Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Moins de droits. Europe de plus en plus fermée, les réfugiés accueillis diminuent

de : Anna Maria Merlo
lundi 17 juillet 2006 - 04h23 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 19.9 ko

Selon un rapport, la Convention de Genève n’est pas respectée

de Anna Maria Merlo traduit de l’italien par karl&rosa

L’Europe ferme ses frontières à l’asile politique : depuis 2001 et jusqu’à aujourd’hui le nombre de réfugiés accueillis dans l’Union européenne a été réduit de moitié et il est revenu en 2005 au niveau d’avant la chute du Mur de Berlin. Selon le Forum des réfugiés, qui a présenté à Paris son sixième rapport annuel, la Convention de Genève est de moins en moins respectée et ce comportement est même revendiqué sans pudeur par certains pays (la Grande Bretagne a déclaré officiellement vouloir "dénoncer la Convention de Genève "). L’Union européenne n’a pas été capable de se donner une politique commune sur l’asile politique, mais elle a choisi par sa directive "procédures" (adoptée le 1er décembre 2005, qui met fin au programme de Tampere, d’où le droit d’asile était déjà sorti affaibli) d’harmoniser vers le bas les pratiques nationales.

La fin des grands conflits a mené, en effet, à une nette diminution des réfugiés dans le monde : le Haut Commissariat de l’ONU en recense 9,2 millions. Mais cette diminution est accompagnée par un phénomène inquiétant : la croissance exponentielle des « déplacés » à l’intérieur d’un même pays, qui seraient, selon l’ONU, au nombre de 23,7 millions et pourraient devenir 50 millions dans les années à venir. L’Afrique est le continent le plus frappé par les déplacements intérieurs (20 pays y sont concernés, le Soudan en tête, des 50 impliqués dans le monde, tandis que 16 ne reçoivent aucune aide humanitaire). Ces personnes ne jouissent d’aucune protection internationale et seulement 5,4 millions reçoivent quelque assistance de la part du Haut Commissariat. Selon le Forum des réfugiés, l’asile est en train de payer le prix des politiques d’immigration de plus en plus restrictives, même si, en principe, cette interférence ne devrait pas exister.

Une autre raison de l’effondrement de l’asile politique est la liste des pays « sûrs », dont les citoyens ne sont plus pris en considération s’ils demandent l’asile dans un pays de l’Union européenne. La France a récemment revu sa liste nationale des « pays sûrs », en ajoutant 5 pays aux 12 précédents : Albanie, Macédoine, Madagascar, Niger et Tanzanie, qui s’ajoutent au Bénin, à la Bosnie-Herzégovine, au Cap-Vert, à la Croatie, à la Géorgie, à l’Inde, au Mali, à l’île Maurice, à la Mongolie, au Sénégal et à l’Ukraine. A titre d’exemple, en France les réfugiés de la Bosnie qui ont obtenu l’asile sont tombés de 67% à 2%. Selon le Forum, cette liste est trop large et certains pays cités ne sont pas « sûrs » du tout (Bosnie, Géorgie, Mali, Inde, Albanie). De plus, dans l’Union européenne le mécanisme adopté, selon lequel le pays responsable de l’examen de la demande d’asile est le premier où le demandeur est entré, fonctionne mal. Le Parlement européen, qui bénéficie désormais en matière d’affaires intérieures de la co-décision, a dénoncé ce système à l’occasion de la mission réalisée à Malte. Le Forum des réfugiés dénonce aussi les conditions du retour, imposées par les pays de l’Union européenne aux réfugiés repoussés : il y a une proposition de directive qui prévoit une période de détention qui peut aller jusqu’à six mois, pour les réfugiés rejetés, qui privilégie les renvois forcés par rapport à n’importe quelle autre alternative. Les cas de « charters communs » organisés en collaboration entre Etats européens se multiplient. Le programme de la Haye comprend aussi, en outre, le renforcement des contrôles aux frontières extérieures de l’Union.

La France, qui reste le premier pays d’accueil parmi les pays industrialisés (elle accueille 25% des réfugiés de l’Union européenne) n’échappe pas à la diminution générale : 13000 personnes ont obtenu l’asile en France en 2005, c’est-à-dire 16% de moins par rapport à l’année précédente. La loi sur l’immigration de 2003 (réformée maintenant dans un sens encore plus restrictif) a eu un effet négatif sur les autorisations d’asile.

http://www.ilmanifesto.it/Quotidian...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite