Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Nicolas Sarkozy remporte le prix du menteur en politique

de : Hugo Domenach
samedi 7 février 2015 - 16h24 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Cette distinction "décernée avec humour" par un jury de spécialistes du "fact-checking" est censée "inciter les politiques à moins mentir".

Créé à l’initiative du politologue Thomas Guénolé, le prix du menteur en politique est "décerné avec humour" par un jury composé de journalistes, notamment spécialisés en "fact-checking" politique. Il vise à "inciter la classe politique à moins mentir", "sensibiliser le journalisme politique à l’importance du fact-checking" et "encourager le grand public à vérifier la véracité de ce que dit le personnel politique". La distinction est remise chaque début d’année, pour les mensonges politiques de l’année précédente. Le prix 2014 est ainsi décerné en février 2015. "Poker menteur raté"

Nicolas Sarkozy a été désigné plus grand menteur de l’année 2014 pour ses 17 mensonges répétés en boucle dans ses meetings pendant la campagne pour la présidence de l’UMP. Mais le mari de Carla Bruni n’a pas été le seul à mentir en 2014. Des prix spéciaux ont également été attribués à ses pairs. L’ancien ministre Jérôme Cahuzac remporte le prix spécial du jury, "pour l’ensemble de son oeuvre". Jean-Pierre Jouyet remporte le prix Un certain regard, pour sa partie de poker menteur ratée dans l’affaire Jouyet-Fillon, "car démentir son propre démenti repousse les limites de la créativité mensongère". Guillaume Peltier remporte le prix Jeune Espoir, pour ses mensonges "sur le coût des syndicats, sur les retraites et, sorte de mise en abîme, quand il s’est servi de la rubrique Décodeurs du Monde pour faire de l’intox".

D’autres hommes et femmes politiques étaient nominés : Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet (en tandem) pour l’ensemble de leurs mensonges pendant la campagne municipale parisienne ; Brice Hortefeux pour avoir dit à tort que l’Observatoire national de la délinquance constatait une augmentation globale de cette dernière ; Marine Le Pen pour son accumulation d’approximations et d’exagérations : sur le taux de chômage des étrangers, sur l’Europe et la mondialisation, sur les Français djihadistes, ou encore sur la déchéance de nationalité des djihadistes. Enfin, pour avoir prétendu que la délinquance était en baisse dans tous les pays développés sauf la France. Dissimulations fiscales

Jean-Luc Mélenchon était finaliste pour son acharnement à nier mordicus l’évidence de son absentéisme au Parlement européen ; Florian Philippot pour avoir nié que le FN ait proposé de dérembourser l’IVG alors que Marine Le Pen s’est encore opposée en 2011 à son remboursement, et pour avoir dit que la France a armé les djihadistes ; François Rebsamen pour avoir triché sur les chiffres de la croissance ; Christiane Taubira pour avoir menti dans l’affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy. Thomas Thévenoud pour ses dissimulations fiscales révélées en septembre 2014 ; Manuel Valls pour avoir dit que "la gauche peut mourir" (alors qu’objectivement, il y aura toujours une gauche dans le paysage politique).

Le jury du prix était composé de Mélissa Bounoua, journaliste chez Reader (Slate.fr) ; Camille Dahan, productrice de Carrément Brunet (RMC) ; Alexandre Devecchio, animateur du FigaroVox (Le Figaro) ; Thomas Guénolé (président du jury), politologue, auteur du Petit Guide du mensonge en politique (éd. First, 2014) ; Samuel Laurent, responsable des Décodeurs (Le Monde) ; Cédric Mathiot, créateur de Désintox (Libération).

http://www.lepoint.fr/politique/nic...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Nicolas Sarkozy remporte le prix du menteur en politique
7 février 2015 - 23h30 - Posté par LE BRIS René

J’ai bien aimé le directeur de Médiapart qui disait à propos de la nomination d’un élu Front national comme " l’homme d’une année " que c’était avant tout le contenu des niminations qui était abject ! on peut dire la même chose de ces
nominations ! Quelle autorité ont ces juges ? Qu’eux mêmes !



Nicolas Sarkozy remporte le prix du menteur en politique
8 février 2015 - 09h56 - Posté par JO

Pour quand un OSCAR des meilleurs gérants du capitalisme ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite