Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Texte de la Compagnie Maguy Marin

de : Centre Chorégraphique National
vendredi 4 juillet 2003 - 21h08 - Signaler aux modérateurs

Le bras de fer engagé entre le Medef et le monde du travail sous la bienveillance du gouvernement libéral de Monsieur Raffarin se prolonge cet été en conflit ouvert avec les professionnels du spectacle qui ne sont pas prêts à accepter l’accord qui leur est imposé.

Cet accord masque mal une décision froide et logique d’élimination des plus faibles et des moins rentables et qui, comble du cynisme, se voudrait le fruit d’une concertation démocratique.

Les choix qu’entraînent la vision du monde du Medef et des capitalistes s’éclaircissent au fur et à mesure des réformes proposées par le gouvernement Raffarin.

Dans tous les domaines ne comportant pas des enjeux marchands s’exerce, aujourd’hui,une pression persistante qui cherche à détruire l’idée d’une société solidaire. Une société créatrice de valeurs dont le produit ne peut se compter en chiffre d’affaires et que des années de luttes ont permis d’inscrire dans les priorités de la nation.

La culture au même titre que l’éducation, la santé et l’hospitalité sont ces priorités qu’il nous faut défendre à tout prix. Elles ne peuvent pas dépendre des idéologies et des gouvernements qui se succèdent à la tête de l’Etat.

Si les comptes spécifiques des intermittents du spectacle présente un déficit, pourquoi ne pas légiférer afin de mettre fin aux abus systématiques, dans l’industrie du spectacle, de l’audiovisuel et du divertissement, secteurs qui emploient des intermittents afin d’augmenter les bénéfices déjà exorbitants distribués aux actionnaires ? Pourquoi ne pas soumettre ces bénéfices à un prélèvement social égal à celui qui est prélevé sur les salaires ? Pourquoi ne pas envisager que toutes les entreprises commerciales qui vivent de la culture et des artistes versent l’ensemble de leurs cotisations sociales sur un même compte ? Enfin, pourquoi choisir d’envoyer au RMI des milliers d’hommes et de femmes qui vouent leurs vies à l’art et à la culture avec autant de mépris alors même que c’est de ce terreau fertile que surgissent les artistes et les ¦uvres  ?

L’accord du 26 juin est contesté par les intermittents car ils savent bien que cette réforme sert une politique qui n’a d’autre résultat que d’augmenter la place de plus en plus imposante d’une « culture » de profit abrutissante et manipulatrice. Une politique qui répond aux lois du marché de masse mondial en éliminant tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, dans leur champ d’action, résistent à cette dégradation de la pensée.

Le conflit actuel montre à l’évidence l’importance des retombées économiques, pour les villes et les régions, en terme d’activités directement induites par l’activité artistique. La création produit en effet de la richesse économique mais, sa raison d’être échappe par nature à des buts commerciaux. Elle doit être défendu parce qu’elle contribue à la construction de la pensée des individus, à faire travailler notre imaginaire et dans ce sens, elle peut nous amener à réinventer le monde.

Il existe différents types d’hommes, il y a parmi eux les hommes du Medef et les poètes. Les hommes du Medef sont des hommes qui ressemblent à des hommes du Medef. Ils aiment le profit. On ne peut pas attendre d’eux qu’ils s’intéressent aux poètes. Ce ne sont pas les mêmes hommes que les poètes. Pour les hommes du Medef, un poète est un rêveur paresseux qui ne rapporte pas d’argent. Le Medef a besoin d’hommes travailleurs qui, d’une part, ne leur coûtent pas d’argent et qui, d’autre part, leur en font gagner beaucoup. Il y a dans le monde entier plusieurs Medefs, et ces Medefs se parlent entre eux en renforçant leur emprise. Car les Médéfiens aiment le pouvoir. Ils sont des hommes de pouvoir. Ils sont proches des hommes qui sont au pouvoir. Les hommes qui sont au pouvoir finissent souvent par ressembler aux hommes du Medef car l’exercice du pouvoir fait goûter aux avantages du pouvoir qui ressemblent aux avantages des hommes du Medef. C’est pourquoi un gouvernement constitué d’hommes politiques qui ressemblent aux hommes du Medef s’accordent forcément avec les choix de leurs amis du Medef. Tant pis pour les poètes, c’est bien fait pour eux !

Centre Chorégraphique National de Rillieux-la-pape/Compagnie Maguy Marin Le 4 juillet 2003


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite