Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Les chômeurs font les frais des marchandages


de : Thomas Lemahieu
lundi 26 décembre 2005 - 21h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

de Thomas Lemahieu

L’accord conclu entre le patronat, la CFDT, la CFTC et la CGC rogne sur les indemnisations et établit une participation financière des entreprises en trompe-l’oeil. FO pourrait néanmoins s’y rallier.

En milieu de semaine, la négociation sur la nouvelle convention d’assurance chômage s’est achevée en eau de boudin et, comme d’habitude, ce brouet finira dans l’assiette des chômeurs. Les scènes de mascarade, d’abord : mercredi matin, c’est Jean-Claude Quentin (FO) qui, au terme de vingt heures de négociations entre le patronat et les organisations syndicales (à l’exclusion de la CGT, tenue à l’écart lors de l’élaboration effective de l’accord), claque la porte, ulcéré de ne pas trouver dans le compromis final une disposition, très modeste mais symbolique, pour les chômeurs précaires. Denis Gautier-Sauvagnac, le négociateur patronal, tente d’empêcher physiquement ce départ précipité en occupant l’ascenseur. Il y a encore Jean-Marie Toulisse (CFDT) qui, jeudi soir, après la séance de mise au point finale de l’accord, fustige, dans une agression manifestement mâchée et remâchée, l’attitude « inadmissible » de la CGT, coupable selon lui d’avoir « préféré faire le petit rapporteur entre la salle de négociations et la presse » plutôt que de négocier, de « se faire du gras sur les acquis des autres » et encore d’être la « reine de la division syndicale »... À cette attaque, Maurad Rabhi, chef de file de la délégation CGT qui avait, mercredi à l’aube, solennellement dénoncé une « négociation déloyale », répond avec sobriété : « Que chacun assume ses responsabilités ! »

Au-delà de ces gros couacs dans la forme, une pure arnaque sur le fond se profile. Focalisée sur la résorption du déficit du régime (estimé à 13,6 milliards d’euros, mais voué à une baisse « naturelle » avec les départs à la retraite ces prochaines années des enfants du baby-boom), orchestrée, selon le fonctionnement traditionnel du paritarisme, par le patronat qui fixe seul les priorités, hantée côté CFDT, CFTC et CGC par la calamiteuse histoire des « recalculés » et marquée par le pressant désir de FO de reprendre pied dans la gestion de l’UNEDIC, cette négociation se terminerait dans un miraculeux équilibre répartissant équitablement les efforts entre les entreprises, les salariés et les chômeurs : un peu plus de cotisations, un peu moins d’indemnisation. Selon la présentation officielle, les économies réalisées par cet accord s’élèveraient à 2,4 milliards d’euros sur trois ans : 320 millions d’euros des cotisations patronales et salariales supplémentaires par an (réparties à parts égales entre les entreprises et leurs salariés) ; 500 millions grâce à une refonte des filières d’indemnisation des chômeurs et 1 milliard d’euros sur trois ans grâce à un raccourcissement des durées d’indemnisation par un retour plus rapide à l’emploi dû à la performance de l’accompagnement ou plus simplement (mais ça n’est pas dit dans l’accord) par le profit tiré du décret gouvernemental sur le contrôle des chômeurs rétablissant de facto les mécanismes de la dégressivité des allocations (sanctions « échelonnées » et radiations).

Ces chiffrages restent purement hypothétiques car les seules économies que le régime d’assurance chômage est absolument certain de réaliser, ce sont celles faites sur le dos des chômeurs et des salariés. En durcissant les conditions d’affiliation de la filière B dans laquelle se retrouvent plus d’un million de demandeurs d’emploi, les syndicats gestionnaires de l’UNEDIC risquent d’en faire basculer un bon nombre dans la nouvelle filière qu’ils viennent de créer : d’après une première estimation de la CGT, 100 000 chômeurs perdraient 11 mois d’indemnisation dans l’opération, une aubaine pour les finances de l’UNEDIC. Pour ce qui concerne les augmentations de cotisations programmées, une clause les suspendra automatiquement fin 2006 en cas d’équilibre dans le bilan annuel du régime : or, selon ses prévisions financières, l’UNEDIC devrait être excédentaire dès l’année prochaine.

Plus ébouriffant encore : quoi qu’il en soit, d’après ce qu’a laissé entendre en aparté jeudi soir le négociateur de FO, le patronat envisage de récupérer très discrètement le montant de son geste sur les cotisations à l’UNEDIC : entièrement aux mains du MEDEF et de la CGPME, l’Association pour la gestion du régime d’assurance des créances des salariés (AGS), qui a pour objet de financer les sommes dues aux salariés dont l’entreprise est en situation de redressement judiciaire, pourrait décider prochainement (sans doute juste après l’aval donné par les organisations syndicales au protocole d’accord UNEDIC) de baisser les cotisations des entreprises à cet organisme complémentaire de l’assurance chômage. Au bilan comptable du patronat, ce tour de passe-passe donnerait donc 160 millions d’euros de dépenses supplémentaires (+ 0,04 point à l’UNEDIC) contre 180 à 250 millions d’euros d’économies nouvelles

(- 0,05 point à l’AGS). Par-delà les apparences, en loucedé, le MEDEF respecterait ainsi la consigne (« Pas question d’augmenter les charges sociales ») édictée à la mi-décembre par Laurence Parisot.

Véritable « marché de dupes » pour la CGT ou simple « accord a minima » selon l’expression utilisée dans les rangs de la CFDT, de la CFTC et de la CGC, le texte soumis à l’approbation des syndicats ne plonge dans l’embarras que FO, très impliquée dans la négociation mais sans résultat probant sur son cheval de bataille, la précarité. Le syndicat de Jean-Claude Mailly doit se déterminer dans le courant de la semaine prochaine : son retour à la gestion de l’UNEDIC peut-il se faire au prix d’un accord réduisant les droits des chômeurs ?

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Les chômeurs font les frais des marchandages
27 décembre 2005 - 09h43

voir les détails de l’accord pourri que s’apprête à accepter Force Ouvrière pour...un plat de lentilles. Les négociateurs savent très bien ce que cela implique pour les chômeurs. Au passage FO signera le PARE, donc le contrôle des chômeurs qu’elle avait précédemment refusé

Accord UNEDIC 2006 - 2008 : "Qui perd ? Qui gagne ?"

Patrice Bardet



> Les chômeurs font les frais des marchandages
28 décembre 2005 - 18h43 - Posté par

28/12/2005

Assurance chômage : FO décide de ne pas signer l’accord Unedic





Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite