Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

MATCH ÉGYPTE-ALGÉRIE : visa pour l’Afrique du sud, Et après ?


de : Professeur Chems Eddine Chitour
samedi 14 novembre 2009 - 09h16 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

« Chaque minute en Amazonie, on déboise l’équivalent de 60 terrains de football. C’est un peu idiot, il n’y aura jamais assez de joueurs. »

Philippe Geluck (bande dessinée : L’avenir du chat)

La fièvre du samedi soir ! C’est ainsi que l’on qualifie l’évènement concernant le match de l’Algérie avec l’Egypte. Ce qui arrive est très symptomatique des sociétés du Sud qui fonctionnent à l’émotion. Avons-nous analysé les dynamiques souterraines qui mobilisent les foules et principalement les jeunes qui trouvent dans cet exutoire le droit ou la permission de se défouler sans craindre le courroux du pouvoir ? Pourtant, cela est préjudiciable. Des commerces ont fleuri et tout se vend à des prix qui défient l’imagination. Quand des jeunes acceptent d’aller à pied, en voiture jusqu’en Egypte ou en car, c‘est qu’ils y croient. Quels sont les symboles qui reviennent le plus souvent : d’abord, le drapeau décliné sous tous les formats même accrochés aux voitures. Il est vrai que nos médias tombent en partie dans le travers de l’excès des médias égyptiens qui font dans la surenchère. Quand on ouvre la boîte de Pandore, il est difficile de la refermer.

Mustapha Hammouche s’interroge dans le journal Liberté de l’effet hallucinogène de la drogue Equipe nationale. Ecoutons-le : « Le 14 au soir, nous serons des millions à défiler dans le désordre indescriptible habituel. Une police discrète et bon enfant nous accompagnera, sans matraques, contrairement aux escadrons envoyés mater les profs. Dernièrement, après un soulèvement de quartier, l’État a débloqué cent cinquante logements. Quelques jours plus tard, le Premier ministre déclarait que ce ne sont pas les manifestations qui règlent les problèmes. Vain paradoxe : les Algériens ont constaté qu’en matière de revendications, ce n’est pas le civisme des moyens qui en garantit l’efficacité, sinon les employés de l’éducation auraient été mieux écoutés que les insurgés de Diar Echems ! (...) L’EN fait désormais office de programme national et de cause populaire ! Si après cela, on douterait des effets hallucinogènes du football... Cette drogue, parce qu’elle est politiquement tolérée, voire encouragée, ne manque pas de soulever des vocations de sponsors et de tifosi. (...) Le problème, c’est que les drogues sont toujours toxiques et leurs effets ultérieurs n’ont rien à voir avec l’ivresse du moment(...) »(1)

Est-ce que les Egyptiens se souviennent ?

Le match risque d’être terni par des hooligans égyptiens - sans doute délibérément laissés libres de leurs actions - par une police pourtant réputée savoir réprimer des manifestations. En tout cas, pour ce qui s’est passé les autorités ne peuvent pas invoquer le « dépassement » ou les cas isolés. Cette campagne d’hystérie a été orchestrée afin de tout faire pour déstabiliser moralement et, on le voit, physiquement les joueurs. Le président de la Fédération égyptienne n’a-t-il pas appelé ses concitoyens à ne pas laisser dormir les joueurs en faisant un tintamarre autour de l’hôtel sous l’oeil indulgent, voire complice, des autorités policières car comment comprendre avec cette atmosphère de veillée d’armes que le bus ne soit pas accompagné, qu’il soit caillassé en toute quiétude par des hooligans et que même les officiels n’y ont pas échappé. On le voit encore une fois, l’Egypte veut être la première en tout si les roitelets du désert acceptent à tort ou à raison cet état de fait, nous ne sommes pas obligés d’accepter cette chape qui veut qu’en toute chose, c’est l’Egypte qui représente le monde arabe. Nous l’avons vu avec la demande de l’Algérie de solliciter une présidence tournante à la Ligue arabe. En vain ! L’Egypte n’a pas le magistère moral pour « guider » le monde arabe, pas plus d’ailleurs que l’Algérie. Il vient qu’en toute chose, l’Egypte se veut être première et ce n’est pas la première fois qu’elle se heurte frontalement à l’Algérie. Cette fois, l’Egypte veut être en Afrique du Sud et l’Algérie doit s’exécuter, ce qu’elle ne veut pas faire.

Il faut remonter dans l’histoire pour comprendre l’inanité des apparences actuelles. Nous sommes deux peuples sous-développés qui avons en commun une langue, une religion et un blocage qui fait que nos sociétés peinent à se redéployer. Pour l’histoire. Le peuple Gétules, descendant direct de la branche de la civilisation capsienne ayant émigré au Sahara vers 3000 av. J.-C. est certainement le peuple qui a dominé de la façon la plus certaine l’Algérie durant les 1500 ans de son antiquité. Ils étaient, selon l’historien grec Strabon, le peuple le plus nombreux d’Afrique du Nord, mais également le moins connu. Parmi les plus anciennes références aux Gétules, sont vraisemblablement celles des Carthaginois qui indiquent que le prince des Gétules proposa d’épouser Élyssa (ou Didon pour les Romains), la reine fondatrice de Carthage (actuelle Tunisie), vers l’an 815 avant J.-C. Toutefois, des références en Égypte ancienne, de certaines tribus gétules remontent jusqu’à 1350 av. J.-C. environ sous le règne d’Akhénaton de la XVIIIe dynastie, qui parlent de commerce de bétail avec ce peuple. Les Gétules sont probablement à l’origine également du calendrier berbère qui commence vers 943-949 avant J.-C. Le début de ce calendrier ferait suite à la victoire d’une coalition de Gétules sur les Égyptiens.

Cette coalition, formée par les tribus Gétules du Maghreb, est partie du Sud-ouest algérien, renforçant ses effectifs en cours de route partout où elle passait au Maghreb. La coalition dirigée par Sheshonq (nom berbère : Sheshnaq) a vaincu le pharaon Psousennès II. Suite à cette victoire Sheshnaq épouse la fille du pharaon, s’installe sur le trône d’Égypte sous le nom de Sheshonq en 952 avant J.-C., et fonde ainsi la XXIIe dynastie. Il installe sa résidence à Busbatis, et détache tout de suite des régiments à Fayoum, une ville où plusieurs unités guerrières égyptiennes sont basées. Ces dernières se rallient finalement à lui, le confirmant ainsi sur le trône. Sheshnaq aurait poursuivi ensuite sa percée vers le Moyen-Orient après avoir renforcé de cette façon sa coalition en Égypte, il se mit à conquérir plusieurs territoires en Syrie, Palestine, Phénicie (actuel Liban) et dans le Royaume d’Israël où il s’empare de Ghaza et pillera Jérusalem. Cet événement biblique est mentionné dans l’Ancien Testament qui parle du pillage de ce chef Gétule de la tribu des Machaouach.(2)

L’hécatombe de juin 1967

Plus près de nous, les Fatimides formaient une dynastie musulmane installée à Ikdjane dans l’actuelle wilaya de Sétif (Algérie). Elle régna sur l’Ifriqiya (909-1048), en Égypte (969-1171). Issus de la secte chiite des ismaéliens - pour laquelle le calife doit être choisi parmi les descendants de Ali, cousin et gendre du Prophète de l’Islam Mohammed (Qsssl), les Fatimides considèrent les Abbassides sunnites comme des usurpateurs de ce titre. Le dâ`i ismaélien Ubayd Allah al-Mahdi fonda la dynastie fatimide en Basse Kabylie où il trouva un écho favorable à ses prêches millénaristes et parvint à se rallier de nombreux partisans chez les Berbères et à étendre son autorité sur une grande partie du Maghreb, de l’extrémité est du Maroc à la Libye. C’est cette dynastie qui alla régner sur l’Egypte. On rapporte qu’en 969, menés par le général Jawhar, sur ordre du calife al-Mu‘izz, des troupes des Kutamas alliées aux Fatimides, conquirent l’Égypte et établirent une nouvelle cité fortifiée au nord-est de Fostat.. Pendant ce temps, Jawhar fit également construire la Mosquée al-Azhar, qui devint la deuxième plus vieille université au monde. À la différence des autres autorités musulmanes, les Fatimides acceptèrent dans leur administration, non sur des critères d’appartenance tribale, ethnique ou même religieuse, mais principalement sur le mérite et la compétence.

Quand l’Egypte actuelle s’octroie le monopole du zaïmisme, c’est une étape de l’histoire qui n’a plus cours. Il est vrai que Nasser voulait donner une dimension au monde arabe. On salue le courage de l’homme qui a tenu tête à l’Occident en l’occurrence, les compagnies pétrolières anglaises, américaines et françaises quelques années après la chute de Mossadegh qui voulait lui aussi faire rendre gorge à l’Occident par un partage équitable des richesses de l’Iran. Il faut lire Mohamed Hassanen Heykel dans son livre Les documents du Caire, où il raconte comment Nasser jouait une partie d’échecs serrée avec les grands de l’époque. Le président américain Dwight Eisenhower, le responsable du Parti communiste soviétique Kroutchev, les personnages ternes des coalisés qui attaquèrent l’Egypte en 1956 sans gloire que furent Anthony Eden qui avait une haine ma-ladive de Nasser et Guy Mollet qui pensait à tort que la Révolution algérienne était téléguidée par l’Egypte. Je ne parle naturellement pas d’Israël pour qui l’attaque de l’Egypte fut du pain béni.

Onze ans plus tard, ce fut l’hécatombe de juin 1967. A ce propos, les médias occidentaux forgèrent le mythe de David (Israël) luttant con-tre Goliath (toutes les armées arabes et les terrassant, honte suprême, en seulement six petits jours !). L’Egypte a trouvé à l’époque en Boumediene, un chef d’Etat déterminé qui envoya ses troupes sur le canal ; nous étions étudiants et étudiantes mobilisés pendant quarante-cinq jours pour « aller nous battre » pour la cause arabe. Six ans plus tard, la fine fleur de l’armée algérienne envoyée en Egypte fut de tous les combats A telle enseigne qu’Anouar Sadate qui avait une façon singulière de faire la guerre, arrêta sous les conseils avisés de Kissinger et de sa « politique des petits pas », de se battre. Résultat des courses : l’Armée algérienne fut priée de rentrer chez elle. Sadate accusant Boumediene- artisan du Front du refus- de vouloir faire la guerre à distance. Résultat des courses : le général Chazli, qui a réussi à démolir la ligne Bar Lev, fut remercié. Sadate fit le voyage de Canossa en faisant le discours de la Knesset - une reddition en rase campagne - il signa la paix avec Israël. Il partagea le prix Nobel - récompense de l’Occident pour ceux qui acceptent la doxa occidentale - avec Begin. Il en mourut. Son second, Mohamed Hosni Moubarak, est toujours aux commandes de « Oum Eddounia » depuis bientôt trente ans et tente d’adouber son fils comme successeur, malgré les protestations des partis politiques dont le fameux parti « Kifaya ! » (ça suffit !)

L’Egypte comme tous les pays arabes est un pays en panne. Plus grand pays par le nombre, l’Egypte s’est installée elle aussi dans les temps morts. Si elle fait illusion auprès des potentats arabes, les peuples arabes ne croient plus en elle et sont catastrophés par son alignement calamiteux comme pays dit « modéré » qui n’a plus le ressort, voire ne représente plus l’arabité du Nassérisme. « Que devons-nous retenir, écrit Mohamed Beghdad ? Ce match doit servir de leçon. Des relations bâties à la sueur du front et de l’histoire par des hommes et des femmes qui se sont tant sacrifiés pour souder les deux peuples et raffermir des liens forts. Ce sont les années 1956, 1967 et 1973 qui sont à retenir le plus dans l’histoire contemporaine commune des deux peuples et non cette malheureuse date du 14 Novembre. Un simple jeu d’un maudit ballon, inventé par les Anglais, est en train de dégénérer, faisant beaucoup de mal à nos rapports. Ceci prouve que le sous-développement a encore de beaux jours devant lui. Et puis, est-ce qu’une qualification va changer l’avenir de nos jours ? Certes, elle va procurer aux amateurs un plaisir le temps d’un match ou d’une journée en cas de victoire. Le ventre sera toujours creux. Les vraies batailles sont celles de l’éducation, du progrès, d’une économie saine et forte, d’une université performante et d’une industrie concurrente, créatrice d’emplois et de prospérité. Voilà les vrais défis qui nous attendent. » (3)

Toute l’intelligence de nos dirigeants c’est de transformer cet essai qui prouve encore une fois l’attachement viscéral de ces jeunes capables de risquer leur vie pour le meilleur comme pour le pire. Comment faire de cet évènement une rupture et une mobilisation durable qui ne font pas dans l’éphémère. Comme en Egypte, le football reste le seul exutoire. Nous devons donner des motifs de fierté à cette jeunesse arabe qui veut et qui peut donner la pleine mesure de son talent autrement qu’en rêvant d’une façon éphémère avec un brusque dégrisement porteur de tous les dangers.

1.Mustapha Hammouche : Manifestez votre joie, pas vos soucis ! Liberté 11 11 2009

2.Les Gétules : Encyclopédie Libre Wikipédia

3.Mohammed Beghdad : Offrir une fleur à chaque joueur algérien ! Le Quotidien d’Oran. Jeudi 12 novembre 2009

Pr Chems Eddine CHITOUR

Ecole Polyechnique enp-edu.dz



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MATCH ÉGYPTE-ALGÉRIE : visa pour l’Afrique du sud, Et après ?
18 novembre 2009 - 13h37 - Posté par lilililolila

Bonjour,
Le public du foot est loin de se soucier du passé ou même de l’avenir de son pays. C’est un public sous hypnose .
J’ai le malheur d’enseigner et d’assister de plus en plus à des jeunes de 17 ans qui abandonnent les études pour une carrière de footballeurs, de chanteurs ou de danseuses, parce que ça rapporte gros.
Dernièrement j’ai fait une supposition à mes élèves : si on vous donnait la coupe du monde contre une partie de votre pays. la moitié des garçons a répondu sans hésiter en faveur de la coupe du monde en ajoutant "vous vous rendez compte madame ce qu’est la coupe du monde ?"
Je pense qu’il est temps de changer de discours et de langage aussi.
l’avenir c’est les jeunes sur les bancs d’écoles. Il faut d’abord commencer par revaloriser les études et la culture et arrêter de se lamenter sur le sort des diplômés chômeurs et rappeler qu’il y a des diplômés qui travaillent et prospèrent.
Ensuite leur corriger la notion de citoyenneté qui est loin de se manifester sur les gradins de terrains de foot, mais dans des gestes beaucoup plus simples que ça.
Et surtout leur rappeler que le mal d’être vient de l’environnement non sain et ils y ont 50% de responsabilité. La saleté, la circulation infernale, etc...
Ces petites choses s’accumulent pour transfomer la vie en enfer.
Les 50% qui restent sont le travail des responsables sur lesquels il ne faut plus compter sinon on finira par se suicider.






Hommage à Giorgio Forti
dimanche 7 - 10h57
de : UJFP
Message urgent des occupants du théatre de l’Odéon
samedi 6 - 23h51
de : Alain Collet
Les sables radiologiques du désert
samedi 6 - 21h50
de : AIPRI
Dossier : Penser et lutter avec Rosa Luxemburg
samedi 6 - 21h08
de : contretemps
2 commentaires
Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
2 commentaires
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
4 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite