Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Vidéo Derniers de cordée (suite) 10 euros de l’heure face au CA de Cristal-Union
de : reporterre
mercredi 6 février 2019 - 11h59 - Signaler aux modérateurs

suite de http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

voir sur https://reporterre.net/VIDEO-Cordis... la vidéo qui interpelle le rapport monstrueux de l’homme face au profit.

VIDÉO - Cordiste, une profession mortelle

11 janvier 2019 / Franck Dépretz et France Timmermans (Reporterre)

Le géant du sucre Cristal Union et son prestataire de nettoyage sont jugés aujourd’hui au tribunal correctionnel de Reims. Il y a sept ans, deux cordistes étaient ensevelis dans un silo. Reporterre a enquêté sur ces accidents mortels sous la forme de deux documentaires, l’un vidéo et l’autre sonore.

Le reportage radio de Franck Dépretz et France Timmermans, Profession cordiste, a reçu le Prix Longueur d’ondes de la création documentaire, lors du festival de la radio et de l’écoute, dimanche 3 février à Brest. Reporterre est heureux de l’avoir publié, et vous pouvez le ré-écouter dans cet article. Bravo à Franck et à France.

Bazancourt (Marne), reportage https://www.youtube.com/watch?v=XJn...

Une image d’Épinal colle aux cordistes. Celle de « fous de l’altitude [qui] parcourent le monde pour entretenir les gratte-ciel, les cathédrales, la pyramide du Louvre, et même les jardins suspendus ». Oh ! ce « métier extraordinaire » comporte bien des risques, on ne le nie pas. Mais, comme l’affirmait encore récemment une journaliste de France 2, « la sécurité [est] la préoccupation numéro un dans ce métier dangereux qui ne compte pourtant pas de mort et de très rares blessés chaque année ».

Pas de mort, vraiment ? À Bazancourt, dans la Marne, trois cordistes ont perdu la vie dans les silos de Cristal Union, deuxième groupe sucrier français, en l’espace de cinq ans [1]. Le 13 mars 2012, Arthur Bertelli, 23 ans, et Vincent Dequin, 33 ans, mouraient ensevelis sous des centaines de tonnes de sucre, lors d’une mission de nettoyage. Le 21 juin 2017, c’était au tour de Quentin Zaraoui-Bruat, 21 ans, d’être enfoui sous 370 tonnes de résidus de céréales dans un silo appartenant à la distillerie Cristanol, filiale de Cristal Union (lire les enquêtes publiées sur Bastamag.net ici et là).

Ce 11 janvier 2019, sept ans après le premier accident mortel, Cristal Union et Carrard Services, son prestataire de nettoyage de l’époque, sont jugés au tribunal correctionnel de Reims. Ces deux sociétés — en tant que personnes morales — et leurs responsables d’alors sont inculpés pour « blessures et homicides involontaires, par violation manifestement délibérée d’une obligation de sécurité ou de prudence ». « Ils ont été prisonniers dans un lieu où la seule issue possible a été la mort »

Les cordistes sont censés déployer leurs cordes exclusivement là où tout autre équipement et technique d’accès (comme la nacelle) sont impossibles ou plus risquées. Autant dire que les tâches de nettoyage, d’entretien, de réparation les plus improbables, par tous les temps, souvent loin du domicile, dans des conditions exténuantes et pénibles sont pour eux. Loin des paysages somptueux, des monuments, des buildings, où les médias nous ont habitués à voir évoluer les cordistes, il y a les milieux confinés. Et donc, les silos obscurs et étouffants de l’agro-industrie.

Le site agro-industriel de Pomacle-Bazancourt forme l’une des plus grandes bioraffineries au monde. Elle emploie 1.200 personnes et « fait vivre localement environ huit mille personnes », selon Olivier de Bohan, président de Cristal Union (L’Union du 28 septembre 2018). L’objectif commun des différents acteurs — de biotechnologies, bioéthanol, bioplastique, bioéconomie — qui la composent est de participer au remplacement des énergies fossiles par l’utilisation des ressources végétales et le développement de la chimie verte. Les betteraves, par exemple, sont aussi bien transformées en sucre par Cristal Union qu’en éthanol ou bioéthanol par sa filiale Cristanol.

photo Hommage aux disparus à Bazancourt, le 16 septembre 2017.

Dans les silos de Bazancourt, les cordistes étaient chargés de casser, à la pioche, à la pelle, à la houe ou encore au marteau-piqueur, les blocs formés par le sucre ou les résidus de céréales qui ont durci sur les parois.

« Le déroulement de l’accident, nous le connaissons. Il est certain que la sécurité a manqué dans ce drame. Ces deux cordistes ne sont pas morts par manque de compétence ou d’expérience en milieu confiné. Ils ont été prisonniers dans un lieu où la seule issue possible a été la mort », déclarait, au cours d’un hommage à Bazancourt, Marion Vernhet, qui était la compagne d’Arthur Bertelli. « Les conditions, chaque fois, sont les mêmes. Chaque fois, ils sont dans les silos. Chaque fois, une trappe s’ouvre », dit Fanny Maquin, qui était la compagne de Vincent Dequin.

Les accidents de Bazancourt présentent une circonstance similaire troublante : l’ouverture inopinée des trappes de vidange au fond des silos, qui évacuent la matière tandis que les cordistes se trouvent au-dessus durant leur opération de nettoyage. Cela faisait seulement dix minutes que Frédéric Soulier travaillait pour sa toute première mission à Bazancourt quand il a vu et senti « le sol se dérober sous nos pieds, jusqu’à former un trou d’à peu près un mètre de rayon qui s’est automatiquement refermé sur chaque victime ».

« Connaissez-vous Arthur Bertelli, Vincent Dequin et Quentin Zaraoui-Bruat ? »

Cordiste depuis six ans au moment de l’accident, Frédéric Soulier est l’un des deux rescapés remontés sains et saufs du silo. Contrairement à ce qu’exige la législation, « il n’y avait aucun moyen d’évacuer une personne en cas de danger », affirme-t-il. Il sera présent, aux côtés de Fanny Maquin et Marion Vernhet, au procès ce 11 janvier. Les proches de Quentin Zaraoui-Bruat, mort cinq ans plus tard, seront là également. Tous font partie de la toute récente association Cordistes en colère, cordistes solidaires, qui appelle toute la profession à se rassembler devant le tribunal correctionnel de Reims, et organise dans la foulée un weekend de rencontres les 12 et 13 janvier destiné aux cordistes de toute la France qui souhaitent « s’organiser pour défendre leurs droits face aux employeurs ».

En complément de cette enquête, nous publions un documentaire sonore inédit intitulé « Profession cordiste : des gestionnaires premiers de cordée, des intérimaires premiers de corvée ». Composé de deux parties (51 minutes et 1 h 22), ce sujet plus développé, fruit d’un an de travail, se penche sur le cas de Bazancourt pour interroger une profession méconnue, dominée par un syndicat patronal [2], où les accidents mortels continuent de se produire – à Nîmes (mars 2018) ou à Nice (juillet et août 2018) par exemple — dans une totale indifférence, sans qu’ils ne soient recensés ou suivis d’actions transparentes.



Imprimer cet article





Force et Honneur, pour le Journaliste Gaspard Glanz, toute sa détermination et sa volonté, dans le regard (vidéo)
mardi 23 - 14h39
de : nazairien
3 commentaires
Gal Tauzin, Permettez que je vous donne ici ma vision de votre révolte, que je considère comme très saine dans le fond.
mardi 23 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
« Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » : le slogan oublié par les géants du journalisme
mardi 23 - 08h06
de : Frédéric Lemaire, Henri Maler
1 commentaire
Toulouse : “Ne vous suicidez pas, rejoignez nous ! ” lance au mégaphone une Gilet jaune aux policiers (video)
mardi 23 - 07h55
de : Laurent Dubois
À Lyon, des gilets jaunes isérois ont chanté "Ne vous suicidez pas, rejoignez-nous" aux forces de l’ordre (video)
mardi 23 - 07h49
1 commentaire
Un oligarque, "ça ose tout" Carlos Ghosn aurait dépensé l’argent de Nissan dans des boutiques de luxe
lundi 22 - 20h29
de : nazairien
1 commentaire
Les Gilets Jaunes de France. « Nous ne lâcherons rien ». CQFD !
lundi 22 - 16h49
de : JO
Violences policières acte 23 : des scènes de guerre civile, des propos excessifs et un communiqué inopportun LA PEUR CHANGE DE CAMP" (vidéo)
lundi 22 - 13h29
de : Pierrick Tillet
7 commentaires
Nouvelle polémique suicides policier bel enfumage.
lundi 22 - 09h11
de : irae
3 commentaires
Acte 23 Gilets Jaunes samedi 20 avril 2019
lundi 22 - 08h35
de : jean 1
2 commentaires
Enquètes sur pratiques policières !
dimanche 21 - 16h54
de : JO
1 commentaire
LA RECOMPOSITION DES MONDES
dimanche 21 - 10h52
de : Ernest London
1 commentaire
Acte 23, forte mobilisation à Paris, Les Gilets jaunes chantent leurs carmagnoles
dimanche 21 - 10h06
de : nazairien
1 commentaire
Le gouvernement sous arrestation.
samedi 20 - 18h29
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Gilets Jaunes : Lavilliers vire casaque
samedi 20 - 12h22
de : Stafed
4 commentaires
Y-a-t-il eu fichage des « gilets jaunes » blessés lors des manifestations ?
samedi 20 - 08h15
de : François Béguin
Fortes restrictions du droit de manifester : Un Etat de droit en dérive !
samedi 20 - 07h03
de : Chrstian DELARUE
2 commentaires
« VIVRE L’ANARCHIE » film documentaire de Michel Mathurin
vendredi 19 - 22h31
de : Nemo3637
Grande action de désobéissance civile en cours à Paris (video)
vendredi 19 - 15h26
de : JO
1 commentaire
VIVE LA LIBERTÉ DE MIGRER !
vendredi 19 - 12h09
de : BERNARD DUPIN
NOTRE-DAME : OU VA LA GENEROSITE ?
vendredi 19 - 10h38
de : Nemo3637
5 commentaires
Un capitaine de police, mère de famille, s’est donné la mort avec son arme de service Récit d’un ancien flic (vidéo)
jeudi 18 - 14h48
de : nazairien
6 commentaires
Carré Blanc sur Fond Blanc
jeudi 18 - 10h39
de : Marc ARAKIOUZO
3 commentaires
Toulouse : « il y a une volonté politique d’interdire les manifestations »
jeudi 18 - 08h35
1 commentaire
Gilets Jaunes : motion de soutien de la FIJ aux journalistes français
jeudi 18 - 08h25
de : FIJ
Un caillou dans sa chaussure / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 18 - 07h53
de : Hdm
Manifestation potagère le samedi 18 Mai à Sainte-Pazanne contre les multiples projets de grandes surfaces dans le 44 !
jeudi 18 - 06h52
de : Collectif Terres Communes
Wauquiez sera sûrement d’accord pour un EPR en lieu et place de NDDP
mercredi 17 - 23h58
de : Quasimodo de NDDL à Quasimodo de NDDP via jyp
2 commentaires
Aucune fermeture selon Macron. « Un hôpital sans chirurgie, sans maternité ni urgence, ce n’est plus un hôpital », réagit Christophe Prudhomme
mercredi 17 - 17h31
Les bâtiments peuvent être reconstruits mais la nature ne peut pas se reconstuire aujourd’hui !
mercredi 17 - 11h54
de : Shepered Gaïa
1 commentaire
Rencontre débat sur les violences policières ici et là-bas
mercredi 17 - 11h48
CGT, France insoumise, « gilets jaunes »... Appel à l’union pour une « grande mobilisation » sociale le 27 avril
mercredi 17 - 08h26
1 commentaire
SANS FEU, NI FLAMME ..
mercredi 17 - 08h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Bordel, quelle hypocrisie !
mercredi 17 - 08h09
de : anti-k
4 commentaires
Sauvons la cathédrale du cœur. Pour un autre usage de Notre-Dame-de-Paris
mercredi 17 - 07h54
de : Un curé de campagne en visite à Paris
Divine surprise.
mardi 16 - 17h15
de : L’iena rabbioso
8 commentaires
Espagne : 44 ans après la mort de Franco, l’extrême droite s’apprête à entrer au parlement
mardi 16 - 16h37
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Justice : la cour administrative d’appel annule la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
mardi 16 - 14h13
de : Juliette Meurin
LES BLACK BLOCS - La liberté et l’égalité se manifestent
mardi 16 - 12h24
de : Ernest London
Olivier est tombé, son arche restera debout !
mardi 16 - 11h34
de : Le Cercle 49

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La paix n'est pas l'absence de guerre, c'est une vertu, un état d'esprit, une volonté de bienveillance, de confiance, de justice. Baruch Spinoza
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite