Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Claude Puel et une élève boursière

de : Bernard Gensane
samedi 12 décembre 2009 - 10h18 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

J’entends ce jour à la radio que les trois plus forts salaires des entraîneurs de football de Ligue 1 s’échelonnent de 140 à 220000 euros par mois.

On peut prendre le problème par le petit ou le grand bout de la lorgnette : ce sont TOUS les Français qui payent ces salaires à ces entraîneurs, de même qu’ils payent leurs primes aux négociants en bourse (traders), ou leurs émoluments somptueux aux chefs des entreprises du CAC 40.

Pour remercier ceux qui fournissent l’opium au peuple, il faut bien, en contrepartie, exiger des fonctionnaires et autres travailleurs des « sacrifices », une baisse continue du pouvoir d’achat et des protections sociales, une aggravation des conditions de travail, une détérioration de l’enseignement, de la santé publique, j’en passe et des meilleures. Et ce, depuis plus de trente ans.

Au début des années soixante, un club de football du Nord comptait en son sein deux internationaux : Masnaghetti (buteur) et Bonnel (demi, capitaine de l’équipe de France). Le gardien de but, qui était forcément un des meilleurs du pays, avait trois enfants. Sa femme était ménagère. Sa fille aînée était élève de sixième dans un collège. Elle était boursière.


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 12h32 - Posté par René Giraud

Il serait peut-être bien de préciser le nom de l’équipe et je ne vois pas de quel gardien il s’agissait alors.
De toute façon je partage tout à fait cette indignation. En effet comment peut-on concevoir de tel salaires pour des gens dont l’apport à la société est bien mince, sinon celui de distraire lors d’un spectacle qui n’est pas toujours à la hauteur du "cachet" versé.
René G.



Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 13h53 - Posté par

c’est en proportion de ce qu’ils rapportent, et donc c’est normal !

des centaines de millions d’euros de pub et de droit tv, et ils devraient laisser ca à Bouygues et autres requins de la pub et de la conso ?

donc ok, stop la pub, stop le pognon dans le sport, mais ne vous trompez pas de cible !


Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 14h26 - Posté par Bernard Gensane

Allons, allons, et vos souvenirs ? Masna, Bonnel. L’entraîneur s’appelait ... Domergue.

C’était en 1963.


Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 18h40 - Posté par

Il s’agit de l’équipe de Valenciennes des années 60.


Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 14h29 - Posté par René Giraud

Peut-être que Bouygues pourrait reverser une partie de la pub que rapporte ce spectacle quelquefois affligeant à ses salariés du bâtiment, ceux qui triment dur, n’ont pas toujours des conditions de logement décentes alors qu’ils en construisent, et ont une espérance de vie des plus courtes. Dénoncer les salaires mirobolants des footballeurs et des entraineurs ne dédouanent bien sûr ceux qui touchent la mâne de la publicité mais je ne vois pas en quoi ces joueurs devraient être bien payés parce qu’il font faire des profits à tous ceux qui gravitent autour du sport, les "modestes" salariés permettent aussi de faire du profit à ceux qui les emploient. D’ailleurs c’est parce qu’il y a ces salariés mal payés qu’il peut y avoir profit, dont une partie tombe dans "l’escarcelle" des joueurs !



Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 15h59 - Posté par

c’est le systeme qu’il faut changer, ca sert à rien de taper sur les joueurs...


Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 15h02

Sauf que dans les années 60 un match de foot c’était maxi 40 000 spectateurs

aujourd’hui avec la TV cela peut aller jusqu’à 10 millions pour la france à 1 milliard pour la finale de la coupe du monde

comparaison n’est pas raison



Claude Puel et une élève boursière
12 décembre 2009 - 18h36 - Posté par BEBERT 59

En 1978 un petit parti de la gauche de la gauche,le PSU, organisait un colloque sur "sport et politique" il ne s’agissait pas à l’époque de dénonçer, uniquement, le sport/fric mais de réfléchir à l’impact idéologique du sport/spectacle ce petit parti avait raison par avance.
BEBERT 59







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite