Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

CREDITS,Surendettement des couches populaires : De quelques contradictions.
de : Alain Chancogne dit A.C
jeudi 21 mars 2013 - 17h29 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 43.2 ko

PETITION MICHEL MADEC. Plus de 1000 signatures. Le combat continue !!! Signez ici : http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Avant propos :

La lutte déterminée de Michel, quelques échanges ici, un retour en réflexion sur mon passé professionnel, des souvenirs d’anciens débats que j’ai eu dans mon secteur-avec mes Collègues, dans mon Orga syndicale à tous les niveaux, au sein du PCF, etc- me conduisent, quitte à paraitre peut-être enfonceur de portes ouvertes, à revenir sur deux trois idées, qu’il serait bon de débattre.

 Je ne ferai ici l’injure à personne de rappeler que nous sommes d’accord pour considérer que, globalement, le Capitalisme a perfectionné les outils financiers-Marx parle des »moyens d’échange » -pour qu’ils soient mieux à même de participer de l’AIDE juteuse pour peser sur la baisse tendancielle du TAUX de Profit.. Ce n’est donc pas cet aspect global que j’aborde ici, question centrale pourtant qui m’a conduit à rayer de mon vocabulaire la revendication de "nationalisation "... tant il a pu servir d’alibi- d’escroquerie idéologique Tant « nationalisées » que privées, puis privatisées.., les Banques ont toujours été au service de l’adversaire de CLASSE. Toujours. !

 Je voudrais revenir, par contre sur quelques aspects-discutables- qui sont de "liens"(terme qui se dit aussi pour des"menottes") " entre le travailleur, les « petits » et le système bancaire

Un brin d’histoire :

Ce n’est que dans les années 70 , que la Banque va pouvoir étendre renforcer son rôle(contradictoire, j’y reviens) dans les rapports de classe, de façon pas toujours évidente.

C’est le moment où commence à se généraliser le "crédit à la consommation "

Le K a compris que faire cracher de l’ "agios " à celui qui entend satisfaire une légitime aspiration à la satisfaction de BESOINS en tous genres-liés au PROGRES, fruit du TRAVAIL-…, c’est , y compris avec quelques "risques " de non solvabilité ultérieure…conduire le Travailleur à »solliciter » un CREDIT

Plutôt que d’engager le combat de classe pour que cette satisfaction des besoins soit en lien avec la Lutte des classes pour le pouvoir d’achat, salaires, retraites, gratuités à conquérir,

Contradictoirement, cette stratégie du K..va permettre de « vivre mieux » que nos Parents qui devaient-ce fut le cas chez-moi-se priver sur des tas "de trucs « -les congés par exemple)- pour pouvoir, fin 62(mon père avait 42ans !!) s’acheter une bagnole d’occasion..et sa première TV !

Si le Capitalisme avait été contraint-dans on intérêt de CLASSE-d’ améliorer le sort de la Classe ouvrièredurant des décennies,pour que la Force de TRAVAIL soit plus « rentable », "nous", dans les années 70-80, parce que "nous " avions certainement délaissé la lutte pour le logement DECENT dans les villes, en location type HLM, nous avons « failli » sur des questions de fond (logement et donc transports, etc.)

Alors que nous aurions dû considérer comme une « revendication. » le Droit à SE LOGER .afin d’éviter que la ghettoïsation des prolétaires ne conduise à la fuite aux périphéries –parfois à des dizaines de km du lieu d’exploitationn- .. "Nous" n’avons pas porté le débat de FOND , "nous" sommes responsables de la contagion d’un "virus" qui a logé dans les cranes ouvriers qu’il fallait avoir comme objectif la recherche d’acquisition d’undroit de PROPRIETE sur le logement INDIVIDUEL... !

Les Banques, donc le K, eux , ils .avaient pigé :

 S’endetter sur 20 ans pour payer « sa » maison en faisant X sacrifices, pour des millions de prolos, en se convertissant à la culture de la « Bétonnière et du sécateur »..(car souvent l’amélioration du bien acquis s’accompagnait de toute une série de "finitions " à se taper…,

........... c’était d’une part juteux et anesthésiantd’un npoint de vue du créancier... -Les taux des crédits semblaient »supportables et créaient nt même une religion de l’ "inflation-bonne affaire"....puisqu’à remboursement constant..on voyait son pouvoir d’achat , objectivement-mais à quel prix- s’améliorer. Même si, in fine, tu remboursais TROIS fois, dans ta vie, le PRIX de TA (? ?)maison..

C’est sur ce fond d’endettement naissant mais un temps "supportable " que la Banque en général a pu encore mieux sophistiquer le" gibet de potence" et nous vendre de la corde dernier cri.

Car dans les années80…vu ce que j’appellerai une aggravation des conditions de VIE, dans le déroulement de la CRISE systémique du K.., et avec la complicité d’une social-démocratie crapuleuse prônant la pédagogie de la « résignation » (le »On a tout essayé » de MITTERAND)… …………… aussi à cause , objectivement,d’ un largage de "fondamentaux marxistes, une social démocratisation de la mouvance communiste, une lente décomposition de la pratique syndicale de Lutte de classes, co -organisée par la C.E.S. et les directions-félons -de Vianney à Thibault- , un tsunami de surendettement hyper criminel a frappé les masses.

On n’empruntait plus pour "consommer " (ce qui eut été un moindre « mal » puisqu ’appelant à une « production » à usage de CONSOMMATION INTERIEURE-donc avec l’Emploi en perspective) On signait un CREDIT àl aCONSOMMATION... pour rembourser ses Crédits antérieurs !

Mais ce n’était pas assez pour les Banquiers :

La législation leur interdisant des taux quasiment usuraires, ils allaient créer leurs réseaux de FILIALES d’étranglement violent. Un exemple la BNP s’offrant le rachat de CETELEM et COFINOGA. Pour que ses clients traditionnels "de guichet".., aillent se faire « pendre AILLEURS "tout en restant source de surprofits.du GROUPE, de la MAISON-MAFIA Mère !

D’où la création des fameux CRÉDITS REVOLVING-que j’appelais déjà REVOLVER- à leurs créations !

Les fameuses "RESERVES "que tu utilises..pour faire tes courses aux Galeries Lafayette, qui sont -sans que tu le saches- co-actionnaires de COFINOGA..avec la BNPParibas !!Avec du 20 pour cent d’agiotage !

Idem à Carrefour qui peut de temps en temps t’offrir la troisième bouteille d’huile si t’en achètes DEUX.

Puisque tu payes en Caisse avec ta MASTERCARD-Carrefour..sur ta réserve, en engraissant Carrefour autrement que quand tu payais "comptant ".. Nous sommes nombreux ici à connaitre les conséquences

 Mais alors, me direz-vous, quid des fameuses cellules de SURENDETTEMENT sous responsabilité Banque de France ?

Là aussi, pièges avec contradictions Le garçon dans la merde va hésiter :si tu files à la BDF, on t’ouvre un dossier,

Mais du coup, « on » t’empêche de continuer à te shooter à l’agiotage .., tu perds une relative "autonomie ".. d’autodestruction, tu te sens sous tutelle, on t "infantilise encore plus ", ta dignité en prend un coup, etc ,etc.. Michel en parle mieux que moi.

D’un autre côté, si tu te dis :

"Merde, ils m’ont enfoncé dans la boue, je vais leur faire payer ce "viol " je passe en Commission.. ..Ils croyaient être remboursés en 2017..ce sera pour2025.toc ! » .,……....alors là, le Banquier que la BDF va » obliger « (? ?) à « lisser la dette », il se marre. Au lieu d’un éventuel " contentieux sans grand intérêt"(surtout quand la récente crise partie des States dite des "subprimes "fait que le créancier a une hypothèque sur un bien qui, compte tenu de la CRISE GLOBALE, n’est qu’une garantie peu négociable à meilleur coût  !, le Banquier va te sucer les artères encore plus !

Il va étaler tes CREDITS "courts "..même en baissant le taux Tu "respires" Mais c’est .du gaz carbonique.

A l’arrivée, tu auras été saigné trois ou cinq ans de plus, et même si le "sang-agios" versé par mois sera moins mortel à court terme,par contre à l’arrivée-si tu y parviens-..t’auras versé PLUS de Sang qu’avec les crédits qui t’avaient surendetté.. !!

Conclusion :

Quand je vous dis, pour pas en rajouter et laisser place au débat, que ceux qui refusent de lier l’APPROPRIATION SOCIALE des secteurs financiers à toutes »promesses » sont des tristes sires, ce n’est pas pour "polémiquer" avec le PC ou les apôtres du"syndicalisme rassemblé"

Si je rabâche qu’en en dehors d’une guerre des classes de niveau jamais atteint , qu’il faut CONSTRUIRE d’en bas et d’URGENCE, on ne "risque pas faire "peur" àla PIEUVRE,cen’est pas de la phobie antiBanque...

.......... C’est que je crois que cette question « SECTEUR bancaire – UTILITE SOCIALE » avec gestion de démocratie à inventer en chassant les Banquiers-RENARDS du poulailler bancaire et bien sûr de tous les lieux ou le Capital nous saigne , c’est d’une complexité à "se farcir", car il y va de la crédibilité de changement DE société, de perspective de COMMUNISME....

Mais on peut ne pas être d’accord avec cette "analyse" et ce texte Autant en discuter .



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
CREDITS,Surendettement des couches populaires : De quelques contradictions.
21 mars 2013 - 17h46 - Posté par JMdS

Un livre trés intéressant : La fabrique de l’homme endetté Essai sur la condition néolibérale du sociologue et philosophe Maurizio Lazzarato. Lazzarato vit et travaille à Paris où il poursuit des recherches sur le travail immatériel, l’éclatement du salariat et les mouvements post-socialistes. Il a écrit aussi Intermittents et précaires ainsi que Expérimentations politiques.
Un débat à eu lieu en sa présence au Cercle GRAMSCI à Limoges. Un compte-rendu et publié sur le site du cercle.



CREDITS,Surendettement des couches populaires : De quelques contradictions.
22 mars 2013 - 19h45 - Posté par C.Magnier

Bonsoir Alain,
je viens de lire tes réactions sur le fil au sujet de Cipriano Mera, et je tenais à te dire que j’ai répliqué à tes prises de position malhonnêtes - mais en camarade,
Cordialement.






Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir. Bernard Shaw
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite