Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Aurore Martin : "On n’est pas tous égaux devant la loi"
de : via P. Bardet
mardi 14 décembre 2010 - 07h40 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

par Anne-marie bordes

La Cour de cassation décidera du sort de la jeune militante politique poursuivie par l’Espagne qui défend la thèse selon laquelle "Batasuna c’est ETA"

Aurore Martin : « Tout ça prend des proportions qui dépassent la militante que je suis ». PHoto « SO »

« Sud Ouest ». Dans quel état d’esprit attendez-vous la décision de la Cour de cassation ?

Aurore Martin. Si elle avalise la décision de la cour d’appel de Pau, je n’aurai plus de recours possible, je serai livrée à l’Espagne. Contrairement à ce que certains pensent je ne serai pas amenée devant l’Audiencia Nacional pour une simple audition : je dois me préparer à être condamnée à de longues années de prison. Je « mentalise » cette perspective mais j’ai énormément de mal à me faire à l’idée que je devrai vider mon appartement, me séparer de ma famille, de mes amis… Ce processus d’« acceptation » me rend malade. Comment puis-je accepter la perspective de 10 ou 12 ans de prison pour des déclarations politiques ? Dans le fond, je ne crois pas en la justice.

Que vous reproche-t-on ?

Sept faits. Soit la participation à quatre interventions publiques, médiatisées, de Batasuna (interdit en Espagne depuis 2003, mais autorisé en France) à Pampelune, Bayonne, et Ustaritz en 2006 et 2007, à une réunion interne de Batasuna en Alava, à la co-écriture d’un article paru dans « Gara » et à ma qualité d’employée du Parti politique EHAK (Parti communiste des terres basques) en 2007 (1). Des faits relevant du chef d’« intégration dans une organisation terroriste » selon l’Audiencia Nacional. L’une de mes interventions publiques à Pampelune remonte au 6 mars 2006, au lendemain de l’annonce du dernier cessez-le-feu d’ETA. Ce jour-là, Batasuna confirmait qu’on entrait dans un processus de paix. En réalité, la justice veut démontrer que Batasuna c’est ETA, y compris ici. En tant que militante légale de Batasuna, c’est mon devoir de dire que son interdiction en Espagne est un scandale.

Quand êtes-vous devenue membre actif de Batasuna ?

Un an après ma première arrestation survenue à Bayonne (je suivais des cours aux Beaux-arts) en 2002-2003, cet événement a précipité mon engagement. J’ai été emprisonnée pendant un mois sur décision du parquet antiterroriste de Paris pour « association de malfaiteurs ». La juge Le Vert m’avait fait comprendre que j’étais là « pour l’exemple ». J’ai passé cinq jours à Fleury-Mérogis, le reste du temps à Versailles avant d’être relâchée sur un « non-lieu ». Ce jour-là, j’ai pris conscience de beaucoup de choses : on n’est pas tous égaux devant la loi. Au cours des années qui ont suivi, j’ai fait l’objet de multiples procédures, en quelque sorte je m’y suis embourbée : compte bancaire bloqué, premier mandat d’arrêt, second mandat d’arrêt, poursuites pour refus de prélèvement ADN, perquisitions…

Pour moi, la France a fait son choix depuis longtemps, elle est main dans la main avec l’Espagne. Mais notre référent à nous en tant que militants politiques, c’est aussi la France.

On parle d’un nouveau processus de paix…

C’est une perspective pleine d’avenir mais semée d’embûches. On a besoin d’aller vers une résolution du conflit qui a duré trop longtemps. J’appartiens à une nouvelle génération qui a envie d’avancer sur le terrain politique et je me retrouve malgré moi propulsée telle un « symbole de persécution ». Tout ça prend des proportions qui dépassent la militante que je suis.

(1) EHAK était un parti qui s’était créé afin que la gauche radicale participe à des élections régionales en Espagne, avant d’être interdit.

l’article de Sud Ouest


via pilhaouer
 EXTRADITIONS, Europe des libertés !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Aurore Martin : "On n’est pas tous égaux devant la loi"
14 décembre 2010 - 11h08 - Posté par pilhaouer

Cette affaire extrêmement grave, doit être vue aussi indépendamment de la question basque.

Il est inacceptable que l’on puisse extrader une personne à qui sont reprochés des faits qui ne justifieraient aucune poursuite sur le territoire français mais sont passibles de 10 à 12 ans de prison en Espagne.

Il se trouve que le gouvernement socialiste zapaterien suit une pente inquiétante :

Ainsi, lors de la récente grève des aiguilleurs du ciel :

La grève surprise ayant provoqué le chaos dans les aéroports, le gouvernement espagnol a déclaré samedi l’"état d’alerte", une première depuis la promulgation de cette loi trois ans après la mort de Franco. Cette mesure signifie que si les grévistes refusent de retourner à leur poste, ils peuvent être inculpés et ils risquent une peine d’emprisonnement.

"L’effet immédiat est que les contrôleurs ont été mobilisés. Cela signifie que, s’ils ne vont pas travailler, ils commettront un crime de désobéissance en vertu du code pénal militaire", a expliqué le vice-chef du gouvernement Alfredo Perez Rubalcaba à l’issue d’une réunion d’urgence.

http://www.eitb.com/infos/europe/de...

" un crime de désobéissance en vertu du code pénal militaire" ???!!!



Aurore Martin : "On n’est pas tous égaux devant la loi"
14 décembre 2010 - 22h28 - Posté par

"un crime de désobéissance en vertu du code pénal militaire" effectivement ils instaurent le fachisme avec la complicité du parti socialiste européen ! aucune réaction de ces derniers.. ils ne l’ ont pas fait d’ailleurs en france quand les préfets se mêlaient des grêves. On les attends toujours !!





Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
8 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
21 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire
Fouloir, Pouvoir, Vouloir.
mercredi 2 - 19h22
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
ÉCOLE
mercredi 2 - 08h41
de : Ernest London
chirac le pot pourrit infini
mardi 1er - 22h29
de : Jean-Yves Peillard
ALGERIE Louisa Hanoune condamnée à 15 ans de prison : solidarité face à la répression du régime !
mardi 1er - 21h41
de : revolution permanente
1 commentaire
Comment l’exécutif a plombé les comptes de la Sécu et s’apprête à nous faire payer la facture
mardi 1er - 16h48
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix universelle se réalisera un jour non parce que les hommes deviendront meilleurs mais parce qu'un nouvel ordre, une science nouvelle, de nouvelles nécessités économiques leur imposeront l'état pacifique. Anatole France
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite