit de temps en temps sur son île d’‪‎Imrali‬… Elle vous livre ses dernières réflexions sur l’avenir politique, le projet économique et social, démocratique et pluraliste, universaliste et pacifiste… Il insiste également sur l’importance de la reconnaissance des minorités opprimées… (comme les ‪‎Druzes‬ qui ne sont pas cités directement mais qui pourtant historiquement partagent une souffrance commune avec les‪ ‎Kurdes‬ par rapport à l’oppression de l’empire ‎Ottoman‬… ils sont « frères », bien plus que de simples « cousins » parce qu’avec la théorie d’‪‎Erdogan‬et sa politique à l’égard de ses cousins kurdes…)

Importance accordée aussi au combat de la démocratie et des libertés qui se joue à ‎Kobane‬ devenant le premier tournant de ce 21e siècle tout en voyant se jouer une certaine hypocrisie diplomatique autour (rajouterai-je presque) ;‪ ‎Kobani marque également la prépondérance des femmes Kurdes en armes…

La principale charpente de cette dernière entrevue avec Öcalan reste l’affirmation de la demande de « mise en oeuvre du projet démocratique » en tant que reconnaissance administrative et sociale actant la fin des violences… Pas nouveauté ou de nouvelle démocratie mais concrétisation d’un travail de longue haleine établi sur plusieurs décennies de lutte pour la reconnaissance Kurde… Fondé sur un solide programme politique et sous listes présentables aux élections représentatives du Parti, l’existence et la possibilité de vie kurdo-turque devient ainsi possible par une protection juridique indispensable… Au fil de ces entrevues, on s’aperçoit qu’Öcalan ne s’est pas laissé endormir et qu’il est plus que jamais déterminé à retrouver son statut de politologue que l’État turc lui a dérobé en l’enfermant à vie (après avoir échappé à la peine de mort), le vouant ainsi à jamais au rôle militaire qui permettrait au régime d’Erdogan d’autant le museler…

*****************

La ‪‎religion‬ est devenue dans les ‪‎Universités‬ en ‪‎Turquie‬ ce que l’‎Économie‬ est devenue dans les facs françaises : des ‎États-nation‬ pendus à un paradis fiscal turc !… ‎ParadisFiscaux‬

➢➣ « Après avoir résolu la question de la méthode, nous voyons que M.‪‎Öcalan‬ a analysé l’‪‎histoire‬ et la ‪‎philosophie‬ de la question à un degré qui gênerait presque toutes les universités du pays. »


‪‎Confédéralisme Démocratique‬

Liberté / Droits Des Femmes‬

‎PKK‬ – ‎YPG‬ – ‎YPJ‬ ‪‎Solution Politique Pour Le Kurdistan‬

WalidJoumblatt


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite