Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Un plouc chez les bobos

de : tribune de genève
vendredi 4 janvier 2008 - 21h44 - Signaler aux modérateurs

Un plouc chez les bobos
par Jean-Noël Cuénod
Après les Sarkovoeux, il est urgent d’urgenter

Par de nombreux ruisselets de fuites, l’Omniprésident avait alléché le chaland : ses vœux de Nouvel-An ne ressembleront en rien à ceux de ses ringards de prédécesseurs. Il est vrai qu’avec les discours chiraquiens – langue de bois clapotant dans de l’eau tiède – Nicolas Sarkozy ne risquait pas grand-chose à se comparer. Quant à faire oublier les derniers propos que François Mitterrand avait adressés aux Français au crépuscule de sa vie et à l’aube de 1994 – « Je crois aux forces de l’esprit, je ne vous quitterai pas » - c’est tout autre chose. La droite Rolex a le sens des paillettes mais pas celui du tragique. Or, pour régner en digne successeur de ces Rois qui ont fait la France – et qui continuent à la faire par présidents interposés - il faut allier les deux.

Il n’empêche que Sarkozy a réussi son coup dans un premier temps : les Français ont cessé d’ouvrir les huîtres pour se brancher sur les Etranges Lucarnes (le cumul des deux activités se révélant hautement préjudiciable à l’intégrité corporelle). Toutefois, une certaine déception n’a pas tardé à embrumer l’ambiance. Que le président nouveau ait innové en débitant son petit compliment en direct n’a pas rendu cette figure obligée plus attrayante. Pourtant, dans l’ensemble, Nicolas Sarkozy nous a offert une bonne prestation. Il n’a pas oublié les pauvres, les malades et ceux qui travaillent pendant que les autres festoient, tout en balayant l’ensemble des problèmes actuels avec, à la clé, la volonté farouche de les résoudre. L’Omniprésident a même piqué au grand sociologue de gauche Edgar Morin l’expression « politique de civilisation » tout en se gardant de nous en dire plus. Il serait pour le moins surprenant que Nicolas Sarkozy développe la même « politique de civilisation » que celle préconisée par Edgar Morin. Mais avec l’ouverture tous azimuts, sait-on jamais ? Le sociologue sera-t-il nommé « ministre de la civilisation » lors du remaniement gouvernemental qui se profile ? On imagine la tête de Jack Lang !

Alors d’où nous vient-elle cette légère frustration ? Risquons cette hypothèse. Trop de communication tue la communication (formule pratique, car on peut l’appliquer à tout bout de champs : trop d’impôts tuent l’impôt, trop de sports tuent le sport, trop de Ségolène tue Royal etc.). On espérait « quelque chose » d’inédit, sans savoir quoi. Mais on nous avait tant fait saliver… Alors qu’il est impossible – même au créateur du Magic Sarko Circus – de provoquer la surprise dans un genre aussi convenu.

Que restera-t-il de cette allocution ? Le mot « urgence » répété par le président à… douze reprises, des fois que l’on aurait de la peine à comprendre ! Il y a partout de l’« urgence » qui est pour Sarkozy comme « le poumon » pour Toinette qui se fait passer pour un médecin itinérant dans « Le Malade Imaginaire ». Rappelez-vous ces moliéresques échanges.

Argan : Je sens de temps en temps des douleurs de tête
Toinette : Justement, le poumon.
Argan : Il me semble parfois que j’ai un voile devant les yeux…
Toinette : le poumon
Argan : J’ai quelquefois des maux de cœur
Toinette : le poumon
Etc.

En sarkozien dans le texte, cela donne : pouvoir d’achat ? Urgence ! Autonomie des universités ? Urgence ! Régimes spéciaux des retraites ? Urgence ! Environnement ? Urgence ! Modernisation de l’Etat ? Urgence ! Et ainsi de suite. Reste à savoir si en accumulant tous ces états d’urgence, les réformes seront enfin appliquées ou si les erreurs commises dans la précipitation provoqueront leur paralysie durant plusieurs années. Ce n’est pas toujours en voulant aller vite que l’on parvient rapidement à bon port.

Mais Sarkozy demeure un homme pressé. C’est tout juste, s’il ne nous a pas souhaité une belle année 2009 !

Jean-Noël Cuénod


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite