Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Le journaliste parisien qui fait trembler Obama

de : maxime Vivas
jeudi 23 avril 2009 - 10h14 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 4.5 ko

de Maxime Vivas

J’ai rencontré il y a quelques années Hernando Calvo Ospina, un journaliste colombien qui a fui un pays où les journalistes qui ne traversent pas dans les clous gouvernementaux finissent en nombre dans le caniveau, une balle dans la nuque, sans que cela émeuve exagérément Reporters sans frontières.

Il vit désormais à Paris avec sa famille. Il a appris rapidement notre langue. Il a écrit des livres dénonçant l’implication du gouvernement colombien dans le terrorisme d’état. C’est un homme calme, doux, rieur et courageux. J’ai de l’admiration pour lui.

Nous nous sommes retrouvés plusieurs fois, dans des réunions, dans des salons du livre, dans une Université à Toulouse, etc. J’ai participé à ses côtés à un débat sur l’Amérique latine à la fête de l’Humanité en septembre dernier.

Il s’intéresse depuis des années à l’organisation RSF qui a fait tant de mal aux latino-américains et, quand je lui ai appris que j’avais commencé la rédaction d’un livre sur le sujet, il m’a proposé de le co-écrire ce que j’ai accepté avec joie. Puis, accaparé par un autre manuscrit et pas des articles et reportages, il a tardé. Je l’ai attendu autant que possible, puis il a été décidé d’un commun accord qu’il se bornerait à me faire la postface. Laquelle ayant également tardé, mon éditeur a pensé qu’il fallait publier le manuscrit sans elle. Chacun en a été désolé, mais chacun a admis que les charges de travail, qui fournissent la subsistance, peuvent perturber des projets de coopération.

Or, voici un résumé de ce que nous apprend mardi une dépêche de l’agence Prensa latina.

A cause de la présence à bord du journaliste et écrivain Hernando Calvo Ospina qui se rendait au Nicaragua pour effectuer un reportage pour Le Monde Diplomatique, le Boeing 737 du vol 438 d’Air France n’a pas été autorisé par les autorités américaines à survoler le territoire des Etats-Unis. La nouvelle a été confirmée ce mardi par Air France. Cinq heures avant l’escale prévue au Mexique, les voyageurs furent informés que l’avion allait être dévié vers la Martinique pour faire le plein de carburant en raison du refus des autorités américaines de permettre le survol du territoire US.

Après de décollage de la Martinique, Hernando Calvo Ospina, auteur de plusieurs livres sur Cuba et la Colombie a eu la surprise d’apprendre par le copilote que sa présence à bord était le motif de ce refus. Hernando Calvo Ospina dénonce la paranoïa des autorités US et s’étonne du silence d’Air France et des autorités françaises devant ces pratiques qui portent atteinte aux droits civiques les plus élémentaires.

Il faut aussi dénoncer le silence de nos médias qui auraient battu le tambour dès la parution de la dépêche d’agence si (au hasard) la Chine ou le Venezuela ou la Russie avaient fait détourner un avion d’Air France au seul motif qu’un envoyé spécial de (encore au hasard) Libération, ou du Monde, ou du Figaro, ou de France 2 y occupaient un fauteuil.

Bien entendu, si Cuba avait fait détourner un avion en raison de la présence à bord de Robert Ménard, nous aurions eu droit, retransmis par le JT de 20 heures, à une manifestation au Trocadéro et à un déploiement de banderoles depuis les tours de Notre-Dame. Imaginons ensemble combien de journaux en auraient fait des articles et des éditoriaux, combien de micros et de caméras se seraient braqués sur l’indésirable.

PS. Pour en savoir plus sur le journaliste colombien et sur cette affaire, voir son site : http://www.hernandocalvoospina.com

Pour ne rien savoir de l’arrogance persistante de l’empire US et de la servilité de nos médias, continuez à acheter votre journal habituel et évitez les sites gratuits.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Le journaliste parisien qui fait trembler Obama
23 avril 2009 - 12h46

Outre le fait que le vol AF438 ait été assuré par un Boeing 777-200ER (AF n’a plus de 737, et cet avion ne peut pas couvrir la distance France - Mexique), comment expliquez-vous que malgré plus de 2000 km de détour (en admettant que le vol ait suivi une route directe, ce qui n’était pas le cas, donc détour plus long en réalité), et une escale (mini 30 min), le vol AF438 du 21 avril n’ait accumulé que... 32 minutes de retard sur son parcours ?



Le journaliste parisien qui fait trembler Obama
23 avril 2009 - 16h33 - Posté par

cher 84 162 merci pour ces précisions, je constate que vous avez un certain don, voir un don certain pour passer à coté de l’essentiel d’une information…

Pour répondre à votre interrogation sur les 32 mn, êtes vous sur de ce chiffre ?
Car il semblerait qu’il soit invraisemblable ou erroné voir fantaisiste à moins que le boeing soit passé en post combustion (mdr) ou alors il s’agit peut être d’une faille spatio temporelle (re mdr) ou d’une inversion momentanée du jetstream :)

bonjour chez vous et je ne peux que vous souhaiter d’agréables acrobaties intellectuelles autant qu’aériennes ainsi qu’un bon vol !


Le journaliste parisien qui fait trembler Obama
23 avril 2009 - 17h19 - Posté par

C’était le 18 Avril et c’était également un Boeing 747. Un spotter martiniquais a même filmé le déroutement qui avait été annoncé pour cause de carburant.

Déroutement d’un B747 AF en Martinique


Le journaliste parisien qui fait trembler Obama
23 avril 2009 - 17h49 - Posté par maxime vivas

Cher 84 162, vous devriez poser votre question suspicieuse à Air france qui a confirmé que son avion a effectivement été interdit de survol des USA par les états-uniens en raison de la présence à bord de Hernando Calvo Ospina. Il a été détourné sur la Martinique pour s’approvisonner en carburant, ne disposant pas d’assez de kérozène pour poursuivre son vol en faisant un détour.

Pourriez-vous également vérifier vos informations qui, de bonne foi sans doute, n’en restent pas moins fausses ? D’où les tenez-vous ?

MV


Le journaliste parisien qui fait trembler Obama
23 avril 2009 - 18h18 - Posté par ROULETABILLE

A l’internaute 84 162 qui doute du détournement parce que, écrit-il : « le vol AF438 du 21 avril n’a accumulé que... 32 minutes de retard sur son parcours », il faut préciser que le vol incriminé est un vol du 18 avril.


Le journaliste parisien qui fait trembler Obama
26 avril 2009 - 08h53 - Posté par

il y a des vols direct france mexique !!!!!






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite