Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Les déchets font flamber Naples

de : Gaël De Santis
mardi 20 mai 2008 - 16h29 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 44 ko

ITALIE . Après les scènes d’émeute du week-end et les incendies de tas d’immondices en pleine ville, la crise pourrait prendre une dimension sanitaire.

de Gaël De Santis

Demain, Silvio Berlusconi tiendra un Conseil des ministres sous tension, dans la préfecture de Naples. 3 500 tonnes de détritus jonchent les rues de Naples. Dans la province de Campanie tout entière, ce sont 50 000 tonnes d’ordures qui attendent d’être évacuées. Une situation intenable qui a conduit à des scènes d’émeutes.

Dans la seule nuit de dimanche à lundi, les pompiers ont dû intervenir contre des incendies de tas de déchets. De plus, hier les chauffeurs de bus avaient entamé une grève sauvage. Ayant promis de régler la crise des déchets en soixante jours, Silvio Berlusconi est face à une double urgence : une crise sécuritaire, et bientôt sanitaire. L’ordre des médecins y est allé de son communiqué : « La situation des déchets, déjà grave, devient dramatique », avertissent les praticiens, qui mettent en garde contre la pollution à la dioxine suite aux feux de détritus. À Pianura, dans la banlieue napolitaine, les mères ont manifesté contre le risque sanitaire. En effet, le gouvernement craint qu’avec la chaleur de l’été la crise se transforme en catastrophe médicale.

Du côté de l’Union européenne, par la voix de son porte-parole, le commissaire à l’Environnement, Stavros Dimas, a estimé que « sur l’urgence déchets, il faut intervenir tout de suite ». Autre versant du problème, le nouveau gouvernement de droite prend la question comme une question sécuritaire. Dans de nombreux quartiers et villes autour de Naples, à Fuorigrotta, Bagnoli, Poggioreale, Porta Nolaci, on trouvait hier matin les restes d’incendies. Les voies de chemin de fer ont été bloquées avant-hier par des habitants exaspérés par la situation. Cette révolte populaire a conduit le ministère de l’Intérieur à se saisir du dossier. Roberto Maroni peut se montrer inquiet face à la manifestation organisée mercredi, jour du Conseil des ministres, par les centres sociaux.

De plus, la Camorra, la mafia napolitaine, est accusée de favoriser en sous-main le non-règlement de la question afin de conserver une part du marché juteux du traitement des déchets (notamment toxiques, au nord de la Péninsule). Depuis six mois, la police a inspecté 400 boulangeries en Campanie. La moitié ont été fermée. Liés à la Camorra, ces fournils utilisaient comme combustible les déchets napolitains.

Mercredi, le Conseil des ministres devrait annoncer une batterie de mesures pour résoudre cette crise des déchets. L’exécutif italien instaurera un plan d’ouverture d’une dizaine de décharges en l’attente d’une amélioration du système d’incinérateurs. Silvio Berlusconi sait qu’il est attendu sur le dossier. Hier il s’inquiétait : « Attention ! Si nous ne résolvons pas rapidement le problème, la faute sera rejetée sur nous seuls. Pis, sur moi seul. »

Article paru dans l’Humanité du 20 mai 2008


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Les déchets font flamber Naples
20 mai 2008 - 16h54

De plus, la Camorra, la mafia napolitaine, est accusée de favoriser en sous-main le non-règlement de la question afin de conserver une part du marché juteux du traitement des déchets (notamment toxiques, au nord de la Péninsule). Depuis six mois, la police a inspecté 400 boulangeries en Campanie. La moitié ont été fermée. Liés à la Camorra, ces fournils utilisaient comme combustible les déchets napolitains.

Voilà à quel genre de dérives peut conduire la privatisation d’un service public, surtout quand la mafia arrive à se tailler une part du gâteau ! Déplorable !



Les déchets font flamber Naples
21 mai 2008 - 09h10 - Posté par

et Mr Leclerc qui reproche à la France de ne pas pouvoir vendre des medicaments dans les supermarché comme en Italie , un bel exemple !

Remarquez, les trafics de médicaments et les contrefaçons se multipliant, les prochains hypers s’appelleront bientôt, les magasins Camora !

boris






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite