Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Le locuteur est un enculé et le locuté est électrifié


mercredi 4 juin 2008 - 16h48 - Signaler aux modérateurs

On devrait nommer mythomanie le fait d’accuser autrui de ce dont il n’est pas responsable.
Mais si ce caractère lui a été imposé par la force, du coup il sera préférable de nommer cela du cynisme.
Et si enfin ce caractère est imposé par le locuteur lui-même, alors dans ce cas on dira que c’est de la folie.

Dans tous les cas il s’agit d’une forme de folie mais au fur et à mesure qu’on incrémente ce qui fait contexte à une condamnation, on voit défiler tout un spectre de la folie, ainsi nommée seulement à la fin.

Dans tous les cas le locuteur est un enculé, mais regardons plutôt l’effet induit chez le locuté.
Il ne s’agit pas pour lui d’aboutir à ces conclusions pragmatiques sur un ton dépassionné, ces conclusions, sont le fruit de l’analyse d’après-guerre. Ce sont des commentaires, ou même, les dénominations les plus parlantes de l’analyse.

Quand un tel commentaire est le produit de toutes les directions prises par la pensée depuis l’émission de la bêtise, forcément il se place de façon extérieure et englobante à ce qu’il veut décrire.
Ceci est le fruit de la pensée et de la conscience.

Mais précisément ceci était aussi utilisé comme arme au moment de l’émanation défectueuse, un discours ou une politique, basés sur des conceptions fallacieuses.
Car quand l’orateur débile affirme ses accusations, la première posture dans laquelle il se positionne pour pouvoir clamer son verbiage est toujours celui d’une lourde distanciation, vécue par lui-même comme une externalisation d’ordre scientifique et atemporelle.
Alors que cette distanciation, en réalité, ne peut s’affranchir du temps auquel elle appartient, et encore moins de la débilité du cerveau dans laquelle elle a été conçue.

De même, l’orateur lui-même aura toujours du mal à admettre sa propre débilité, alors pourtant qu’avec le temps il est possible qu’il finisse par y consentir.
Le syndrome du "j’ai changé" est précisément un genre de posture morale qui admet sa précédente débilité, et qui pense qu’il suffit d’y mettre de la distance pour se croire dans un abris tel que serait celui de l’externalisation.

-

Revenons à l’effet produit sur le locuté, électrocuté par des paroles futiles. Comment cela se fait-il ?
Eh bien logiquement, tel que nous l’avons vu, le locuteur se croit extérieur, c’est à dire qu’il ne l’est pas en réalité, ce que le locuté voit très bien, et précisément, c’est ça qui l’effraie.

En voyant la frayeur du locuté, le locuteur n’hésite jamais à en rajouter une couche, pensant ainsi enfoncer le clou, en faisant tomber le sabre de son autorité sur le locuté.

Les gens, eux, sont du côté du vainqueur.
Mais comme le vaincu est en réalité dans le même camp que celui où croient ne pas être les accusateurs et leurs subordonnés, il s’avère que le coup peut être analysé, selon une vraie posture extérieure, comme un coup asséné à soi-même.

En vérité à chaque mensonge, chaque accusation fallacieuse, chaque coup porté même au travers des sous-entendu revêt une énergie-virus, qui prouve qu’elle est à l’œuvre, prête à se glisser partout où la réflexion et l’humanisme n’aura pas été établir le domaine de son étude morale et dépassionnée.

C’est tels des émissaires de l’intelligence que les aventuriers doivent diriger leur focus sur les problématiques les plus porteuses de désordre. De la même manière qu’il y a la croix rouge pour la médecine, la croix bleue pour l’alimentation, il faudra encore aussi une croix verte pour les analystes envoyés par les Sages, employés à ordonner les énergies à l’œuvre.

-

On peut nommer mensonger le fait qu’un propos soit tenu en se plaçant dans un contexte pour lequel il n’a pas été conçu.
Comment cela peut-il se faire ? demandera le témoin naïf de l’affaire, simplement, comme nous l’avons bien remarqué, que les propos tenus sont souvent rabâchés, et dès lors, le contexte dans lequel ils sont utilisés, ne peut jamais être identique, et même, il tendra à s’assécher.

Il ne reste qu’une structure de vérité, appliquée à des contextes inappropriés, du moins à des contextes qui n’auraient jamais pu donner naissance à de si beau dictons, ou qui n’en n’ont pas d’autre besoin, que celui de l’affirmation de l’autorité du locuteur.

La savoir est une technologie et ce qui compte n’est pas la quantité de puissance dégagée par un dicton destiné à rallier le maximum de neurones à sa cause, mais la pertinence avec laquelle il sera postérieurement jugé finement approprié à la situation ; ce dont seul l’esprit peut juger et non la masse.

Imaginons le locuteur qui présente son argument tel une badge avec écrit "CIA" dessus, laissant bien entendre que le "I" signifie l’intelligence à laquelle il est relié, et pour le moins, ainsi positionné de façon pseudo-extérieure. Ce gars-là par exemple explique avec son argument définitif que toute une troupe d’autres gars comme lui sont prêts à venir confirmer à quel point il a raison. Le badge, finalement, prend une signification qui tourne comme le vin au vinaigre, comme la preuve de la vérité de son discours, dont le discours lui-même peut s’exempter. Non seulement le discours, non analysé comme fallacieux ou non, est d’avance présenté comme implacable et irréductible, mais en plus la présentation du "badge" (symbolique) qui est asséné comme un Joker, est en somme une tricherie.

Et là on voit comme le locuté peut être interloqué en discutant avec des gens qui présentent des badges super-brillants afin de conforter la moindre de leur émanations, extirpés avec douleur d’un cerveau atrophié par des années et des années de cette pratique virusée.

De là on pourra observer combien de ces badges sont en circulation, en réalité, des élixirs de la science qui sont détournés de leur fondement, et appliqués de façon impropre jusqu’à ce que l’inanité finisse par s’emparer de ces arguments ; y compris même pour le contexte seul valable d’où il est né.

On pourra même objecter que toute discussion avec des politiciens est perdue d’avance tant il est certain que chacun va rentrer chez lui après ça, tant il est certain que le politicien ne risque rien.

-

Dès lors le commentateur extérieur peut se demander, si celui qui se croit à l’abris et à l’extérieur, croit ne rien risquer, pourquoi aurait-il peur de l’affrontement des arguments ?

Eh bien encore une fois la logique est dans le discours, celui qui se croit à l’abris a bien une part de lui-même qui sait qu’il ne l’est pas. De plus, comme nous l’avons remarqué, les arguments-badgés qu’il croit approprié de sortir pour défendre n’importe quelle affirmation, ne sont pas illimités, ils risquent de s’entrechoquer et peut-être ainsi, sans faire exprès, d’envoyer un éclairage involontaire sur les soubassements d’une fondation morale complètement laissée à l’abandon.

Certains parmi même les historiens diront de Sarko comme de Hitler qu’il était un génie à sa manière, d’être capable de jongler ainsi avec les badges chromés, suffisamment pour embrouiller l’esprit de ses interlocuteurs le temps de passer des coups en douce.

Et sans doute il faudra encore quelques autres générations d’historiens supplémentaires pour affirmer en toute quiétude l’ampleur catastrophique de cette technique d’usurpation de la vérité, enseignée à coup de matraques verbales de toutes parts et en tous lieux, toute la journée, comme un bain duquel on n’imagine pas qu’il soit possible de s’extirper.

8119
 http://w41k.info/17476



Imprimer cet article





PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
4 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite