Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF

de : Fédération des Bouches du Rhône.
samedi 3 février 2007 - 08h14 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Chers amis et camarades,

La victoire du « NON » le 29 mai 2005 avait suscité un grand espoir avec un retour de la politique dans le sens noble du terme, une brèche dans la pédagogie du renoncement et une expérience de succès sur le libéralisme.

Dans le sillage de ce sursaut démocratique, depuis plusieurs mois, comme partout en France, des hommes et des femmes se sont retrouvés dans de nombreux endroits de notre département au sein de collectifs locaux pour un rassemblement antilibéral et des candidatures communes. Leur travail a débouché sur une stratégie et un programme. Mais à Saint-Ouen, ce processus a buté sur la question des candidatures, du fait du blocage de quelques organisations et individus membres du collectif national.

La candidature de Marie-George Buffet est légitime, crédible, populaire, utile, elle a obtenu plus de 60% d’adhésion dans les collectifs, mais aucun consensus n’a pu être trouvé sur son nom. Et sur les autres candidatures présentées non plus. Suite à cette réunion, malgré le fait que les collectifs aient maintenu leur choix, le blocage a perduré, alors même que les communistes avaient envisagé d’autres solutions. Nous avons tous ressenti un profond sentiment d’amertume, de déception, parfois même de colère devant l’échec. Prenant acte de cette situation, avec la volonté de porter nos espoirs lors de l’élection présidentielle, et le souci de ne pas faire d’OPA sur le rassemblement, Marie George Buffet a pris ses responsabilités, comme nous le lui avons demandé, avec l’ambition d’ouvrir une voie pour l’antilibéralisme.

Marie-George Buffet ne cèdera pas au lobbying et donc elle ne se retirera pas, parce que sa candidature est utile pour battre la droite et ouvrir une perspective transformatrice à gauche. C’est la seule vraie chance de voir triompher les aspirations qu’a incarné le NON. Au regard des déclarations et des actes qui s’en sont suivis, dans notre département comme au niveau national, nous estimons que toutes les cartes n’ont pas été mises sur la table. Jamais il n’a été question de créer une nouvelle organisation politique, mais plutôt un rassemblement de forces diverses et de citoyennes et citoyens. Poursuivant cet objectif de recomposition politique aux forceps et accusant le PCF de tous les maux, un petit groupe semble désormais chercher à augmenter la crise et la division. Mais que pourrait-on rebâtir sur un champ de ruines ?

A Montreuil, voici quelques jours, l’opération lancée, y compris depuis les Bouches-du-Rhône, autour de la candidature de José Bové, dont c’est peu dire qu’elle ne faisait pas consensus au point même qu’il s’était retiré du processus au plus fort des débats sur les candidatures, a franchi une nouvelle étape. Nous nous interrogeons sur les objectifs réels de cette opération, qui ressemble à la suite du « tout sauf Marie-George » sans solution que nous avons connu à Saint-Ouen. Ce qui s’est passé est inquiétant au regard de l’opportunisme, de l’aventurisme et de la personnalisation qui se sont manifestés à cette occasion. Tout cela n’est pas sans en rajouter à une crise de la démocratie déjà profonde. José Bové lui-même s’est présenté comme « le candidat des collectifs », à l’issue d’une réunion sans statut. Or aujourd’hui vous devez savoir que des réunions départementales se tiennent au nom d’un rassemblement bis excluant de facto tous ceux et celles qui soutiennent la candidature de Marie-George Buffet, et désormais tous ceux et celles qui ne soutiendraient pas la candidature de José Bové. Jeudi 25 janvier, a été convoquée une « coordination départementale des collectifs qui entendent poursuivre le combat unitaire ».

Et dans plusieurs endroits du département, cette démarche s’applique également au niveau local. Pourtant ce qui se fait autour de José Bové ne peut pas se faire en notre nom, et pas au nom des collectifs antilibéraux qui n’ont pas validé cette démarche. Nous en appelons à la responsabilité et à des relations plus constructives. C’est en tout cas notre état d’esprit. Le processus de rassemblement tel que nous l’avions bâti ensemble est en grand danger. Et nous savons ne pas être seuls à ne pas vouloir qu’il se rétrécisse comme peau de chagrin. Les pratiques auxquelles nous assistons, qui s’accompagnent d’invectives et d’insultes graves, sont à mille lieues de la politique et de la démocratie que nous voulons. Et nous éloignent d’autant des enjeux et des défis importants que nous voulons relever.

Qu’il s’agisse de la précarité généralisée, des politiques libérales qui divisent, de la concentration des pouvoirs entre les mains d’une infime minorité, de la confiscation des savoirs, des connaissances pour en faire des marchandises, des inégalités croissantes et du chaos provoqué par l’exploitation de peuples, les pillages, les guerres et les conflits sur la planète… Tout cela augmente notre détermination à mener une bataille populaire qui permette au plus grand nombre d’hommes et de femmes de se saisir des enjeux. Pour la présidentielle, nous menons campagne avec Marie-George Buffet. Nous le faisons avec conviction et enthousiasme. Il s’agit d’une candidature qui veut rassembler les hommes et les femmes sur des engagements et des propositions antilibérales, s’appuyant sur la stratégie et le programme construit avec les collectifs, mais nous ne revendiquerons jamais la propriété du ce que nous avons fait ensemble parce que cela n’appartient à personne. L’immense majorité des élus communistes et républicains s’engage pour Marie George Buffet.

Déjà 25 sur 31 dans les Bouches-du-Rhône ont donné leur parrainage. Cette candidature, avec l’éthique et les valeurs qu’elle incarne, avec son caractère profondément populaire et sa solidité, rassemble déjà largement des salariés, des jeunes, des hommes et des femmes, des militants des collectifs dans leur diversité. Nous voulons que tous ceux et celles qui le souhaitent y trouvent pleinement leur place, et nous les appelons à nous rejoindre. Un comité de campagne départemental pluraliste se met en place. L’enjeu est trop fort pour notre peuple.

Il faut que commence à s’ouvrir une autre voie à gauche. Et si nous prenons acte du désir de quelques uns de ne pas travailler avec nous, ce que nous regrettons, nous voulons que perdure la volonté d’un rassemblement populaire et antilibéral, respectueux de chacune et chacun sur les bases décidées en commun.

Ainsi les collectifs qui souhaitent cela, sont majoritaires dans notre département et les militants et militantes en leur sein également. L’heure n’est donc pas au repli et à rester chez soi. Une dynamique est possible pour mettre en échec le bipartisme et la politique-spectacle au service du MEDEF et du libéralisme. L’heure est au débat politique projet contre projet, pour rassembler et donner l’espoir qu’il est possible qu’une gauche courageuse et responsable devienne majoritaire.

Une gauche qui ait la volonté politique de garantir à chaque homme et chaque femme les moyens de vivre décemment, de construire une société libérée de toute forme de discriminations et de dominations, de développer en grand la démocratie par une VIème République solidaire, de partager les connaissances en faisant de l’éducation, la recherche et la culture une priorité, de prendre des initiatives pour que la France agisse pour une autre Europe et un autre monde.

Dans cet esprit, nous nous adressons aux hommes et aux femmes des collectifs et au-delà pour leur dire notre disponibilité à mener une campagne collective avec Marie-George Buffet à la Présidentielle. Nous appelons à travailler au rassemblement le plus large des forces antilibérales aux législatives.

Marseille, le 1er février 2007

htp ://ulrichsavary.gauchepopulaire.fr/


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 10h00

Belle déclaration ...Mais alors pourquoi ne pas continuer à rechercher l’unité de tous les communistes et révolutionnaires de toute tendance et groupes .La bande des 4 (PCF,LCR,LO,Parti des travailleurs) ne peuvent s’unir pour abattre le capitalisme mondialisé en alliance avec les altermondialistes ? Ne pouvons-nous pas être aussi révolutionnaires que les partisans de Chavez au Vénézuela ?Cette volonté de jouer au cavalier seul avec MGB est suicidaire et non mobilisateur...Je n’ai pas encore choisi pour qui je ferai campagne et j’attends toujours l’espoir d’une candidature commune nécessaire pour mobiliser le peuple pour une véritable révolution socialisante.Renoncer à la visée communiste définie au dernier congrès ne peut encourager la mobilisation populaire,voilà le constat au delà des discussions de dirigeants des comités ou de la direction du parti de plus en plus désavouée.Gare aux résultats en Avril,on aura du mal à refaire le coup de 2002 pour rembourser les frais de campagne en faisant voter Chirac.

Au lieu de faire de belles phrases avec lesquelles tout le monde est d’accord,notre direction actuelle doit poursuivre ses efforts pour l’unité de tous les révolutionnaires et non pas tomber bêtement dans le piège médiatique de la présidentielle jouée d’avance .De plus on doit annoncer qu’on ne se désistera pas pour la candidate socialiste bourgeoise qui paye au noir ses ex-attachés parlementaires tout en payant l’impôt sur la fortune du niveau de ma taxe d’habitation .Pour ma part je fais campagne contre cette dame,fausse madone blairiste et harpagonneste .....

MGB que vous soutenez pour je ne sais quelle raison n’est pas charismatique,où sont les porte-paroles dans les quartiers et entreprises prévus pour parler à plusieurs centaines de milliers de voix ?Le culte de MGB que vous développez au nom des 60% de 16000 adhérents des comités n’est pas représentatif du peuple en colère.Alors au lieu de disserter sur les malheurs du peuple par des déclarations consensuelles,jouez votre rôle de direction en unissant tous les révolutionnaires contre le capitalisme et sa révolution financière mondialisé qui écrase tout sur son passage à la vitesse d’un Tgv .Il faut sûrement de nouveaux Guy MOCQUET et ses compagnons pour faire dérailler ce train avec ses voyageurs PDG à la Seillière ....

Amitiés révolutionnaires quand même ....

Bernard SARTON,section d’Aubagne



Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 11h03 - Posté par

Bernard Sarton, nous sommes loin de faire cavalier seul, joins toi à nous et tu en auras la preuve !!

juste une question, que fais tu pour rassembler et faire avancer cette campagne ???
tu distribues pour faire connaitre les 125 propositions ????
tu colles des affiches ????

la bataille c’est dans la rue aux côtés de ceux qui souffrent !! et c’est ce que fait MGB avec nous !!!!


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 13h58 - Posté par

..."juste une question, que fais tu pour rassembler et faire avancer cette campagne ??? tu distribues pour faire connaitre les 125 propositions ???? tu colles des affiches ????"

personnellement , j’ai passé 30ans au PC à distribuer et à coller.

vraiment, je reconnais avoir été un peu lent de la comprenette.

maintenant, je sais, oui, je sais qu’il faut procéder autrement, tout en continuant cette pratique.

l’éducation populaire tournée vers l’action ..rien de tel.

léo


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 15h29 - Posté par

Qui espères tu tromper Bernard ?

Tu sais très bien que LO ou le PT et une grande partie des militants de la LCR riraient à gorge déployée de ton message.

Leur objectif prioritaire à toujours été de tailler des croupières au PCF, qui est pour eux un regroupement de "mauvais révolutionnaires" (surement trop nombreux, trop ouvriers, trop tournés vers l’Est à l’époque...), ils n’ont d’ailleurs jamais voulue de la démarche unitaire.

Alors tu me diras oui mais les minoritaires de la LCR ? Et bien certains, sincères, n’ont tout de même pas renoncé à leur anti-communisme farouche et on préféré les "bourgeois" (Autain, Salesse et cie) à Marie George. Les autres ont tout bonnement agit pour "dégager la voie" à leur réel chouchou : Besancennot.

Alors devant cette situation on fait quoi quand on est révolutionnaire ??

Et bien on s’engage à fond dans la campagne d’une candidate qui est honnête, droite et qui défend dans ses propositions, argumentées et chiffrées, les travailleurs !

Léo, 20 ans.


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 11h17 - Posté par

Pas convaincante du tout ta "contrib" Bernard !

Si tu nous disais franchement que tu veux voter Bové, ça serait plus honnete !

j-c coualan


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 14h17 - Posté par

Certes Royal a ces problèmes avec ses ex salariés tout comme le pcf à Aubagne devrait en avoir son ex député pcf Alain Belviso, invalidé puis battu pour fraude électorale qui défend en soutenant J Bové une autre façon de faire de la politique... ?
Cette manière d’appeler Chavez à la rescousse est assez marrante quand ce dernier croyait à la spontanéité des masses il eut un mal du diable à contrer un coup d’état ce qui l’a amené récemment à créer enfin une organisation politique révolutionnaire.
Donc MGB se suicide en y allant dans des conditions que d’ailleurs elle n’a pas choisies, cela dvrait en rassurer quelques uns qui le veulent mort ce parti communiste.
Selon toi être révolutionnaire c’est amalgammer des organisations et des têtes, cela me rappelle le programme commun avec ces terribles dégâts. Délégations de pouvoirs entre autre qui permettra de confisquer la parole de la base et du monde du travail.
En regardant de plus près il est intéressant de voir comment fonctionnent les tenants de J. Bové et Bové lui-même, ils créent un appareil de sommet, s’y autoélisent et ne rendent compte de rien à personne.
pour ma part je soutiens et mène campagne avec un programme d’alternative à gauche et ce programme est LEGITIMEMENT porté par MGB.

Je sais pour militer chaque jour que j’ n’ai pas rencontré un seul salarié pour me dire plutôt Sarkosy que Royal ou plutôt Le Pen que Royal car le problème est là.
J’ajouterais que Sarkosy ne me semble pas très bon pour le monde du travail mais je dois me tromper.

Ce que je sais également et c’est incontournable, tient au résultat qui sera celui de MGB. plus il sera fort plus il pèsera sur le PS, le Merdef et sur le reste.

Certains amis de Fabius , le rallié, ne s’ y trompent pas qui comme J Bové ne cache pas sa tendresse pour un certain Laurent, nous comprenons mieux qui sous couvert d’insurrection électorale nous prépare un sacré concert d’enfoirés.

AFFAIBLIR LA GAUCHE RADICALE POUR AU NOM DE CET AFFAIBLISSEMENT REJOINDRE LA SOCIAL-DEMOCRATIE VOILA LE BUT ULTIME !

Je ne sais pas si la Révolution commence avec MGB mais je sais où commence la trahison !

Alain GIRARD


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF aux antilibéraux qui veu
3 février 2007 - 21h04 - Posté par

À SARTON,

Je vois que tu as bien appris la leçon des "copains" PCF : Frédéric DUTOIT (le rénovateur et fidèle compagnon d’Hermier), Robert BRET (qui mange à tous les rateliers), Daniel FONTAINE (jamais élu et qui doit son poste de maire d’Aubagne grâce au retrait de Jean TARDITO qui lui a servi sur un plateau), Alain BELVISO (président de la CAPAE) qui n’ont pas de figure en réservant leur parrainage à BOVÉ.

Tu parles que le PCF, la LCR, LO, le PT devraient rejoindre BOVÉ ?

Mais les "copains" ci-dessus ainsi que Rémy Jean (LCR) ne t’ont pas dit que :

Que le PT n’a jamais été dans les collectifs ?

la LCR n’est jamais entrée dans les collectifs et présente Besançenot pour la LCR ?

Qu’Arlette se présente depuis le début pour LO ?

Que ton collègue BOVÉ s’est barré et a eu peur d’affronter les votes des URNES avec cahiers d’emargements contrôlables et contrôlés des collectifs locaux ?

Il ne t’ont pas dit non plus que seule Marie Georges Buffet a été la seule honnête dans ce rassemblement, qu’elle n’a jamais dénigré un seul candidat du rassemblement ?

Ils ne t’ont pas dit non plus qu’elle s’est mise en congé de ses fonction au sein du PCF, afin de se mettre au service des citoyens antilibéraux pour le programme défini ?

Ils ne t’ont pas dit qu’elle pensait que les autres ex-candidats doubleraient, tripleraient, quadrupleraient les forces en parlant de la même voix COMME CONVENU ?

Ne me dit pas que tu n’es pas au courant des missiles anti-MGB mis à feu par le collectif d’AUBAGNE ? Puisque se sont tes amis et toi qui les avez balancé !

Alors pour les leçons de stratégie, de morale politique retourne à la case zéro. Ou bien continue toi et certains de tes collègues d’Aubagne et de Marseille à poignarder dans le dos.

À tous ceux qui disent que le PCF à envahi les collectifs locaux le jour du vote, sachez qu’Aubagne est une ville communiste, que le centre AGORA est mis à disposition au collectif local, que ce collectif contient environ une centaine(en étant gentil) de personnes, que le jour du vote le collectif a été ENVAHI jusqu’à 250 personnes et que Marie Georges Buffet n’a pas été en première position. Drôle d’OPA communiste...

Bon courage SARTON pour le 7 fevrier au centre des congrès AGORA à Aubagne, tu pourras te séguer sur le compte de BOVÉ.

Post Scriptum : à noter que Jean Tardito (PCF) excellent ex-maire d’AUBAGNE et ex-sénateur de la 9è circonscription de la ciotat/aubagne fait partie de la direction de campagne de Marie Georges Buffet, donc ne pas le mêler avec les suce-viers.

Esteban


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF
3 février 2007 - 17h31

La situation actuelle de division n’est pas si étonnante et elle correspond aussi a des problèmes de fond.

Il faut d’abord comprendre que le système économique dominant, le néo libéralisme, qui sévit en Europe sous l’action de la commission européenne, avec l’accompagnement plus ou moins complaisant des gouvernements depuis 1990, Mitterand puis la gauche plurielle ont eu largement leur part de responsabilité dans l’influence grandissante de ce système en France, est un système complètement inapte a résoudre les problèmes de l’humanité que ce soit au niveau social ou sur la grave question de l’environnement, ainsi que sur celle de la meilleure utilisation des ressources naturelles.

A travers les délocalisations, la faillite de l’euro vis à vis des mythes qui accompagnaient sa mise en place, - amélioration du pouvoir d’achat, réduction du chômage, relance de l’économie (le constat sur ce plan est même très cruel)-, les gens ont parfaitement compris la nocivité de l’ultralibéralisme. C’est le sens de 2002, puis du référendum constitutionnel européen. Ainsi que des multiples mouvements sociaux.

Donc ce système est fragilisé politiquement, mais il possède une puissance financière imposante, et des relais politiques dans les partis de droite, mais aussi chez les socialistes. Il manque évidemment une traduction politique à cette potentialité de limitation de l’emprise du néo libéralisme dans notre pays, puis de la mise en oeuvre d’une réelle alternative.

De ce point de vue l’entente sur ce que l’on peut qualifier d’ébauche d’un programme d’alternative antilibérale," les 125 propositions", est évidemment un très grand pas, qui aura son importance plus tard. Notamment, lorsque l’aggravation drastique des conséquences de l’ultralibéralisme en France aura lieu, c à d peu après les prochaines élections. Mais il y a encore pas mal de points obscurs, - énergie,... -, qui correspondent justement à des divergences de fond dans la mouvance antilibérale.

L’antilibéralisme ayant donc un grand avenir, cela pose le problème du leadership au niveau de ce mouvement. Et il faut bien dire qu’il y a des personnes et des organisations qui ne s’imaginent pas autrement que comme leaders suprêmes. Il ne faut pas croire aussi que le label de "gauche" signifie automatiquement "démocrate". Il y a dans ce que l’on appelle la gauche et l’extrême gauche quelques sectes avec Gourous.

Le PC qui représente la force la mieux organisée, au plus fort potentiel de militants, souffre de plusieurs handicaps.

 Le premier est d’avoir un peu pris en marche l’antilibéralisme radical

 Le second est d’avoir trop longtemps cautionné un parti socialiste qui s’engageait toujours plus sur la voie de l’ultralibéralisme. Au point que si elle était plus crédible personnellement, Ségolène Royal serait la meilleure candidate de ce système. Avant tout pour la capacité du PS à tromper et à trahir les couches moyennes.

L’ex puissante fédération des Bouches du Rhône du PC a ainsi laissé beaucoup de sa force dans une alliance qui lui permettait juste de maintenir ses élus au prix d’une forte atteinte de son image.

Parce que les Bouches du Rhône depuis quelques années sont victimes de la politique ultralibérale.

 forte paupérisation. Au point que beaucoup de chômeurs ou même de travailleurs n’ont plus d’adresse personnelle.

 la spéculation immobilière sévit et chassent les gens de la proximité de leur lieu de travail vers la vallée de la durance notamment,

 le désengagement de l’état laisse la région en première ligne pour assurr de lourds financements :

transports, ITER, d’autres investissements ...

 la pollution atteint des sommets : pollution chimique et biologique de l’étang de Berre où l’on retrouve évidemment TOTAL.., pollution à l’ozone sur les autoroutes...

 alors que la France par ses études se place à la pointe mondiale dans le domaine de la micro électronique (et de main les nanotechnologies ), on laisse tranquilement vendre GEMPLUS aux américains....

La liste est longue.

Donc il est logique que le système dominant doive se défendre pied à pied. Notamment en utilisant les médias, globalement tous à sa disposition. Qui insistent évidemment, voir suscitent, des divisions dans la mouvance antilibérale. L’arme du sondage à vocation de propagande politique, qui peut se pratiquer en toute liberté aussi loin des élections elles-mêmes, peut être d’une redoutable efficacité sur ce plan. On voit d’ailleurs sur ce site beaucoup de gens s’y laisser prendre.

La meilleure solution est d’insister sur le programme, sur la nécessité absolue de la rupture avec l’ultralibéralisme. La chose la plus difficile est certainement d’éviter de se compromettre à nouveau avec ce que l’on nomme à tort le social libéralisme, parce qu’il n’y pas une once de social dans le système néo libéral -voir le projet de constitution européenne qui institutionnaliserait ce système qui a un besoin impératif de cela pour survivre à ses propres dégats-.

Jean-Marie Berniolles



Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF
4 février 2007 - 09h04 - Posté par

Ceux qui ont encouragé Bové à venir montrer sa vraie médiocrité sont lâches , car ils trahissent leur propre engagement , qui était de porter eux-mêmes, collectivement , la logique anti-pouvoir personnel, anti-médiatique-spectacle, sans survaloriser l’importance du "leader consensuel" que de toutes façons on savait bien ne pas devoir "suivre comme des moutons" :

RELISEZ-VOUS, CAR L’HISTOIRE DE VOTRE MEDIOCRITE S’ECRIT DEPUIS QUE VOUS AVEZ SOMBRE DANS L’EXCLUSIVE ANTICOMMUNISTE !

RELISEZ :

 "l’important, le décisif, ce qui fera qu’il y aura consensus quel que soit le ou la candidat(e), c’est le contenu politique, et déjà les 125 points en sont porteurs"...

...Qui d’entre vous n’a pas professé ainsi en faveur de "la démarche rassembleuse des collectifs" ?

Qui d’entre vous n’a pas dit ou fait semblant de penser cela ?

Si vous ne le pensez plus, "suivez BOVE", il va là d’où vous venez : la trahison et le parjure , "l’avancée à reculons", "les picottements au ventre" et "touti Quanti"...du beau cinéma de pseudo révolutionnaires résignés d’avance à leur médiocrité narcissique !

...encore des "victimes et fières de l’être" !

REAGISSEZ NDD !


Lettre ouverte de la direction de la Fédération des Bouches du Rhône du PCF
6 février 2007 - 23h51 - Posté par

Un jour les Turcs mettaient le siège devant Constantinople.

Les souverains et pontifes discutaient alors d’un problème important : Qui était arrivé en premier, la poule ou l’oeuf ?

Les Turcs surent profiter de l’occasion et prirent la ville.

Quelqu’un peut-il me renseigner sur quelques problèmes mineurs qui me travaillent :

1. Depuis quand la direction du PCF, (Je ne parlerais pas des autres dirigeants d’autres partis puisqu’on suppose à vous lire qu’ils sont tous des sociax-traîtres), sait-elle qu’il y a des élections présidentielles en 2007 en France ?

2. Si le camarade Belviso est, selon les "bons" militants un "mauvais élu", comment se fait-il que lors de l’élection législative ou le PCF a perdu le siège Tardito, ce même Tradito associé au Secrétariat du 13, et à la Direction nationale, ont imposé sa candidature au forceps au sections du Canton qui étaient majoritairement contre ?

Alors que tout le monde savait qu’il faudrait frauder pour tenter de battre Deflesselle. Et que même certains s’en vantaient.

Ce qui, non seulement a fait perdre le siège, mais a entraîné des drames personnels dans la tourmente judiciaire qui a suivi l’invalidation.

Et qu’on ne dise pas que c’est pas vrai. Sinon je vais devoir faire un récapitulatif historique avec des noms...

3. Et qu’est-ce qu’ils ont donc foutu, les membres élus de la Direction du PCF depuis 4 ans pour éviter le bordel actuel ?
Et qu’est-ce qu’ils ont l’intention de faire pour celles qui auront lieu dans 4 ans, en admettant que d’ici-là, (Grâce à leur incompétence et leur négligeance), il y ait encore des élections en France ?

4. Et même si MGB est certainement très compétente, y a qu’elle dans les cadres du Parti ou ailleurs qui soit capable de faire un Président de la République ? Parce que si c’est le cas, vaut mieux mettre la clef sous le paillasson.

Mais, bon courage, le PCF, pardon les Collectifs, feront "certainement" au moins... 6% au premier tour. Soit 100% de progression. Et en plus avec mon bulletin.

Ca permettra, je l’espère, de voir les frais de campagne remboursés pour payer les impôts du Siège du Colonel Fabien sans encore solliciter le portefeuille des camarades restés fidèles et surtout peu critiques.

Bon, pour le deuxième tour, je voterais "blanc" en mettant un bulletin "rouge" dans l’urne. N’importe qui qui soit éligible des candidats restants. Y compris le Borgne.
Y a longtemps qu’on me fait plus avancer par la peur du loup. Surtout si on le cultive pour ça.

De toute façon, si on doit un jour en venir a une situation plus grave, je me dispenserais de tenter d’y remédier en faisant confiance à des gens qui n’ont eu de cesse de zigzaguer durant ces trente dernières années entre arrivisme et social-démocratie.

Si on doit prendre le fusil, je préfère en contrôler moi-même son usage comme l’ont fait mes parents et mes grands parents. Au moins si je doit mourir ça sera pas par une balle tirée par connerie, ou pire par maladresse, par des incompétents.

Bon courage et Bonne campagne.

Rendez-vous après les élections pour en reparler.

GL.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite