Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique

de : Olivier
mercredi 30 mai 2007 - 20h34 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
JPEG - 18 ko

Dans le cinquième arrondissement de Paris, et dans une partie du sixième, Marine Roussillon et Benjamin Landais mènent la campagne du PCF et sont opposés en particulier au jeune et honnête Jean Tiberi.

Sollicités par Nicolas Hulot pour signer le pacte écologique, Marine et Benjamin ont interrogé les militants de leur section. Ils ont décidé de ne pas signer et s’en expliquent dans le texte suivant :

"Des politiciens démagogues n’ont pas hésité à signer le pacte de M. Hulot alors qu’ils ne tarderont pas à le bafouer. C’est notamment le cas de M. Sarkozy, dont la politique, au service des intérêts industriels privés, va à l’encontre de la sauvegarde de la planète et du bien-être humain. C’est pourquoi nous avons décidé, en accord avec nos militants, de ne pas signer le pacte de M. Hulot. Notre programme n’esquive pas la question écologique et agricole car notre réflexion politique s’appuie sur l’intérêt général.

Nous ne signons donc pas le pacte écologique de M. Hulot :

1. Parce que pour nous la politique ne doit pas être l’affaire de personnalités médiatiques mais d’organisations collectives. Pour porter un projet politique, il faut des organisations politiques, qui présentent des programmes et des candidats aux élections. Nous portons donc le programme du Parti communiste dans ces élections législatives et nous serons responsables de nos actes politiques futurs devant nos électeurs et devant les militants de cette organisation, et non en fonction de la signature symbolique de tel ou tel pacte.

2. Parce que ce pacte détourne de la lutte nécessaire pour la défense de l’environnement en faisant croire que l’écologie est un problème qui peut être traité de la même manière par tous les candidats. Nous sommes convaincus qu’aucune mesure efficace ne pourra être prise aussi longtemps que l’économie sera orientée vers la recherche du plus grand profit à plus court terme et vers l’accumulation du capital. En d’autres termes, nous pensons qu’une véritable politique de défense de l’environnement doit être non seulement antilibérale, mais également anticapitaliste. Tant que des intérêts privés contrôleront les moyens de productions, la recherche du profit l’emportera toujours sur toutes les autres considérations.

Un exemple : Comment pourrons-nous promouvoir le développement d’énergies renouvelables et s’assurer de la maîtrise du nucléaire si EDF et GDF sont privatisés ? C’est pourquoi le Parti Communiste se bat pour la fusion d’EDF et de GDF dans un pôle public de l’énergie, dont les orientations seraient élaborées démocratiquement par les salariés et les usagers, et pour la création d’une agence européenne de l’énergie.

3. Parce que nous ne voulons pas faire croire que la défense de la planète est indépendante de la défense des hommes. Nous ne luttons pas pour préserver les paysages ou pour sauver telle ou telle espèce , mais pour que le monde agricole (encore l’essentiel artisan de nos paysages) puisse vivre de ses revenus et pour que le logement qui modèle à la fois la vie urbaine, suburbaine et une partie des transports, échappe à une spéculation immobilière galopante. Nous luttons pour que partout les hommes aient les moyens de vivre dignement et c’est aussi parce que nous savons que les populations les plus pauvres sont les premières touchées par les catastrophes écologiques que nous défendons l’environnement.

4. Le refus de signer le Pacte écologique ne signifie donc pas que nous nions l’importance des questions environnementales. À l’Assemblée nationale, les députés communistes se battront pour faire prévaloir une vision durable et solidaire du développement. Il faut redéfinir les modes de production, de consommation et d’échanges, et rompre avec les règles du capitalisme mondialisé. Nous agirons dans le sens de la mise en oeuvre du protocole de Kyoto, et pour construire une coordination internationale des recherches sur l’environnement, ainsi que pour une réforme du système de subventions agricoles qui assassine les populations du Sud. Nous demanderons un moratoire sur les OGM et lutterons contre les dérives actuelles de l’agriculture productiviste. En France, nous proposons un programme d’économie et d’efficacité énergétique, qui passe par le développement des transports collectifs et du ferroutage. Au niveau national comme au niveau local, nous nous mobilisons pour obtenir une maîtrise sociale et publique de l’eau. La domination des grands groupes privés sur la fourniture de l’eau potable nuit à la qualité de l’eau et a pour conséquence des tarifs de plus en plus prohibitifs. Au niveau international, ces groupes se livrent une guerre économique, alors que l’eau est un enjeu essentiel de développement, et que la coopération devrait primer en ce domaine. Ces quelques exemples montrent clairement que les politiques libérales mises en oeuvre par la droite ne sauraient permettre de préserver la planète. Il n’y a pas d’écologie possible sans lutte contre le capitalisme !

Marine Roussillon et Benjamin Landais, candidats du PCF dans la deuxième circonscription de Paris (5ème et 6ème arrondissements)"

Vous pouvez retrouver ce texte et beaucoup d’autres, ainsi que les vidéos de la campagne et l’enregistrement du débat qui a opposé Marine Roussillon à Sylvie Faucheux sur RFI à propos de l’autonomie des universités sur le site de campagne :

 http://marineroussillon.fr

P.S. : Et si quelqu’un du site Bellaciao veut faire un joli lien sous forme d’image comme cela a été fait pour Marie-George Buffet et d’autres, qu’il n’hésite surtout pas...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
30 mai 2007 - 21h45

Oui.

On n’a qu’une seule planète. Il semblerait que les signataires du pacte aient choisi la voie de la facilité. De toutes manières, il est largement insuffisant. En matière d’écologie, il ne faut pas avoir peur d’être exigeant.

Nous sommes plus ou moins prisonniers d’un système qui détruit la planète.
Il faudra être très doux pour faire comprendre à tout le monde qu’il faut changer de route.



Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 00h22

Il faut être pour une vraie écologie politique !

En effet, les problèmes de réchauffement de la planète viennent d’un productivisme exacerbé qui est l’apanage du capitalisme promulgué par un ultra-libéralisme n’ayant aucune conscience morale, ni sociale, ni attentive à la transformation de la planète. Seuls les profits que procure la société de consommation sont bons à prendre, le reste..., advienne que pourra !

Le « développement durable », qui peut paraître à certain une bonne idée, n’exclue cependant pas le principe productiviste. Car, malgré un semblant de mesure écologique dans le programme des adeptes de cette allegorie utilisant à tout bout de champ le terme « bio », ils continuent néanmoins à prôner le bien fondé d’une croissance exponentielle.

Non, il faut lier l’écologie à des valeurs humanistes et amener notre société vers une modernité réfléchie et par conséquence réflexive.

Nous devons donc regarder avec attention et relativiser les bienfaits apportés par les avancées technologiques, ceci étant naturellement en correlation avec un mode de développement autre que celui qui régi notre société capitaliste.

Dans l’immédiat, mais surtout pour les générations futures, à travers les réflexes de l’écologie-politique nous devons tourner la page d’une société devenue trop individualiste, donner plus de place aux libertés collectives, promouvoir les valeurs humaines avant les intérêt privés, encenser le qualitatif au dépend du quantitatif.

En votant pour le candidat porteur de ces aspirations vous ferez un grand pas en avant pour préserver l’avenir de vos enfants.

Michel Mengneau



Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 08h44

Bonjour, je suis moi même candidate aux législatives pour les collectifs anti libéraux et le PCF dans une région très boisée et verte le Var ! J’ai pour ma part signé le pacte écologique de Nicolas Hulot suite à des interrogations de personnes sensibles et sympathisantes au PC ! Pour autant je ne m’interdit pas le droit de décliner lors des débats que nous faisons toutes les propositions issues du programme qui est le nôtre et qui englobe bien plus qu’une simple vision à court terme ! Et un chantier ambitieux qui remet en cause toute la société dite de "consommation" je suis en guerre contre cette propension à ne vouloir des citoyens que rentables et consommateurs, et d’où découle ce que l’on sait vis à vis de cet etat catastrophique de notre terre. Néanmoins nous sommes dans l’urgence de la communication et l’image est telle que ce que retiennent les gens à qui l’on s’adresse ce sont des signes forts ! Le pacte de Nicolas Hulot en est un, et il est simple à comprendre, donc si nous signons c’est pour beaucoup un gage de bonne foi ou de réelle volonté à faire !
Lorsque nous serons en mesure de mettre en place tout ce que l’on souhaite parce que nous aurons la place idoine à savoir à l’assemblée Nationale, il nous sera aisé de rendre des comptes et plus encore .
J’ai bien peur que dans les 2 semaines qui nous restent la révolution des esprits pour un monde plus juste ne soit pas au programme, pas encore ! Mais parcourir la campagne (au vrai sens du terme, 73 communes dans cette circo) avec des éléments identifiables pour certains est un plus même si peu de gens en sont avertis.
Bon courage à toutes et tous que l’on soit en ville ou ou à la campagne !

Catherine Lecoq
6ème cirocnscription du Var



Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 09h15

Bravo !
Vous donnez là, un véritable coup de marteau dans la fourmillière des démago.
Ce faisant, vous démontrez toute l’utilité de votre organisation politique.
Merci beaucoup de participez ainsi à la mise au claire des débats.
Encore bravo et " en avant !"

Sad



Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 09h56 - Posté par

Marine et Benjamin .... vous osez parler écologie en tournant le dos à la star-ac !!! Vous osez parler écologie en accusant ceux qui nous ont placé dans le moule de la pensée unique, de l’impossibilité de faire autrement que d’obéir aux injonctions du capitalisme ???

Je participais à une réunion de candidats dans le sud-est. Des candidats sincères, honnêtes et aussi plein de bonne volonté autant que peuvent l’être les gens de notre mouvance...

Question : Insécurité, ordre...

Et nos braves copains (ines) d’expliquer, toujours expliquer...

Hélas pour trouver des solutions à quels problèmes ? l’insécurité et le désordre organisé par le capitalisme !!!

Il faudra bien qu’on en sorte d’une manière ou d’une autre !

Sarko veut installer le service minimum ! Nos chefs syndicaux trouvent que tout compte fait ce serait moins grave que si cela l’était plus ! Tout au plus a-t-on entendu de la part des plus détermisés...nous ferons preuve de vigilance ...

Mais voyons, qu’est-ce que c’est que ce service minimum hormis une attaque en règle contre le droit de grève ?

Pourquoi l’adversaire de classe Sarko ne discuterait-il pas du service minimum obligatoire pour les patrons de négocier quand il y a des problèmes avant que les travailleurs ne se mettent en grève ?

Il va falloir reprendre les fondamentaux après les 26 années d’hipnotisation qui nous ont conduit dans le mur !!

Un chat = un chat et pas un demi chien !!!

Galou des Landes


Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 10h49 - Posté par

Il n’existe pas déjà dans les textes de loi le "service minimum" ?

C’est vrai aussi, qu’il faudrait imposer la même chose aux patrons ! Et au président et au premier ministre aussi (enfin, s’il a un rôle encore aujourd’hui !).


Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 11h38 - Posté par

Ouf ! On respire !!!!

Quel bonheur de votre une argumentation COMMUNISTE, qui par nature, sort de la pensée unique boboïde !!!

Après tant de temps passé à la remorque des modes de tout genre (avec le succès qu’on sait), ça fait plaisir de voir des candidats dire ce que nous devrions dire depuis longtemps.

Léo


Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 11h20

La precarité alimentaire arme de domination ?

l’effet éthanol aux Etats-Unis a fait monter les prix d’une bonne quantité de produits alimentaires, comme les céréales et la volaille.

Malgré les énormes subventions apportées à l’agriculture [états-unienne], financées par les contribuables, les prix du maïs et des tortillas ont augmenté très vite. L’un des facteurs c’est que les industriels commencent à utiliser les variétés de maïs mexicain qui sont meilleur marché. Cela fait monter les prix,mais pas forcement chez les producteurs mexicains,dont le revenu baisse.

Le Mexique auparavant autosuffisant sur le plan alimentaire est devenu dépendant des Etats-Unis du fait de la politique de « libre échange ». Le prix du maïs augmentant aux Etats-Unis, sous la pression des grandes entreprises et de par l’interventionnisme de l’Etat, on peut anticiper que les prix continueront d’augmenter de façon drastique au Mexique

De la même façon, dans le sud-est asiatique, les forêts tropicales sont taillées et brûlées pour produire de l’huile de palme destinée aux biocombustibles. Et aux Etats-Unis l’environnement est menacé par l’utilisation de grandes quantités d’intrants dans la production de maïs pour d’éthanol.

Le prix élevé de la tortilla, comme les autres soubresauts de « l’ordre international », montre le lien qui existe entre les événements du Moyen-orient au Midwest [« Moyen Occident », région centrale des Etats-Unis]

Surtout quand on sait que l’usage intensif des plants OGM accelere la desertification aussi bien aux USA qu’en Indonesie,Chine,Egypte etc., reduisant les productions alors que la secheresse en Australie entraine une baisse de pres de 50% des recoltes.

L’Europe resistant encore a la generalisation OGM,
est le dernier espace ou la production agricole semble assurer durablement l’autosuffisance.
Mais pour combien de temps ?
Les dernieres initiatives de la Commission Europeenne :
“L’agriculture bio, ce ne sont pas seulement quelques baba-cools soixante-huitards qui élèvent des chèvres dans un coin perdu du Périgord. Ce sont également de grands groupes agro-alimentaires, soit spécialisés, soit généralistes tels que Danone.

Et l’une des préoccupations de ces groupes, c’est d’avoir le label bio, mais sans se faire suer à faire du bio : c’est lourd, c’est contraignant, le rendement n’est pas terrible, ... Mais il y a de plus en plus de primes.

D’où, fort logiquement, des actions de lobbying auprès des autorités européennes et plus particulièrement de la Commission Européenne.

Celle-ci vient donc de pondre une directive qui autorise jusqu’à 0,9% d’organismes OGM dans l’alimentation bio et qui autorise l’usage des pesticides chimiques si l’agriculteur n’arrive pas à se fournir en produits naturels.

Problème pour la Commission, c’est que les députés du Parlement Européen vient de refuser ces dispositions : zéro pesticide et pas plus de 0,1% d’OGM dans la bouffe bio (limite technique de détection). Ils demandent également la codécision sur la réglementation des produits biologiques, ce que leur refuse la Commission Européenne et le Conseil Européen. Ils ont également demandé que les Etats puissent avoir des normes plus élevées que les normes minimales européennes : là aussi, grincement de dents à la Commission. Bref, c’est un beau blocage, mais avec un avantage à la Commission qui a des possibilités de passage en force.

Ca ne vous choque pas que le Parlement Européen, composé d’élus au suffrage universel direct soit obligé de négocier avec des fonctionnaires non élus ? Elle est où la démocratie là dedans ?

http://vinaigre.canalblog.com/

Sauvons la bio : manifestation le 11 Juin à Bruxelles !à 12h au Rond Point Schuman,
face au Conseil de l’Union européenne :

ce Conseil se réunira à Bruxelles les 11 et 12 juin prochain. Malgré la mobilisation de nombre d’associations, il n’est à ce jour pas question encore de crier victoire. Les parlementaires européens se sont exprimés. Il est impératif de faire entendre notre voix de citoyen, que nous soyons consommateurs ou agriculteurs, bio invétéré ou simplement soucieux de la qualité de notre alimentation et de notre environnement.

Si ce règlement est voté ce mois, il entrerait en application après 2009. Il ne sera alors plus possible de faire marche arrière.

Nature & Progrès (Belgique, France, Espagne & Portugal)
avec le soutien
de Friends of Earth International,
et de l’UNAB

http://www.altermonde-levillage.com...

Il semblerait donc que La precarité alimentaire soit en train de devenir une arme de domination a l’encontre de toute l’humanité ? Et que la penurie organisée va entrainer une inflation generalisée de
tous les produits alimentaires meme en Europe.

Pour le developpement des circuits courts a base de
production bio,une possibilité est de freiner l’urbanisation en gelant les terres agricoles
a proximité des agglomerations.
Vaste chantier qui ne figure dans aucun programme ?



Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
31 mai 2007 - 19h44

Complètement d’accord. La sauvegarde de notre planète et de toutes les ressources communes est incompatible avec le capitalisme qui par nature est prédateur et voleur.
Qui s’ accapare tout ce qu’il peut :
historiquement , la terre ( des seigneurs féodaux , des haciendas, des territoires volés aux indiens d’Amérique qui n’appartenaient à personne... mais à tout le monde !
Les ressources naturelles en particulier et surtout l’Eau dont la gestion et la distribution ne doivent être privatisées nulle part sur la planète. Et les autres ressources aussi . Bravo à Hugo Chavez et Evo Moralez qui mettent les revenus du pétrole au service du développement de leurs peuples...
Les moyens de productions en mettant au service de leur profit les avancés techniques permettant les gains de productivités, or les connaissances techniques et scientifiques qui ont permis la modernisation de la production font en grande majorité partie du patrimoine de l’humanité . C’est un bien commun.
Les plantes, lorsque une société multinationale, Monsanto ambitionne de contrôler les ressources alimentaires en remplaçant les espèces naturelles gratuites, et qui sont le patrimoine de l’humanité, par des OGM néfastes, pollueurs et payants !
La création intellectuelle lorsque une multinationale, Microsoft voudrait faire disparaître le logiciel libre qui repose en grande partie sur des contributions bénévoles et aussi qui ont été mise à la disposition du plus grand nombre par des universitaires dont Richard Stallman et qui considèrent que leur travail payé avec l’argent des impôt doit retourner au public et non pas être volé par quelque prédateur. http://www.stallman.org
La vie aussi pourquoi pas ! même si c’est la vie des cochons, les espèces animales ne sont-elles pas aussi dans le patrimoine de l’humanité ? Voir les 4 vidéos : :http://www.dailymotion.com/boreale/...

Pour en revenir au pacte de Nicolas Hulot, je ne l’ai pas entendu critiquer les multinationales et le capitalisme(en fait le productivisme débridé) , responsables des marées noires (Total, Exxon ...) et d’un nombre colossale de pollutions à travers toutes la planète, sans compter les méfaits de l’agriculture (productiviste aussi) qui nous empoisonne (les pesticides) et qui affame les producteurs du sud voir le film ’We feed the World’ .
http://www.we-feed-the-world.fr/
Les partis politiques qui entrent dans ce jeu veulent seulement faire semblant de s’intéresser à l’écologie. c’est électoralement porteur. Si on s’ intéresse à l’écologie on doit impérativement remettre en cause notre système politique et économique.
Si on les laisse faire on est foutus.
FA Pau



Des candidats communistes refusent de signer le pacte écologique
2 juin 2007 - 19h34

La biodiversité ne serait qu’un effet de mode ?
Suffit il que la propriété soit publique pour que les problemes ecologiques soient pris en compte ?
On a vu les resultats en Ex URSS avec la mer d’Arral et la catastrophe de Tchernobyl.
On ne sera jamais de trop, individus, personnalité et organisations pour engager une action pour sauvegarder la planete et donc les hommes.
Quel est le bilan de l’action des communistes du 5éme en matiere d’ecologie et de developpement durable ?







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite