Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Elections : une rénovation comme révolution
de : 8119
jeudi 22 mars 2007 - 08h58 - Signaler aux modérateurs

En tant que professionnel de la prédiction, et devant l’absence de réaction devant un événement qui pourtant va arriver, voici une proposition.

"Le révolution".
C’est le nouveau slogan à la mode chez les politiciens, qu’ils soient sincères ou bien qu’ils veuillent faire de la récupération, tout le monde sait et exploite l’idée de la nécessité d’un révolution.

Quand un quidam parle de réolution, le sens de ce mot dépend essentiellement du quidam. De ce qu’il veut dire, de ce qu’il a en tête pendant qu’il parle.
C’est pourquoi il faut se méfier des contrefaçons...
Sarko parlant de révolution, ça a un peu la même teneur que si c’était un nouvel épisode de Matrix.

Sixième république : ou comment répondre à la demande plus vite qu’elle n’évolue afin de lui barrer la route, et finalement de la dissuader.

J’ai bien peur que parmi les récupérateurs, la volonté de "changer de système" ne soit qu’une idée creuse et abstraite, au point que les "révolutions" qu’ils proposent n’aient pour objectif finalement que de dégoûter de l’envie de révolution.

(on a l’impression qu’ils se disent) "Si le peuple veut la révolution, il ne faut pas la lui refuser, il faut au contraire lui proposer ce à quoi il n’a pas même pensé, pourvu que ça nous rapporte".
Et ainsi l’écologie devint le nouveau business à la mode, et aussi un nouveau moyen d’oppression morale et financière.
Merci Nicolas Hulot, maintenant, dès qu’on achète quelque chose, on paie la taxe écologique en plus !
En fait on peut inventer ce qu’on veut, ça finira toujours en taxes supplémentaires quoi. C’est à se demander à quoi sert cet état, si ce sont les gens qui paient eux-mêmes les trucs collectifs...

**

Une révolution c’est difficile, personne n’aime ça, changer. Pourtant quand c’est nécessaire, l’esprit révolutionnaire français manifeste sa spécificité, il sait se fait force, et en l’occurrence, couper les têtes des précédents manipulateurs et récupérateurs.

(Note : jusqu’en 1792, après la révolution de 1789, ce sont les royalistes qui ont supplanté ceux qui auraient dû prendre leur place, et évidemment ça a fini dans le sang.)

Et là nous voilà dans la circonstance d’une élection présidentielle qui promet d’avance de mal se passer.
En effet ce sont 3 royalistes qui dominent les scores sûrement truqués des sondages pré-éléctoraux, dont l’utilité est de manipuler les gens.

Et pour lutter contre ça, on a un mouvement révolutionnaire en cours de formation, c’est à dire dispersé une certaine masse de gens qui se sont élevés de la population pour s’intéresser à la politique, le plus honorablement du monde, contrariant les plans des "royalistes" qui sont à la fois riches, amis des riches, et agrippés au pouvoir comme des sangsues.

Ils sont très honorable et leur intelligence et leur pouvoir valent bien plus que leur seule voie électorale, car ce sont les gens qui votent.
Même si ils étaient deux fois plus nombreux et organisés, ce serait le plus grand mouvement politique né dans la masse citoyenne, ils auraient encore à se battre contre des tonnes de mensonges et de désinformation, de brimades, moqueries, etc.. etc...

Les élections peuvent avoir lieu, ça ne changera rien au pouvoir et au système en place que chacun des candidats entend révolutionner (pour certains d’entre eux, pensent-ils, uniquement grâce à leur dialectique).

Il va y avoir un vote massif pour ceux qui devront passer au deuxième tour, et donc très insignifiant, et surtout sans aucune conséquence, pour les divers révolutionnaires.

Le gros malaise de cette élection est le pressentiment légitime que la révolution désirée malgré l’absence de réel projet de rechange, va finir comme la plupart du temps avec toute chose dans ce système depuis des décennies, en déception, en arnaque, en vide rempli de postillons vengeurs.

La révolution sera un coup d’épée dans l’eau, car les gens vont voter au premier tour pour le candidat dont ils savent, par avance grâce aux sondages, qu’il est en mesure de gagner.

C’est totalement stupide de voter pour quelqu’un dont on sait par avance, et depuis des mois, que ce n’est même pas la peine d’y croire ou d’espérer.

Dominique Voynet, Olivier Besancenot, Marie-Georges Buffet, et José Bové, pris indépendamment, doivent bien se douter quand même que tout ce qui guide leur activité quotidienne ces temps-ci est parfaitement stérile, face à la machine de guerre psychologique qui a déjà conditionné dans les esprits la trame du résultat de ces élections présidentielles.

En réalité ils ne servent à rien ils se feront éliminer, et mieux encore, leur élimination justifiera d’être décrédibilisés pendant encore 5 ans, et rebelotte.

Tout cela ne rime à rien.

Le vote blanc a sont intérêt dans ce contexte, à part qu’il a le même problème que le vote révolutionnaire, il ne sert à rien, ne mène nulle part, le vote blanc n’étant même pas reconnu par la loi, alors que pourtant dans les Droits de l’Homme, il est bien spécifié que le peuple doit toujours avoir une porte de sortie pour se dégager d’une autorité étatique, qui (si par hasard ça arrivait encore s’étaient-ils dit déjà en 1789) commence à suivre le chemin du totalitarisme.

Si le vote blanc avait la signification de ce dégagement du système (peu à peu construit sans règle directrice précise et concrète), alors la révolution serait une option prévue, une liberté laissée au peuple.

Ici, demander de voter pour untel ou untel, dont aucun des deux ne plaît à plus de 20% des français (dont beaucoup sont complètement désinformés et au courant de rien de ce qui se passe réellement dans le monde et donc, dans leur dos) n’est pas assimilable à "un libre choix".

Les gens veulent voter pour se croire libre, mais ils se font manipuler à tous les étages, et finalement les riches prennent l’argent des pauvres, voilà où on en est.

Tant qu’on est obligé de répondre à soit l’un, soit l’autre, il faut se le dire et le mémoriser comme un paradigme, c’est forcément une arnaque !!

Ainsi donc voici une proposition pour lier ensemble ces contraintes et ces mouvements révolutionnaires qui sont d’une extrêmement grande importance pour le devenir du monde, surtout que chacun sait (ou sent) à quel point ce "devenir" a un point d’inflexion brutal prévu pour être vraiment dans très très peu de temps.

Ces quatre candidats, indépendamment, ne valent rien et sont insignifiants, ou peut-être, laissent espérer la vague promesse d’un avenir meilleur si jamais ils continuaient à lutter encore pendant 3 ou 4 élections... peut-être que ça finirait par prendre.

Mais d’ici là on sera tous morts dans les guerres nucléaires je crois. Encore plus vite si Sarkozy arrive à la tête de la "cinquième puissance mondiale", quand on y pense, un tel pouvoir entre les mains d’un tel cerveau, aussi peu sensible aux émotions, c’est de la folie.

Il faudrait que les 4 ou 5 candidats révolutionnaires, qui sont tous d’accord pour mener une politique "antilibérale", s’unissent sous la bannière d’un seul candidat, nommé au hasard car ça n’a aucune importance.

Au final, ce seraient eux 4, les 4 présidents de la nouvelle république. Ils auraient des pouvoir égaux, et seraient remplaçables sur concours d’intelligence et psychoaffective (ça c’est seulement une idée additive personnelle qui me tient à coeur).

Il faudrait qu’ils composent, à 4 ou 5 présidents, un conseil directoire, qui aurait pour charge de trouver des consensus discutés rationnellement avant toute décision.

En effet, quand le président est unique, il est seul face à son destin, et la fonction qui consiste à "décider" ne trouve sa place que dans le silence de leur seul cerveau, soumis à des pressions diverses et chroniques.

Cela est relativement gênant, de savoir comment les lois sont décidées, un qui pense, et toute une équipe promotionnelle, ça fait un peu peur quand même.

Tandis que dans un gouvernement Rénové (joli nom : "la Rénovation") le conseil directoire de 4 présidents qui peuvent changer fréquemment, aurait pour charge de coordonner le travail de leur gouvernement, en poursuivant, redisons-le jusqu’à plus soif, des objectifs humanistes concrets.

En fait, la révolution la plus idéale qu’on peut espérer, consisterait à se revenir à la constitution de 1789, non pas comme un nouveau point de départ (vers de nouvelles dérives) mais comme un but à obtenir.

-8119

 http://w4lk.org/article7692.html



Imprimer cet article





Mort d’Adama Traoré : le « J’accuse ! » de sa sœur Assa (repris par le yéti blog)
samedi 20 - 17h52
de : nazairien
les deux actions du 18 juillet
jeudi 18 - 23h19
de : Jean-Yves Peillard
À LA LIGNE - Feuillets d’usine
jeudi 18 - 19h09
de : Ernest London
Pourquoi je suis gilet jaune
mercredi 17 - 22h52
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Un américain à Paris (sans Gene Kelly) : LE REGARD D’UN AMÉRICAIN SUR LES GILETS JAUNES (vidéo)
mercredi 17 - 22h32
de : nazairien
2 commentaires
Ni République de l’apparat, ni moine-soldat
mercredi 17 - 21h24
de : Christian D et Monique D
1 commentaire
JUSQU’À RAQQA : AVEC LES KURDES CONTRE DAESH
mercredi 17 - 11h51
de : Ernest London
Révolution algérienne : « l’auto-organisation constitue la clef de la suite du mouvement »
mercredi 17 - 11h38
1 commentaire
L’ANARCHISME N’EST NI UNE MODE NI UNE POSTURE
mercredi 17 - 11h28
de : jean 1
1 commentaire
Exigeons la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah arrêtée en Iran
mercredi 17 - 08h40
de : Christian DELARUE
14 Juillet 2019, est ce un "galop d’essai" , avant la "prise de la Bastille" ? (vidéo)
mercredi 17 - 00h26
de : nazairien
2 commentaires
Manon Aubry Députée Européenne (LFI), balance du lourd, envers, Ursula von der Leyen, candidate à la sucession de Junck
mardi 16 - 17h06
de : nazairien
4 commentaires
"Homard m’a tué" François de Rugy démissionne du gouvernement
mardi 16 - 15h21
de : nazairien
9 commentaires
Gauche homard du capitalo-écologisme
mardi 16 - 00h26
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Le NICARAGUA inaugure la plus grande centrale solaire d’Amérique-Latine
lundi 15 - 17h57
de : JO
Gilets Jaunes 14 juillet, Champs-Elysées : Une femme serait éborgnée !
lundi 15 - 17h42
de : JO
Hommage des Gilets jaunes d’Angers aux révoltés de 1789
lundi 15 - 16h27
de : Le Cercle 49
macron au firmament
lundi 15 - 14h06
de : jean 1
Saïd Bouamama censure post-coloniale
dimanche 14 - 23h49
de : UJFP LMSI via jyp
2 commentaires
14 juillet, Champs-Élysées, Paris : les Gilets jaunes humilient « l’éborgneur » (vidéos)
dimanche 14 - 15h46
de : nazairien
11 commentaires
Alain Damasio : « Créer une pluralité d’îlots, d’archipels, est la seule manière de retourner le capitalisme »
samedi 13 - 14h51
de : jean 1
Courant continu : C’est l’heure de l’mettre, avec entre autres Youssef Brakni, et Alexandre Chantry
samedi 13 - 12h22
de : Hdm
PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE - Réflexions sur l’effondrement
samedi 13 - 11h17
de : Ernest London
Affaire De Rugy : l’exemplarité pour tous !
samedi 13 - 09h29
de : JO
alerte gilets noirs
vendredi 12 - 19h06
1 commentaire
Cela suffit
vendredi 12 - 13h46
de : jean 1
1 commentaire
BURQINI de droit bien que contestable !
jeudi 11 - 22h15
de : Christian DELARUE
3 commentaires
LA HORDE et le Député François Ruffin revisitent "La Marseillaise" ! (video)
jeudi 11 - 22h07
de : jean 1
« Chute catastrophique » du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale (vidéo)
jeudi 11 - 15h38
de : nazairien
2 commentaires
Lettre ouverte à Emmanuel Macron : non, la grève n’est pas une « prise d’otage »
jeudi 11 - 08h01
de : Cédric Maurin
1 commentaire
Le RIC des gueux ( que l’on nomme RIC Campagnard) est de retour.
mercredi 10 - 18h33
de : Arnaud
2 commentaires
COEUR DE BOXEUR - Le Vrai combat de Christophe Dettinger
mercredi 10 - 08h24
de : Ernest London
1 commentaire
Décrocheuse de portrait
mardi 9 - 23h51
de : Jean-Yves Peillard
Message publié par le Collectif Autonome de Dockers de Gênes
mardi 9 - 18h38
de : jean 1
La France de Macron : la liberté d’expression en péril ! (no coment)
mardi 9 - 11h48
de : JO
2 commentaires
Sanctions contre les chômeurs : dix associations, collectifs et syndicats déposent un recours devant le Conseil d’État
lundi 8 - 17h06
ENVIRONNEMENT : Pas nette la planète sauf que "bla/bla" etc... !
lundi 8 - 16h11
de : JO
GODIN, INVENTEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE
dimanche 7 - 20h11
de : Ernest London
1 commentaire
Billet de Pierrick Tillet : Effondrement : le ministre Blanquer contraint de saborder le baccalauréat
dimanche 7 - 12h01
de : nazairien
3 commentaires
Week-end de résistance et d’occupation contre le projet de Surf Park de Saint Père en Retz (44) le 20 et 21 Juillet 2019
dimanche 7 - 11h02
de : Collectif Terres Communes

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On m'a dit que j'ai trois idoles : le Christ, Marx et Freud. Ce ne sont que des formules. En fait, ma seule idole est la réalité. Si j'ai choisi d'être cinéaste, en même temps qu'un écrivain, c'est que plutôt que d'exprimer cette réalité par les symboles que sont les mots, j'ai préféré le moyen d'expression qu'est le cinéma, exprimer la réalité par la réalité. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite