Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...

de : sergio
mercredi 18 février 2015 - 17h33 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...

Elle aurait jusqu’à vendredi pour revenir sur les promesses électorales tenues par le premier ministre et camarade Alexis Tsipras lors de la campagne électorale, et à l’ordre de s’engager prestement, en revenant fissa dans le droit chemin, c-à-d, d’accepter sans condition les diktats de la Troïka !... C’est dire si la conception de l’UE pour la "chose" démocratique est tout à fait secondaire.

L’UE (l’Eurogroupe) via les dix-neuf ministres des Finances de la zone euro plus la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI, le bras armé des Etats-Unis, sous influence du clergé et des "intransigeants néocons-néolibéraux"), ont sommé la Grèce de Tsipras, d’obtempéré dare-dare, et d’accepter sans condition « ...pour accepter la prolongation du « programme » (ou « mémorandum ») actuel qui (soi-disant) lui assurerait un financement (7 milliards d’euros) dont elle a besoin pour faire face à ses échéances en échange de nouvelles coupes budgétaires et de hausses d’impôts... Ben, voyons ! » Sinon, elle devra se débrouiller seule !

Les Européens, toutes tendances politiques confondues (bonjour la solidarité de classes !) Et ces messieurs-dames les dirigeant(e)s européens campent (ça fait penser à une guerre, non ?) sur une ligne dure face à Syriza, le parti de gauche radicale grand vainqueur des élections du 25 janvier... « ... Le gouvernement dirigé par Alexis Tsípras ne s’attendait sans doute pas à se retrouver ainsi totalement isolé. Il faut dire qu’il n’entend pas céder d’un iota sur son programme électoral, qui exclut non seulement tout nouveau sacrifice pour sa population, mais prévoit un plan de relance estimé à environ 12 milliards d’euros. ... », écrit le correspondant du quotidien « Libération » à Bruxelles (J. Quatremer).

Même les Etats-Unis (par la voix du président Obama) exhorte l’UE de lâcher du leste..., prônant UNE RELANCE ECONOMIQUE ! (en Grèce), ce qui relancerait à la fois, la consommation dans la zone euro, * et ferait grimper (mécaniquement) le PIB étasunien (puisque l’Europe est l’un des principaux clients des exportations de produits « made in USA ») ! C’est dire si la Grèce est isolée sur la scène internationale !... Le Président Russe, Poutine, , invite même la Grèce, à venir se joindre à la Russie et la Chine... très certainement, suite à l’isolement de la Grèce en Europe ?!

* décidément les Etats-Unis font (et feront tout) pour soumettre les dirigeants européens, en les maintenant par tous les moyens (y compris la guerre, cette potion n’est jamais exclue) dans son giron ! (la Grèce est un exemple parmi tant d’autres...)

Les menaces pleuvent de tous côtés..., et les "partenaires" européens s’en donne à cœur joie !

Haro sur la Grèce, n’est-ce pas Mrs et Mme : le marteleur menaçant Dijsselboem, l’inénarrable faux-cul Moscovici, l’intransigeant "responsable" Schäuble, (grand ordonnateur de l’Ordolibéralisme allemand (héritier et continuateur discipliné de l’Ordnungspolitik et Prozesspolitik, si chers à Adenauer, ainsi que du programme « Grundsatzprogramm der Sozialdemokratischen Partei Deutschlands » de la sociale-démocratie allemande dont Schröder fut un zélé membre), madame la chancelière Merkel et le social-libéral Hollande...

Et deux fois plutôt qu’une !, des fois que ça donnerait des idées aux (autres) peuples européens (cette stratégie vise tout particulièrement l’Espagne et le PODEMOS).

L’économiste et ministre des Finances grec, Yanis Varoufakis, sillonne en tout sens l’Europe, dans l’espoir d’obtenir une adhésion (ou du moins une écoute attentive) aux doléances de son pays... mais en vain, car jusqu’à présent, il n’a obtenu, qu’ultimatum, menaces, et bras de fer...voilà ce qu’écrit le correspondant cité plus haut : « ... Mais la zone euro a refusé de donner du temps au temps. L’Eurogroupe a exigé, dès le début de la réunion, la prolongation du programme en cours (ce qui aurait dû être fait depuis l’automne dernier), qui arrive à échéance à la fin du mois, avant de poursuivre les discussions. Le président de l’Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselboem, a martelé, lors de la conférence de presse finale, que « le gouvernement grec doit s’engager sur le fait qu’il accepte les principaux éléments du programme ». « Il n’y a pas d’alternative (ça ne vous rappelle rien ?) à la prolongation du programme », a renchéri le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, ce qui donnerait « du temps pour faire évoluer les choses, pour construire un nouveau contrat ». Une exigence aussitôt rejetée par Yanis Varoufakis qui l’a jugé « absurde » et « inacceptable ». La réunion s’est arrêtée là. ... »

Mais le plus cocasse dans l’affaire, c’est que la France et l’Allemagne rechignent à payer leur propre dette !

Et le bal des faux-cul se poursuit, mais avec d’autres protagonistes (plus on est de fous, plus on rigole !) : ... « Ce n’est pas une question de négociations, mais plutôt de savoir ce que la Grèce veut vraiment », a ainsi expliqué à son arrivée à Bruxelles, Wolfgang Schäuble, le grand argentier allemand, qui a par ailleurs dénoncé « l’irresponsabilité » du nouveau gouvernement grec. Athènes n’a mis « aucune proposition concrète sur la table », a confirmé son homologue autrichien, Hans Jörg Schelling. ...

Il s’agit bien de choix politiques (comme se tue à le répéter depuis le début, les nouveaux dirigeants grec), de choix économiques, et disons le plus clairement de choix idéologiques ! et ce correspondant s’interroge sur « ... on peut s’interroger sur la marge de manœuvre dont disposent les pays qui doivent faire ratifier toute modification du programme grec par leur Parlement national. ... » Hé oui !, c’est aussi ça l’Europe, des peuples et des constitutions différentes (voire divergentes), même si au-dessus plane la menace de la Constitution européenne (concoctée et imposée aux peuples européen par les membres de l’UE) néolibérale, non-négociable et de surcroît anti-démocratique ! Tout pour déplaire...

Ce grand marchandage, sous nos yeux, et alors que beaucoup d’européen(ne)s soutiennent (activement ou non) le camp grec, le peuple grec, qui a déjà tant souffert des diktats de la Troïka et qui rend (enfin) espoir aux peuples européens. Nous sommes grec ! (et deux fois plutôt qu’une...) sergio


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...
18 février 2015 - 18h49

La grande bourgeoisie européenne ne fera aucun cadeau à la Grèce et le jeu de chaises des réunions européennes ne servent à rien si ce n’est à chercher à discréditer le nouveau gouvernement grec . Tsipras et son équipe doivent préparer la sortie de l’Euro et rechercher une alliance d’Etat avec la Russie et la Chine et même avec l’Iran . L’Europe de Maastricht va mourir par chaos économique et déclin social aggravé . Les sorties d’argent des banques grecques en milliards d’Euros depuis quelques semaines préparent la Grèce un véritable chaos financier aux conséquences incalculables . Le peuple grec en a sûrement conscience face à tous ses ennemis bruxellois et sans nulle doute des ripostes se préparent ... Nous sommes au premières loges dans ce combat titanesque entre les forces du capital et les forces populaires victimes du système . Le Vénézuéla et la Grèce sont le mauvais exemple pour le capitalisme d’où la force de frappe qu’il met en place pour d’abord fragiliser ces gouvernements ,réduire leurs prétentions sociales et en définitive les abattre d’une manière ou d’une autre , les moyens ne manquent pas dans la panoplie des déstabilisations ...

Bernard SARTON



Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...
18 février 2015 - 19h42 - Posté par taratata

A ceux qui veulent essayer de comprendre ce qui se passe en Grèce , le blog de Paul Jorion suit ça au quotidien .


Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...
19 février 2015 - 14h14 - Posté par richard PALAO

BERNARD pour moi la sortie de la GRECE de la zone euro sera totalement inefficace , l’ exploitation , la loi de la finance qu’ elle se fasse en euro , en francs ou en toute autre monnaie , c est du même tonneau , pour preuve les pays qui appartiennent à l europe sans être dans la zone euro subissent comme les autres le diktat de l europe capitaliste et de la BCE et des autress banques ...

IL FAUT DONC QUE LA GRECE SORTE DE L EUROPE , ce qui était la position de SYRIZA avant les élections , c est aussi la position du parti communiste grec LE KKE , qui depuis que SYRIZA a changé de position et veut rester dans l europe , refuse tout contact avec SYRIZA ; vu comment les événements se déroulent peut -on donner tort au KKE sur ce point ?


Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...
18 février 2015 - 20h41 - Posté par JO

Et si l’U.E. était en train de se tirer une balle dans le pied avec son dictat ? La démocratie à la mode capitaliste , on a compris, conditionnée à ne jamais se trouver dans l’opposition ! De tous temps les ultras-riches n’ont rien à partager pas même une aumône qui amoindrirait ses privilèges ! L’expérience en cours de pays d’Amérique-Latine est concluante pour nous en convaincre ! Mais l’Europe n’est-elle pas exposée aussi à des fissures ? Poutine est en Hongrie, inimaginable ! Il a visité l’an dernier la Serbie . Demain la Grèce ? En tout cas le monde multipolaire fait tache d’huile en Europe, la Grèce d’aujourd’hui pourrait aussi profiter de ce nouveau paysage pour ne pas succomber aux sirènes de l’impérialisme !



Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...
19 février 2015 - 09h45 - Posté par momo11

La democratie et l’europe !!!!!Ils votent pour nous et on doit fermer notre gueule.Salauds de capitalistes.momo11



Un ultimatum en bonne et due forme donné à la Grèce... en guise de dialogue !...
19 février 2015 - 14h05 - Posté par richard PALAO

En abandonnant sa position post-électorale " la sortie de l ’europe et le non-paiement de la dette " SYRIZA , s est tiré une balle dans le pied .

Pour rassurer les marchés TSIPRAS ne cesse de dire que la GRECE honorera ses engagements , mauvais calcul car pour l europe capitaliste il n est pas question de céder le moindre centimètre car ce serait un "mauvais signal " lancé à tous les pays et ils sont majoritaires qui n’ arrivent plus à rembourser leur dette ni même les seuls intérêts de cette dette .

TSIPRAS devra ou s ’agenouiller ou mobiliser son peuple pour sortir de l europe et ne plus subir les contraintes exercées par les pays les plus riches , la BCE et les banques . Il pourra alors faire ce qui est interdit par les traités qui imposent la libre concurrence : collectiviser les moyens de production ainsi que le système bancaire , et donc dégager des richesses qui lui permettront de mettre en oeuvre son programme social tout en relançant la croissance et donc l’économie .

Si le peuple grec le décide , l ultimatum de l europe ne sera qu’un vulgaire et dérisoire bout de papier .






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Zemmour président.
jeudi 16 septembre
de jy.D
2 commentaires
Feria.
lundi 13 septembre
de jy.D
2 commentaires
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite