Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Libye : Anne Lauvergeon confirme que Nicolas Sarkozy a menti

de : Bruno Lamothe
dimanche 18 novembre 2007 - 16h50 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 74.5 ko

Par Bruno Lamothe (Ensemble à Gauche)

Anne Lauvergeon était auditionnée, le 15 novembre, par la Commission d’enquête parlementaire sur la libération des soignants retenus en otage par la Libye.

Audtion très interessante de la pédégère d’Areva sur les conditions de la signature d’un pré-accord (Memorandum Of Understanding) fixant un objectif précis à la coopération franco-libyenne consistant en l’installation en Libye d’un réacteur nucléaire.

Rappel du contexte : le 25 juillet, Le président de la République, Nicolas Sarkozy, et le "guide de la révolution libyenne", Muammar Kadhafi, (autrement dit dictateur suprême) signaient un accord au lendemain de la libération des prisonniers otages du régime qui prévoyaient, entre autres juteux contrats d’armement, la livraison d’une centrale nucléaire type "EPR", le plus puissant réacteur au monde. Officiellement, la livraison de cette centrale avait pour seul et unique but"d’alimenter une usine de dessalement d’eau de mer". Or les spécialistes, unanimes, soulignaient qu’aucune usine de dessalement au monde n’était alimentée par la technologie du nucléaire. Les experts d’Areva soulignaient qu’il s’agissait en réalité de "production d’énergie nucléaire", dans un pays producteur important de pétrole et de gaz...

Interrogé sur cette possibilité, le président de la République avait nié fermement (et doublement) "C’est faux, c’est faux"... Tout comme il avait nié qu’il avait donné son accord à la vente d’une centrale nucléaire à la Libye.

Entendue par les commissaires-enquêteurs, Anne Lauvergeon est donc revenue sur ces accords. Et très clairement, très calmement, elle a démonté les mensonges de Nicolas Sarkozy.

1) Au Président qui affirmait qu’il n’était pas question de production d’énergie, elle a indiqué qu’elle ignorait à quoi servirait l’EPR, mais sans doute pas uniquement à l’un ou l’autre, parce que ce type de réacteur serait trop puissant : "personne n’imagine vraiment une centrale nucléaire dédiée entièrement à la dessalinisation". "Nous ne développons aucune industrie de dessalinisation. [...] Dans les types de centrales mixtes, l’usine de dessalement est à l’exterieur de la centrale. Notre intention n’est pas de devenir producteurs d’unités de dessalinisation. La confusion vient du fait que le CEA en temps que centre de recherche a des experts sur la dessalinisation d’eau de mer, mais nous n’avons aucune industrialisation des procédés". Premier mensonge, donc, de Nicolas Sarkozy, et première violation en perspective des accords franco-libyens...

2) Le président de la République avait nié, le 25 juillet, toute implication dans la vente d’un réacteur de type EPR, faisant ainsi porter sur Areva la responsabilité de telles négociations : Faux, répond Anne Lauvergeon. Elle a bien reçu, le 24 janvier 2007, une délégation libyenne venue lui acheter un réacteur nucléaire, mais elle leur a opposé une fin de non-recevoir : "nous leur avons expliqué qu’un réacteur nucléaire, ça ne s’achetait pas sur étagère, ça supposait un travail en amont très significatif, la constitution d’une autorité de sûreté, qui est très importante, un cadre légal et institutionnel à installer, et puis, ensuite, un choix technologique à faire [...] Voila l’état de nos relations avec le régime libyen, avant juillet et après depuis juillet" a-t-elle conclu ironique. Concernant la conclusion de l’accord du 25 juillet, la présidente d’Areva rappelait hier qu’elle n’avait "pas été associée" ni de près ni de loin à cette négociation : "visiblement, ce sont des sujets dont la cinétique ne nous appartient pas".

3) Pour l’Elysée, la vente d’un réacteur de type EPR serait un contrat très important, voire crucial pour Areva. David Martinon, porte-parole du président de la République, était allé jusqu’à dire "Comment reprocher à des entreprises nationales de remporter des marchés avec un partenaire, la Libye, qui respecte ses obligations internationales ?" : "pas du tout" selon Anne Lauvergeon. "Le contexte, c’est celui "d’un marché d’offre qui est en train de devenir un marché de demande. La demande est très très forte. Et nous disons de plus en plus à nos clients fidèles qu’on ne va peut-être pas en avoir pour tout le monde. Donc premier arrivé, premier servi". Alors que les députés UMP tentaient de la faire fléchir, elle insistait, en riant : "tous les marchés sont importants, et bien loin de moi l’idée d’en mépriser aucun, mais sur le plus de la géostratégique, ce n’est pas un énorme sujet sur notre mappemonde" . A l’heure actuelle, a rappelé Anne Lauvergeon, la Libye ne dispose même pas d’une autorité de sûreté du nucléaire, ni de site dédié. "Ca ouvre une porte, concluait-elle. Mais je ne sais pas sur quoi ouvre cette porte"...

"Les travaux de cette commission permettront de confirmer toutes les déclarations faites par les autorités françaises et de mettre en valeur l’exemplarité de leur action" avait déclaré l’Elysée. Visiblement, tout le monde n’a pas la même définition du mot "vérité"...

 http://ensemble-a-gauche.over-blog....


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Libye : Anne Lauvergeon confirme que Nicolas Sarkozy a menti
19 novembre 2007 - 08h45

Comment peut on être toujours aussi négatif devant l’action d’un gouvernement enfin à la hauteur de ses taches !!!!



Libye : Anne Lauvergeon confirme que Nicolas Sarkozy a menti
13 décembre 2007 - 22h26

Il est bien évident que l’installation d’un réacteur EPR est impossible en Libye car sa puissance de 1600 MWelectriques est trop grande pour le réseau électrique local.

Ce qui est faux, c’ est de dire qu’au sein du Groupe AREVA il n’y ait pas dans les cartons un type de réacteur adapté au couplage avec une usine de dessalement d’eau de mer. Ce réacteur de type REP (Réacteur à eau Pressurisée, donc de même technologie que les 58 réacteurs français) existe dans les cartons de la filiale d’AREVA nommée TECHNICATOME. Sa puissance est d’environ 300 MWatts électriques, et il a la puissance idéale pour être couplé à une installation de dessalinisation, c’est son seul intérêt d’un point de vue marketting. Le site internet de Technicatome est en cours de création en décembre 2007, nous en saurons probablement plus très bientôt. En attendant on en trouve des "traces" sur internet en tapant "NP300".







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite