Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant

de : nazairien
samedi 15 novembre 2008 - 15h40 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Il faut lire ces témoignages, dans quel pays vivons nous ?

Une police aux ordres, des commandos encagoulés, armés jusqu’aux dents . Violences, dégradations, la police de l’innommable à du vraiement faire peur au petit village tranquille de Tarnac .Et cette presse avec ses collabos aux premières loges ne devrait plus avoir le droit de s’appeler journaliste .


" Menottés dix heures dans une salle de bain"

Des Rouennais ont vécu les perquisitions policières à Rouen mais aussi à Tarnac en Corrèze.

Dans le village de Tarnac, la ferme dite Le Goutailloux sur le plateau de Millevaches en Corrèze ou dans deux maisons à Rouen, partout le scénario a été le même mardi matin : « Des policiers cagoulés ont fait irruption arme au poing en hurlant : police, police », témoignent Olivier, Pascal, Corinne et Isabelle (les prénoms ont été modifiés), Rouennais, qui ont tous moins de 30 ans.
Rencontrés hier en centre-ville, ils racontent ce qu’ils ont vécu au même moment à trois endroits différents, dans le cadre de l’enquête sur les malveillances commises contre la SNCF. « Dans le petit appartement de Tarnac, où j’avais rejoint des connaissances avec une amie, les policiers ont débarqué à une vingtaine. Nous avons été rapidement menottés et mis à l’écart » de Mathieu B.et sa compagne qui ont été interpellés, explique Pascal. « Au bout d’un moment, et vu l’absence d’éléments probants dans la perquisition, les policiers se sont un peu détendus. L’un d’entre eux nous a dit qu’il s’agissait d’une enquête pour terrorisme et que les ordres venaient de haut.Au bout de trois heures, nous avons été détachés et nos amis embarqués. Nous avons dû nous occuper de leur fils (un nourrisson), qui est aujourd’hui chez ses grands-parents. »

Dispositif impressionnant
Dans la ferme du Goutailloux, le dispositif est encore plus impressionnant. « Entre 50 et 100 policiers, un hélicoptère, des chiens… assure Olivier. La porte a été défoncée alors que tout le monde dormait. Armes et lampes torches ont été braquées sur nous. A l’aide de photographies, les policiers ont identifié les personnes qu’ils recherchaient et nous avons été menottés, mis à l’écart dans une ancienne salle de bains. A huit, nous y sommes restés dix heures. » Le corps de ferme a été méticuleusement fouillé. « Les policiers disposaient de nombreux appareils, des détecteurs de métaux comme à la plage (sic).Pendant six heures, il nous était interdit de parler entre nous, de nous déplacer… Vers 12heures, la tension est un peu tombée et nous avons pu boire un verre d’eau, fumer et pisser… toujours menotté à un policier. » L’issue de cette journée est pour lui « surréaliste ». « Nous avons été libérés des menottes avant la nuit tombée. Certains policiers ont pris congé en nous lançant : Bonne journée ! »

Les occupants de la ferme découvrent l’étendue des dégâts : tout a été dévasté, la cage du poulailler ouverte, les poubelles éventrées… En premier lieu, ils allument la radio « pour tenter de comprendre ce qui se passe ». Sur les ondes, ils apprennent qu’à Rouen, deux de leurs amis ont été arrêtés. La perquisition y a aussi été virile : « J’ai eu très peur, atteste Isabelle. Nous avons été menottés quasiment nus. Les policiers cherchaient Elsa (arrêtée dans la maison du quartier Sant-Gervais aussi perquisitionnée, en compagnie de Bertrand). Etant locataire des lieux, j’ai assisté à la perquisition. » A Rouen, disques durs, ordinateurs portables, littérature, brochure politique, le DVD du Grand détournement ont été saisis. « Aussi du matériel d’escalade. Mais trois d’entre nous pratiquent à la salle Dévé, et un des colocs est même cordiste ! Son outil de travail a été confisqué. Il y en a pour 800€. »

« Arrêtés pour leurs idées »
Les Rouennais sont peu diserts sur les raisons de leur présence à Tarnac. Il s’agit en fait de précaution à l’encontre de leurs camarades en garde à vue, redoutant l’emballement de la machine judiciaire « adossée à des lois de l’ordre du régime d’exception ». Simplement, « ils sont étrangers aux sabotages du week-end dernier, assure Olivier. Dans la nuit de vendredi à samedi, Elsa et Bertrand étaient dans un bus qui les emmenait à Amsterdam à l’occasion d’un voyage étudiant. D’ailleurs, j’ai bon espoir qu’ils soient libérés dès demain (aujourd’hui, NDLR). » « On a l’impression qu’ils ont été arrêtés pour leurs idées (très à gauche). C’est d’ailleurs ce que permettent les lois antiterroristes de Perben », appuie Pascal.
Après l’arrestation, la séparation d’avec leurs amis a été le moment le plus dur à vivre cette semaine. Les retrouvailles pourraient être assez rapides (peut-être ce matin) selon l’avocate d’Elsa et Bertrand, Dominique Vallès.
PAUL MOUCHEL

PARIS-NORMANDIE
Article paru le : 15 novembre 2008
 http://lesdessousdelapolicenational...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
15 novembre 2008 - 16h21 - Posté par himalove

"Menottés dix heures dans une salle de bain", on n’est pas loin des méthodes de la Gestapo.

Si ces superflics de la DCRI sont si fiers de leurs méthodes et de leur efficacité, pourquoi le gouvernement français ne les envoie-t-il pas en Afghanistan ?

Ils pourrait faire connaître le goût de la baignoire aux talibans pendant les interrogatoires...

C’est tellement frustrant, en France, d’être bridé par le Code de procédure pénal...

Le mimétisme avec les méthodes de police américaine est ici terrifiant.

A quand les prisons secrètes, les enlèvements, l’usage systématique de la torture, en France ?

Ce "reality show" nous rapproche dangereusement de ce genre de choses.

Mais que font donc les avocats, Amnesty International et la ligue des droits de l’homme ?



Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
15 novembre 2008 - 18h08 - Posté par

’intérêt de l’existence d’une telle police d’état n’existe sans doute pas vraiment alors il faut trouver et inventer des ennemis pour justifier les frais de fonctionnement...la presse aidant,ça fonctionne et c’est aussi le meilleur moyen de faire peur à ces braves citoyens qui auraient envie de défendre "liberté égalité fraternité" ! J’étais moi aussi fichée comme "communauté libertaire"et controlée régulièrement par la police (ordres venus d’en haut...me répondait-on devant mon incompréhension !Mais le en -haut des années 70 semblait modéré...et les policiers pépères !Il semble qu’on est en train de lacher des fauves sadiques !Quittons ce pays !


Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
15 novembre 2008 - 19h19 - Posté par ccccccccccccccccccccILONAPASSIONLITTERATUREccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccççc

OUI POURQUOI NOTRE GOUVERNEMENT AUTORISE çà ?


Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
15 novembre 2008 - 21h01 - Posté par momo11

Et la rafle du vel d’hiv ?.....momo11


Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
15 novembre 2008 - 19h30 - Posté par nazairien

Les deux premières mises en examen .
Ce sont deux étudiants, un jeune homme et une jeune fille de 23 et 22 ans
Ces deux personnes sont mises en examen, par le juge Thierry Fragnoli,
parce que soupçonnés d’avoir participés à des manifestations violentes et la qualification de leur soit disant délit, mise en examen ; pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et placés sous controle judiciaire .
Leur avocate Me Dominique Valles a estimé qu’ il y avait une disproportion
totale entre la qualification et ce qu’on peut eur reprocher .

Source Le Point

Selon certaine source, ces deux magistrats zélés et aux ordres auraient été désignés directement par la Garde des sots Rachida Dati .



Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
15 novembre 2008 - 20h59 - Posté par nazairien

Les sept premières mises en examen, dont deux laissés en liberté sous controle judiciaire .Il y a encore deux comparussions

www.france-info.com/spip.php...


Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
16 novembre 2008 - 11h24 - Posté par

Les bonnes vieilles méthodes de la Guardia Civile espagnole. Les basques, les galiciens, les catalans et autres révolutionnaires et communistes espagnols en savent quelque chose. A tel point que Izquierda Unida d’Espagne (la Gauche Unie -communistes, verts et altermondialistes- ), présent au parlement et dans de nombreuses mairies, a condamné ces méthodes dignes du franquisme. Pourquoi j’en parle ? simplement parce que je souhaiterai que mon Parti, le PCF, condamne d’une fois pour toutes, ces atteintes à la dignité humaine. J’en ai marre de ce silence "politiquement correct". En effet, si la baignoire n’est pas encore employée comme outil de torture depuis la guerre d’Algérie, si l’on ne réagit pas ça le deviendra.

Ah, n’oublions pas que dans les années 90, des bretons accusés d’avoir hébergé des basques ont dégusté, menottés à un radiateur et aussi dans une salle de bain, (y compris des enfants !) le même cauchemar. Quelques heures après, faute de preuves, ils étaient relâchés.

Martine


Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
16 novembre 2008 - 18h52 - Posté par jolicoeur7523

une intervention policiere de cette ampleur ne peut etre effectuer que sur des personnes ayant commis ou s’appretant a commettre de graves mefaits. l’etat ne mobilisera pas un helicoptere des chiens 50 policiers et les services secrets pour rien. je m’adresse a tous les lecteurs de ce message. j’ai vraiment la conviction qu’il y a dans cette affaire des chose graves ; elles ne peuvent etre diffusees par la presse car nous sommes dans des elements classes secret defense.



Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
18 novembre 2008 - 00h28 - Posté par Charsi

Joli coeur, tu regardes trop la télé.
Ca ne te viendrait pas à l’esprit que l’état, la police se seraient trompés ? Ce serait la première fois ?
En tous cas, la desinformation que nous a fait subir la télé et autres medias aux bottes du pouvoir, ça fait vraiment peur.
Pays de merde.


Nouveaux témoignages, la police en action à Tarnac : hallucinant
19 novembre 2008 - 07h57 - Posté par Flaminio

Nous sommes 27 000 terroristes en France !
Le sais-tu ? A lire ici : http://flaminio.unblog.fr/tag/lotta...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite