Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Manifestant dans le coma : une nouvelle vidéo accable les policiers

de : Lucas Burel
mardi 7 juin 2016 - 12h28 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 105.2 ko

De nouvelles images permettent de comprendre les circonstances dans lesquelles un participant à la manifestation contre la loi Travail a été gravement blessé, le 26 mai à Paris.

Que s’est-il exactement passé le jeudi 26 mai, rue du Général-Niessel à Paris, peu après la dispersion du cortège syndical lors de la dernière journée de mobilisation contre la loi Travail ?

Alors que Romain D., 28 ans, tour à tour présenté comme un journaliste indépendant ou un simple curieux venu filmer la manifestation, vient tout juste de sortir du coma artificiel dans lequel il avait été plongé après l’explosion d’une grenade de désencerclementune vidéo tournée par la télévision russe et de nouveaux témoignages produits par "Libération" mettent clairement en cause les policiers et gendarmes mobiles. Avant et après la prise en charge par les pompiers du jeune homme blessé. 

Le lien entre la grenade et la blessure semble établi

Sur les premières images publiées au soir de la manifestation du 26 mai, Romain D. s’effondre au milieu de la foule, la tête ensanglantée quelques instants après l’explosion d’une grenade dissuasive jetée par un membre du groupe d’intervention de la préfecture de police de Paris. Sur les mêmes images, on voit un petit groupe de photographes et de manifestants lui porter secours. 

La séquence se termine sur le jeune homme conscient et la tête pansée, en train d’esquisser un petit sourire alors qu’il est placé sur un brancard dans un camion de pompier. En réalité, Romain D. souffre d’un "oedème cérébral" et a été placé quelques jours plus tard dans un coma artificiel. 

"Dans un climat d’extrême tension, il [l’auteur du tir de grenade, NDLR] ne semble pas avoir outrepassé les consignes", ont assuré des sources policières à l’AFP.

Sauf qu’une nouvelle vidéo de la télévision russe (également diffusée ce lundi 6 juin par "le Petit Journal" de Canal Plus) et plusieurs témoignages mettent clairement en cause l’attitude des forces de l’ordre. Plus encore, les images semblent établir le lien entre l’explosion de la grenade et la blessure du jeune homme. (à partir de 5 heures et 19 minutes sur la vidéo ci-dessous)

Au moment où la grenade est lancée, les policiers et gendarmes mobiles - repliés au pied d’un immeuble - ne font face qu’à une trentaine de manifestants qui demandent la libération d’un adolescent interpellé. Peu après, alors que le jeune homme blessé est évacué par des manifestants, les forces de l’ordre continuent de lancer des grenades lacrymogènes pour disperser le groupe.

La vidéo, qui retrace l’ensemble de la journée de mobilisation, montre également le calme des manifestants avant le tir, alors que l’usage de ces munitions est censé être réservé aux situations d’urgence et de danger immédiat pour les forces de l’ordre. 

Des CRS dans le camion de pompiers ?

La suite est racontée à "Libération" par plusieurs témoins. Selon eux, trois CRS seraient montés à bord du camion de pompiers qui a pris en charge Romain D., alors que le véhicule stationnait à quelques centaines de mètres de la rue du Général-Niessel.

Les deux témoins racontent avoir observé, à travers la vitre latérale de l’estafette, "deux gendarmes casqués" se pencher au-dessus du blessé. Ils affirment que "leurs gestes étaient violents, au point de faire bouger le fourgon". La vidéo diffusée lundi soir permet de distinguer les cris de douleurs du jeune homme depuis l’intérieur du véhicule.

Sur Facebook, les proches de Romain D. ont diffusé un message dans lequel ils demandent aux internautes de partager les images captées par la télévision russe le 26 mai :

"Ça n’arrive pas qu’aux autres [...] le jeune homme très gravement blessé en voulant filmer la manifestation du jeudi 26 mai, c’est mon fils".
JPEG - 29.7 ko

Romain est mon neveu. Voici ce qu’a posté mon frère ce matin, ce qu’il souhaite dire :
"Ca n’arrive pas qu’aux autres.
Romain D, le jeune homme très gravement blessé en voulant filmer la manifestation du jeudi 26 mai, c’est Romain Dussaux, mon fils.
Les mots me manquent alors pour ceux qui voudraient savoir regardez le lien de la télévision russe : https://www.youtube.com/watch?v=V2d90Ttb0n8 .
C’est ce qui s’est passé en continu. SI LA VÉRITÉ VOUS INTÉRESSE regardez à partir d...u moment où un membre des forces de l’ordre jette une grenade sur quelques badauds et journalistes… (vers 5h18 mn)
Romain c’est lui :
(Vous pouvez relayer si vous le voulez.)

Afficher la suite

La famille a déposé plainte contre X auprès du procureur de Paris, qui a ouvert une enquête confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour "violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique". Le défenseur des droits, Jacques Toubon, dont l’une des missions est le respect de la déontologie des forces de sécurité, a annoncé également la semaine dernière l’ouverture une enquête.

http://tempsreel.nouvelobs.com/poli...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite