Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ceux qui parlent à la presse étrangère
de : Eric Mainville
jeudi 1er décembre 2005 - 15h22 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 19.5 ko

"Ici Londres, les Français parlent aux Français"

de Eric Mainville

Accorder une interview à un journal étranger est devenu le dernier truc à la mode. On peut y dire ce qu’on a sur le cœur et vraiment "se lâcher".

Loin du politiquement correct à la française et, surtout, sans craindre les poursuites judiciaires.

Alain Finkielkraut, Hélène Carrère d’Encausse, Gérard Larcher et Maurice G. Dantec se sont ainsi exprimés dans les médias britanniques, russes ou canadiens. Mondialisation oblige, leurs propos ont été repris dans l’heure par les journaux français. Effet garanti.

« La télévision française est tellement politiquement correcte que cela en est un cauchemar. Nous avons des lois qui auraient pu être imaginées par Staline. Vous allez en prison si vous dites qu’il y a cinq juifs ou dix Noirs à la télévision. Les gens ne peuvent pas exprimer leur opinion sur les groupes ethniques, sur la Seconde Guerre mondiale et sur beaucoup d’autres choses. On vous juge tout de suite pour infraction. [...] Le politiquement correct de notre télévision est presque comme la censure des médias en Russie. » C’est ce qu’a déclaré Hélène Carrère d’Encausse, à l’hebdomadaire russe Moskovskie Novosti. Cette sortie de la très respectable secrétaire perpétuel de l’Académie Française est pour le moins décoiffante. Comment ? Le politiquement correct à la française serait tel que certains sujets ne pourraient pas être abordés dans les médias français ? Est-on sûr d’avoir bien compris ?

Ils eussent dû l’interroger

Lors d’une autre interview, accordée début novembre à une télévision russe, l’académicienne déclarait, à propos des violences qui ont eu lieu dans les banlieues françaises : « Ces gens, ils viennent directement de leurs villages africains. Or la ville de Paris et les autres villes d’Europe, ce ne sont pas des villages africains. Par exemple, tout le monde s’étonne : pourquoi les enfants africains sont dans la rue et pas à l’école ? Pourquoi leurs parents ne peuvent pas acheter un appartement ? C’est clair, pourquoi : beaucoup de ces Africains, je vous le dis, sont polygames. Dans un appartement, il y a trois ou quatre femmes et 25 enfants. Ils sont tellement bondés que ce ne sont plus des appartements, mais Dieu sait quoi ! On comprend pourquoi ces enfants courent dans les rues. » Voilà qui n’est pas politiquement correct ! Mais ces propos auraient-ils pu être prononcé à la télévision ou dans la presse françaises ? Pourquoi pas ? Il eût simplement fallu que les journalistes français eussent l’idée d’interroger Hélène Carrère d’Encausse sur ce sujet. Pas évident ! Elle est réputée spécialiste de la Russie, pas du 9-3. La prochaine fois, ils sauront.

Cause possible, cause toujours

Quelques jours plus tard, le 15 novembre, le ministre délégué à l’emploi, Gérard Larcher, s’est lui aussi laissé aller au sujet de la polygamie. Mais cette fois-ci dans la presse britannique. Il a estimé, sur le site du Financial Times que la polygamie est l’une des "causes possibles" des émeutes qui ont eu lieu pendant trois semaines dans les banlieues. C’était bien le ministre de l’emploi qui s’exprimait...

La "voie" déviante de Finkielkraut

Quelques jours plus tard, le philosophe Alain Finkielkraut prenait le relai. Son interview au journal israélien Haartez, le 19 novembre dernier, a provoqué de vives réactions. Il avait trait également aux événements dans les banlieues. Ce qui nous intéresse, une fois encore, c’est qu’il a été donné à un journal étranger.

A propos de ceux qui ont commis les violences en France, Alain Finkielkraut a déclaré : « Eux aussi envoyaient en première ligne de la lutte les plus jeunes, et vous en Israël vous connaissez ça, on envoie devant les plus jeunes parce qu’on ne peut pas les mettre en prison lorsqu’ils sont arrêtés. Quoiqu’il en soit, ici, il n’y a pas d’attentats et on se trouve à une autre étape : je pense qu’il s’agit de l’étape du pogrom antirépublicain. Il y a des gens en France qui haïssent la France comme République. »

Or, l’expression « pogrom anti-républicain » apparaissait déjà le 15 novembre dans un article de l’écrivain publié dans le Figaro : « La violence actuelle n’est pas une réaction à l’injustice de la République, mais un gigantesque pogrom antirépublicain ».

Comment expliquer qu’un terme fasse scandale dans un contexte et pas dans l’autre ? Sans doute parce que, dans le journal israélien, « pogrom antirépublicain » voisine avec plusieurs autres termes très litigieux. Au point que Le Monde a parlé à propos de Finkielkraut d’une voix « très déviante », reprenant le terme employé par le journaliste de Haaretz qui l’a interviewé et qui écrit : « Finkielkraut est une voix déviante, même très déviante. Principalement parce qu’elle n’émane pas de la bouche d’un membre du Front National de Jean Marie Le Pen, mais de celui d’un philosophe autrefois considéré comme un des porte-parole les plus éminents de la gauche française - un de la génération des philosophes qui ont émergé à l’heure de la révolte étudiante de mai 1968 ».

Est-ce le fait de s’exprimer dans un journal israélien qui permet à Alain Finkielkraut de glisser sur la pente « déviante » ? Est-ce un moyen de « se lâcher » ? Ou d’échapper à des accusations, voire à des poursuites ?

Le Pen récidive

Dans un tel climat, on ne tarda pas à en entendre une autre voix habituée du « déviationnisme ». C’est bien sûr celle de Le Pen. Lui aussi a choisi un média étranger. Et pas des moindres : la BBC. "Je vais vous dire exactement ce que j’ai dit : les chambres à gaz sont un détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale", a-t-il corrigé alors qu’un journaliste de la chaîne anglaise, à qui il accordait une interview, venait de lui rappeler de manière incomplète les propos qu’il avait tenus en 1987. « C’est si vrai d’ailleurs qu’aucun des chefs de guerre, ni Churchill, ni Staline, ni Roosevelt, ni de Gaulle, aucun d’entre eux n’a jamais cité les chambres à gaz dans ses mémoires », a-t-il ajouté.

Comme le rappelle l’Express sur son site, « pour ses propos sur les camps de la mort, la justice française l’avait condamné à 1,2 million de francs (183 200 euros) d’amende, lui reprochant d’avoir "commis une faute" en "banalisant" les persécutions infligées par les nazis. Il avait à nouveau réduit la Shoah à un "détail" le 5 décembre 1997 à Munich. »

Parler de l’étranger constitue donc une (bonne ?) façon d’échapper à la justice, dans le cas, par exemple, du négationnisme. Mais pour de simples propos diffamatoires ou calomnieux, cela semble également très bien fonctionner ...

Victor, Maurice, Michel et les autres...

Pour un écrivain, parler de l’étranger, c’est un must. Cela permet de jouer à Victor Hugo en exil. On a les Guernesey qu’on peut. Pour Maurice G. Dantec, c’est le Québec. C’est de là, où il réside depuis plusieurs années, qu’il s’est épanché sur les « French riots ». Propos enflammés qui ont rapidement traversé l’atlantique. Effet garanti.

Michel Houellebecq, lui, a trouvé en Irlande la possibilité d’une île. Le climat y est fiscalement très clément, disent les mauvaises langues. Mais Houellebecq n’a pas donné son avis sur les banlieues. Il a avoué ne pas connaître le sujet pour n’y avoir jamais vécu. Peut-être craignait-il un nouveau dérapage verbal, lui qui s’était brûlé les doigts d’avoir déclaré que l’islam était « la religion la plus con » ? Des propos qu’il avait tenus au magazine Lire, accoudé à un bar en Espagne. Grave erreur ! On aurait dû lui dire : ce qui compte, ce n’est pas de parler à l’étranger, mais de parler à un journal étranger...

Dernier cas où la presse étrangère a joué un rôle éminent. C’était lors des révélations sur la vie privée du couple Sarkozy. Les informations ont été d’abord publiées par Le Matin, un journal suisse. Les journalistes français, qui savaient tout, avaient tenu leur langue jusque là, par crainte de poursuites judiciaires et autres joyeusetés. Pour une fois, c’est la Suisse qui n’a pas été neutre.

 http://crisedanslesmedias.hautetfor...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Ceux qui parlent à la presse étrangère
2 décembre 2005 - 22h32

Michel Rocard parle aussi depuis l’étranger et - Ô surprise - se montre plus pertinent sur ses analyses qu’en son propre pays :

[http://www.project-syndicate.org/co...]






Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite. B. Brecht
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite