Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Blanchisserie RLD Les Lilas : on lache rien !

de : LO
samedi 3 janvier 2015 - 00h12 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

RLD-Les Lilas : grève contre la fermeture de la blanchisserie

Les 72 salariés de la blanchisserie des Lilas ont appris le 28 octobre dernier que le patron comptait fermer ce site. Après plusieurs actions ponctuelles, mercredi 24 décembre, les travailleurs ont décidé de se mettre en grève et de bloquer la production de la blanchisserie.

Aux Lilas, une grande partie des travailleurs ont plus de 50 ans et gagnent à peine plus du smic après 20, 30 ou 40 ans d’usine. Le patron propose 62 reclassements dans des sites à l’autre bout de la région parisienne tout en sachant pertinemment que la majorité des travailleurs ne pourra pas accepter. En fait, il veut licencier au moindre coût. Dans son plan (PSE), les indemnités de départ s’élèvent à moins de 6 000 euros pour ceux qui ont 20 ou 30 ans de maison et il ne propose que 9 mois de reclassement pour les plus de 50 ans et 6 mois pour les autres.

Loin d’être une entreprise en difficulté, RLD fait des millions de bénéfices chaque année grâce aux 2 100 travailleurs du groupe. Elle a d’ailleurs été rachetée en 2013 par un fonds d’investissements, Vermeer capital, attiré par l’odeur de l’argent. Son président expliquait alors : « Cette entreprise a toujours été en croissance depuis sa création et s’est particulièrement développée au cours des dernières années. Nous sommes confiants dans la croissance future du groupe compte tenu de ses fondamentaux très solides. » Et les actionnaires espèrent augmenter leurs profits en licenciant aux Lilas et en aggravant les charges de travail sur les autres sites. Ce qui n’a pas empêché le gouvernement de verser 1,6 million d’euros à RLD au nom du CICE en 2014 et de prévoir 2,4 millions supplémentaires en 2015.

Depuis une semaine, la quasi-totalité des travailleurs des Lilas sont donc en grève, y compris des femmes employées de longue date qui n’avaient jamais fait grève en 40 ans, mais qui refusent de se laisser jeter dehors sans rien, après avoir fait la fortune de leurs patrons. Et bien des grévistes ont décidé de se battre pour obtenir leurs droits et défendre leur dignité.

De son côté, la direction multiplie les gestes d’intimidation. Depuis vendredi soir, trois vigiles montent la garde devant les bureaux. Le patron régional est venu lui-même conduire un camion censé opérer une livraison. Mais même avec deux ou trois chefs, ils ne sont pas capables de remplacer le travail de dizaines d’ouvrières et de chauffeurs. Il leur faudrait en plus apprendre à trier le linge sale et à plier une centaine de tissus à la minute. Leurs tentatives, loin de démoraliser les grévistes, renforcent la bonne humeur.

En distribuant des tracts et en vendant des badges de soutien dans les rues de la ville et sur le marché, les grévistes peuvent mesurer la solidarité des travailleurs qu’ils rencontrent. Ils se sont aussi adressés au maire PS des Lilas et au conseil général PS pour dénoncer les millions versés par l’État et réclamer que ces élus interviennent auprès du gouvernement.

Chaque jour la grève a été revotée à l’unanimité et cette cohésion renforce la confiance des grévistes dans leur capacité à tenir tête à leur patron.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Blanchisserie RLD Les Lilas : on lache rien !
3 janvier 2015 - 04h01

Des salariés qui n’ont jamais fait grève depuis 40 ans cela fera de bons syndicalistes en devenir bon courage à tous et toutes



Blanchisserie RLD Les Lilas : on lache rien !
3 janvier 2015 - 17h49 - Posté par

Certains ont déjà fait grève depuis 40 ans...

Bonnes luttes et vive la grève !






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite