Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

grimpeuse militante stoppe pour la troisième fois un train de déchets radioactifs d’uranium

de : eichhoernchen
mardi 28 avril 2009 - 21h51 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Le train chargé d’environ 1250 tonnes d’uranium appauvri radioactif issu de l’enrichissement et à destination de Pierrelatte en France a fait dans la nuit du 27 au 28 avril une pause forcée. La militante antinucléaire Cécile Lecomte, qui vit depuis 3 ans et demi en Allemagne et connue sous le pseudonyme d’ „écureuil“ est descendue en rappel au-dessus des rails près de Münster (Westphalie du nord)

Dans la nuit du 27 au 28 avril 2009, un jour après la date anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, les anti-nucléaire ont fait en sorte que le transport de déchets radioactifs ne passe pas inaperçu à Münster. Des militants ont manifesté à la gare principale de Münster. Et à hauteur du pont de l’autoroute A1 au dessus des rail dans la banlieue de Münster, une grimpeuse militante est descendue en rappel au dessus des rails vers 23h45 pour protester contre le passage de ce train chargé de 1250 tonnes d’hexafluoride d’uranium (25 Wagons) en provenance de l’usine d’enrichissement de l’uranium Allemand à Gronau, amenant la police à arrêter le train.

JPEG - 156.7 ko

Le train n’a pu continuer sa route que vers 2h du matin le 28 avril, après que la militante française est été dégagé par des forces de l’ordre spécialement formées pour les interventions en hauteur. En janvier 2008, Cécile Lecomte avait déjà protesté „dans les airs“ contre un transport de déchets nucléaires à destination de la Russie. La police avait été surprise par ce type d’action peu habituel (en général elle s’attend plutôt à des blocages par des personnes qui une fois le train arrêté s’enchaînent au rail ), le blocage aérien avait duré près de 7h. Depuis, les forces spéciales de la police accompagne chaque train nucléaire. L’action d’hier était déjà la troisième dans le genre en l’espace d’un an et demi au dessus de ce tronçon non électrifié de la voie ferrée.

L’objectif de ces actions spectaculaires est avant tout de mettre la lumière sur ces transports de déchets nucléaires secrets, ainsi que de faire pression sur l’exploitant de l’usine d’enrichissement de l’uranium „URENCO“, qui produit toujours plus de déchets d’uranium radioactif.

Urenco ne donne aucune informations sur ces transports et sur les risques liés : L’hexafluoride d’uranium est une solution non seulement radioactif, mais aussi extrêmement corrovive, elle réagit violemment au contact avec l’air et l’eau. L’opinion publique n’est informé du passage de ces trains que grâce au travail de fourmi des antinucléaires qui observent et recoupent des informations pour savoir quand ces trains circulent. Pour ce qui est du transport du 27 avril, on a dans un premier temps supposé qu’il s’agissait d’un transport à destination de la Russie, comme il y en a déjà eu beaucoup dans le passé.

Entre temps, on a appris que cette supposition était erronée : des journalistes devenu curieux après l’action acrobatique nocturne au dessus des rails, ont pu apprendre au près de la police fédérale qui le transport était à destination de la France. Ce transport a dont traversé les régions très densément peuplées de la Ruhr et du Rhin dans ma nuit.

De plus, on ne peut que spéculer sur ce qu’il advient des déchets d’Outre Rhin en France. Urenco donne aussi peu d’informations là-dessus que sur les transports en eux-même/ Les antinucléaires pensent que les déchets sont amenés à l’usine de déconversion située à Pierrelatte sur le site de l’usine française d’enrichissement de l’uranium. L’hexafluoride d’uranium y est transformé une oxyde d’uranium pour des fins de stockage intermédiaire. On sait en effet que Urenco a obtenu les autorisations nécessaires pour construire un site de stockage intermédiaire de l’uranium sous forme d’oxyde d’uranium. Les déchets devraient donc reprendre un jour le chemin de l’Allemagne, mais cela peu durer quelques décennies...

Par son action, Cécile voulait aussi bien protester contre le nucléaire en général que contre l’agrandissement en cours des capacités de production de l’usine d’enrichissement allemande d’uranium. Sur le papier, l’Allemagne sort du nucléaire. En réalité l’usine est en cours d’agrandissement (4 fois sa capacité initiale) : „La radioactivité ne connait pas de frontières. On ne peut pas appeler cela „sortie du nucléaire“, sie l’usine d’enrichissement est agrandie – au final elle devrait produire 4 fois sa capacité initiale- et les centrales nucléaires du monde entier reçoivent encore plus de combustible nucléaire ? La construction de nouvelle centrale nucléaire comme par exemple l’EPR à Flamanville est ainsi indirectement soutenue par l’Allemagne !“ explique Cécile. Et elle continue de s’insurger „les déchets sont transportés à travers l’Europe, mais ce n’est pas une solution au problème des déchets nucléaire et de leur stockage ! Au contraire, la population est soumise à toujours plus de dangers, l’environnement est toujours plus contaminé. Les installations nucléaires doivent être arrêtée tout de suite !“

Photos de l’action : http://www.anti-atom-aktuell.de/fotos/2009-04-27_uranzugstopp-haeger/ Source aaa-West, demander au journaliste pour les utiliser à des fins commerciales. Sinon il suffit de citer la source.

Informations sur d’autres actions aériennes de l’écureuil : Blocage de janvier 2008 : http://www.anti-atom-aktuell.de/fotos/2008-06-04_uranzugstop/index.html Blocage de juin 2008 : http://www.anti-atom-aktuell.de/fotos/2008-06-04_uranzugstop/index.html


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
grimpeuse militante stoppe pour la troisième fois un train de déchets radioactifs d’uranium
28 avril 2009 - 22h19 - Posté par ollivier

le prochain gland qui nous parle de sexe faible... Pour parler comme ces noeuds, cette fille en a de toute évidence plus dans le calbuth qu’un bataillon complet de crs...



grimpeuse militante stoppe pour la troisième fois un train de déchets radioactifs d’uranium
30 avril 2009 - 08h48 - Posté par S.BRIENS

SUPER COMME ACTION , TRES COURAGEUX
S.B






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite