Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Nous portons un contre-projet de société

de : yves salesse
vendredi 3 novembre 2006 - 23h23 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Yves Salesse est le président de la Fondation Copernic, un contre think-thank qui regroupe chercheurs et militants pour « remettre à l’endroit tout ce que le libéralisme fait fonctionner à l’envers ». Il a été l’un des principaux artisans du rapprochement des différentes tendances qui font la gauche de la gauche et propose aujourd’hui sa candidature pour défendre le projet antilibéral à l’élection présidentielle.

Votre document programme est-il un projet de société capitaliste teinté de keynésianisme ?

Yves Salesse : Il s’agit avant tout d’un projet de transformation sociale. Le programme se confronte à la logique du capitalisme libéralisé en proposant un contre-projet de société point par point. A la concurrence, nous opposons la coopération et la solidarité. A la recherche du profit, nous proposons la satisfaction des besoins de la société. A la privatisation de la protection sociale, nous proposons une protection sociale dite socialisée. Nous opposons le maintien des services publics à leur privatisation.

S’agit-il d’un débouché politique du mouvement altermondialiste ?

Ce projet politique ne se contente pas de reprendre telles quelles les idées que le courant altermondialiste a développées. Nous proposons un ensemble de mesures qui a vocation à être mis en œuvre par une nouvelle force politique qui entend être majoritaire à gauche dans le pays. Je suis très attaché à l’idée que d’autres forces politiques participent à l’élaboration d’un projet politique. Les organisations sociales, associatives, syndicales doivent devenir un relais politique. Elles ont un rôle propre à poursuivre de mise en perspective de revendication et de contestation.

Au risque d’avoir un gouvernement qui ne serait que le relais des mouvements sociaux ?

Une majorité politique doit prendre en compte ce que porte le mouvement social. Mais le mouvement social ne doit pas devenir la courroie de transmission du gouvernement. Si demain une association de défense des mal-logés devait réduire son activisme à cause d’un renouvellement politique, cette association perdrait sa fonction.

Vous êtes vous-même candidat, quel processus de désignation souhaitez vous pour une candidature unitaire ?

Je partage l’idée d’un double consensus : à la fois que le nom qui se dégage fasse accord avec les sensibilités diverses du collectif et que soit également partagé et porté par les organisations. C’est la condition pour y arriver. Plusieurs questions se posent : un porte-parole d’une force politique peut-il apparaître comme autre chose qu’un porte-parole de son parti ? Par ailleurs, je ne crois pas qu’un processus de vote soit une bonne solution. Nous devons chercher le consensus.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Demandez l’avis des électeurs !
4 novembre 2006 - 05h06

Proposition : ouvrir sur les sites Internet proches de notre sensibilité une consultation Internet pour le choix du nom sur le bulletin de vote. J’ai bien dit une consultation : ce n’est ni un sondage, ni un vote. Et ça ne vous engage à rien.
Mais ça me semble INDISPENSABLE. Parce que les divisions actuelles du reassemblement "unitaire" sont catastrophiques. Il me semble indispensable d’aider ainsi les "sécessionistes" d’une part, et les "autoproclamés" d’autre part, à remettre les pieds sur terre. J’aimerais bien qu’ils y arrivent vite, car trop de temps a déjà été perdu.

Je n’ai qu’une atout pour convaincre, et je le dégainerai en 2007 : les reponsables d’un échec programmé n’auront jamais mon vote !!!

Minga
"Parce que le vrai courage est de faire ce qui est juste"



> Nous portons un contre-projet de société
5 novembre 2006 - 20h36

NON ! ASSEZ AVEC LA CANDIDATURE !

Combien de "4 pages" avec le projet avez-vous commandé ?
Combien comptez-vous en diffuser ?
Quelles initiatives comptez-vous prendre pour faire connaître le projet ?
Y a-t-il un comité unitaire dans votre environnement proche ? Sinon, comptez-vous en susciter un ?

Voilà ce qui a de l’importance maintenant !

NOSE DE CHAMPAGNE



> Nous portons un contre-projet de société
5 novembre 2006 - 20h37 - Posté par

C’est en réponse à MINGA que j’ai fait objection et non à Yves Salesse.

NOSE


> Nous portons un contre-projet de société
20 novembre 2006 - 23h17

Le terme relais (lien organique ?) concernant le rôle des syndicats me semble mal choisi, cela dit je suis pour une relation décomplexée des syndicats vis-à-vis du champ politique et réciproquement.

Le terme contre-projet de société a le défaut d’engendrer l’idée d’un fossé entre le réel et le potentiel qui nous renvoie à l’utopie et par là peut-être à l’impuissance. L’essentiel est une visée (utopie ?désir ?) et un programme qui exprime une puissance sur la vie sociale après avoir connu plus d’un quart de siècle d’impuissance relative.

Le SMIC à 1500 euros bruts tout de suite. Suffira-t-il d’un décret pour qu’il rentre dans la vie ? Possible à l’échelle macro-économique mais à l’échelle micro-économique ça se complique mais c’est encore possible (relation donneurs d’ordre/sous-traitant, crédit).

Je crois qu’on n’image pas les forces sociales imaginatives à mettre en jeu pour gagner cette affaire comme toutes les autres.

Je fais un rêve modeste. Une gauche majoritaire qui change la vie avec et pour des millions d’hommes et de femmes vers plus de bonheur, de bien-être et qui donne envie de faire de la politique, de se syndiquer partout et de reconduire cette majorité dans une nouvelle république.

Claude de Massy (millitant du PCF)







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite