Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Et BOVE AUSSI

de : Jean-Luc Mélenchon
lundi 5 février 2007 - 03h36 - Signaler aux modérateurs
22 commentaires
JPEG - 18.1 ko

de Jean-Luc Mélenchon

Cette semaine il y avait beaucoup de conciliabules en plus des taches qui reviennent en boucle. J’avais aussi deux débats, l’un avec des étudiants à Sciences Po, l’autre avec "Génération débat" des jeunes trentenaires qui se regroupent dans un bistrot. Les deux fois il s’agissait de parler de "l’autre gauche".

Dans les deux cas le thème tournait autour de l’échec à présenter un candidat commun et à son éparpillement. Et Jeudi José Bové entrait en lice. Le jour même et le lendemain beaucoup d’amis, plus ou moins perdus de vue depuis quelques temps, se sont tournés vers moi pour me faire connaître leur décision soit de s’associer à lui, soit d’opter définitivement pour Marie Georges Buffet, soit de rester dans leur coin au PS.

Et certain m’ont demandé mon avis, pas pour savoir quoi faire mais pour éprouver leur décision sur les aspérités de leur rocher préféré…Heureusement les hyènes médiatiques sont occupées ailleurs, ivres du sang des premières morsures, tourbillonnant en meute derrière les mollets de Ségolène royal pour tacher de la déchiqueter en pleine course. On peut donc tergiverser dans la discrétion et avec les attentions que l’amitié recommande.

L’autre jour Marie Georges Buffet me disait son dégoût après avoir entendu Frantz Olivier Gisbert dire que les journalistes ne faisaient qu’appliquer la règle des trois « L » : « lécher, lâcher, lyncher ». En ce moment l’ambiance est au lynchage contre Ségolène Royal. Elle-même en a en une claire conscience qui m’a estomaqué quand elle m’en a parlé quand je l’ai rencontrée ce vendredi. Ce qui me plait c’est de voir quelle école de formation est cette période pour nombre de responsables socialistes qui bénéficiaient du système médiatique et qui maintenant sont blancs de stupeur. Bientôt je ferai figure de modéré vue ce qui se dit à présent dans les couloirs de Solferino depuis l’épisode du téléphone ouvert écouté et retranscrit par un journal qui protestait naguère contre les écoutes téléphoniques... Le téléphone peut aussi servir à autre chose qu’à espionner. Le mien a pas mal chauffé.

Donc, j’ai eu Bové au téléphone le mardi et ensuite il m’a appelé jeudi pendant qu’il était dans le métro en direction de Saint Denis. Je ne connais pas d’autre homme capable d’avoir une discussion détendue et amicale comme celle que nous avons eue juste avant d’aller poser un acte aussi décisif pour lui-même et pour les autres et tout en surveillant le défilé des stations de métro. Il faut que les observateurs tiennent compte de cette capacité de liberté intérieure pour comprendre les actes qu’il va poser au fil de sa campagne. José Bové est de philosophie et de culture libertaire. Je vais faire un peu la mauvaise langue et je préviens nombre de ceux qui pensent le circonvenir, l’instrumentaliser et lui infliger des séances et des décisions de type « le bureau politique a décidé » que non seulement ils n’en tireront rien mais que s’ils l’agacent de trop, Bové les enverra balader d’une façon qui pourrait les surprendre.

Contrairement à l’image simpliste donnée de lui c’est aussi un intellectuel capable de surcroît d’adapter avec beaucoup de finesse une ligne argumentaire. Quand PRS l’a invité en Arles en juillet 2005, son thème était la « désobéissance civique ». Il savait que nombre de personnes dans la salle étaient extrêmement éloignées de cette thèse. Dont moi. Plusieurs fins juristes professionnels lui opposèrent leurs arguments de façon d’autant plus efficace que c’était sans aucune agressivité et très largement amical à son égard. Bové s’acquit la salle en deux interventions de réponses qui impressionnèrent tout le monde. Dont moi. Il faut imaginer ce que provoque sur des gens peu enclin à apprécier l’idée de désobéir à la loi l’énoncé d’une une logique où il est proposé de la violer pour en ramener le contenu dans le débat démocratique avant de s’y soumettre de sorte à faire apparaître la sottise de la sanction.

L’affirmation de ce principe de responsabilité absolue du citoyen décrit par un homme qui va en prison pour le faire vivre fut littéralement une bombe dans bien des esprits ce jour là. J’ai été terriblement interpellé et je n’étais pas le seul. A présent il s’agit d’autres choses. Sa candidature a sa logique et sa légitimité, je ne discute pas ce point. Je ne prétends pas non plus comprendre tous les codes du monde dans lequel j’ai évolué ces temps derniers et donc je ne sais pas pourquoi il est sorti du processus de désignation quand il se déroulait et pourquoi il y est revenu après que tous aient fait le constat que chacun vivrait sa vie. Je pense qu’on ne doit pas le rendre responsable d’une division qui a commencé avec la décision de la Ligue Communiste, ce qu’il ne faut jamais oublier. Mais le processus de son « rappel » par une pétition électronique et le vote d’une salle disons… très "favorable", fait aussi justice des accusations lancées en leur temps contre les méthodes reprochées à Marie Georges Buffet et aux communistes.

Je vois seulement que la candidature de José Bové est capable d’engager à voter bien des gens qui ne le feraient pas sans cela. En ce sesn sa candidature est positive. Mais du point de vue qui nous occupait tous, à savoir une candidature commune de l’autre gauche, c’est manqué. Mais peut-être n’est-ce pas le plus important. Peut-être une réalité politique de masse va- t-elle s’incarner sur son nom. Nous nous sommes tellement trompés dans nos pronostics dans le passé qu’il faut apprendre dorénavant à être plus disponible devant la bizarrerie des formes que la vie donne aux processus politiques dans notre pays en étét d’ébullition. J’observe. J’en tirerais mes conclusions le moment venu. J’y serais aidé par les camarades de PRS qui s’engagent actuellement de tous côtés à gauche et que je félicite d’agir selon leur conscience. Mais je ne suis pas partie prenante car j’étais partisan d’une candidature commune.. J’ai noté que se trouvent dans mon cas quatre composantes de feu le collectif national, certes modeste mais après tout bien actives : PRS bien sur, Clémentine Autain (apparenté PC), Christian Picquet (LCR), le MARS. On finira par faire un club si ça se trouve.

Revenons au tableau d’ensemble. Pour gagner au second tour la gauche a besoin de deux éléments électoraux : passer le premier tour et ensuite, au deuxième, rassembler plus de 50% des suffrages. Pour passer le premier tour il faut au moins une candidature assez puissante pour cela. Pour passer le second, il faut plusieurs candidatures assez fortes pour faire ce total. Il faut aussi une dynamique unitaire assez vigoureuse pour que l’addition se fasse. Si la presse parvient à assassiner Ségolène Royal alors même qu’aucun des autres candidats de gauche n’est en état d’occuper la première place à gauche, nous allons nous rejouer 2002. Mais ce n’est pas que la presse qui est en cause. Ségolène Royal doit a présent "tourner franchement" et assumer son nouveau statut de pestiférée vis-à-vis de la bonne société du pays. Elle devrait se dépêcher de tourner clairement à gauche. Au total, si tous les candidats de gauche sont forts, nous gardons nos chances. Encore faut-il qu’ils soient tous forts sans se nuire les uns les autres. C’est-à-dire sans se taper dessus pendant toute la campagne et en allant chacun chercher des voix chez les désorientés et les désemparés qui sont aujourd’hui ou bien à la merci de l’abstention ou bien à celle de n’importe quoi.

Je n’en ai pas fini avec le téléphone... Un ami en Bolivie me demande le numéro de téléphone de José Bové. Une haute autorité bolivienne cherche à le contacter. On lui a dit que j’avais sans doute ce numéro. Mais fusse le fantôme de Jean Jaurès qui me le demande je ne donne jamais le numéro de téléphone de quelqu’un sans son consentement. J’ai donc appellé l’homme du Larzac. J’en profite pour donner une information de première main à son sujet : il a une pêche du feu de Dieu et il est très optimiste. J’ai trouvé ça revigorant.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 06h52

binlour, as tu donné ta signature d’elu a josé ?



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 07h27

A Jean-Luc Mélenchon,

A la lecture de votre contribution, je vous retorquerais tout simplement qu’il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.

Tout d’abord en présentant José Bové comme un sauveur, un être suprême et charismatique, disponible (surtout dans le métro)ayant quasiment la science infuse (l’invitation en Arles), une carrure de chef d’état (le coup de téléphone de Bolivie) le seul pouvant encore sauvé ce qui resterait à la gauche de la gauche et ensuite, Ségolène Royal comme une martyre des médias, risquant à elle seule de par l’attitude négative de ces médias écornant son image de madone, de nous ramener à la même situation du 21 avril 2002.

Les médias l’ont faite, ne peuvent-ils la défaire ?

Si elle étalait au grand jour "son" programme et si celui-ci était véritablement de gauche, sans doute les journalistes ne s’attacheraient-ils pas aux petits mots (maux), aux petites phrases, aux postures de Mme Royal. Ce faisant, la règle des trois "L" ne s’appliquerait pas à elle.

Et dans ce monde plutôt glauque de la politique spectacle, tous les coups sont permis, surtout les bas.

Vous aussi, il vous faudra prendre position car, "tout le monde il est pas gentil, tout le monde il est pas beau" car rien ne sert de trop embrasser (tout le monde) pour mal étreindre.

Personnellement, j’ai déjà choisi et ma candidate préférée se trouve être celle qui se fera certainement "lyncher" sous peu par FOG puisque elle-même se dit "dégoutée" par ce que dit ce journaliste.

Daniel FLAGET, électeur de MG Buffet, candidate pour la Gauche Populaire et Antilibérale.



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 08h59 - Posté par

Daniel,
Mélanchon est loin de dire que "tout le monde il est pas gentil, tout le monde il est pas beau", bien au contraire. Il demande à chaque composante de la gauche de faire son boulot sans se taper dessus entre nous pour pouvoir ensuite rassembler. Et comme nous sommes forcés de constater que nous n’avons pas réussi à nous unir, j’espère en effet que nous éviterons de nous taper dessus à gauche.

Henri.


Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 10h04 - Posté par

Henry,

De la difficulté de la langue française, de la compréhension de chacun en tenant compte de nos diversités.

Il me semble tout de même qu’au point de "rupture" où les choses en sont arrivées dans cette "nébuleuses" anti libérale, avec les positions bien arrêtées des uns et des autres, j’ai la nette impression qu’il sera très difficile de faire une "unité" pour l’élection présidentielle.

Les batailles de chiffoniers auxquelles nous avons assisté dans la lutte pour être le candidat laissera forcément des traces.

Je sais aussi bien que n’importe qui qu’il ne faut pas se "taper" sur la tête les uns les autres et c’est bien ce que je fais dans ma réponse. Pas d’agressivité, pas d’insulte, simplement mon sentiment sur la contribution de Jean-Luc Mélenchon.

Et lorsque l’on entend ou que l’on voit des interventions de MG Buffet, aucune agressivité ou insulte de sa part envers qui que ce soit des représentants de la gauche anti libérale. Des constats, rien que des constats faits sans animosité aucune.

C’est me semble t-il à souligner car elle n’a pas été ménagée par nombre "d’amis(es)" politiques.

Daniel FLAGET


Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 12h19 - Posté par

Tout à fait d’accord avec vous sur le côté digne de Buffet. J’avais juste l’impression que vous reprochiez à Mélanchon d’attiser des tensions, ce que je ne trouvais pas être le cas.

Henri.


Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 08h35

Cette campagne est un feu d’artifice de double langages, de non-dits, de chausse-trappe, d’ambitions personnelles et de manque de courage politique : heureusement qu’il y a Marie-Georges pour situer avec nous (les antilibéraux et les anticapitalistes) les enjeux fondamentaux. JdesP



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 10h05 - Posté par

C’est vrai, si on pouvait arrêter de se donner mutuellement des noms d’oiseaux (et encore, c’est pas gentil pour les oiseaux qui ne se comportent jamais aussi mal !).
Un jour ou l’autre, il faudra bien bosser tous ensemble, évitons de nous faire des cicatrices inoubliables.
mc


Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 12h00 - Posté par

Franchement ,si aujourd’hui M Melanchon ,vuos nous prenez pas pour des anes ,je n’y couprend rien .

A quoi sert la candidature de Bové sinon bruoiller un peu plus les cartes : les seuls qui le voulaient c"est sarko et Ségo ?

Le premier ,on a vu les jeunes UMP appeller a signer cette fameuse pétition afin de decider Monsieur à se présenter (un de plus à gauche ça ne mange pas de pain !) ;la seconde a bien compris que plus le pcf sera aplati ,plus les lendemain du premier tour seront facilité,mais mon bonhomme il va falloir compter sur les militants et sympatisants de la campagne de MGB et je peux vous dire d’avance que messe n’est pas dite , je suis sur que les electeur font finir par comprendre la supercherie , car au final de vos magouille c’est bien les citoyens qui vont payer l’addition , en effet si vous réussissez dans votre coup soit on se tape Sarko et son programmes de droite extrême pour ne pas dire plus ou Segolene et son programme de droite et les gens seront encore cocus.

Merci messieur qui vous dite progressistes .Ayez au moins le courage de nous dire que le systeme vous va bien.

JC Depoil


Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 10h43

MELANCHON QUITTE LE SOCIAL-LIBERALISME POUR LE BOVISME

Il dit : les communistes français sont des types bien et n’ont rien à voir avec l’image que les médias ont réussi à graver dans la conscience de beaucoup de citoyens.

[- Mais, dit-il, Bové sort avantagé de chacune de ses actions pour sauver la planète (même l’image d’une pipe sortant d’une moustache fait monter sa côte).

- Les communistes français ont balancé la faucille et le marteau bien qu’en France et en Europe ces outils aient beaucoup aidé à stopper le nazisme et à construire les lois sociales actuellement en cours de destruction.

[- Mais pour Mélanchon, Bové, à raison d’un coup de faux télévisé par semaine pourrait rassembler la gauche émiettée et il explique pourquoi ce miracle...

Bové est un philosophe

Mélanchon, tu sais comme moi que notre peuple a appris que Diogène était un philosophe sans rien savoir de sa philosophie, mais parce qu’il vivait dans un tonneau et se promenait à poil une lanterne à la main.

Alors le "BOVISME" sans les images de la pipe, de la moustache et de la faux, c’est quoi ?

Sur quoi va-t-on engager notre peuple ?

- sur un capitalisme antilibéral ?
- sur un libéralisme autogestionnaire ?
- sur un communisme chinois ?
- sur la relocalisation des délocalisés en recyclage continu ?
- sur l’européanisation des resto du coeur par les fonds de pension ?

Enfin, tu dis avoir rencontré Marie-George Buffet. A-t-elle au moins pensé à te parler de ce que nous, le peuple insondable, disons hors caméra ?

Giltor



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 10h54

bonjour,
Monsieur Melanchon ,au dela de votre soudaine decouverte du role exact des medias dominants dans la vie publique,vous serait il possible d’indiquer aux lecteurs,quelles interventions en tant que senateur de la Republique,avez vous effectué pour denoncer l’introduction a marche forcée,des machines a voter electroniques qui concernent aujoud’hui pres 1,2 million d’electeurs inscrits ?



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 12h00

JE VOIS UNE SEULE BONNE NOUVELLE DANS CET ARTICLE DE MON CHER EX CAMARADE :

"Le jour même et le lendemain beaucoup d’amis, plus ou moins perdus de vue depuis quelques temps, se sont tournés vers moi pour me faire connaître leur décision soit de s’associer à lui, soit d’opter définitivement pour Marie Georges Buffet, soit de rester dans leur coin au PS."

JE NE SUIS PAS LA SEULE A QUITTER LE PS POUR LE PCF ET/OU A VOTER BUFFET EN VENANT DU PS ! Et, accessoirement, le glas commence peut être à sonner pour le PS, qui devrait songer à se rebaptiser Parti social-démocrate, pour que les choses soient plus claires, enfin car de socialiste, vraiment, il n’a plus que le nom.

ET CA C EST UNE SACREE BONNE NOUVELLE - POURVU QUE CA DURE !

JLM prouve ici de manière explicite, le degré de déliquescence qui a atteint la pensée politique au PS (mais Jean Luc, ce qui t’emmerde en fait, chez MGB c’est que c’est une bonne femme, plus que le fait qu’elle soit "coco" non ???? - j’ai une très bonne mémoire des insanités que tu as proférées contre S Royal en ciblant spécifiquement sa qualité de femme) !

Quant à José Bové "intellectuel", "philosophe" !!!??? - ceci explique peut être cela mais JL , ce n’est pas parce qu’on a un physique d’épicurien qu’on est philosophe....

Osémy



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 13h25

Non mais vous imaginez un instant que MGB dise : "hou, je viens d’avoir Fidel au phone, il me cherchait partout le bougre et j’avais à peine raccroché que c’était Chavez qui voulait avoir quelques conseils..."
Parce que voici arrivée la gauche conseil de gestion, en contact avec Marcos et tout et tout. Cette gauche se promène à Nairobi, fait causette, bronzette, fait du puputch permanent mais puisque Mélenchon nous l’affirme Bové est un homme libre qui peut envoyer péter les autres conformément eu respect qui d’ailleurs est du aux autres. Bové à un nombril, énorme nombril, une ambition, énorme ambition, servir la soupe à Ségolène car l’on comprend bien que son ami Mélenchon est le partisan du NON à Marie George Buffet, du NON à ses propositions et du OUI à Ségolène, cette candidate lynchée par la presse bien qu’adulée auparavant par cette dernière.En restant sérieux il n’est pas un militant conscient qui ait pu s’attendre à autre chose,
Ségolène draine le vide et l’ennui,les recettes eculées tu le sais bien toi Mélenchon qui n’en voulait pas !
Ces gens là ont un point commun, l’horreur de se lever tôt le matin quant il s’agit de rencontrer les futurs licenciés, les délocalisés, Autain n’apprécie guère les Don Quichotte, Bové adore les ouvriers il en a même rencontré mais pas ici, pas chez nous, c’est trop commun...

Nous avions eu vent d’une conversation torride entre candidate et premier ministre canadien et maintenant un candidat que les latinos nous envient, personnellement j’échangerais volontiers un baril de Bové contre un baril de pétrole de Chavez.
Mélenchon, tout à son désoeuvrement se recycle, porteur de télégrammes et standardiste, de luxe quand même il est rétribué un peu mieux que son facteur.
Mélenchon ne trouve pas les mots pour nous décrire la souffrance de notre peuple, la misère qui s’étend, le désespoir qui fait des ravages...
Mélenchon débat également avec des étudiants choisis, c’est bien les étudiants choisis, en principe ils se réunissent au chaud, ils ont des mots du dictionnaire dans la bouche et ils réclament pas le SMIC à 1500 euros tout de suite.
Et puis le débat a cela de bien, qu’engagé nulle part et partout à la fois Mélenchon peut tout promettre sans se compromettre puisqu’il est l’homme du compromis. Compromis jusqu’où Monsieur Mélenchon ?

Hier MGB était à Champigny sur Marne, Val de Marne, France, elle rencontrait des centaines ce campinois de cette ville communiste et populaire. Elle était à Champigny en 2007 comme elle y était en 2005. Une femme fidèle et fiable, constante, droite, respectueuse de la parole donnée.

Vous pouvez pas comprendre Monsieur Mélenchon, c’est un autre monde !

Alain Girard 94



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 14h02

du crépuscule s’envolent sans cesse les chouettes de minerve. ainsi JLM découvre le rôle perfide des média, plus exactement que ces média ont des propriétaires et qu’ils poursuivent un objectif. que ne le savait-il pas, lui l’ex de tout, qui ferraille partout. Quand on milite au PCF, comme c’est mon cas, on est vacciné rapidement face à ce genre d’illusion.
Il est vrai que le chemin est court du capitole à la roche tarpéienne et que les souvenirs sont encore frais de ces ralliements allègres à la dame de Poitou. Aujourd’hui, tant par ses limites personelles, par le flou entretenu, que par le jeu de ces faiseurs d’opinion, les choses ont changé. Quoi qu’il y ait toujours pour SR une séance de rattapage. C’est de c’est étonnement de la nature des média qu’il faut s’étonner.
Au fond JLM se moque de la gauche anti libérale. Il a rejoint Fabius assez rapidement lors de la synthèse du Mans, il fait partie du même parti que Kouchner qui prône l’entente avec Sarkozy, il ne dit pas grand chôse sur la remise à flot du projet européen ; ce qui l’interesse, c’est, semble t-il, le total cumulé des voix que fera la gauche du PS, peu importe comment ni dans quel état, avec en arrière plan le second tour SR-NS.

Léon



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 16h45

""J’observe. J’en tirerais mes conclusions le moment venu. ""

l’observateur vous écrit cette lettre pour pour vous dire qu’il vous comprends. merci !

je ne savais pas Mr Melenchon si politicien, flagorneur et passeur de pommade tout azimut et donc bien entendu attentiste, car il faudra quand même songer à tirer, encore une fois, quelques "marrons du feu", lorsque certaines certitudes émergeront. Pour le moment un peu de flatterie par çi par là, par mobile en ébulition ..ça ne fait pas de mal et ça ne mange pas de pain.



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 20h33

Pour info : Les ami(e)s et camarades de René REVOL, vice président de PRS et bien davantage encore, appellent toutes et tous les camarades à refuser l’exlusion arbitraire décidée par les complices de Georges Frêche, le tristement célèbre... En signant la pétition de soutien à

http://petitionpourrenerevol.midibl...
Merci d’avance.

05.02.2007
CONTRE L’ EXCLUSION DE René REVOL, signez la pétition en ligne !
Informés de la décision d’exclusion de René REVOL prise à la majorité simple par la commission des conflits par la Fédération de l’Hérault du Parti Socialiste,
Informés que cette sanction a été prononcée sans que l’accusé n’ait pu bénéficier des droits élémentaires de la défense (communication du dossier d’accusation),
Informés que René REVOL, membre du Conseil National, a fait appel de cette décision auprès de la Commission nationale des conflits -appel qui est suspensif-
Les soussignés s’élèvent contre cette décision et en demandent l’annulation.
Les divergences politiques ne peuvent pas se régler par des mesures disciplinaires. Inclure au lieu d’exclure, tel devrait être notre devise à la veille d’échéances électorales décisives, où les socialistes et la gauche devraient essayer de se rassembler dans le respect des opinions de chacun.

Nom Prénom Adresse Mail Signature

Renvoyer les signatures à Monica MOLINA, membre du Conseil Fédéral de l’Hérault

Mail : renepetition@yahoo.fr
Ou signer la pétition en ligne

http://petitionpourrenerevol.midibl...

Hasta la victoria sempre !



Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 21h49 - Posté par

Il me paraît inconvenant d’intervenir dans les affaires internes du PS, un parti qui n’est pas le mien, auquel je ne cotise pas...Cela dit je n’ai aucune affection pour Frêche qui soutient Royal qui a soutenu Frêche.
Quand à la référence à hasta la victoria siempre faut quand même pas pousser !
El Ché vive mais quand même il était, me semble t’il, marxiste et léninistealors chacun les siens nous le Ché...


Et BOVE AUSSI
6 février 2007 - 11h22 - Posté par

Mes chers ex-camarades !

La seule action forte (puisque vous êtes visiblement en mal d’action, car je ne vois pas ce que votre post vient faire dans cette file) et la seule action qui sera entendue, que vous puissiez faire, c’est de vous exclure vous même du PS par solidarité avec René Révol, et dans un objectif de santé publique !

Venir nous demander ici de signer une pétition pour qu’une personne qui a la chance, un peu forcée, certes, de se détacher du PS, y soit réintégrée, c’est pas très sérieux ! Vous avez du mal à la faire signer en interne peut être ? Ca manque de monde ? Etonnant...

Soyons clairs, moins il y aura de monde au Ps mieux la gauche antilibérale se portera.

Et comme le dit un camarade ici, Le Ché, faut pas déconner quoi, c’était pas un socialiste du PS français !!!!!! (de la même manière que, comme l’a rappelé MGB, Guy Moquet n’était pas un réac de la droite sarko mais bien un communiste - )

Amicalement,
La Louve Rouge

Par contre ,si vous voulez faire circuler une pétition qui demande au PS de soutenir la gauche antilibérale et la candidature de marie george buffet, y’a pas de problème...on sera nombreux- ses à la signer !!!!

http://collectifNAPS.blogspot.com


Et BOVE AUSSI
5 février 2007 - 21h10

Pétard, Jean-Luc...y t’aime pas ici...



Et BOVE AUSSI
6 février 2007 - 00h35

JLM a son candidat ouf !? et pourtant au PS il semblait prévenu que le soutien à Ségo, c’était la moindre des choses... mais finalement Bové-PS ça marche bien aussi... Décidément ça n’arrête pas les visites à la bergerie... c’est vrai que toute cette embrouille il a bien fallu la préparer même si comme Sarko, rien n’arrêterait Bové d’être candidat ! Bref, JLM a su reconnaître que les communistes, MGB lui avaient "rendu la parole" en 2005 en partageant du temps d’expression... tout comme Bové fut bien soutenu par les communistes lorsqu’il était en prison... et a pu avoir dans l’Huma bien des relais pour ses actions... On ne leur demande pas de renier leurs origines mais on n’admet pas que quelqu’un puisse finalement acter pour par de la division et du rajout, rendre une situation confuse* et faire que tout ce qui se réclame pour une part de la gauche "antilibérale" ne soit qu’un émiettement qui ne favorisera pas le rassemblement au second tour pour battre la droite pas plus qu’il n’aidera à faire avancer la gauche de la gauche.
*la candidature Bové comme celles d’autres extrême-gauche depuis longtemps, ne fera que réduire les capacités d’intervention des salarié(e)s, de tous les travailleurs et travailleurs, des usines aux champs ! De quel bilan peut se targuer par exemple Arlette Laguiller ? Olivier Besancenot ? plus préoccupés qu’ils ont été à vouloir affaiblir le PCF, pour quel résultat ? La candidature Bové est doublement irresponsable et méprisante quand elle s’oppose de surcroît à une candidature qui avec son parti ont bien participé pour leur part à vous sauver !
Enfin si 2007 ne sera pas forcément 2002 (difficile de jauger Le Pen et les sondages), la gauche toute entière risque bien (en l’état actuel des choses) de connaître un nouveau revers conduisant de fait à des remises en cause immédiates de la droite sur les retraites, les régimes spéciaux, le temps de travail, le droit de grève, l’école laïque, la sécurité sociale et des pressions supplémentaires sur les chômeurs, les immigrés etc... Bové (individualiste, vindicatif) est loin de tout ça ! gageons qu’il compte sur les coups médiatiques... pendant que ceux qui souffrent prendrons demain d’autres coups ! Un licencié de Moulinex rappelait récemment des propos d’hommes de droite il y a quelques années : "on ne gouverne pas avec un parti communiste à 15 ou 20 % comme avec un parti communiste à 5 %", expression forte au-delà d’une précision de chiffres qui en dit long et qui explique beaucoup de choses sur la limitation et/ou la suppression d’acquis sociaux très importants... et pour certains l’heure est donc à finir le boulot ! Imaginez une société sans parti communiste, un monde sans Humanité ? En effet ça ne sera pas pareil... déjà qu’hélas avec ce seuil d’influence ça n’est plus pareil ! Chacun ses choix, chacun ses responsabilités. Là Bové il a chié dans les bottes... avec d’autres petits soutiens comme quelques communistes réfractaires en bute avec le PCF (pour certains ce n’est pas nouveau). Mais puisqu’ils ne voulaient pas de MGB (les TSB), il fallait bloquer l’affaire dès le début (y compris dans le PCF à la Conférence Nationale à Villejuif !) plutôt que d’attendre d’aller vers une pitoyable mascarade de collectif national les 9 et 10 décembre où des gens de sommet, l’insulte à la bouche, refusaient les verdicts de gens de base (adhérents politiques, collectifs locaux). Bové lui, il avait déjà déserté ! JLM ?!??



Et BOVE AUSSI
6 février 2007 - 19h57

A DU MAL AVEC LA DEMOCRATIE

Ce soir sur le plateau du 19/20 de France 3, José Bové vient de déclarer que sa candidature était portée par l’ensemble des collectifs antilibéraux de France : Rien que çà !!!!!

Quel insulte pour tous ceux qui depuis des mois débattent et construisent au sein des collectifs une alternative politique crédible capable de changer la donne en France !

L.C



Et BOVE AUSSI
7 février 2007 - 09h23 - Posté par

Comme PINOCCHIO son nez va pousser et finir par donner des feuilles et des fruits bizarres. JdesP


Cher jean luc.....
7 février 2007 - 16h44

cher JEAN LUC ,

je veux vous dire ma sympathie pour , à vous aussi , votre courage politique, vous etes un fidél et désobéissant quand vos convictions sont heurtées. J’ai eu beaucoup de plaisir a voir le PRS à la fête de l’HUMA ou ses militants étaient très actifs et son stand bouillonnant. J’ai pu aussi vous accrocher quelques secondes pour vous remercier de quelque chose ( ce n’était rien qu’un peu de mots mais il m’a réchauffé le cœur , il brûle en moi comme …enfin vous connaissez la chanson.

Mais par votre contribution , je sens( peut être me trompe-je) mais je vous sens gêné , comme si vous étiez sous le charme , succombant a la séduction mais que vous ne voulez faire de peine à personne et surtout à vos amis communistes.
Moi aussi j’ai connu cette période de fascination pour JOSE BOVE surtout quand il eu l’audace politique d’écrire au comité national du PCF pour proposer d’aller ensemble a la bataille , y compris en demandant que ce ne soit pas MG BUFFET candidate ni ( pour dire vite ) un encarté ( et dans ce piège idiot ils ont été obligé de proposer un encarté , F.WURTZ c’était bien la peine de faire tout ce cirque ) bref, je me disais " Ah ce José !!! voila un type courageux audacieux droit dans ces bottes jamais a la gamelle du PS pour un siège..." même si un copain m’a dit " oh alors, t’en sais rien" je gardais ma sympathie pour José BOVE.
Et puis un 1er coup de canif dans ma sympathie pour lui , il qualifie de "faux collectifs" quand ils créés par les communistes. Alors la je me suis dis " mais moi dans mon coin , militant, qu’est que je fais .... et ça veut dire que....." et j’ai échafaudé des hypothèses qui ont été approuvées par mes camarades et la suite : José BOVE n’a aucune structure autour de lui sauf quelques admirateurs adorateurs aficionados fans copains etc ...... il a donc besoin pour mener une campagne national de moyens c’est a dire de bras de jambes de gens disponibles pour distribuer des tracts dans les boites aux lettres , faire du porte à porte , tenir les marchés, coller des affiches , tenir ce collage, organiser des réunions publiques avec des petits soldats qui placent et rangent chaises tables verre nettoient la salle, te discuter TOUS LES JOURS avec les voisins les amis avec tata tonton neveux nièces etc ..... C’est ENORME !!!!
Et que fait José , il regarde autour de lui et conclut qu’il n’y a qu’une organisation qui peut l’aider dans cette tache colossales : LE PCF !!!
A t-il été naïf au point de penser que les cocos seraient de bons petits soldats derrière le chef sans qu’ils aient leur mot a dire ? A t-il pensé que les cocos ne s’engageraient pas dans les collectifs ? que resteraient sagement dans leurs section a plier imprimer mettre sous enveloppe à préparer la colle, qu’ils resteraient 10 pas en arrière ?
Mais voila , les cocos ne sont pas si bêtes que cela et veulent participer. Et ils participent, tellement que José trouve qu’ils prennent trop de place et que à tous les coups ils vont exiger de proposer eux aussi leur candidat..
BINGO ! Et José boude claque la porte , lui et se amis crient partout " A LA TRAHISON !! LES COMMUNISTES CASSENT LA DYNAMIQUE UNITAIRE !!!! ils veulent IMPOSER leur candidat , retirez vous !!!! sinon !!!!...."
Il s’en est suivi la recherche d’arguments les plus tirés par les cheveux, fallacieux, vaseux, et jusqu’au n’importe quoi, et puis SA candidature qu’il impose, ce qu’il a tant reproché.
Quel gâchis.
Je m’en suis tiré en faisant comme vous , fidèle mais pas borné, confiance à mes amis et camarades, que le collectif auquel j’appartiens le PCF ne peut pas être une bande de crétins manipulés par un appareil qui lui est composé de quelques irresponsables. Je ne sais pas si je peux en dire autant pour d’autres composantes du CNUI ( pas le PRS qui s’est toujours montré discret respectueux voulant apporter sa pierre ) mais les autres ? Construire l’avenir avec une poigné d’individus dont on se demande d’où ils viennent ou ils vont et pourquoi , dont le seul leitmotiv a été « d’écarter » le PCF , non vraiment je ne suis pas prêt a m’investir avec eux.

Cher Jean Luc, je n’ai qu’une chose à vous dire. Restez ce que vous etes, ne changez pas, beaucoup de gens de gauche ont besoin de vous. Et du PCF bien sûr.
Moi je vous aime bien comme ça et je suis prêt à faire un bout de chemin avec vous.
Très amicalement

André 18







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Zemmour président.
jeudi 16 septembre
de jy.D
2 commentaires
Feria.
lundi 13 septembre
de jy.D
2 commentaires
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite