Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Leçons des Européennes
de : Copas
dimanche 7 juin 2009 - 22h35 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 38.6 ko

de Copas

Quelques menues leçons sur les Européennes.

D’abord, avant d’aborder les détails, le contexte mérite d’être regardé.

La crise rampante du capitalisme démarrée dés l’an 2000, reportée au roulements de tambour de Mars 2003 du déclenchement de la guerre d’Irak s’est accélérée depuis moins d’un an comme la pire crise depuis 80 ans.

PNG - 14.5 ko

D’énormes lames de licenciements s’abattent sur le monde, la situation se détériore à grande vitesse .

90 000 chômeurs en France sur le mois précédent, rien que pour la France, malgré les rodomontades sur le "ça va mieux" de télé-Sarko, c’est le pire mois jamais enregistré en France.

Les attaques se succèdent sans faiblir contre la classe exploitée qui réunit en son sein plus de 90% de la population active. Jamais la jeunesse en France et en Europe n’a autant senti le lien avec son destin dans la classe exploitée. Ca c’est vu dans ses luttes depuis le mouvement du CPE.

Partout des résistances de plus en plus violentes se font. Comme le feu qui est parti des chantiers navals de Galice pour s’étendre à la métallurgie.

JPEG - 9.8 ko

Une première vague de résistance massive a eu lieu en début d’année, approuvée par 75% de la population, coordonnant des usines désespérées et dos au mur, avec les grands secteurs de la classe .

Celle-ci s’est effritée par le travail méthodique des nomenclaturas des confédérations syndicales qui se sont évertuées à ne rien confédérer et à démobiliser.

Des mouvements énormes et exemplaires de lutte comme dans les universités ont eut lieu, battant en durée les plus longs mouvements de cette taille (90 jours !), par la qualité même des formes d’organisation utilisées : les coordinations démocratiques (même si on peut ici ou là en trouver quelques critiques à prendre soin et sérieux).

Le formidable mouvement LKP et les impacts sur les autres confettis de l’empire, a donné de précieuses inidcations sur ce qu’il convient de faire et ce qui est possible même dans des régions où le chômage est bien plus énorme et les entreprises plus petites.

Ces mouvements de résistance ont été largement effrités et cassés, cette chance de modifier les rapports de force ont été bradés par un triple phénomène tout provisoire :

- la détermination du capitalisme face aux divas en tutu rose de la gauche dont la plupart ne savent pas ce que c’est que de bosser au milieu de la classe.

JPEG - 46 ko

Cette détermination de la classe dirigeante est extrême. Elle tranche y compris par les propos de soudards de la direction de l’état bourgeois.

Elle ne recule devant rien dans ses déploiements policiers géants et provocateurs, construits pour faire peur et intimider.

- Face à cela , d’emblée les nomenclaturas des confédérations syndicales ont été un obstacle à la contre-offensive nécessaire qui puisse éviter le pays de basculer vers la sauvagerie d’un capitalisme de crise.

Elles ont mené offensive méthodique pour diluer, effriter le mouvement syndical de résistance pour laisser seuls les travailleurs désespérés des luttes désespérés.

- Puis sur le le terrain politique, des partis ont fait croire que d’élire 5 députés européens étaient le débouché de luttes politiques ont contribué également , des fois sans s’en rendre compte, à la démobilisation sociale.

Les élections sont donc arrivées dans un embourbage de la 1ere vague de résistance au capitalisme .

Des leçons doivent être tirées de cette situation, car d’autres vagues de travailleurs, poussées par le désespoir vont à nouveau passer à la contre-offensive .

De ces batailles futures dépendront les risques de fascisation de la société et les risques de barbarie inhérents au capitalisme de crise.

Les Européennes ont participé de cette trêve démobilisatrice qui a permis au capital d’avancer .

Toutefois il convient de se pencher dessus, pour connaitre les courants qui agitent la bourgeoisie comme les contradictions qui agitent les révolutionnaires.

GIF - 38.8 ko

1) L’abstention a été énorme , 60% Une grande partie des couches populaires s’y retrouvent , et les couches populaires sont le cœur de l’espérance autogestionnaire.

Dans ce qui reste :

2) Les écolos (les deux listes) sont devant le Parti Socialiste.

3) Ce qui est à gauche du PS continue de progresser (les uns comme les autres) , montrant que, dans le peu qui votent, il y a une recherche d’autre chose.

Le NPA peut être déçu, toutefois il faut que les militants de ce parti se rappellent que ce score là était comparé à des sondages. La réalité est toujours autre (NPA+LO aux dernières européennes ?). Jamais ce courant n’a eu un score aussi important.

Le Front de gauche effectue une petite percée . Je vais faire sursauter ces camarades mais c’est quand même le PCF + une scission du PS, ils peuvent se satisfaire de ce score, mais ils faudra qu’ils choisissent là réellement :

Retour aux mangeoires ou rupture, se tourner vers des solutions et propositions aux mouvements de résistance qui permettent de rétablir ce qui manque actuellement à gauche : Un mouvement de masse, construit sur des organisations de masse de résistance et de classe.

Même remarque au NPA et aux autres, présents aux élections ou pas : Ce qui manque c’est de travailler à un sujet par nature extra-parlementaire : ce qui fit les conquêtes de 36 (mouvement de masse indépendant d’occupation malgré le gouvernement de gauche), ce qui fit les conquêtes de 1945 (un peuple en armes qui sortit de la résistances, les gouvernements de gauche, comme de droite , en Europe firent des concessions face à cela), et ce qui fit les conquêtes de 68 (grèves et occupations).

4) le parti socialiste se prend une rude branlée. (j’interroge : dans ma ville ceux-ci n’ont pas collé une seule affiche).

Et ça signale une grosse crise, plus grave que d’autres défaites du PS, même quand il a eu moins.

Il y a une crise historique de positionnement du PS .

5) La droite traditionnelle, fachos compris, a un gros problème, malgré les rodomontades.

Il faut s’attendre à de grandes manœuvres, y compris un jeu entre une partie des écolos et de la droite (comme le jeu trouble de DCB sur berlusconi) dans le marigot du jeu politique avec 40% de la population .

Aux masses !

Notre faiblesse n’est pas dans les dissensions intestines de la gauche (qui ont toujours existé), mais dans l’insuffisance de l’organisation du mouvement de masse jamais historiquement aussi faible, aussi peu organisé, autant nomenclaturisé, autant réformiste et traitre à se classe, piétinant l’essence même du syndicalisme de classe de toujours.

Résoudre les problèmes d’organisation du mouvement de résistance au capitalisme implique de se doter de nouveaux outils n’entrant pas en concurrence avec les syndicats sains de la base, les UL, etc, mais donnant des outils bien plus massifs et tranchants.

La Gauche révolutionnaire, abstentionniste ou pas, avec des morceaux dans le PC et le PdG, (les directions de ces partis auront à choisir de se ré-allier ou pas avec des courants bourgeois, PS ou Modem), NPA, LO et autres, doit se rassembler sur les tâches de résistance, d’unification des luttes contre le capitalisme, travailler partout à des organisations de masse à hauteur des enjeux qui permettent de dépasser la fragmentation, le manque de résolution , la bureaucratisation et la faiblesse des syndicats de travailleurs, sans créer de nouvelles divisions (il faudra quand même écraser quelques orteils).

C’est un devoir urgent de survie pour des milliers de syndicalistes de lutte de participer à cette reconstruction d’un mouvement de masse à hauteur du défi. Déjà plusieurs tentatives se sont faites, souvent concurrentes, pour avancer vers des syndicats de classe, des coordinations de résistance, il s’agit d’aller plus loin, énormément plus loin, plus vaste , plus démocratique, plus uni, plus déterminé, plus organisé.

L’heure est aux conseils, aux COBAS, aux coordinations, aux comités populaires...

Rien ne s’improvisera en la matière.

C’est la clé de l’avenir, même par rapport à d’éventuelles élections où le peuple s’inviterait là vraiment.

JPEG - 145.8 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Leçons des Européennes
7 juin 2009 - 23h51

Bravo ...Copas ..Comme toujours nous sommes proches dans les analyses..En tous cas il faut faire la peau au PS, il nous a fait trop de mal depuis 1965.Je crois que le temps de la revanche est revenue ...Il était temps !!!

Bernard SARTON,section d’Aubagne



Leçons des Européennes
8 juin 2009 - 06h50 - Posté par Copas

PS ou les écolos....

Je ne sais , mais c’est les mêmes camarillas, même avec un gros pot de peinture verte.

Pour ce qui est de la droite qui couine sa victoire, je m’inscris en faux completement. La droite traditionnelle est atomisée en voix (moins de 40%)..

Pour les écolos et bien ils nous ont baisé au dernier moment avec grosse émission écolo la veille.
Le PS n’est pas pire qu’eux, les verts pas meilleurs.

Il va falloir rappeler et répéter ce que sont les verts dans les semaines qui viennent . Rien que de l’info et ça suffit je crois.

Reste les questions essentielles : la résistance, l’organisation de la résistance.


Leçons des Européennes
8 juin 2009 - 09h54 - Posté par spk

Un décryptage intelligent et qui devrait donner l’envie de remettre le couvert à revendications, et débarrassé des ordres de la nomenclatura des centrales syndicales.

Bon papier. Mais il est certain que l’été et les vacances venants, l’appel de la manif du 13 juin ne risque t elle pas sur le coup de faire un flop ?

Un flop qui sera a mettre à la responsabilité des instances des confs qui n’ont pas été foutus de remettre à en ordre de mobilisation dès le lendemain de la manif du 19 mars, car le 1er Mai ne pouvait en aucun cas se substituer à une réelle manif revendicative et mobilisatrice.

Les attaques de Chérèque contre le NPA ne devraient plus exister ! D’ailleurs Chérèqiue a t il encore une quelconque réalité représentative au sein mème de son organisation, des sièges et postes refilés entre copains coquins !

A quand l’élection de ces seigneurs sur la totalité de la base et non plus sur le simple vote de délégués, qui sont eux nommés "délégué" par les apparatchicks de cette organisation.

C’est pas de cette manière que le syndicalisme portera l’espoir d’une reprise en main par la base. Remise à plat de toutes les structures syndicales, les UL sont a redéterminer, les délégués sont a élire par la base et non choisis par la hièrarchie !

AU BOULOT les planqués de ces nids d’amour et de quiètude que sont devenues au fil du temps ces UL acoquinées avec les autorités préfectorales et en premier chef.

Les défenseurs prudhommes également doivent etre élus et non pas choisis par ces mèmes apparatchicks, qui dans certains cas sont amenés à baisser leurs gardes, sinon au risque de perdre leurs mandats.

Il va etre temps de refonder toutes ces structures qui ce sont laissées endormir durant les 20 dernières années, en accompagnant le libéralisme .

DE NOTA a la BERESINA , STOP a l’émoragie et au turbin les planqués.

Dans deux ans, la campagne présidentielle, il est évident qui si rien n’est fait pour construire une alliance des forces de gauche, les travailleurs, employés, techniciens et en majorité toute la population laborieuse devra se contenter de reprendre pour cinq ans la vanité et la médiocrité d’un sarkomania avec toutes les conséquences que cela comporte ......

AVIS AUX AMATEURS .......



Leçons des Européennes
8 juin 2009 - 18h32 - Posté par momo11

De toute manière le capitalisme ne nous laissera pas en paix.Alors,toutes les forces de gauche doivent enfin participer activement a la lutte,non pas des places,mais des classes.Quand au nabot,11% des inscrits il n’y a pas de quoi chanter victoire.Nos syndicats sont responsables de l’abandon des salariés,des prives d’emploi et des retraités.Il est temps aussi aux confédératios et a leurs responsables d’entrer en lutte ou de démissionner.Ton analyse est fine et je partage ton envie d’unité et de lutte.fraternellement.momo1



Leçons des Européennes
8 juin 2009 - 19h47 - Posté par VERGNES

Un système électoral peu démocratique

UMP 29% des voix, mais 41% d’élus
PS et Verts 16.5% des voix mais 20% d’élus
Modem 8.5 % des voix, 8.5% d’élus
FN 6.3 % des voix mais 4.2% d’élus
FDG 6.1% des voix , 1 siége de plus que le FN (on ne s’en plaindra pas)
Libertas 4.8%, 1 élu
NPA 4.8 % 0 élu ????

Avec l’ancien système la répartition aurait été la suivante

UMP 20 sièges (et non 29)
Le ps et Europe Ecologie 11 sieges ( et non 14)
Le modem pas de changement avec 6 sièges
Le FN entre 4 et 5sièges
Le parti de gauche entre 4 et 5 sièges
Libertas 3 sièges
NPA 3 siéges

Le système actuel incite donc à voter pour les grosses listes, de crainte que sa voix ne soit pas prise en compte...ou n’incite pas à se déplacer pour la même raison.



Leçons des Européennes
8 juin 2009 - 20h54 - Posté par sting

UNE BONNE PAGAILLE ET UNE GREVE GENERALE BORDEL VOILA LA SOLUTION
ARRETONS DE FAIRE LE JEU DU CAPITALISME SOI DISANT DEMOCRATIQUE AVEC ELECTIONS TRUQUEES ET AUTRES FOUTAGES DE .............
HASTA LA VICTORIA SIEMPRE CAMARADES UNISSONS NOS FORCES ET QU’ON
LEURS FASSE PEUR UNE BONE FOIS POUR TOUTE A CES LIBERO FASCHO !!!!






Revue de la semaine #93 – Spéciale européennes : 26 mai, campagne, vote, attaques médiatiques (video)
jeudi 23 - 12h04
de : Jean-Luc Mélenchon
"J’ai honte de ce gouvernement" : le scénariste de la BD "Les Vieux fourneaux" refuse la médaille des Arts et les Lettre
jeudi 23 - 11h21
de : Wilfrid Lupano
Manon Aubry invitée de RTL du 23 mai 2019 (video)
jeudi 23 - 10h59
de : La France Insoumise
Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes (video)
jeudi 23 - 09h04
L’inquiétante convocation d’une journaliste du « Monde » pour des articles sur l’affaire Benalla
jeudi 23 - 08h53
de : Luc Bronnel
CLIP OFFICIEL DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LES ÉLECTIONS EUROPÉENNES (video)
jeudi 23 - 08h09
de : La France insoumise
DGSI et journalistes : la récidive !
jeudi 23 - 08h04
de : Syndicat National des journalistes
Brésil : « la résistance, après avoir été glacée par le résultat de l’élection, est en train de reprendre des forces »
jeudi 23 - 07h43
Glières ; Résister encore et encore face à l’ oppression qui mène à l’Holocauste de la Terre
mercredi 22 - 22h33
de : CRHA via jyp
Meeting de Toulouse avec M. Aubry, JL. Mélenchon et M. Bompard (video)
mercredi 22 - 07h55
de : La France Insoumise
1 commentaire
Marxisme-léninisme, Marx, Lénine, ML, en deux mots, c’est quoi ? (Partie 1)
mercredi 22 - 02h56
de : Lepotier
16 commentaires
Lambert : Pitié ou Empathie.
mardi 21 - 19h11
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Conférence de presse de Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon (video)
mardi 21 - 13h01
CATASTROPHISME, ADMINISTRATION DU DÉSASTRE ET SOUMISSION DURABLE
mardi 21 - 08h50
de : Ernest London
CGT : un congrès pour rien ?
lundi 20 - 18h15
VENEZUELA ! Tentatives de génocide des Etats-Unis ?
lundi 20 - 17h36
de : JO
Manifestation du 18 mai à #SAINTNAZAIRE #ACTE27 Résumé de la journée #GILETSJAUNES (vidéo)
lundi 20 - 16h37
de : nazairien
FAIT DU JOUR Les gilets jaunes passent à l’action contre la répression et les violences policières
lundi 20 - 14h28
de : jean 1
GILETS JAUNES à REIMS : Les brutes macronistes dans leurs oeuvres ? (video)
dimanche 19 - 09h25
de : JO
La stratégie horizontale.
samedi 18 - 16h38
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Jean-Claude Kaufmann, sociologue. Les gilets jaunes ne sont que le début d’autres surprises à venir (vidéo)
samedi 18 - 14h32
de : nazairien
2 commentaires
LUNDI MATIN PAPIER #4 - Gilets jaunes : un assaut contre la société
samedi 18 - 14h04
de : Ernest London
Gilets jaunes : la révolte inattendue, la révolte des "Gueux".NOUS SAVONS QU’IL EXISTE UN PEUPLE EN FRANCE (vidéo)
vendredi 17 - 21h58
de : nazairien
1 commentaire
52éme congrès confédéral CGT La structure CGT-Police n’a pas le droit à l’expression !
vendredi 17 - 12h12
de : CGT-Police
2 commentaires
52E CONGRÈS DE LA CGT : LE DOYEN DES SYNDICATS EMPÊCHÉ D’INTERVENIR !
vendredi 17 - 09h01
de : Info’Com-CGT
GOODYEAR : LA SEULE LUTTE QUE L’ON EST SUR DE PERDRE EST CELLE QUE L’ON LE MÈNE JAMAIS . (video)
vendredi 17 - 08h58
de : Mickael Wamen
Comment (et pourquoi) le Rassemblement national a "retourné" un élu de la France Insoumise
vendredi 17 - 08h52
de : Maxence Lambrecq et Olivier Bénis
3 commentaires
Gilets jaunes à Toulouse : accusée pour avoir bousculé des policiers avec son fauteuil roulant (video)
vendredi 17 - 08h37
Violences policières : les images décryptées (video)
vendredi 17 - 08h20
de : Arthur Carpentier
26 actes et toujours pas de Molière (video)
jeudi 16 - 23h04
de : Gilets jaunes intermittents chômeurs précaires
Monsanto, avance masqué,"Envoyé Spécial : Monsanto aurait recruté des agriculteurs à leur insu pour vanter le glyphosate
jeudi 16 - 22h46
de : nazairien
1 commentaire
Horreur et justice
jeudi 16 - 19h51
de : jean 1
Portraits Macron décrochés : Ne frise-t-on pas des emprisonnements politiques ?
jeudi 16 - 17h44
de : J0
2 commentaires
L’art de la compromission
jeudi 16 - 14h49
de : Jean-Marie Défossé
On avance, en Angleterre les gilets jaunes sont vus comme des héros. Ça fonctionne ! Ensemble !!! (vidéo)
jeudi 16 - 14h49
de : nazairien
3 commentaires
Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique
jeudi 16 - 12h20
Intervention sur RTL du camarade Mickael Wamen au sujet du jugement prud’hommes pour les 823 ex Goodyear (video)
jeudi 16 - 11h59
de : Mickael Wamen
Don quichotte dort à l’Elysée
mercredi 15 - 22h00
de : Irae
VGE ne meurt jamais.
mercredi 15 - 19h55
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La Ditature en marche : GILETS JAUNES : EN GARDE À VUE POUR UNE PANCARTE (vidéo)
mercredi 15 - 07h09
de : nazairien
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir. Albert Einstein
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite