Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Liberté d’expression : silence ! ou le paradoxe…

de : Chantal Mirail
mercredi 14 janvier 2015 - 14h15 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Une minute de silence imposé par l’Etat à toutes les écoles de France, c’est un drôle de paradoxe : on se bat pour la liberté d’expression mais on doit se taire. Les élèves qui se sont permis de parler se retrouvent sanctionnés (conseil de discipline ) et même livrés à la police. L’Etat propose une campagne d’éducation pour que tout le monde pense pareil… dans la plus grande liberté !

A-t-on analysé ce que ressentent des jeunes en permanence racialisés (assignés à leur identité ethnique et religieuse) face à cette union sacrée unanime, ne risquent-ils pas de le vivre comme un film où le terrorisme islamique, voire l’Islam serait désigné comme l’axe du mal face à un axe du bien ? Empêtrés dans un désespoir social, scolaire, professionnel, avec une Europe dont l’islamophobie s’affiche de plus en plus, d’abord au quotidien, puis dans les manifs de Pediga, mouvement européen contre l’islamisation de l’Occident (islamisation mise en scène par Houellebecq dans son roman), et y compris dans Charlie hebdo, ils voient un déferlement de bons sentiments venus d’un pays qui traite leur désespoir par l’indifférence. Pire, ils se sont vus durement réprimés quand ils se sont exprimés politiquement contre les retraites (21 octobre 2010, des centaines de lycéens manifestants, triés au faciès, sont emprisonnés pendant 6 h place Bellecour à Lyon) ) et contre les massacres à Gaza (interdiction de manifs) La minute de silence qui leur a été imposé risque de provoquer, comme tout paradoxe, ou la souffrance ou la colère ou la folie.

Il est important d’en avoir conscience.

La couverture à laquelle vous avez échappé cette semaine : La Charlia imposée dans les lycées !


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Liberté d’expression : silence ! ou le paradoxe…
14 janvier 2015 - 15h22

« minute de silence » et « imposé » sont incompatibles, par définition, non ?

Participer à une minute de silence, se recueillir collectivement ne peut être qu’un choix personnel.
Sinon ça n’a plus de sens.
Sinon ça signifie que d’autres que vous décident de ce que vous devez non seulement penser, mais aussi ressentir.
On devrait toujours avoir le droit à l’objection de conscience.



Liberté d’expression : silence ! ou le paradoxe…
14 janvier 2015 - 16h03 - Posté par SVPat

C’est pourquoi je trouve plus judicieux les applaudissements !


Liberté d’expression : silence ! ou le paradoxe…
29 janvier 2015 - 15h45 - Posté par

oui, une minute de silence imposée est un non sens. la minute de silence est une façon personnelle d’exprimer un ressenti personnel.
Il me semble que c’est vraiment la première fois dans notre histoire que l’on doit obéir à une telle injonction sous peine d’être soumis à des sanctions( employés menacés de licenciements, élèves stigmatisées , sanctionnés).
Le Président de la République avait décrété une journée de deuil national, pour que s’exprime une solidarité à l’égard des victimes de cette abominable tuerie. Dans la continuité, il pouvait proposer que les citoyens puissent se reccueillir pendant une minute dans le cadre de leurs activités ,collectivement et dans le respect des uns et des autres selon les principes de notre république. Pourquoi avoir été au delà , vouloir en faire un enjeu de lutte contre le terrorisme et s’en servir comme un outil de tri entre les bons et les méchants ?
je suis choquée et voilà que j’ai le sentiment d’avoir perdu un peu de ma liberté au nom d’une prétendue défense de la liberté d’expression !!!! _ !Et on prétend ainsi mettre fin à la radicalisation des jeunes ? C’est vraiment ne rien connaître à la jeunesse et jouer avec le feu !
Quelle peut être la réponse d’un jeune en équilibre instable entre ses difficultés au quotidien, sa religion, la peur de l’amalgame,son propre ressenti à l’égard d’un journal, à qui on impose dans un moment pareil de se taire ! Pour lui, cela ressemble à de la provocation, alors à méthode radicale, réponse radicale.
Mr Hollande aurait été plus avisé de décréter journée neutralisée dans toutes les écoles avec prises de paroles et débats pour évacuer le choc de ce terrible événement et n’exclure personne. Heureusement certains enseignants, plutôt que de céder à la pression ont eu cette intelligence. Ils ont certainement bien plus fait avancer les principes de laïcité que tous les autres qui crient au scandale dans les médias et envoient des enfants de 8 ans au commissariat !!
Une mamie de 60 ans qui s’inquiète de voir son pays privilégier l’exploitation d’une émotion légitime à la lucidité , le recul et la réflexion à la hauteur des enjeux.


Liberté d’expression : silence ! ou le paradoxe…
15 janvier 2015 - 10h31

Liberté d’expression : pour qui ? Pour la pensée unique, bien sûr. (Voir Placid par exemple).







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite