Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Quand France Bleue recentralise

de : UDB
samedi 17 septembre 2005 - 20h44 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Unvaniezh Demokratel Breizh / Union Démocratique Bretonne
Membre de la fédération Régions & Peuples Solidaires
Membre du Parti Démocratique des Peuples d’Europe - Alliance Libre Européenne

Brest, le 16 septembre 2005
France Bleu - La recentralisation en marche !
L’Union démocratique bretonne (UDB) apporte son soutien aux syndicats de journalistes de France Bleu Breiz Izel (SNJ, SNJ-CGT, SNRT-CGT et Sud) qui, après un premier mouvement fin août, ont déposé un préavis de grève pour le 21 septembre afin de protester contre la politique menée par la direction de Radio France et défendre les missions de service public décentralisé et de proximité des stations de France Bleu. Les journalistes de France Bleu Breiz Izel ne sont pas seuls dans ce combat, puisque le mécontentement s’exprime un peu partout et notamment en Creuse, en Corse et en Aquitaine.

L’UDB exprime sa colère et son inquiétude face à l’absurde politique de recentralisation des programmes engagée par Radio France sous la houlette de Jean-Marie Cavada. Cette politique, qui a pour conséquences une banalisation et une standardisation croissante des programmes, se traduit par une nette érosion de l’audience. Selon les dernières mesures de l’institut Médiamétrie, 25 des 34 radios locales ont ainsi un nombre d’auditeurs en baisse, la baisse pouvait atteindre jusqu’à 30%. Alors que ces stations avaient une vocation de proximité et d’adaptation aux réalités culturelles régionales, la programmation musicale est aujourd’hui décidée pour l’essentiel à Paris ; les modules et les flashes sont également réalisés à Paris et imposés à des stations en perte d’identité dont les marges de manœuvre sont de plus en plus étroites. Il est vrai que, pour la petite coterie qui prétend tout régenter depuis Paris, il n’existe guère que trois catégories d’individus : les Parisiens, les banlieusards et une masse plus ou moins indistincte de « provinciaux ».

Que l’on en arrive à confier la tranche 12h30 - 14h à Patrick Sabatier, sans aucune concertation ni consultation préalable, marque une nouvelle escalade dans la banalité, la médiocrité, le reniement et la volonté d’effacement des identités. Les stations qui souhaitaient maintenir sur le créneau 13h30 - 14h une émission spécifique, souvent très prisée des auditeurs, ont été promptement rappelées à l’ordre et priées de se conformer aux directives de Paris. Pour France Bleu Breiz Izel, cela se traduit concrètement par la disparition du « Magazine de la mer » !

Le concept de Radio Bleu est aujourd’hui mis à mal. La « parisianisation » des programmes est totalement à contre-courant des aspirations de la société à davantage de décentralisation et contraste de manière saisissante avec ce qui se passe partout en Europe (Catalogne Sud, Pays de Galles, Ecosse, Communauté autonome du Pays basque...).

Isabelle Moign,
Mouezh UDB evit ar Sevenadur / Porte-parole délégué à la culture.
Ronan Divard
Mouezh UDB / Porte-parole de l’UDB


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Colbertisme et génocide culturel
18 septembre 2005 - 10h21

Quand France Bleu dicte sa loi
c’est un peu plus d’autodétermination des régions qui disparait

Sabatier comme porte étendard de la culture franchouillarde
ça fait mal aux tripes

La Décentralisation est galvaudée
et les cultures régionales trinquent...

Le génocide culturel continue son oeuvre

Frankiz breizh bremãn !

plus d’infos :
http://www.agencebretagnepresse.com/



> Colbertisme et génocide culturel
18 septembre 2005 - 11h36 - Posté par

les playlists sont imposées par Paris. D’où l’insupportable impression - en écoutant les chansons sur France Bleu- d’une radio destinée à des provinciaux légèrement demeurés, et en retard sur le plan culturel. Les jeunes n’écoutent pas ça. Les vieux non plus. C’est pourtant a priori un outil majeur du service public. Cette réalité "musicale et jacobine" montre en tous cas deux choses :
1) quel mépris pour "la France d’en bas" !
2) les français se foutent globalement de la manière dont la redevance est dépensée.
Il faudrait tout de même y mettre notre nez.
MN


> Colbertisme et génocide culturel
19 septembre 2005 - 21h30 - Posté par

Tu parles de "génocide culturel". Duquel ? De celui qui te fait parler la langue de Bush et te rend pas foutu d’écrire "Français" avec une majuscule ?


> Colbertisme et génocide culturel
25 septembre 2005 - 10h34 - Posté par

Tu réponds à coté de la question

GH


> Colbertisme et génocide culturel
26 septembre 2005 - 11h03 - Posté par

Je ne sais pas si l’intervenant précédent répond à côté de la question. Mais j’ai l’impression qu’avant de parler de génocide culturel, il faudrait comprendre ce que signifie un génocide, et voir également dans quel état est la culture française et le niveau d’expression en français...en France. Notre langue est souvent plus respectée par d’autres francophones, moins enclins à baragouiner le franglais !


> Quand France Bleue recentralise
21 septembre 2005 - 08h41

Lannion, le 21 septembre
J’apporte mon soutien aux journalistes en grève ce jour pour dénoncer la mise en place, sur les ondes de RBO et autres radios locales de France Bleue, des nouvelles grilles très parisiennes (et dont je n’ai rien à foutre) au détriment des programmes régionaux.
Je demande à CAVADA de revoir sa copie.
A l’heure du repas, je n’ai pas envie d’entendre SABATIER, mais les gens de chez nous.
Vincent PERROT



> Quand France Bleue recentralise
1er octobre 2005 - 20h34 - Posté par

Vincent Perrot, oui mais lequel ?

Pour info, nouveau préavis de grève pour le 3 octobre.

Jakez Castrec (UDB)






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite