Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Les déchets font flamber Naples

de : Gaël De Santis
mardi 20 mai 2008 - 16h29 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 44 ko

ITALIE . Après les scènes d’émeute du week-end et les incendies de tas d’immondices en pleine ville, la crise pourrait prendre une dimension sanitaire.

de Gaël De Santis

Demain, Silvio Berlusconi tiendra un Conseil des ministres sous tension, dans la préfecture de Naples. 3 500 tonnes de détritus jonchent les rues de Naples. Dans la province de Campanie tout entière, ce sont 50 000 tonnes d’ordures qui attendent d’être évacuées. Une situation intenable qui a conduit à des scènes d’émeutes.

Dans la seule nuit de dimanche à lundi, les pompiers ont dû intervenir contre des incendies de tas de déchets. De plus, hier les chauffeurs de bus avaient entamé une grève sauvage. Ayant promis de régler la crise des déchets en soixante jours, Silvio Berlusconi est face à une double urgence : une crise sécuritaire, et bientôt sanitaire. L’ordre des médecins y est allé de son communiqué : « La situation des déchets, déjà grave, devient dramatique », avertissent les praticiens, qui mettent en garde contre la pollution à la dioxine suite aux feux de détritus. À Pianura, dans la banlieue napolitaine, les mères ont manifesté contre le risque sanitaire. En effet, le gouvernement craint qu’avec la chaleur de l’été la crise se transforme en catastrophe médicale.

Du côté de l’Union européenne, par la voix de son porte-parole, le commissaire à l’Environnement, Stavros Dimas, a estimé que « sur l’urgence déchets, il faut intervenir tout de suite ». Autre versant du problème, le nouveau gouvernement de droite prend la question comme une question sécuritaire. Dans de nombreux quartiers et villes autour de Naples, à Fuorigrotta, Bagnoli, Poggioreale, Porta Nolaci, on trouvait hier matin les restes d’incendies. Les voies de chemin de fer ont été bloquées avant-hier par des habitants exaspérés par la situation. Cette révolte populaire a conduit le ministère de l’Intérieur à se saisir du dossier. Roberto Maroni peut se montrer inquiet face à la manifestation organisée mercredi, jour du Conseil des ministres, par les centres sociaux.

De plus, la Camorra, la mafia napolitaine, est accusée de favoriser en sous-main le non-règlement de la question afin de conserver une part du marché juteux du traitement des déchets (notamment toxiques, au nord de la Péninsule). Depuis six mois, la police a inspecté 400 boulangeries en Campanie. La moitié ont été fermée. Liés à la Camorra, ces fournils utilisaient comme combustible les déchets napolitains.

Mercredi, le Conseil des ministres devrait annoncer une batterie de mesures pour résoudre cette crise des déchets. L’exécutif italien instaurera un plan d’ouverture d’une dizaine de décharges en l’attente d’une amélioration du système d’incinérateurs. Silvio Berlusconi sait qu’il est attendu sur le dossier. Hier il s’inquiétait : « Attention ! Si nous ne résolvons pas rapidement le problème, la faute sera rejetée sur nous seuls. Pis, sur moi seul. »

Article paru dans l’Humanité du 20 mai 2008


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Les déchets font flamber Naples
20 mai 2008 - 16h54

De plus, la Camorra, la mafia napolitaine, est accusée de favoriser en sous-main le non-règlement de la question afin de conserver une part du marché juteux du traitement des déchets (notamment toxiques, au nord de la Péninsule). Depuis six mois, la police a inspecté 400 boulangeries en Campanie. La moitié ont été fermée. Liés à la Camorra, ces fournils utilisaient comme combustible les déchets napolitains.

Voilà à quel genre de dérives peut conduire la privatisation d’un service public, surtout quand la mafia arrive à se tailler une part du gâteau ! Déplorable !



Les déchets font flamber Naples
21 mai 2008 - 09h10 - Posté par

et Mr Leclerc qui reproche à la France de ne pas pouvoir vendre des medicaments dans les supermarché comme en Italie , un bel exemple !

Remarquez, les trafics de médicaments et les contrefaçons se multipliant, les prochains hypers s’appelleront bientôt, les magasins Camora !

boris






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite