Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le Qatar et la Mauritanie suspendent leurs relations avec Israël

de : Gilong
vendredi 16 janvier 2009 - 23h05 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 101.1 ko

Le Qatar et la Mauritanie ont décidé de suspendre leurs relations avec Israël après un sommet régional qui a eu lieu à Doha pour discuter du conflit dans la Bande de Gaza.

"La Mauritanie et le Qatar ont décidé lors d’une réunion à huis-clos de suspendre leurs relations avec Israël", a déclaré un diplomate Mauritanien sous condition d’anonymat.

Le Qatar héberge une agence commerciale israélienne depuis 1996, tandis que la Mauritanie a établi des liens diplomatiques avec le régime israélien depuis 1999.

Le Gouvernement de Nouakchott a rappelé son ambassadeur à Tel-Aviv après qu’Israël ait refusé de tenir compte des appels internationaux à interrompre ses attaques sur la Bande de Gaza.

Tel-Aviv a lancé son « Opération Cast Lead » le 27 décembre pour, selon ses dires, mettre fin aux attaques contre des villes israéliennes du Sud. Au moins 1 133 Palestiniens sont morts pendant l’offensive, tandis qu’environ 5 150 autres ont été blessés.

Le gouvernement du Hamas, dirigeant démocratiquement élu de la Bande de Gaza exangue, exige une cessation du blocus israélien qui dure depuis 18 mois sur l’enclave côtière, qui héberge environ 1.5 million de Palestiniens, avant que ses combattants ne suspendent les la,cements de fusée de représailles.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a adopté la résolution "1860" qui appelle à une fin immédiate à la crise en cours. Les deux côtés ont cependant rejeté la résolution.

La décision par la Mauritanie et le Qatar de suspendre leurs relations diplomatiques avec Israël arrive après que le Président syrien Bashar Al-Assad ait appelé les pays arabes lors du meeting ce vendredi à réenvisager sévèrement leurs liens « directs et indirects avec Israël » ainsi que le rôle de leurs ambassades.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a aussi appelé au boycott à toutes les marchandises israéliennes.

http://www.presstv.ir/detail.aspx?i...

Traduct libre Gilong.

G.L.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le Qatar et la Mauritanie suspendent leurs relations avec Israël
17 janvier 2009 - 01h24

sur al manar qui a en général une info fiable sinon le pays ne croirait plus en eux voici ce que les medias français ne relaieront pas
16/01/2009 Difficile de ne pas faire la comparaison entre deux réunions, pourtant, à l’origine elles ne sont pas conçues pour se rivaliser.

La première, celle de Doha baptisée "Sommet extraordinaire de Gaza", car spécialement conçue pour Gaza, est par essence politique.

La seconde, décidée depuis un an, est de nature complètement différente, vu qu’elle est économique ; mais elle a été prise comme prétexte par certaines capitales arabes (le Caire et Riad) pour refuser la tenue d’une réunion consacrée à Gaza. Tentative vaine.

Pour le prince du Qatar Hamad Khalifa Ben Zayed, " c’est inadmissible de traiter de la guerre menée contre la Bande de Gaza en marge d’une réunion économique". C’est bien lui qui a insisté pour la tenue de cette réunion spéciale pour Gaza. Il lui a fallu beaucoup d’efforts et de volonté, lui et son Premier ministre. En fin de compte, il a eu gain de cause : 14 chefs d’états arabes ou leurs représentants étaient au rendez-vous, malgré des pressions monstres.

Durant les jours qui ont précédé, le quorum (15) a été déclaré atteint pas moins de cinq fois, puis fut bafoué. Même l’ex-président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas a déclaré au premier ministre qatari faire l’objet de pression pour ne pas y participer, et aurait été menacé d’être "égorgé". Le président libanais a failli lui aussi céder.

En fin de compte ce sont bien les représentants de 233 millions d’arabes dans 14 états qui ont participé : la Syrie, le Liban, le Soudan, la Mauritanie, l’Algérie, la Lybie, l’Irak, le Maroc (dont la présence du ministre des affaires étrangères a été une surprise, vu que ce pays avait refusé un sommet extraordinaire arabe) le Djibouti, la Somalie, les Comores, en plus du Yémen ( dont le président avait auparavant organisé à Sana’ une manifestation monstre de plus d’un million et demi de participants, pour rendre hommage devant la foule à la résistance en général et au Hezbollah en particulier) et du Qatar.

Le poids y est, du moins démographique, (principe essentiel de la démocratie). Contre ceux de 129 millions qui se sont abstenus.

A Doha, ces représentants étaient côte à côte avec les dirigeants de la Résistance palestinienne : Khaled Méchaal du Hamas (qui a réitéré haut et fort le refus de tout cessez-le-feu sans les conditions exigées par son mouvement : l’arrêt des hostilités, et le retrait des troupes israéliennes, la suspension définitive du blocus et l’ouverture du passage de Rafah), Ramadan Challah du Jihad islamique, et Ahmad Jibril du Front populaire etc.…

En plus il y avait aussi côte à côte, l’Iran et la Turquie : états régionaux de poids, comptant plus de 130 millions d’habitants, et dont les massacres de Gaza ont scellé l’union : le discours des dirigeants des deux pays étaient très similaires, marqués par leurs mises en garde virulentes au régime sioniste. Chose plutôt nouvelle de la part d’Ankara, qui entretient des relations diplomatiques et commerciales avec Israël depuis des dizaines d’années.

Fort est de constater aussi, des décisions de poids qui ont été prises durant ce sommet : la rupture des relations entre la Mauritanie et le Qatar d’un côté et l’entité sioniste de l’autre. Et la décision syrienne en accord avec la Turquie de suspendre sine die les négociations indirectes entamées avec Tel Aviv.

Le communiqué final a été aussi de poids : en plus des appels pour l’arrêt des hostilités contre Gaza, sans conditions préalables, la suspension de l’initiative arabe et toute forme de normalisation avec l’ennemi sioniste, et de réviser les relations diplomatiques et économiques avec lui, les participants se sont convenus pour imputer à Israël la responsabilité pénale des crimes qui ont été commis, les qualifiant de crimes de guerre et contre l’humanité, en plus de la responsabilité civile qui lui incombe de payer des indemnisations". Et c’en n’est pas fini : en tête du communiqué final figurait : " Il est du droit de tous les peuple soumis à l’occupation de disposer de leur auto détermination et de résister à l’occupation selon les règles dictées par le droit international". Ce qui équivaut à un feu vert, pour la résistance palestinienne, et toutes les autres.

Avec le "sommet extraordinaire de Gaza" tenu à Doha, une nouvelle ère est née. L’histoire n’est désormais plus tout àç fait comme avant



Le Qatar et la Mauritanie suspendent leurs relations avec Israël
18 janvier 2009 - 08h09

Déclaration de M al-Assad Président de la Syrie lors de ce sommet arabe au Qatar :

"Comment quelqu’un désirant la paix ne soutiendrait-il pas la résistance ?, répondant qu’en ça consiste la différence entre la paix et la capitulation".

Déclaration finale de la conférence de Doha :

V- Insistance sur l’impératif de la levée du blocus illégal imposé à la bande de Gaza y compris la levée de toutes les restrictions entravant le mouvement des personnes et des marchandises, tout en ouvrant les passages, l’aéroport et le port de Gaza en invitant tous les pays à prendre ce qui s’imposent comme mesures pour les réaliser.

VI- Invitation de tous les pays à octroyer des produits d’urgence et d’assistance humanitaire à la population de Gaza, tout en réaffirmant l’appui et la protection des organisations internationales et nationales d’aides humanitaires opérant dans ce contexte et aussi tout en imputant à Israël quelle que soit la violation de la loi internationale humanitaire y référent.

Est-ce que l’engagement de ces pays signataires sera à la hauteur de la déclaration ?
Si oui, on peut affirmer avec l’auteur du commentaire précédent " Avec le "sommet extraordinaire de Gaza" tenu à Doha, une nouvelle ère est née. L’histoire n’est désormais plus tout àç fait comme avant ".

C’est le moins que l’on puisse faire pour donner un sens à tous ces morts "pour rien (?)".







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite