Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

José Bové entre en lice

de : Jacqueline Sellem
dimanche 4 février 2007 - 15h42 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

A la bourse du travail de Saint-Denis, le syndicaliste paysan a déclaré officiellement son entrée en campagne pour l’élection présidentielle.

Côté médias, l’événement est plus que réussi, ils sont tous là. Toute la presse écrite, plusieurs dizaines de caméras et de micros, autant d’appareils photos ont pris position dans la salle de la Bourse du Travail de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Parmi eux aussi, des supporters venus de la région parisienne ou, pour quelques-uns, de plus loin. Applaudissements lorsque José Bové fait son entrée et s’installe à la tribune, entouré notamment de l’élue Verte Francine Bavay, des élus communistes, Jacques Perreux et Patrick Braouezec, de l’ancien candidat à la candidature antilibérale Yves Salesse, de Claire Villiers d’alternative citoyenne, du chercheur Raoul-Marc Jennar.

José Bové ne revient pas sur les conditions qu’il avait lui-même mises à sa candidature : ne pas être un candidat antilibéral de plus à côté de Marie-George Buffet et Olivier Besancenot. S’il y va aujourd’hui, c’est parce que « plusieurs dizaines de milliers de personnes m’ont proposé d’être candidat à l’élection présidentielle », explique-t-il, en faisant référence aux 32 000 signatures recueillies sur Internet. À l’évidence, les collectifs antilibéraux qui majoritairement ne l’avaient pas mis dans le peloton de tête de leurs choix sont donc contournés, mais lui affirme ne pas se résigner à la division actuelle et vouloir « être le trait d’union ». « Je ne suis pas le candidat d’un parti. Je ne suis pas un professionnel de la politique », insiste-il, réactivant ainsi, peu ou prou, une exclusive à l’égard des partis politiques qui avait été débattue par les collectifs et écartée. Pour José Bové, cette candidature est celle « d’un rassemblement de forces et de citoyens issus du mouvement social, du monde syndical, de courants politiques et des associations issues de l’immigration ». Et il lance un appel aux élus « communistes, écologistes, alternatifs, socialistes antilibéraux » pour lui donner les parrainages nécessaires.

Côté contenu, José Bové appelle d’emblée à « décréter une insurrection électorale contre le libéralisme économique » et dénonce les inégalités qui font qu’« un grand patron gagne 300 fois plus qu’un smicard ». Il désigne Nicolas Sarkozy comme « l’homme de la dissolution de l’État social et de sa transformation en État policier et carcéral ». C’est, dit-il, « un homme dangereux pour notre pays ». Quant à Ségolène Royal, selon lui, elle « incarne une gauche qui a renoncé », et refuse « de rompre avec la logique économique libérale ». Et s’il assure vouloir, lui, « opposer une gauche de transformation sociale et démocratique, une gauche antiraciste, féministe et écologique. Une vraie gauche », il n’est pas plus précis sur les suites de l’élection présidentielle, sur son attitude dans le cas d’une victoire de la gauche.

Son programme reprend à son compte celui des collectifs et il dégage huit priorités en tête desquelles « un plan d’urgence sociale », avec en particulier « la réduction massive du chômage et de la précarité », « la revalorisation des minima sociaux et des bas salaires ». Il plaide pour « un nouveau modèle de développement », avec la « redéfinition du type de croissance, de production, d’échange et de consommation ». Il affirme sa volonté de voir les habitants des quatiers populaires, « quelles que soient leurs origines et leurs croyances », ne plus être « considérés comme des sous-citoyens », ainsi que celle de régulariser les sans-papiers. Il se prononce pour une VIe République et « en cohérence avec le "non" de 2005 », pour une « refondation de la construction européenne ». Il s’engage à « laisser le choix de l’autodétermination » aux départements et territoires d’outre-mer. Il veut défendre « le droit à la souveraineté alimentaire et le libre accès pour tous aux biens communs de l’humanité dont l’eau », en s’attaquant à des institutions comme la Banque mondiale, le FMI, l’OMC. Enfin il veut faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une réalité.

Grands sourires, congratulations, à l’issue de cette présentation certains militants affichent leur enthousiasme. Pour d’autres, la posture semble plutôt un pied dedans, un pied dehors. C’est le cas de Léonce Aguirre et Christian Piquet, du « courant unitaire de la LCR », ou de Claude Debons, animateur du collectif unitaire national, qui appelle les militants des collectifs à « garder leur unité pour préparer les élections législatives et préserver les chances d’un rassemblement durable ».

Jacqueline Sellem L’HUMANITE Article paru dans l’édition du 2 février 2007.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
José Bové entre en lice
4 février 2007 - 17h08

""Il s’engage à « laisser le choix de l’autodétermination » aux départements et territoires d’outre-mer. ""

En dehors de la nouvelle calédonie pour laquelle le processus de consultation est prévu , je ne connais pas de DOM ou de TOM qui ait manifesté une volonté de quitter la république .
Monsieur Bové doit confondre , ou ne pas connaitre le dossier .

claude de Toulouse .



José Bové entre en lice
4 février 2007 - 17h37

FRANCINE BAVAY...

...n’est-elle plus en campagne pour Dominique Voynet ?
Ces gens qui obtiennent des sinécures avec certains partis et qui font girouette pour d’autres, on ne sait plus trop ni ce qu’ils représentent ni quelles idées ils défendent...

NOSE



José Bové entre en lice
4 février 2007 - 18h36 - Posté par

Francine Bavay , l’alterécolo qui est déjà candidate aux législatives à Meudon, avec la bénédiction du PS ?


José Bové entre en lice
4 février 2007 - 19h36 - Posté par

Eh,Nose t’es pas au courant les Verts l’on viré du comité directeur,comme quoi y en a qui finissent par hérrisser tout le monde !

Jean Claude des Landes


José Bové entre en lice
4 février 2007 - 18h32

pourrai je connaitre le resultat des élections
élisant Bove merci



José Bové entre en lice
5 février 2007 - 01h52

oui pourrait on avoir le resultat total ???
32000 sur combien ?
Le % ??
Peut on voter 2 fois ?
Les morts peuvent ils voter ?.
Je ne savais pas que le vote par internet etait possible ?
Si je lance une petition voteriez vous pour moi ? et si j’ai plus de 32000 signatures je me presente et je demande a JB de retirer sa candidature car c’est moi qui aurait alors la plus grosse.....
Un peu d’humourrrrrr



José Bové entre en lice
5 février 2007 - 13h02 - Posté par

oui tu as raison je vais me présenter
alors votez pour moi
et je demande à Bové de se retirer
ca serait drole ce petit jeu José ?

et pourtant c’est le tien

tu a pensé que c’est la vie des gens
qui est en jeu....
Sarko doit bien rire






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite