Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Jaurès et la paix Testament pour un siècle
de : Pierre Laurent
samedi 31 juillet 2004 - 05h56 - Signaler aux modérateurs

Pierre Laurent

Assassiné il y a tout juste quatre-vingt-dix ans, Jean Jaurès avait l’horreur de la guerre chevillée au corps. Le combat pour la paix est un des grands combats du siècle traversé par l’Humanité. Dix textes pour en témoigner.

Quand, le 31 juillet 1914, Jean Jaurès s’effondre sur la table du Café de Croissant à laquelle il est attablé, les deux balles du revolver de Raoul Villain enfoncées dans le crâne, la paix n’a plus que quelques jours à vivre. Pourtant, le matin même, l’Humanité a publié un article de son directeur titré " Sang-froid nécessaire " dans lequel Jaurès appelle une nouvelle fois à résister : " Le péril est grand, mais il n’est pas invincible [.] . Ce qui importe avant tout, c’est la continuation. " L’inquiétude de cet inlassable combattant a grandi encore dans la journée. Après son dîner au Café du Croissant, il compte retourner dicter un nouvel article qu’il veut " décisif ", ainsi que Michel Vovelle l’a raconté dans un article poignant publié dans nos colonnes en avril dernier (1).

Contre la guerre, Jean Jaurès n’aura en vérité jamais désarmé. Durant les dix années où il dirige la destinée de l’Humanité, il consacre plusieurs dizaines d’articles par an à cette seule cause. Son acharnement se manifeste bien avant la fondation de l’Humanité. En novembre 1898, on peut lire par exemple dans la Petite République (2) cette mise en garde du député socialiste : " Si la guerre éclate, elle sera terrible et vaste. Pour la première fois, il y aura une guerre universelle mettant aux prises tous les continents ; l’expansion capitaliste a élargi le champ de bataille ; c’est toute la planète qui sera rougie du sang des hommes. " Mais la création du journal lui offre une tribune qui décuple la portée de ses appels.

En juillet 1905, alors que la France et l’Allemagne sont de nouveau au bord de l’affrontement, Jean Jaurès entend prononcer à Berlin, invité par les socialistes allemands dans un grand meeting, un important discours intitulé " La paix et le socialisme ". Il en est interdit par le chancelier de l’Empire (voir page 5). Le discours est publié le même jour, le 9 juillet 1905, en Allemagne par le journal Vorwaerts, en France par l’Humanité. Ce texte est long plaidoyer pour la " vigilance internationale " du prolétariat face à la précarité et à la fragilité de la paix.

Même après guerre, la boucherie pourtant avérée, le combat de Jean Jaurès ne lui sera pas pardonné par les tenants du conflit. L’épisode le plus significatif à cet égard est bien évidemment le procès de son assassin Raoul Villain. L’homme n’est jugé qu’en mars 1919. Il a passé la guerre en prison, cinquante-six mois de détention préventive au total. Lors de son procès, la culpabilité est reconnue, les faits revendiqués par l’accusé, la préméditation établie (le revolver a été acheté la veille du meurtre). Mais Villain est blanchi, acquitté, lavé de toute accusation. Les motifs politiques de ce déni de justice sont clairement avancés dans la plaidoirie de maître Zévaès, l’avocat de Villain. " Si vous condamnez Villain, a-t-il plaidé, cela voudra dire que vous approuvez la doctrine socialiste et sa politique d’avant-guerre. ". Difficile d’être plus clair. Mais Zévaès en rajoute. Comme si l’épouvantail du socialisme ne suffisait pas, il fait aussi appel à la peur du bolchevisme, lisant un article publié dans l’Humanité quelque temps auparavant et qui relatait la cérémonie d’inauguration d’une statue Jaurès à Moscou au cours de laquelle Lénine célébrait le chef socialiste.

Au lendemain de ce verdict, le 30 mars, Marcel Cachin dénonce à la une de l’Humanité la décision rendue (" un défi jeté par quelques bourgeois aveugles à tout un peuple de travailleurs "). Les 5 000 mineurs de Carmaux se mettent en grève. L’indignation grandit dans le monde ouvrier. Trois cent mille manifestants battent le pavé parisien le 6 avril pour dire leur colère.

Cinq ans plus tard, justice sera enfin rendue à Jaurès avec le transfert de ses cendres au Panthéon en 1924. Mais l’héritage pacifiste de Jaurès est déjà le patrimoine de l’humanité. Tout au long de son histoire, le journal en portera témoignage. À chaque fois que le monde verra grandir les menaces de la guerre, le journal fondé par Jaurès va répondre présent. Les quelques textes, de Jaurès à Chirine Ebadi, tout dernier prix Nobel de la paix, que nous publions aujourd’hui en hommage au testament d’humanité et de paix que nous légua Jaurès sont en quelque sorte des balises, des points de repère dans l’histoire d’un combat qui n’a jamais cessé tout au long du XXe siècle et qui, malheureusement, reste d’une brûlante actualité en ce début de XXIe siècle avec la guerre en Irak.

Dans ces textes, et chaque fois dans des contextes différents, leurs auteurs se montrent d’une étonnante lucidité sur le danger qui menace, mais chaque fois disent aussi leur espoir, leur conviction dans l’action. Jean Jaurès n’a jamais renoncé. Nous n’oublions pas ce qu’il écrivait le 31 juillet 1914, quelques heures avant sa mort. " C’est à l’intelligence du peuple, c’est à sa pensée que nous devons aujourd’hui faire appel si nous voulons qu’il puisse rester maître de soi, refouler les paniques, dominer les énervements et surveiller la marche des hommes et des choses, pour écarter de la race humaine l’horreur de la guerre. "

http://www.humanite.presse.fr/journ...



Imprimer cet article





Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires
Gilets Jaune "nous accusons" ; 10000 citoyens accusent le gouvernement (video)
mardi 14 - 23h00
de : le media
4 commentaires
Vaccynisme et réalité
mardi 14 - 22h53
de : Annee Gourvès pour AIMSIB
3 commentaires
Plus de 100 artistes français dénoncent l’Eurovision 2019 en Israël et en appellent à France Télévisions
mardi 14 - 17h32
de : JO
Suppression de postes d’enseignants spécialisés dans l’Hérault
mardi 14 - 17h06
de : AREN34
Tourisme de riches
mardi 14 - 13h20
de : Irae
1 commentaire
LE BOURREAU DES GOODYEAR ACCEUIL LA CGT ... !!!
mardi 14 - 08h39
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin
lundi 13 - 16h46
de : jean 1
1 commentaire
I.B. Ou la Bourgeoise Ridicule.
lundi 13 - 16h44
de : L’iena rabbioso
Syndicalisme et féminisme : aller ensemble vers l’égalité.
lundi 13 - 09h18
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi (videos)
lundi 13 - 08h28
de : Roberto Ferrario
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne. Jean-Jacques Rousseau
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite