Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.


de : Christian DELARUE
vendredi 10 janvier 2020 - 23h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.

JPEG - 134.9 ko
ugict justice soc

C’est la CGT des cadres (UGICT) qui porte avec ATTAC et d’autres le souci de redistribution opposé de celui de Macron et du néolibéralisme.

Emergence d’un syndicalisme de classe et de masse, fédérateur d’un peuple-classe.

On remarque nettement cette émergence en ce mois de décembre 2019 et janvier 2020 . On voit clairement que les syndicats de salariés, mobilisant par la grève et les manifestations mais aussi par les caisses de soutien, travaillent tout à la fois sur la massification du mouvement et sur sa radicalité (retrait du projet et même "chassons le Macron et son projet à la c—" parfois).

Ce mouvement social et syndical se reconnait effectivement comme de classe et de masse :

 "de classe" car il s’oppose à l’oligarchie financière, dite haute finance, à propos de BlackRock plus particulièrement mais aussi, plus généralement, à propos des autres secteurs de financiarisation de l’économie et des retraites (y compris Préfon et autres structures) ;

 "de masse" car il fédère le peuple-classe, hommes et femmes ( les femmes y sont très présentes), et notamment les travailleurs du public et du privé , les salarié.e.s du rang et les cadres.

Il y a eu une crainte constante d’un abandon de la lutte à l’encontre de la direction de la CFDT (favorable à une autre retraite à points ) mais le mouvement est néanmoins resté large, soudé et fort. Le privé soutient certes encore trop par délégation mais il n’est pas exclu une participation directe et nouvel un élargissement du front anti-Macron et anti-finance . C’est que nous avons changé de mentalité collective. Il y a plus encore qu’avant un net rejet de la financiarisation : cf débat critique sur Préfon chez FO. La "bonne finance" est aujourd’hui contestée. On verra si ça dure.

Syndicalisme de combat social mais aussi laïque car aucun débat n’est venu diviser (comme en novembre) le mouvement social contestataire, complètement "centré" sur le retrait du projet de retraite à points de Macron.

L’aspect internationaliste du mouvement et critique de l’Union européenne et de ses diktats néolibéraux n’est pas nettement apparu, si ce n’est sur l’origine du fond de pension Blackroch dans quelques cercles syndicaux (pour ce que j’en sais). Participation à l’altermondialisation anti-capitaliste ? L’avenir dira si ce mouvement populaire contestataire en France peut se rattacher à l’ensemble des luttes populaires de 2019 de part le monde.

Anti-productivisme dans ce conflit ? Marginal. Aspect anti-travaillisme réel : stop à 60 ans, pour une RTT à 32h sans perte de salaires.

 Opposition à l’oligarchie financière et au "bloc bourgeois" de Macron  :

Macron apparait, à échelle de masse, comme le "chargé de mission de la haute finance" et il est bien vu désormais comme travaillant politiquement, avec les médias dominants, à la formation d’un "bloc bourgeois", bloc social qui va - par définition - bien au-delà du fameux 1% (soit la classe sociale dominante en soi et pour soi). Il voudrait embrasser les "classes moyennes" autour du 1% mais ces dernières restent au mieux silencieuses. Une fraction critique rejoint les classes modestes dans la contestation de la retraite à point. Pour être bref, il cherche (avec sa caste) à associer, au sein du privé et du public, des individus aisés ou "gagnants" mais aussi des "niais", nommés ainsi car ils n’ont pas d’intérêt(s), au regard de leur position sociale, à soutenir le néolibéralisme, la financiarisation de l’économie et plus particulièrement celle des retraites.

"La République en marche"... vers la régression sociale ! Le néolibéralisme a mis la République "dans la tourmente" (Christian Picquet) avec une longue dynamique capitaliste historique, très destructrice des protections conquises de l’Etat social, et source d’accroissement des inégalités, d’enrichissement des riches et d’appauvrissement des autres, le peuple-classe. Une situation qui ne passe pas ! Ni ici ni ailleurs à voir le nombre de peuples en lutte ! Le peuple-classe de France tient encore à une République sociale forte d’une authentique Sécurité sociale et des services publics implantés. Avec une redistribution fiscale qui prenne en-haut pour donner en-bas car il faut prendre aux riches, cesser de payer la dette pour financer la République sociale.

 Demain ?

Une nouvelle journée de grève et de manifestation est prévue, outre demain samedi 11, le mardi 14 janvier.

Macron ne cède pas malgré la faiblesse de sa légitimité, le mouvement social non plus. Le fait que Macron ne cède pas signe une droitisation, une radicalisation néolibérale en faveur des privilégiés du 1%.

XX

On file vers une extrême-droite économico-sociale de type néolibérale, ou la ploutocratie va mépriser le peuple-classe (peuplophobie ou peuplephobie issu du classisme : politique économique de classe ), surtout les classes les plus modestes ou celles revendicatives. Au mépris de classe va s’ajouter la répression. Cette extrême-droite économique est aussi sociale et politique mais elle s’affiche non nationaliste, non raciste, non sexiste, non homophobe - en verbe - donc différente de l’extrême-droite identitaire qui charrie dans ses rangs des stigmatisations et des discriminations autres.

On va passer de l’Etat de droit à l’état de siège, de l’Etat social à l’Etat néolibéral à inégalités fortes

Christian DELARUE

LA THATCHERISATION DU MONDE et L’EXTRÊME-DROITE ECONOMIQUE : UN TRAJET VERS LA PLOUTOCRATISATION - 7 janvier 2020

http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-extreme-droite-economique



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
12 janvier 2020 - 12h47 - Posté par Christian DELARUE

La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !

Ce qui devait arriver arriva ! Sans surprise ! Ce ne fut pas le 10 janvier mais le samedi 11 après "l’abandon de l’âge pivot" , abandon à comprendre comme une fake news (lire Maxime Combes sur Mediapart)

XX

suite de : Retraite : Syndicalisme contre bloc bourgeois. | Le Club de Mediapart

Ou le syndicalisme de fin 2019 début 2020 était vu nettement comme de masse et de classe, et nullement "du stylo" et "modéré".

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article162811

http://amitie-entre-les-peuples.org...

XX

I - CFDT et bloc bourgeois

La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois ! A dire vrai, sa direction ne l’a jamais quitté . Mais sa tâche foncièrement hypocrite est de donner le change.

* Deux mots sur syndicats et bloc social : La position des syndicats est décisive dans la formation d’un bloc social. Plus le syndicat est perçu spontanément et massivement par les salariés mais aussi par les experts (historiens du mouvement ouvrier) comme "modéré" ou "recentré" (Pierre Cours-Salies) et plus il participe au bloc élitaire, au bloc d’en-haut, au bloc bourgeois autour du 1%, classe dominante bicéphale. On dit qu’il s’agit d’un syndicalisme d’accompagnement social du néolibéralisme. C’est dans la pratique des 35 dernières années que l’on lit cette définition pas nécessairement dans les documents d’orientation.

* Partage des tâches, un jeu de rôle. Le gouvernement de droite ou de "fausse gauche" (PS) met en place les mesures économiques néolibérales sources de mécontentements au sein du peuple-classe et le syndicalisme d’accompagnement social se charge d’insérer des amendements au projet de la classe dominante pour que le bloc fasse bloc mieux soudé . L’idéologie de soumission aux intérêts de la haute finance est in fine décisive mais l’apparence de la lutte à son importance. Le jeu de rôle est un jeu de société qui a son importance pour cimenter idéologiquement un bloc des riches et moins riches. Relire aussi le Grand Hornu de George Labica sur le rôle de l’idéologie comme ciment.

II - La CFDT de fin 2019-janvier2020 est dans son rôle.

La CFDT, à Paris ou en province, n’était guère restée dans un syndicalisme d’opposition à Macron et ce pour le simple fait qu’elle était favorable à une retraite universelle à points, mais un dispositif différent de celui de Macron-Philippe. Le problème c’est que ce n’est pas la CFDT qui va imposer sa version, soit disant « bonne » . Elle ne pourra qu’avaliser la version de Macron-Philippe moyennant ce qu’elle nomme à chaque fois une « conquête » et qui correspond en fait à ce que le gouvernement veut bien céder à la rue, aux grévistes et aux autres syndicats qui eux ne cèdent pas si aisément ou jamais.

La CFDT - sa base comme sa direction - doit persuader le monde du travail salarié, hommes et femmes, de toute origine, nationaux ou résidents, qu’elle agit pour la défense des intérêts matériels et moraux de ce monde, soit plus de 80% du pays. Ils et elles font globalement ce qu’ils peuvent en ce sens, mais dans le cadre d’une orientation générale qui place la négociation au coeur du dispositif. On peut écrire des pages et des pages d’orientation, c’est la négociation qui est la marque, la pierre de touche.

Mais , la CFDT n’est pas le seul syndicat à négocier . C’est évident. Pour autant la négociation n’est pas l’entièreté du paysage syndical. Les autres syndicats de FO à la CGT en passant par Solidaires ou FSU s’emploient eux aussi, effectivement, à négocier. Mais la négociation n’est pas pour eux l’essentiel de l’orientation et de la pratique syndical. Ils mobilisent pour refuser les projets du MEDEF et du gouvernement, main droite de l’Etat.

Pour le reste il faut distinguer la direction et la base mais aussi les différents secteurs.

La CFDT - sa direction surtout - montre depuis longtemps, bien qu’elle ait pu avoir jadis, il y a longtemps maintenant, « un passé porteur d’avenir » (Pierre Cours-Salies) un profil de « syndicaliste du stylo », profil qui se dédouble d’une part de « syndicat prêt à signer » et d’autre part de « syndicat refusant les grèves et les manifestations » .

Pour sa base, les choses sont plus compliquées et fonction des exigences des travailleurs et travailleuses ainsi que des rapports de force du moment tant du côté direction d’entreprise que du côté des autres syndicats. Elles pratiquent, soit un syndicalisme de lutte différent de la direction, soit un « syndicalisme du stylo » bien dans la ligne confédérale, soit un va-et-vient entre ces deux positions.

La CFDT va donner des alibis aux "chiens de garde" du système capitaliste qui vont aboyer désormais contre les autres syndicats .

III - Vivre debout pour une société libérée de l’exploitation du capital !

Les autres syndicats - sauf UNSA probablement - vont nécessairement continuer la lutte pour une société qui tienne compte des intérêts de toutes les classes sociales sauf ceux du 1% qui tend lui à faire scission, à s’isoler de la société par sa richesse financière et patrimoniale élevée (parenthèse altermondialiste).

Faire société, ce n’est pas que se préoccuper uniquement et hypocritement des classes moyennes qui pourraient se présenter comme "gagnantes" ou des "inclus" - terminologie changeante mais qui visent toutes à soumettre les individus qui n’ont rien à gagner collectivement aux politiques "classistes" de destructruction de l’Etat social mais qui peuvent parfois, plus que d’autres, "s’accommoder" - à des fins carriéristes (lutte des places) - du "travaillisme" (soit le "faire travailler plus ceux et celles qui travaillent déjà"). Or ces politiques classistes, néolibérales, réactionnaires, régressives, participent, avec le discours tenu, de la formation du "bloc dominant" et dont les partis politique de droite et de la "fausse gauche" (PS) sont les relais avec le MEDEF.

Il est évident qu’il faut continuer. L’abandon de l’âge pivot est une fake news.

Le 14 janvier 2020 en grève avec manifestation.

Christian Delarue

syndicaliste et altermondialiste rennais

(co-président INDECOSA-CGT 35)

NEOLIBERALISME : UN BLOC SOCIAL des gagnants et des forts | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christia...






polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
1 commentaire
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite