Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent

de : Gilles Poux, Maire de La Courneuve
vendredi 28 avril 2017 - 22h51 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires
JPEG - 26.3 ko

La Courneuve, le 27 avril 2017

Cher Pierre,

Les communistes sont face à un choix stratégique majeur :

 Soit se mettre résolument au service de la dynamique populaire qui est née grâce à l’espoir qui se redessine dans notre peuple du fait de la formidable campagne que nous venons de vivre avec la France Insoumise.

 Soit chercher à préserver des positions, une légitimité d’appareil, dans des postures de calculs à mille lieux des gens.

Pour moi, le choix est clair, c’est la première alternative qui s’impose.

Je ne me suis pas, en effet, reconnu dans les atermoiements de mon parti ces dernières années et particulièrement ces derniers mois, plus soucieux de son existence que d’être au cœur du mouvement populaire.

J’ai le terrible sentiment qu’une fois de plus, guidés par des crispations d’appareil, nous sommes en train de passer à côté de l’histoire.

Une fois de plus, car la liste des occasions manquées est longue dans notre histoire. Par exemple :

Il y a eu 1956 où nous avons préféré cacher aux communistes et aux peuples le rapport Khrouchtchev pensant ainsi préserver notre aura, nous rendant à notre corps défendant complices des crimes et déviations du régime de l’URSS

 Ce fut le cas aussi au milieu des années 60 et 70 où ne voyant pas l’enthousiasmant mouvement d’émancipation populaire se dessiner avec une jeunesse en quête d’une nouvelle société, d’un monde nouveau, où ignorant la naissance de mouvements d’émancipation des femmes, nous nous sommes retrouvés à la remorque des luttes et des exigences nouvelles qui émergeaient au sein du peuple

 Ce fut le cas au début des années 80 face aux mouvements des jeunes des cités populaires, filles et fils d’immigrés, quand nous les avons regardés se révolter sans vraiment en être alors que dans ces mêmes cités populaires nous avions une cellule communiste par cage d’escalier

 Et que dire de l’après 2012 et de nos tergiversations avec le Front de Gauche

Que l’on ne se méprenne pas, il ne s’agit pas ici d’un réquisitoire contre le PCF, mon parti, d’autant que dans le même temps nous avons su être là dans les luttes sociales, au cœur des solidarités internationales, souvent seuls à garder l’idée vivante de la nécessaire transformation sociale.

Mais à l’évidence, nos pratiques nous ont conduits à passer à côté des mutations, des évolutions qui se dessinaient dans notre société et des exigences qui naissaient au cœur des populations. Et de fait, nous n’avons pas contribué à ce que ces possibles prennent l’essor suffisant pour devenir majoritaires et transforment la société.

J’ai été moi-même acteur de ces politiques mais nous pouvons évoluer comme quand, par exemple, Marie-George Buffet a proposé cette belle dynamique du Front de Gauche et du non au référendum sur le traité constitutionnel européen.

Alors aujourd’hui, allons-nous laisser dans la nature ces 7 millions d’électrices et d’électeurs qui se sont déplacé-e-s par ce qu’elles-ils se sont senti-e-s à l’unisson d’un projet de société incarné par « l’avenir en commun » ?

Allons-nous continuer à dire que nous soutenons Jean-Luc Mélenchon mais que les communistes font leur propre campagne, alors qu’au cœur des bureaux de vote dimanche nous étions rassemblés pour représenter la France Insoumise ?

Allons-nous pour les élections législatives qui arrivent être dans des exigences déplacées, parce que partisanes, et ainsi nourrir de nouvelles divisions, incompréhensions et paralysies ?

Personnellement, je dis stop. J’en ai assez de ces gâchis.

Soyons capables enfin de nous dégager des intérêts de chapelle respectifs et acceptons pour une fois de partir, et d’être d’abord et surtout au service, mais réellement, de ces 7 millions de citoyennes et citoyens qui ont repris confiance en leur force. La force du peuple.

Soyons capables d’admettre, et ce 1er tour avec la campagne que nous venons de mener nous l’a dit avec force, que l’histoire de l’union de la gauche qui nous a bercé depuis la fin des années 60 est terminée. Une nouvelle réalité politique est en train de s’écrire. Le temps des petits calculs, des billards à trois bandes pour soit disant préserver des positions est révolu et c’est tant mieux. D’autant que le résultat de ces pratiques n’a été qu’un continuel affaiblissement. De nouvelles exigences émergent, alors soyons capables d’être ouverts à ce mouvement, inventons, faisons vraiment du neuf.

Ainsi, pour aborder les prochaines élections législatives, il est essentiel d’ouvrir la discussion entre la France Insoumise, le Parti de Gauche, le PCF, Ensemble,… avec un seul objectif : « fortifier le mouvement qui vient de s’exprimer ce 23 avril 2017 ». Nous en aurons bien besoin car ce qui sortira de ce 2ème tour des présidentielles tournera le dos, une fois encore, aux attentes populaires.

Pour cela, pourquoi ne partirions-nous pas de cette idée simple, à partir de « l’article 11 de l’alinéa 3 de la constitution actuelle » qui dit, qu’avec 185 Députés et 4,5 millions de pétitions, on peut imposer que soit organisé un référendum pour la convocation d’une Assemblée constituante et ainsi donner un prolongement immédiat et concret à notre campagne des présidentielles ?

Voilà une belle ambition.

Naturellement, ces Députés devraient représenter de manière équilibrée les forces en présence y compris en ouvrant des investitures à celles et ceux qui ne sont dans aucun parti.

Mais de grâce, ne recommençons pas à dicter les conditions comme tu le fais encore, certes poliment, à l’occasion de ta dernière conférence de presse.

Il est temps enfin de reprendre confiance en notre peuple, en notre force. Soyons ambitieux, créatifs, soyons capables de porter le bonheur.

Bien fraternellement.

Gilles POUX

La Courneuve, le 27 avril 2017

Pierre LAURENT

Secrétaire national

Parti Communiste Français


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Lettre ouverte à Pierre Laurent
28 avril 2017 - 23h09 - Posté par lilitte

Bravo et merci d avoir le courage de remettre d aplomb les dirigeants à côté de la plaque de la place du colonel fabien .Il était temps
Que disent mr chassaigne et pierre laurent du score de la France insoumise et de son candidat , parti trop tôt , en solo comme vous disiez !!!
Heureusement qu il est parti sans attendre que leur réunionnite se termine et que nous menions nous les insoumis une magnifique campagne fructueuse.
Stop à vos guerres des places et tous vos égos contre productifs .
Pensez à tous ces gens qui souffrent et se moquent de vos petites combines étriquées .Notre pays , la France est dans le début d une HISTOIRE qui commence, en avez vous conscience ?
Donc merci à vous mr poux de parler vrai



Lettre ouverte à Pierre Laurent
29 avril 2017 - 07h02 - Posté par Jean PRADIER dit jean 1

Bravo également et lorsque tu dis :
"Ce fut le cas aussi au milieu des années 60 et 70 où ne voyant pas l’enthousiasmant mouvement d’émancipation populaire se dessiner avec une jeunesse en quête d’une nouvelle société, d’un monde nouveau, où ignorant la naissance de mouvements d’émancipation des femmes, nous nous sommes retrouvés à la remorque des luttes et des exigences nouvelles qui émergeaient au sein du peuple".
C’est même pire en empêchant la convergence entre les étudiants et les ouvriers en 1968.....
Ne recommençons pas les mêmes erreurs et pour faire bref : vive le cortège de tête et ni le pen ni macron ni patrie ni patron.



Lettre ouverte à Pierre Laurent
29 avril 2017 - 10h58 - Posté par blanval

Quand il est dit "crispation d’appareil" je dirais encore une fois un pied dedans, un pied dehors pour pouvoir conserver la possibilité d’un accord avec le PS. Je le répète ce Parti Communiste est dirigé maintenant par des porteurs de portefeuilles électifs qui ne recherchent qu’a les préserver. C’est d’ailleurs pourquoi je l’ai quitté en 2009 alors que j’avais adhéré en 1967.
J’espère qu’ils ne vont pas passer à coté de l’histoire car cette fois ci ils partiront à la fosse commune avec le PS.



Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent
29 avril 2017 - 16h03 - Posté par JOclaude

Pierre Laurent sait-il que M. Macron s’apprête tout l’été à gouverner par ordonnance ? Il l’a dit même si il le répète pas trop ! Pour servir qui ? Certainement pas au profit des travailleurs qui ne vivent que de revenus de leur travail ! Il a d’ailleurs averti en réponse à un travailleur de chez Wildpool qu’il ne pouvait pas s’en prendre aux actionnaires ni aux licenciements ! Quid de ses affirmations : se battre pour la Constituante de La France Insoumise quelque soit le locataire de l’Elysée ! Le gigolo des barons Rotchild et Cie. on ne peut attendre que du mauvais de l’un ou de l’autre . C’est la loi qu’il faut changer pour ne plus obliger les citoyens à des choix impossibles ! Les gens du PC. écoutez les citoyens-travailleurs lesquels grugés de toute façon pourraient vous le reprocher ensuite ! Vu les soutiens réactionnaires qui l’entourent , Sarko. et Cie. c’est trop répugnant pour que nous n’ayons pas la possibilité de nous compter par l’utilisation du bulletin blanc !



Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent
29 avril 2017 - 18h55 - Posté par xuxu

Le seul moyen d’expression qui reste pour ce second tour est une abstent

la plus massive possible, qui décrédibilise, qui délégitime le résultat final et son vainqueur.
Les médias ne pourront pas l’occulter.
Très conscients de ce contre feu, les médias, tous confondus, comme d’hab aux ordres, dès à présent, donnent des conseils pour le vote blanc ou nul ; ceci fait de la participation dont se gaussent les "démocratiquement" élus.
Qui à placé Macron là où il est ?
Qui a placé Marine là où elle est ?
A qui appartiennent les médias ? Et les boites de sondages ?
Médias qui ne sont pas la seconde peau du système, encore moins le quatrième pouvoir ; ils sont désormais la première peau, le rempart, le grand écran, le haut parleur de l’establishment ...
Avec un grand salut à Anthony, et à vous deux



Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent
30 avril 2017 - 07h23 - Posté par le Rouge-gorge

Je ne me joindrai pas au concert de louanges, de plus que j’observe alors que je ne suis plus au PCF de puis longtemps désormais et que je ne me soumets pas plus à une charte définissant à quel mouvement (parti) on verse ses indemnités et à qui on doit obéissance... quitte à faire crever ses partenaires politiques.

Le respect, simple règle doit être mutuel entre partenaires, il impose de négocier la part de chacun, sinon, même sous prétexte de nouvelles règles de fonctionnement "démocratiques" de l’un des groupes, il aboutira à un non sens : alors que nous pouvons, tous ensemble porter de nombreux députés, insoumis, communistes, individus, en tous cas de nombreux anti-austérité à l’assemblée nationale, grâce au vote gagné par nos luttes, notre activisme, notre implication, notre stature et la reconnaissance de nos proches : collègues, amis, familles, pour le vote en faveur de Jean-Luc Mélenchon et plus de 7 millions de voix, (belle réussite qu’il est bon de calculer à nouveau !) il serait donc mortifère que par calcul d’appareils, JE LE METS BIEN AU PLURIEL, nous aboutissions à nouveau à un tout petit groupe à l’assemblée Nationale alors que les fachistes eux seraient en masse grâce à l’effet de leur hauteur au deuxième tour des présidentielles apportant un grand nombre d’électeurs à les porter à nouveau aux législatives... Nous ne voulons pas de ces règles de la 5 ème république, nous voulons la 6ème, et la fin de la monarchie présidentialiste, mais en attendant ces règles sont là est c’est dans cette contrainte que nous nous débattons.
Alors respect mutuel, pour avancer, camarades communistes et camarades insoumis. Sinon nous reculerons. Les deux groupes en porteront la responsabilité devant le peuple.



Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent
2 mai 2017 - 21h43 - Posté par Catard

Bonsoir.
Bravo et merci, au camarade Gilles POUX, pour sa franchise, son courage et sa détermination.
Reconnaître ses erreurs n’a jamais été un point fort du PCF ; Ceci lui donne une capacité particulière à les reproduire. Avec le temps, on peut avoir oublié les contextes dans lesquels ces erreurs stratégiques ont été commises et, pour les uns n’y trouver aucune excuse, pour les autres n’y voir aucune erreur stratégique. Dans ces conditions, il peut être difficile de trancher. Le stade de la mauvaise foi passé, on ne peut pas éternellement faire les mêmes erreurs qui ne servent pas l’homme et risquent d’aboutir à la décrédibilisation totale de nos idéos.
Si les jeunes communistes sont de plus en plus rares, cela n’est pas le fait du hasard.
J’ai beaucoup de respect pour ceux qui ont lutté, avec le parti, dans des conditions parfois extrêmement difficiles, mais la plupart de ceux dont je parle ne sont plus de ce monde.
J’affirme, comme toi camarade, qu’il faut maintenant regarder vers l’avenir, écouter ce qu’ont dit les 7 millions et plus, d’électeurs qui ont voté pour le candidat de la "France Insoumise" au premier tour, malgré une campagne honteuse, menée par les chiens de garde du capitalisme, avec des méthodes dignes d’une dictature et des moyens qui leur garantissaient d’atteindre leurs objectifs.
Les médias ne sont plus un contre-pouvoir, ils sont le pouvoir, au service du pouvoir : La Finance.
Pour les législatives prochaines, dès le premier tour, ce qui reste du PC, du parti de gauche et autres opposants au capitalisme, alliés aux militants de la France Insoumise, pourront redonner confiance aux électeurs de gauche qui réclament, depuis longtemps, une union des forces de gauche progressistes et offrir ainsi un nouvel espoir aux français, malgré l’échec aux présidentielles.
Il est nécessaire que, dans toutes les circonscriptions, les vraies forces de gauche coalisées, présentent, dès le premier tour, un candidat et un seul.
Un rajeunissement des candidats à la députation augmenterait aussi nos chances d’obtenir plus de députés.
Je croise les doigts, avec l’espoir que l’intelligence et le sens de la responsabilité guideront les candidats de la gauche vers le choix des meilleurs d’entre eux pour gagner des circonscriptions.
Gilles CATARD.



Gilles Poux : Lettre ouverte à Pierre Laurent
10 mai 2017 - 11h17 - Posté par AlainBorgo

Bonjour,

un grand merci pour cette lettre.

N’y aurait-il pas moyen de la transformer en une sorte de pétition, de la faire signer par un très grand nombre de personnes ?

Cordialement.
Alain Borgo







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite