Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les scientifiques du monde entier signent un appel en soutien du oui en Italie

de : fedepasta
mardi 7 juin 2005 - 19h13 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 10.1 ko

Le 9 juin, à 19 heures, 120 rue Lafayette
le Collectif Bellaciao organise un débat sur : LE STATUT JURIDIQUE DE L’EMBRYON


Traduit de l’italien par Fedepasta

Voici un document signé par les prix Nobel Renato Dulbecco et Rita Levi Montalcini, ainsi que par le pionnier de la recherche sur les cellules staminales embryonnaires Austin Smith, de l’institut de recherche sur les cellules staminales de l’universitée d’Édimbourg et par des chercheurs engagés dans la recherche sur les cellules staminales des tissus adultes tels que le spécialiste de cellules de la moelle osseuse Catherine Verfaillie, de l’universitée Américaine du Minnesota, de l’expert de cellules staminales de la peau Yann Barrandon, de l’institut de Technologie de Lausanne et du spécialiste de cellules staminales des muscles Margaret Buckingham, de l’institut Pasteur de Paris.

* * * * *

"En qualité de chercheurs européens nous voulons offrir notre soutien aux collègues italiens, confrontés à la perspective d’une interdiction juridique définitive, qui leur empêcherait de participer à plein titre à un progrès scientifique visant à découvrir de nouvelles stratégies pour réduire la souffrance humaine et soigner de graves maladies. Les cellules staminales embryonnaires humaines (dérivées de la blastocyste) ont des potentialités énormes dont pourraient bénéficier les personnes frappées par des maladies dégénératives.

Ces cellules sont dotées de propriétés uniques de prolifération et différentiation, qui les rendent particulièrement aptes à comprendre les mécanismes pathogéniques des maladies, pour expérimenter des médicaments et pour les stratégies de substitution cellulaire. La compréhension des mécanismes qui fournissent aux cellules staminales des capacités embryonnaires illimités de prolifération et différentiation est un objectif d’importance immédiate et aussi bien qu’un complément essentiel à la recherche sur les cellules staminales adultes, qui est menée depuis plusieurs années.

D’un point de vue scientifique il n’y a aucune justification à affirmer que la recherche sur les cellules staminales embryonnaires et celle sur les cellules staminales adultes s’excluent l’une avec l’autre. La tache des chercheurs est d’étudier les cellules staminales embryonnaires et adultes en parallèle, avec rigueur méthodologique et sans préjugés.

Nous refusons donc complètement l’affirmation laquelle la recherche sur les cellules staminales embryonnaires n’est pas indispensables. Il n’y a aucune preuve scientifique qui puisse suggérer que la recherche sur les cellules staminales embryonnaires humains ne contribuera pas à la découverte de nouvelles thérapies.

En même temps, il n’y a aucune évidence scientifique que les cellules staminales adultes puissent être actuellement utilisée pour traiter un grand nombre de maladies dégénératives, tels que la maladie de Parkinson ou le diabète juvénile.

Si comparées aux cellules staminales embryonnaires, les cellules staminales adultes montrent de claires limites quant à propriétés de croissance et expansion, potentialité d’engendrer des cellules et des tissus différenciés, capacité de corriger les anomalies génétiques. À la lumière de ces évidences, et étant donné le stade initial de la recherche sur les cellules staminales soit adultes, soit embryonnaires, il serait irresponsable d’abandonner prématurément l’une des perspectives plus pour le progrès du biomédical.

Les découvertes obtenues par le biais de l’étude des cellules staminales embryonnaires ont, en outre, contribué de manière essentielle à l’identification et propagation des cellules staminales adultes.

Nous faisons appel à l’obligation morale des médecins et des chercheurs à continuer à une recherche qui puisse bénéficier aux personnes frappées par des maladies invalidantes. En même temps nous reconnaissons, et nous respectons l’opinion de ceux qui soulèvent des doutes sur l’usage à but de recherche de cellules dérivé d’ embryons humains non implantés.

Nous croyons, cependant, que la solution de ce dilemme consiste à encourager les médecins et les chercheurs à prendre en considération les opportunités offertes par tous les types de cellules, en appliquant des règles morales sévères qui sauvegardent le sensibilité du public sur la condition de l’embryon pré-installation. Cette position est maintenant adoptée par un numéro croissant de Pays et est cohérente avec les principes de la démocratie libérale.

Pendant de longs siècles, les savants italiens ont fourni une contribution déterminante au progrès scientifique dans beaucoup de champs de recherche et, tout particulièrement, en médecine et en biologie.

La société scientifique internationale a besoin de leur participation active aux lignes de recherche dirigées à transformer les acquisitions fondamentales dérivées du décryptage du génome humain en de nouvelles conquêtes au service de la santé et du bien-être de l’espèce humaine. En même temps, l’Italie doit être en première ligne dans la recherche biomédicale de façon à recevoir complètement les bénéfices dérivés de la découverte de nouveaux médicaments et de nouveaux traitements. Pour ces motifs, nous souhaitons vivement que le référendum du 12-13 juin porte un OUI au droit de nos collègues à mener la recherche sur les cellules staminales embryonnaires humaines. Nous soutenons donc leur action décisive en faveur d’un résultat qui intéresse la société scientifique dans son ensemble.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite