Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Du "terrorisme" comme violence totale ?

de : Isabelle SOMMIER
mercredi 20 janvier 2010 - 14h12 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 21.6 ko

de Isabelle SOMMIER, (Université Paris I — CRPS)

Le terrorisme évoque spontanément l’outrance et la disproportion. A ce titre, il peut apparaître comme la "version" civile des violences extrêmes déployées le plus souvent par des Etats. L’équation est d’ailleurs spontanément, et implicitement, faite par le plus grand nombre — qu’il s’agisse de l’opinion publique via les médias, des pouvoirs publics comme de la majorité des spécialistes de la question. Non pas en vertu du nombre de victimes, mais en vertu d’une part, de l’instrumentalisation de la mort sous-jacente à la déshumanisation des victimes, d’autre part du projet d’anéantissement des volontés que la stratégie de terrorisation enferme et enfin, de la condamnation morale que le terrorisme suscite en général.

Cependant, si l’on garde à l’esprit les critères évoqués par Jacques Sémelin pour caractériser une violence extrême, le terrorisme se dérobe a priori entièrement à l’analogie. Il s’agit en effet d’une violence froide, exercée sans passion, qui ne s’accompagne jamais, ou très rarement, d’atrocités et cruautés. C’est aussi une violence relativement économe en vies humaines (même si cela peut être choquant de dire cela) qui, le plus souvent, ne saurait être rangée parmi les massacres de masse. En dépit de ces réserves immédiates, il me semble pourtant que cette violence, que je qualifierai de totale, relève bien de la catégorie.

Le concept de "violence total" découle à la fois d’une critique d’ordre scientifique portée à l’encontre de l’emploi du terme "terrorisme" mais aussi de la volonté de resserrer fortement ce que ce terme est censé désigner (dans la centaine de définitions qui en ont été proposées !) afin de cerner ce qui peut être, au cours du XXème siècle, une forme inédite de violence "contre". Il me semble que la nouveauté réside à la fois dans la légitimation et la pratique du meurtre arbitraire et dans une méthode d’exercice de la violence, d’où cette définition préalable de la violence totale comme stratégie délibérée de violence indiscriminée frappant la population civile suivant le principe de disjonction entre victimes (des "non combattants", des "innocents") et cible (le pouvoir politique).

Il est évident que le choix même de l’adjectif "total" inscrit le phénomène violent en question dans la catégorie des violences extrêmes. L’un de mes objectifs était d’ailleurs de trouver un terme qui ait un effet de miroir équivalent à celui de "terrorisme" qui renvoie à la terreur étatique, d’abord parce qu’il est nécessaire de toujours penser dialectiquement les faits de violence quelles qu’en soient les origines, ensuite parce qu’il me semble que les processus conduisant aux unes ont également conduit à l’autre. J’en distinguerai trois qui, si leur impact est inégal, doivent néanmoins être pensés ensemble. D’abord un processus historique d’idéologisation et de mythification de l’acte guerrier qui a rendu possible le débridement considérable de la violence d’Etat au cours du XXème siècle et son pendant, côté société civile : le meurtre arbitraire. On ne peut ensuite jamais occulter, dans l’analyse de la violence, le facteur proprement technologique, c’est-à-dire les moyens nouveaux en matière militaire comme en matière de communication qui décuplent et les capacités humaines de destruction et les effets de terreur que celle-ci suscite. Il y a enfin une dimension sur laquelle je m’arrêterai plus longuement et que je qualifierais d’anthropologique qui, dans le rapport du bourreau à la victime, inscrit la violence totale dans la catégorie des violences extrêmes au terme d’une relation a priori paradoxale entre l’instrumentalisation terrifiante des victimes et l’exaltation presque mystique de leur sacrifice.

PDF - 337.6 ko
Le terrorisme

Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
1 commentaire
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite