Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’ "Obomanie" et la gauche critique
de : Marco D'Eramo
mercredi 5 novembre 2008 - 22h18 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 84.8 ko

de Marco D’Eramo

"Contre Obama" est le titre de la rubrique d’Alexander Cockburn publiée le 22 octobre par The Nation, l’hebdomadaire le plus important de la gauche américaine (je laisse le terme mais corrige, une fois pour toutes dans le reste de l’article : étasunienne, NdT). Alexander est un représentant atypique de cette gauche.

D’abord il est anglais et pas américain, même s’il n’est pas du tout flegmatique, plutôt même polémiste assez véhément, journaliste « méchant ». Son frère Patrick est un journaliste confirmé. Son père Claude, journaliste lui aussi, avait été dénoncé comme communiste par Georges Orwell (l’auteur de 1984, et de La ferme des animaux). Il ne vit pas dans une grande ville mais dans un comté perdu en Californie du Nord. Alexander a écrit avec Susanna Hecht un beau livre sur l’Amazonie ( The fate of the Forest : developers, destroyers and defenders of the Amazon, Verso 1989). Avec Jeffrey St Clair, il est le producteur de Counterpunch, la plus radicale newsletter politique des Etats-Unis (ces jours-ci justement Counterpunch a lancé une souscription pour pouvoir survivre : ça vous rappelle quelque chose ?) (Allusion aux multiples campagnes, dont une actuelle, du journal Il Manifesto, NdT).

Dans sa rubrique, Cockburn se moque de l’ « Obomania » : quiconque veut critiquer Obama doit aller le faire dans les parcs en murmurant, sinon il se fait maltraiter dans sa propre famille. De plus, Cockburn ne trouve aucune raison positive de voter pour Obama, mais seulement des raisons de voter contre McCain-Palin. Alors, lui ai-je demandé, que peut-on espérer ?

« D’après ce qu’on a vu jusqu’à présent, pas grand-chose. Ses positions pendant les quatre années au Sénat ont toutes été de centre droit, et plutôt opportunistes. Son instinct fondamental est le modérantisme, le bipartisanisme, le centrisme. La première fois que j’en ai entendu parler, c’était en 2006 quand il est allé dans le Connecticut pour soutenir aux primaires démocrates ce sale type qu’est Joe Liebermann (l’ex-candidat démocrate à la vice-présidence avec Al Gore en 2000, passé maintenant au soutien de McCain, et représentant de pointe du lobby juif) contre le candidat pacifiste.

Toutes les positions progressistes qu’il avait prises aux primaires pour conquérir la base de gauche, il les a ensuite reniées. Pour limiter la corruption électorale, il s’était engagé à limiter ses dépenses au financement public. McCain a tenu sa promesse, mais Obama dès qu’il a vu qu’il était en train de recueillir le triple des fonds de McCain a dit qu’il n’allait pas utiliser le financement public pour pouvoir avoir les mains libres.

En février, il s’était déclaré contre les interceptions non autorisées par un juge et ensuite, en juin, il a voté pour, en soutenant que « la capacité de surveiller et pister des gens qui veulent attaquer les Etats-Unis est un outil vital de l’anti-terrorisme ». Il s’était légèrement rapproché des Palestiniens, mais en juin dernier il a couru discuter avec le lobby juif pour déclarer son soutien sans faille à toute politique israélienne. Il avait promis un retour immédiat d’Irak, maintenant il se dit prêt à un retrait responsable, c’est-à-dire dilué dans le temps et partiel. Surtout, il s’est engagé à augmenter de 90.000 unités les forces armées et à augmenter encore plus le budget de la défense. Tiens compte du fait que, avec 635 milliards de dollars, le budget de l’an dernier a été en termes réels le plus haut de toute l’histoire américaine et que les Etats-Unis dépensent déjà maintenant pour le Pentagone plus d’argent que tout le reste du monde n’en dépense en budget militaire. Et Obama promet de bombarder une nation souveraine comme le Pakistan, et son vice-président Biden a déjà dit que « les relations avec la Russie seront le premier test important de la nouvelle administration ».

Mais il faudra bien faire quelque réforme, étant donnée la crise économique.

« S’il continue comme maintenant, il fera quelques réformettes. Et surtout, il va engloutir en dépenses militaires les sous qu’il devrait consacrer aux réformes. S’il continue comme ça, il finira comme la Grande Société et la Guerre à la Pauvreté de Lyndon Johnson, qui furent englouties et passées à la moulinette par la guerre au Vietnam. Il sera pris en tenailles entre les réformes et, au contraire, renforcer l’empire. Et puis cette folie de la guerre en Afghanistan ! S’il ne prend pas des positions radicales, il est fini, et en deux ans il perd les élections de mi-parcours. Mais ses principaux conseillers sont de l’école monétariste, ce sont des Chicago boys. Et son ministre du Trésor viendra certainement d’un géant de Wall Street, si ce n’est pas Robert Rubin (ex-ministre du Trésor de Clinton), ce sera un autre de Goldman Sachs (dont le surnom est Government Sachs, vue la quantité de ministres qui viennent de la banque).

Wall Street a donné un paquet de sous à Obama qui en a ramassé un chiffre record. Si ça avait été les républicains qui avaient recueilli cette même somme, tous les liberals (progressistes, NdT) d’Amérique (Etats-Unis, NdT) seraient maintenant là à couiner sur le grand capital qui veut faire élire son comité d’affaires. S’il est soutenu même par quelqu’un de droite comme Colin Powell et par la voix du capital mondial, c’est-à-dire le Financial Times, ça veut bien dire quelque chose ».

Mais les réformes ne sont pas venues de haut, le New Deal ça n’est pas Franklin Roosevelt qui est allé l’inventer, mais un très puissant mouvement social, une vague de grèves jamais vue. Même Johnson a lancé la « guerre contre la pauvreté », poussé par les révoltes noires et par les mouvements pour les droits civiques. A présent on ne voit rien de tel à l’horizon.

« Potentiellement, il y a un très puissant mouvement populiste, même si pour le moment il est informel. Les gens sont dans une rogne noire avec le sauvetage des banques. Ils veulent voir les Blancs de Wall Street pendus aux ponts. J’aime bien le sénateur du Montana, John Tester, quand il dit que les gens « veulent voir les Blancs qui ont planté Wall Street ramasser les canettes vides le long des autoroutes, en tenue de prisonniers » (aux USA, la manutention routière est faite par des détenus). Si Palin était moins conne, elle aurait le potentiel pour organiser ce mouvement et le pousser dans une voie poujadiste. Mais ça pourrait être un mouvement de gauche, si quelqu’un savait l’organiser, quelque chose pourrait arriver.

Si Obama a la majorité parlementaire qu’il lui faut pour gouverner, la première chose qu’il devrait faire c’est une commission d’enquête pour incriminer les banquiers de Wall Street. Mais le fait est qu’Obama a fait comme si la gauche lui était acquise et s’est de plus en plus déplacé vers la droite. Et la gauche n’a rien fait pour lui mettre la pression. Elle n’a même pas essayé. Regarde quelqu’un comme Michael More qui avait soutenu Nader en 2000 : maintenant, il n’a pas exprimé la moindre critique sur Obama. Même parmi nos lecteurs qui en 2000 étaient pour Nader : il y en a très peu maintenant qui vont voter pour la candidate verte Cynthia McKinney ou pour Nader. Le fait est que les jeunes d’aujourd’hui sont analphabètes politiquement. Les enfants de mon co-directeur Jeffrey St Clair sont fous d’Obama, mais aucun d’eux ne s’est inscrit sur les listes électorales. Ils devraient apprendre l’abc du conflit, peut-être relire un peu de Capital de Marx ».

L’Europe aussi charge Obama d’une immense expectative.

« Il y a une terrible inflation des expectatives et une attente exagérée pour ce qu’un président peut faire. En économie, le président ne peut pas grand chose sans le Congrès. Ça me fout en l’air ces gens qui disent qu’Obama va restaurer l’autorité américaine, la bonne réputation de l’Amérique. On est tous contents parce qu’Obama va restaurer l’empire américain ! Parce qu’il va être un empereur bon, un Titus Flavius. Mais on est devenu fou ? Personne ne sait plus ce qu’est l’internationalisme. Si tu vivais au 4ème siècle, qu’est-ce que tu voudrais ? Un empereur bon ou bien que les barbares se déversent sur l’Empire pour le faire disparaître ? La gauche ne sait plus où est passé l’anti-impérialisme. S’il n’est pas con, Obama fermera Guantanamo et mettra les tortures hors la loi, mais rien que les tortures les plus extrêmes, pas toutes. Et comme ça il sera un bon empereur et il renforcera l’empire et il pourra bombarder l’Afghanistan, étrangler de faim les Palestiniens, renverser Chavez, reprendre le contrôle de l’Amérique latine. De ce point de vue, Bush a été un excellent président, il a plus fait, lui, pour miner l’empire que n’importe quel anti-impérialiste au monde. Nous ne devons pas nous souhaiter des Titus Flavius , mais des Néron. Vive Domitien ! »

Edition de dimanche 2 novembre de il manifesto
 http://abbonati.ilmanifesto.it/Quot...

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 http://www.michelcollon.info/articl...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’ « Obomanie » et la gauche critique
6 novembre 2008 - 11h36 - Posté par orphée

super article. Merci.






CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Congrès de la CGT : pourquoi les débats s’annoncent vifs sur les questions internationales
lundi 13 - 08h16
de : Stéphane Ortega
3 commentaires
Menacée par les autorités, la juriste, Georgia Pouliquen, nous parle d’Angleterre, exfiltrée par des amis anglais (videos)
dimanche 12 - 17h56
de : nazairien
Agnes HELLER, un marxisme sans lutte de classe, ni perspective socialiste
dimanche 12 - 14h34
de : Christian DELARUE
Quelle ignominie ! (video)
dimanche 12 - 13h56
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Lorsqu'on ouvre une école, on ferme une prison. Victor Hugo
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite