Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Gentilly (94) "A gauche ensemble pour Gentilly"

de : Marco Gentilly
dimanche 17 février 2008 - 09h36 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 15.6 ko

Présentation du projet municipal commun et des candidates et candidats de la liste A Gauche, ensemble pour Gentilly par le Collectif électoral

DISCOURS DE PATRICIA TORDJMAN

Monsieur le maire Mesdames, messieurs et chers amis

Le 17 octobre dernier, quand il m’a été confié sur proposition de Yann Joubert, la responsabilité d’organiser la relève, de conduire et animer le travail visant à composer une liste de large rassemblement des gentilléens et des forces de gauche, porteuse d’un projet d’avenir pour Gentilly, j’ai dit que je comptais le faire en partageant avec tous cette responsabilité.

Avec les gentilléens de tous les quartiers, de toutes les origines, de tous les âges, ceux qui votent et ceux à qui ce droit est injustement refusé, avec tous ceux et celles qui veulent que notre ville continue d’aller de l’avant pour eux et avec eux.

J’ai dit que je comptais le faire avec toutes les forces de gauche qui ont à cœur de former une majorité solide, respectueuses de l’apport de chacun et rassemblées face à la droite locale mais aussi à une droite nationale qui met tous les pouvoirs entre les mains de Sarkozy, agresse nos vies et veut plus encore, au lendemain des municipales, faire mal à notre ville. Mettre cette campagne entre les mains de tous, nous nous en sommes donnés les moyens, le 19 décembre dernier en constituant en assemblée générale un large collectif électoral composé à part égale des forces de gauche toutes invitées, nombreuses à s’y être impliquée et de citoyens issus de tous les quartiers. Les missions que nous leur avons ensemble confiées, ils s’y sont en un mois, attelés. Celle d’animer la réflexion et l’élaboration du futur programme pour aujourd’hui nous le faire ratifier, celle de travailler à la constitution de la liste en étant garant des critères que nous avons validé et en étant force de propositions.

Le travail réalisé, vous aurez ce soir la légitimité d’en juger mais permettez moi d’en saluer la qualité, la modernité et la sincérité. Cette démarche inédite que nous avons initiée, les forces politiques et les citoyens s’en sont emparés, non seulement pour en faire une remarquable réalité mais plus encore pour la rendre irréversible car demain notre collectif électoral va continuer d’exister.

Cette démarche rassemble comme jamais. Nous sommes aujourd’hui 1000 gentilléens et huit forces de gauche à en être les acteurs. Huit parce qu’en plus des forces engagées depuis le début de la campagne : Le Parti communiste, le Parti Radical de Gauche, la LCR, les Alternatifs Rouge et Vert, le MRC, le collectif anti libéral, l’association des élus communistes et républicains, nous avons le plaisir d’accueillir Gentilly A Gauche Autrement.

Oui notre démarche rassemble et plus elle rassemble, plus elle s’enrichit de chacun, plus elle prend de la force et plus elle comptera durablement. Elle est la preuve gentilléenne que la vie politique n’a rien à gagner des tractations d’appareils et des velléités partisanes, qu’elle est bien l’affaire de tous les citoyens, engagés librement dans un parti, un mouvement ou dans la vie locale, partageant ensemble et dans le respect de chacun les valeurs de solidarité, de progrès et d’humanisme. Ces valeurs qui ont fait le Gentilly d’hier, ont forgé le riche bilan que nous vivons au présent. Les défendre et les développer nous donnera de solides atouts pour résister et construire ce que sera notre ville demain. Alors parlons de notre ville demain, voyons ce que nos animateurs ont récolté de cette belle moisson d’idées, de propositions et d’actions du 26 janvier dernier.

Soirée du 7 février 2008


« A gauche ensemble pour Gentilly » liste conduite par Patricia TORDJMAN

Liste : PCF - LCR - les Alternatifs - PRG - Gentilly à Gauche Autrement [1]

 TORDJMAN Patricia, 49 ans, cadre territorial, quartier Reine Blanche, 1er adjointe sortante, PCF.
 DAUDET Patrick, 42 ans, animateur, quartier Frileuse, Adjoint sortant, PCF.
 LENTZ Stéphanie, 35 ans, professeur d’EPS, quartier Val de Bièvre, Sans étiquette.
 ALLAIS Gilles, 60 ans, cadre du secteur privé, quartier du Plateau, Adjoint sortant, Gentilly à Gauche Autrement
 COSNARD Michèle, 54 ans, rédacteur en chef, quartier Gabriel Péri, adjoint sortante, Sans étiquette
 AGGOUNE Fatah, 36 ans, animateur, quartier Reine Blanche, adjoint sortant, Sans étiquette
 JOUBERT Soazig, 28 ans, ingénieur territorial, quartier Frileuse, PCF
 SANOKHO Bamadi, 30 ans, chargé d’études, quartier Reine Blanche, adjoint sortant, Sans étiquette
 NAZE Sylvie, 50 ans, agent de maîtrise, quartier Victor Hugo, PCF
 BRAND Pascal, 48 ans, agent d’encadrement RATP, quartier du Plateau, Sans étiquette
 GUILLEMAIN Sophie, 53 ans, cadre territorial, quartier du Plateau, adjoint sortante, Gentilly à Gauche Autrement
 AHMED Badri, 32 ans, ingénieur, quartier du Chaperon vert, Sans étiquette
 MICHEL Agnès, 41 ans, fonctionnaire, quartier Centre ville, LCR
 PRUNIER Marc, 55 ans, fonctionnaire, quartier Victor Hugo, LCR
 BONNET-TUCZAPSKI Murielle, 46 ans, secrétaire, quartier Gabriel Péri, Sans étiquette
 DESLANDE Jean-Yves, 45 ans, professeur, quartier du Chaperon vert, PRG
 DE BIASE-BACCARO Rosa, 42 ans, commerçante, quartier du Chaperon vert, Sans étiquette
 KROP André, 49 ans, professeur, quartier Gabriel Péri, PCF
 CHAURNET Mercédès, 42 ans, cuisinière, quartier Victor Hugo, PCF
 ALLAIS David, 30 ans, journaliste, quartier du Plateau, Gentilly à Gauche Autrement
 MORELLE Jacqueline, 57 ans, employée de restauration, quartier Centre ville, PCF
 VERONESE Alain, 61 ans, retraité, quartier du Chaperon vert, les Alternatifs rouge et vert
 PORTHAULT Frédérique, 38 ans, assistante familiale, quartier Centre ville, Sans étiquette
 CAMARA Nama, 32 ans, facteur, quartier Val de Bièvre, Sans étiquette
 HUSSON Elisabeth, 35 ans, fonctionnaire, quartier du Chaperon vert, PCF
 BOMBLED Franck, 42 ans, administrateur de base de données, quartier du Plateau, PCF
 TOUATY Elsa, 33 ans, urbaniste, quartier du Plateau, Gentilly à Gauche Autrement
 CLERC Philippe, 54 ans, informaticien, quartier Victor Hugo, PCF
 VILATA Isabelle, 41 ans, commerçante, quartier Centre ville, Sans étiquette
 BOUKICHOU Rachid, 25 ans, représentant, quartier Victor Hugo, Sans étiquette
 FRUCHARD-MULLER Stéphanie, 38 ans, assistante sociale, quartier Centre ville, PCF
 COCHEREL Jean-Marie, 64 ans, retraité de l’enseignement, quartier Victor Hugo, Sans étiquette
 GARNIER Annie, 58 ans, cadre, quartier du Chaperon vert, PCF

http://patriciatordjman-gentilly.el...


Notes :

[1] association créée par des militantes et militnats en rupture total avec le PS, nottament lors du référendum sur le TCE


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Gentilly (94) "A gauche ensemble pour Gentilly"
11 novembre 2011 - 06h10 - Posté par Anonymous

LE MARDI 11 MARS 2008, 13:39
Intervention de Patricia TORDJMAN le soir des résultats du 9 mars 2008
Bravo les gentilléens, cette ville vous l’aimez, vous avez choisi de vous rassembler pour lui garder sa diversité, vous voulez qu’elle continue d’aller de l’avant avec vous et pour vous, qu’elle reste la vôtre, vous voulez continuer de la diriger avec nous dans la solidarité et la modernité, vous avez choisi de le dire en grande majorité en choisissant la liste « à gauche ensemble pour Gentilly » et le projet municipal commun sur lequel elle s’est engagée. Bravo le collectif électoral, les forces de gauche et les citoyens de tous les quartiers rassemblés qui ont travaillé main dans la main avec plus d’un millier de Gentilléens à faire de cette campagne, la plus belle parce que chacun y a trouvé sa place à égalité et en toute liberté.
Bravo les militants, mes camarades et tous les autres partis et mouvements qui avez montré que la politique est bien l’affaire de tous, délivrée des tractations entre appareils , des manœuvres politiciennes qui l’assèche et la réserve à une élite. Bravo les jeunes, en prenant toute votre place dans ce scrutin, avec civisme et responsabilité, vous prenez en main votre belle destinée. Vous pouvez être assurés de nous trouver à vos côtés pour vous accompagner et vous épauler. Bravo nos frères et sœurs gentilléens qui ne peuvent voter et qui pourtant ont investi la campagne de leur dignité et de leur citoyenneté affirmée.
Bravo ma liste, vous êtes la diversité gentilléenne incarnée, vous êtes nos enfants et nos aînés, vous êtes de tous les quartiers, aujourd’hui les gentilléens nous ont donné la majorité. Par nos compétences et notre loyauté, le respect de la fonction que nous allons exercer, notre attachement à cette ville, nous serons à la hauteur des exigences citoyennes et populaires qui se sont exprimées.
Bravo Patrick Daudet, tu as dirigé cette campagne et l’a menée à son succès, pour tout vous dire, mesdames messieurs et chers amis, de la détermination de ce gamin de Gentilly à nous faire gagner et à y arriver je n’en ai jamais douté.
Bravo Yann Joubert, pour ce bilan que tu nous as légué, pour cette confiance que tu nous as témoigné, pour ces 30 années au service de la cause gentilléenne. Gentilly te dit merci de l’avoir à ce point respecté et fait de cette petite ville de Banlieue, notre fierté.
Mesdames, messieurs et chers amis La majorité de gauche solide, efficace, compétente, renouvelée que les électeurs ont choisi restera à l’image de cette campagne, ouverte, respectueuse, sereine, déterminée à œuvrer en faveur de tous et avec l’ensemble des gentilléens dans leur grande diversité.
Nous sommes la force gentilléenne mais pas celle qui écrase de son hégémonie, nous sommes celle qui respecte, qui écoute, qui rassemble, qui tire sa richesse de sa diversité, qui est attachée au pluralisme des idées. Elle est celle qui résistera à la politique antisociale et antidémocratique de Sarkozy qui malmène nos vies. Elle est celle qui mettra les plus faibles sous sa protection pour les aider à reprendre souffle et dignité, les protéger du mépris de cette société d’inégalités. Elle est celle qui construira un Gentilly populaire, démocratique et solidaire, fidèle à son histoire et résolument tourné vers l’avenir, notre avenir, nous l’avons tout au long de cette campagne, dessiner, nous allons maintenant ensemble le réaliser.

Par Patricia TORDJMAN (La liste A Gauche, ensemble pour Gentilly conduite par Patricia Tordjman - Elections municipales 2008) dans Tous les billets
http://www.elunet.fr/index.php/?q=g...



Gentilly (94) "A gauche ensemble pour Gentilly"
11 novembre 2011 - 06h31 - Posté par Anonymous

LE VENDREDI 4 JANVIER 2008, 14:24
Charte d’engagement pour l’assemblée du Collectif électoral

I) Préambule Cette charte a pour objectif de préciser le rôle et les modalités de fonctionnement de cette assemblée. S’inscrivant dans la campagne électorale des municipales, elle constitue le socle commun sur lequel cette assemblée réunie ce 19 décembre 2007, se retrouve. Sont reprises les orientations précisant les 6 axes de programme et la démarche politique que Patricia TORDJMAN a développées le 17 octobre dernier dans son discours.

II) Une volonté Partager l’ambition d’une liste de large rassemblement, composée de gentilléennes et de gentilléens de tous les quartiers, de toutes les origines, de tous les âges, une liste de large rassemblement des forces de gauche. La liste sera construite avec celles et ceux qui ont à cœur de faire du Projet de Ville, une permanente réalité, et de former une majorité de gauche solide face à la droite locale mais aussi à une droite nationale dont les mauvais coups s’annoncent d’une rare intensité. Dans cette campagne électorale, le pouvoir d’agir doit être entre les mains du plus grand nombre pour faire gagner un projet qui place les gentilléens, leurs besoins, leurs aspirations au centre de tout ce qui fait et fera notre ville. Pour faire gagner une liste qui sera à l’image des gentilléens dans leur diversité, une liste de femmes et d’hommes en lesquels les gentilléens se verront, se retrouveront, se reconnaîtront. Une liste que nous voulons rassembleuse des forces de gauche, communistes, socialistes, radicaux, de mouvements écologique, de collectifs de la gauche alternative ou citoyenne. Construire ensemble n’est pas une nouveauté, la volonté est d’aller plus loin. Parce que cette ville appartient à celles et ceux qui y vivent, parce qu’il y a un patrimoine humain et social qui a de la valeur, on ne peut imaginer que ce qui va se dessiner pour l’avenir ne se décide pas pleinement de bout en bout avec les gentilléens et les gentilléennes. Faisons le en créant les conditions que personne ne voit sa parole et ses actes, instrumentalisés ou confisqués, que personne ne soit dépossédé de son rôle de citoyen, que le vrai débat démocratique sur ce qui fera l’avenir de notre Ville soit préservé des querelles partisanes et velléités politiciennes. Tous les citoyens qui le souhaitent, ceux qui votent et ceux à qui ce droit est insupportablement refusé doivent pouvoir être de ce large rassemblement. Il faut donc en créer les conditions et qu’elles soient les plus transparentes.

III) Les 6 axes du programme Quand ressort le projet d’un grand Paris annexant sa proche banlieue pour en faire une zone de grandes richesses excluant les gens qui y vivent, à Gentilly nous choisissons la coopération. Quand notre petite ville ouvre sa porte à son grand voisin parisien ou coopère au sein de l’agglomération du Val de Bièvre, c’est pour se donner ensemble les meilleurs moyens de servir l’intérêt des populations. Gentilly, ville de banlieue, qui s’est donnée la force de résister, d’avancer, d’innover avec ceux qui y vivent, est aujourd’hui très convoitée.

a) Le logement et l’habitat Pour que tous les gentilléens restent propriétaires de leur ville, il faut que le logement social continue d’occuper une place première. Nous devons entretenir et préserver ce bien commun, ce patrimoine populaire, empêcher qu’il soit bradé, vendu ou abandonné à la spéculation immobilière. Il permet aux familles, aux salariés, aux jeunes, aux personnes âgées qui ne peuvent se loger aux conditions du marché devenu inabordable en proche couronne, de continuer à vivre et habiter à Gentilly. Pour conserver sa vitalité, préserver sa diversité, Gentilly doit répondre à la demande sociale, accroître et diversifier l’offre, construire ou reconstruire pour répondre aux besoins et se donner aussi les moyens d’un bon équilibre social et économique où s’épaulent neuf, ancien et réhabilité. Gentilly doit continuer d’œuvrer pour un habitat de haute qualité sociale, architecturale et environnementale avec des commerces et des équipements, pour une offre qui s’adapte aux besoins particuliers des populations à chaque étape de la vie et qui permette aussi de rapprocher lieu de résidence et lieu d’emploi.

b) Le développement économique et l’emploi Gentilly a toujours su conjuguer, habiter et travailler. Le choix du développement économique est essentiel : pour l’emploi, mais aussi pour rendre possible une politique sociale ambitieuse sans peser sur l’impôt des ménages. Le partage des richesses créées dans les entreprises par les salariés est la base du financement d’une politique sociale, éducative et culturelle qui réponde à l’évolution et la diversité des besoins locaux. Les emplois dont les gentilléens, les jeunes ont besoin doivent être gagnés un à un, en cherchant à les rendre accessibles partout ou se créé de l’activité et à les créer partout où des besoins se font jour. Le service public communal doit montrer l’exemple. Il est un réservoir d’emplois pour la ville et les gentilléens, utiles au développement social. Il offre une juste redistribution des ressources de la commune à travers les services rendus à l’ensemble de la population.

c) L’éducation et la culture L’éducation restera à Gentilly, la priorité des priorités. Nous visons l’ambition d’être la ville de l’excellence pédagogique pour tous. Pour que tous les enfants aient les mêmes chances de réussite personnelle et sociale, ils doivent concourir à égalité. Il faut donc plus de moyens là où les enfants ont plus d’obstacles à franchir. En s’attachant à vaincre les difficultés, on élève la qualité de l’école pour tous. . On sait que pour relever le défi de la réussite et de l’égalité des chances, il faut que toute la ville s’en mêle, dans le respect des rôles de chacun mais tous sur la même longueur d’onde. Il s’agit de construire, mener, évaluer le projet éducatif, partager la volonté de le réussir avec un réseau éducatif capable de créer un environnement humain favorable à l’épanouissement et l’expression des enfants, des adolescents et des jeunes. Nous voulons diversifier les lieux et pratiques culturels qui éveillent la sensibilité de chacun, enrichissent la connaissance de tous, aiguisent l’esprit critique. Pour que la culture contribue à l’émancipation sociale, l’expression populaire et la création artistique, chaque endroit de la ville doit être une occasion d’apprendre, de s’exprimer, de lire, d’entrer en relation avec d’autres à travers le sport, les activités associatives, de partager entre les générations, entre les anciens et les enfants.

d) Les solidarités A Gentilly, la solidarité n’est pas de la charité, elle se conjugue avec la dignité, le respect, la citoyenneté. Elle vise à l’autonomie dont personne ne devrait être privé, aide à résister face aux difficultés et aux mesures anti-sociales, à ne pas être isolé. Elle est à la base de la conception d’un système de société qui privilégie la satisfaction des besoins humains de façon équitable, une juste redistribution des richesses pour l’accès de tous aux biens communs et l’exercice par tous des droits fondamentaux de la personne humaine. Notre solidarité sera forte et indivisible en faveur de tous et plus particulièrement en faveur de ceux que la vie rend plus fragile, du fait de l’âge, des difficultés sociales, des problèmes de santé. L’identité de Gentilly n’est pas dans son empreinte génétique, mais dans ces femmes, ces hommes, ces jeunes qui en font sa richesse, sa diversité sociale, d’origine et de culture. La solidarité c’est la valeur qui nous donne envie de vivre ensemble dans notre grande diversité. Gentilly résonne des souffrances vécues au quatre coins du monde à travers l’histoire des gentilléennes et gentilléens qui en sont originaires. La misère et les inégalités ici et partout là bas, sont insupportables, refusons les et faisons de la coopération, du co-développement, un puissant levier contre les dominations. A Gentilly ville rebelle et fraternelle, vivre ensemble et solidaire doit se conjuguer de façon durable.

e) Les services publics et le service aux usagers Solidarité et partage est le fondement des services publics. L’accès vital à l’eau, l’énergie, la santé, l’éducation, le logement, la culture ou les transports sont des droits universels qui doivent être garantis à chaque être humain quelque soit son revenu ou son lieu de résidence. Les services publics se vivent, s’utilisent dans le quotidien. Ils sont menacés d’être livrés aux critères de rentabilité du privé, certains le sont déjà au mépris des enjeux sociaux, économiques et écologiques. Mais nos vies ne sont pas des marchandises. La sécurité sociale a été fermée, la trésorerie a déménagé et des inquiétudes pèsent sur l’avenir de la poste avec l’ouverture à la concurrence de la distribution du courrier. Refusons la mise en cause des services publics et agissons pour qu’ils se développent, répondent à de nouveaux besoins, se modernisent, se démocratisent par une véritable maîtrise d’usage des citoyens.

f) La démocratie La démocratie, c’est le pouvoir du peuple. Posons nous la question de savoir dans notre société dans quelle condition les citoyens qui le composent exercent ce pouvoir. A Gentilly, nous tentons modestement mais sûrement de redonner sens à une démocratie fondée sur l’émancipation sociale et l’éducation populaire qui met tout le monde à égalité dans le débat et la décision publique, qui ne laisse pas l’affaire entre les mains de quelques experts. Nous voulons travailler avec tous dans une démarche de co-élaboration. Favoriser l’initiative, la créativité, la responsabilité et le partage du pouvoir entre tous les citoyens, c’est faire progresser une ville où chacun occupe une place entière, c’est élaborer des projets où chacun apporte sa pierre. Ce sont les 6 principaux axes qui traverseront le programme municipal et son élaboration. Ils ne sont pas exhaustifs. Le programme abordera d’autres enjeux comme ceux du transport, des déplacements, du stationnement. Faciliter les déplacements, les sécuriser, organiser le stationnement, préserver l’environnement par la promotion de modes de transports alternatifs à la voiture sont déterminants. Associée étroitement aux questions sociales et économiques, l’écologie urbaine est au cœur du développement durable. En relever les défis à l’échelle de la ville, c’est mettre notre projet local en cohérence avec les grands enjeux environnementaux qui pèsent lourds dans l’avenir de nos sociétés, de notre planète.

IV) La liste Nous allons créer les conditions de la constitution d’une liste de large rassemblement en se donnant des critères essentiels à respecter pour être fidèle à ce sur quoi nous nous engageons. La parité est une loi mais elle est d’abord et avant tout ici l’exigence que les femmes qui jouent depuis longtemps un rôle de premier plan dans notre commune puissent continuer à compter à égalité. Gentilly a de l’avenir quand l’espoir s’y conjugue au féminin pluriel. La place des jeunes de moins de trente ans est également importante : au moins un d’entre eux doit pouvoir être mis en responsabilité dans la future direction municipale. Les jeunes sont une chance pour la ville. Sans paternalisme, démagogie, ni tutelle, ils doivent pouvoir y assumer les premières responsabilités. A leur contact et à travers leur regard, nous découvrons de nouvelles voies, de nouveaux possibles. Cette liste doit être celle à travers laquelle les gentilléens se voient, se reconnaissent. Alors il sera naturel qu’elle se compose au moins pour moitié de gens issus des quartiers et cités populaires. Constituer une liste de large rassemblement, c’est reconnaître le rôle des partis et forces politiques de gauche, ceux qui ont composé les majorités précédentes et ceux qui entendent former une majorité de gauche solide sur les engagements du programme municipal. Reconnaître ce rôle, c’est montrer qu’ici à Gentilly, cette démarche n’est ni étroite, ni partisane, ni hégémonique. Dans les groupes de la majorité, l’ouverture à des citoyens n’étant pas membre d’un parti politique mais partageant des valeurs communes et respectueux des engagements pris devant les gentilléens n’est pas une nouveauté. La démocratie a besoin de voir en les partis, une identité affirmée et non diluée, un respect de ceux que l’on rassemble et avec qui on se rassemble, un véritable projet clairement exprimé pour la réalisation duquel on s’engage.

V) L’assemblée La légitimité de cette assemblée repose sur l’engagement de forces, mouvements, et partis politiques de gauche et de citoyens qui ont souhaité être acteurs, animateurs de cette campagne. Cette assemblée est la volonté d’une démarche favorisant le rassemblement affirmant un processus politique. Elle n’est pas figée dans sa composition, ouverte à ceux et celles qui souhaitent y participer prendre une place au fil des semaines à venir. L’assemblée se réunira autant que nécessaire d’ici le 9 mars prochain. Elle se prononcera sur le programme, s’appuyant sur le projet de ville et les orientations précisées ci-dessus, enrichies par les rencontres, ateliers, initiatives, impulsés par le collectif électoral. L’assemblée constitue le collectif électoral. Elle pourra, à l’issue des élections municipales, se transformer pour poursuivre son activité, rendre compte au cours du prochain mandat de la réalisation du programme, l’enrichir, s’assurer du respect des engagements

VI) Le collectif électoral Le collectif électoral sera en charge d’animer la campagne, de conduire l’élaboration du programme et de travailler à la constitution de la liste. Ce collectif devra être à l’image de la ville, représentatif des quartiers, des acteurs locaux, des partis et forces de gauche qui souhaite s’y impliquer, mobilisant des citoyens prêts à animer la réflexion sur les thèmes principaux du programme. Composé d’au moins trente personnes, 50 % issus des partis, forces de gauche, et mouvements et 50 % de citoyens issus de tous les quartiers ou intéressés à animer la réflexion sur les différents axes du programme. L’assemblée sera vigilante que les femmes, les jeunes de moins trente ans, tout comme les citoyens des cités populaires aient toute leur place au sein du collectif électoral. A Gentilly, faire de la politique doit toujours être une idée neuve. Là est la nouveauté, il est proposé que ce collectif participe à la constitution de la liste de deux façons : D’une part, il sera garant pour toutes les propositions de candidatures relatives à cette liste, du respect des critères énoncés précédemment. D’autre part, il aura la possibilité de proposer des citoyennes et citoyens en plus des candidatures qui émaneront des partis et forces politiques de gauche.

Fait à Gentilly le 19 décembre 2007,
Par Patricia TORDJMAN (Elections municipales - - Liste conduite par Patricia Tordjman - Gentilly 2008) dans Tous les billets

http://www.elunet.fr/index.php/page...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
Zemmour président.
jeudi 16 septembre
de jy.D
2 commentaires
Feria.
lundi 13 septembre
de jy.D
2 commentaires
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite