Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Provocation raciste de Georges Frêche

de : Rosa Moussaoui
samedi 18 novembre 2006 - 21h11 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

de Rosa Moussaoui

Dérive . Selon le Midi libre, le président (PS) de la région Languedoc-Roussillon aurait déploré le nombre de « Blacks » dans l’équipe de France de football.

Familier des propos orduriers et des sorties nauséabondes, Georges Frêche a encore récidivé. Le président (PS) de la région Languedoc-Roussillon aurait déploré, selon des propos rapportés hier par le Midi libre, le fait que l’équipe de France de football compte « neuf Blacks sur onze ». « La normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société, aurait-il affirmé. Mais là, s’il y en a autant, c’est parce que les Blancs sont nuls. J’ai honte pour ce pays. Bientôt, il y aura onze Blacks. Quand je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine. » Cette nouvelle provocation, confirmée à l’AFP par l’agglomération qu’il préside, intervient à quelques jours de la comparution du président de région devant le tribunal correctionnel de Montpellier pour « injures envers un groupe de personnes en raison de son appartenance ethnique, raciale ou religieuse » suite à ses propos du 11 février dernier à l’endroit de harkis, qu’il avait qualifiés de « sous-hommes ».

Ses propos sur l’équipe de France, tenus, selon le quotidien régional, lors d’un aparté sur le sport en séance du conseil de Montpellier Agglomération alors que les Bleus affrontaient la Grèce, ont provoqué un véritable tollé. Premier à réagir, Jean-Claude Gayssot, vice président (PCF) du conseil régional, à l’origine de la loi sanctionnant les actes et propos racistes et antisémites, les a aussitôt condamnés « avec la plus grande énergie ». L’ancien ministre des Transports a annoncé la suspension de sa participation à l’exécutif régional. Au-delà, c’est tout le groupe communiste qui a décidé hier de suspendre sa participation à la majorité du conseil régional de Languedoc-Roussillon. Vice-président (PCF), Jean Paul Boré se « refuse à laisser banaliser de tels propos (...). C’est du racisme, ils doivent être jugés comme tels ».

Des responsables socialistes ont également vivement réagi à cette provocation, dont ils craignent qu’elle ne jette le discrédit sur un PS en pleine désignation de son candidat à la présidentielle. « Ces propos, s’ils sont établis, sont inacceptables », a déclaré François Hollande hier en fin d’après-midi. Le premier secrétaire du PS les a condamnés « de la manière la plus ferme qui soit », demandant au président de région de « s’en expliquer immédiatement ». Alors que ses injures visant des harkis avaient valu à Georges Frêche une suspension du bureau national du PS, certains n’hésitent plus à demander son exclusion. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, dénonçant « une conversion à l’idéologie d’extrême droite », a dit attendre « du parti dont (il est) membre qu’il tire les conséquences de ce grave dérapage en procédant à l’exclusion de son auteur », dans l’hypothèse où ces propos seraient avérés. Proche de Laurent Fabius, Claude Bartolone estime que Georges Frêche « entonne une rengaine raciste dont Jean-Marie Le Pen avait jusqu’ici le triste monopole ». Pour Jean-Luc Mélenchon, « la complaisance dont bénéficie Georges Frêche au Parti socialiste n’est plus tolérable ». Le sénateur de l’Essonne a appelé les candidats à l’investiture, en particulier Ségolène Royal, qui a reçu le soutien de l’ancien maire de Montpellier, à « prendre clairement leurs distances avec de tels propos ». Hier, en début de soirée, le président de la République condamnait à son tour ces propos « avec la plus grande fermeté ».

http://www.humanite.presse.fr/journ...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Provocation raciste de Georges Frêche
18 novembre 2006 - 21h44

APRES LES PROPOS DE GEORGES FRECHE

Georges Frèche récidive. Après avoir, en février dernier, traité de « sous-hommes » des Français d’ascendance algérienne, il s’attaque aujourd’hui aux joueurs noirs de l’équipe de France de foot-ball. Il a en effet déclaré : « Bientôt, y’aura 11 noirs sur 11 en équipe de France. C’est une catastrophe pour le sport français. » Ainsi pour lui les Français de couleur noire seraient moins français que les blancs. Ce propos est raciste. Refusant de s’excuser, il a confirmé hier, au cours d’une conférence de presse qu’il s’agit bien là du fond de sa pensée. Contrairement à ce que certains ont pu croire, il ne s’agit pas de « dérapages verbaux », ce qui serait déjà grave, mais d’un racisme assumé.
Fidèle à ses statuts, FRANCE-EL DJAZAÏR condamne les propos de Georges Frèche. Notre association, dont ce n’est pas la vocation, ne saurait porter un jugement sur le bilan du Conseil régional du Languedoc-Roussillon présidé par Georges Frèche. . Nous tenons cependant à affirmer qu’aucune réalisation matérielle si importante soit-elle ne peut excuser la trahison des valeurs humanistes qui sont les nôtres. Les propos racistes de Georges Frèche disqualifient celui-ci.

Bernard DESCHAMPS
Président de France-El Djazaïr
17.11.2006



> Provocation raciste de Georges Frêche
20 novembre 2006 - 16h05 - Posté par

Il fait partie des soutiens de Royal, encore un à qui n’a pas échappé la ligne du nouveau PS sur le parler "vrai" démagogique qui va déraper sur les thèmes favoris de la droite de l’extrême-droite. Puant comme atmosphère...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite