Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
de : Clémentine Autain
samedi 3 février 2007 - 11h50 - Signaler aux modérateurs
58 commentaires
JPEG - 15.8 ko

La cohérence, sur la durée

de Clémentine Autain

Contrairement aux apparences, je suis bien rentrée de Nairobi. J’ai traversé le désert, j’en suis revenue - je remercie au passage toutes celles et ceux qui, en raison d’une semaine d’absence sur ce blog, se sont inquiétés de mon état de santé !

En fait, j’ai pris le temps de la réflexion, dans une période mouvementée pour la gauche anti-libérale. Nombre d’entre vous attendaient ma position sur la candidature de José Bové. J’ai pris le temps de la mûrir. Voici mon état d’esprit.

La dynamique des collectifs anti-libéraux n’a pas permis de faire advenir une candidature unitaire à la présidentielle de 2007. Avant Noël, nous avions enterré cette démarche. Une révolte citoyenne et militante a permis de relancer l’hypothèse d’une candidature anti-libérale unitaire en 2007, avec José Bové. La pétition lancée à la rentrée a connu un vif succès. Les deux journées de rencontre nationale de militants de collectifs anti-libéraux à Montreuil les 20 et 21 janvier derniers ont également traduit la volonté farouche d’en découdre, de ne pas baisser les bras, de faire cette campagne.

Je suis en profonde sympathie avec ce mouvement. Il exprime la volonté de ne pas renoncer après les décisions mortifères de la LCR et du PCF. Il rassemble des sensibilités différentes et veut porter les 125 propositions définies dans les collectifs. L’engagement d’un syndicaliste et altermondialiste peut permettre de bâtir des passerelles entre le social et le politique. Enfin, je pense que cette candidature peut capter des énergies citoyennes et militantes que les réseaux politiques traditionnels n’arrivent pas à drainer.

C’est pourquoi, dans ce paysage éclaté, la candidature de José Bové a une réelle légitimité. Pour ma part, je me refuserai à y voir une candidature de division, au prétexte qu’elle se déclare en dernier. La division est du côté de ceux qui se sont déclarés en premier, tournant le dos aux règles contraignantes mais nécessaires du consensus. Puisque cette candidature a une légitimité, je souhaite qu’elle ait les moyens d’aller jusqu’au bout. Je suis prête, pour cela, à donner ma signature d’élue.

Mais je ne m’engagerai pas plus avant dans cette campagne. Pour des raisons qui n’ont rien à voir avec ce que je pense et de José et du mouvement qui le porte. Depuis la victoire du 29 mai 2005, j’ai dépensé toute mon énergie à faire advenir l’unité de toutes les sensibilités, cultures, traditions de la gauche d’alternative, à ce que PCF et LCR fassent cause commune, à ce que la tradition du mouvement ouvrier s’articule, se frotte à l’écologie, au féminisme, à l’altermondialisme, à tout ce qui a émergé des mouvements sociaux et des milieux intellectuels critiques depuis novembre-décembre 1995. Cet engagement n’a pas été de circonstance : cela fait plus de dix ans que je participe activement à des espaces de convergences. Et j’ai bien l’intention de continuer car, comme je l’ai dit dans je ne sais combien de meetings et d’interviews, seul le rassemblement de toutes les forces antilibérales peut permettre d’ouvrir une autre voie à gauche. Combien de fois ai-je dit : “soit on gagne tous, soit on perd tous” ou encore “séparés, nous ne réussirons qu’à nous compter, et ce ne sera pas glorieux…” ? L’unité, c’est le seul moyen de créer une dynamique populaire, de déjouer le bipartisme, de changer les conditions d’existence du plus grand nombre.

Tant que cela sera institutionnellement possible, je me battrai pour que la raison l’emporte, contre toutes les stratégies particulières. Je le ferai avec ceux qui, dans la LCR et le PCF, ne se résignent pas à la division. Je le ferai avec toutes celles et ceux qui, autour de la candidature Bové, veulent tenter un ultime moyen de pression. Je le ferai avec les militant-es de l’alternative qui ne veulent pas laisser le champ libre au bipartisme. Cela je le ferai, sans mesurer ma peine. Mais je ne peux pas non plus ignorer que la LCR et le PCF s’ancrent plus que jamais dans leurs choix et que donc, à l’arrivée, il y aura trois candidatures dans le camp antilibéral.

Au total, on a remis 10 balles dans la machine. Plus personne ne peut avoir de doutes sur nos capacités à compter nos divisions - un charme qui colle si bien à l’extrême gauche… Nous voulions voter pour les “3B” ensemble, nous risquons d’avoir le choix entre 3Bulletins de vote. Avec à la clé, un concours du meilleur second rôle à côté du PS et trois mois de concurrence libre et faussée entre les 3B. Chacun – et Bové lui-même ne pourra y échapper- devra mettre l’accent sur ses spécificités, au détriment du trait d’union que seule une candidature commune rendait possible.

J’ai fait du combat pour notre rassemblement la pierre de touche de mon engagement, la clé de mon identification. C’est pour la rendre possible que je m’étais déclarée candidate en septembre. M’engager dans le soutien à ce qui sera de fait un segment, nécessaire mais un segment quand même, de l’antilibéralisme ne serait pas conforme à ce que j’ai fait, dit et à ce que je veux être.

Après les mouvements sociaux de 1995, le 21 avril 2002, le 29 mai 2005, les révoltes dans les banlieues et le mouvement contre le CPE, comment est-il possible que nous ne soyons pas à la hauteur de ces contestations sociales ? Il va falloir comprendre ce raté insensé. “Il y a crise quand le jeune ne veut pas naître et quand l’ancien ne veut pas mourir”, disait Gramsci. On doit être quelque part par là…

Il n’est pas facile, quand le militantisme tient aux tripes, de rester à l’écart d’une campagne. Ce n’est pas enthousiasmant et on ne s’y fait pas que des amis… Mais, en politique, il n’est rien de plus important que la cohérence, sur la durée. Je préfère aussi ne pas faire semblant et rester en phase avec ma conviction profonde. Je respecte les choix de chacun. Le mien est de rester fidèle à ce que j’ai dit et fait jusqu’à ce jour : la convergence la plus large de la gauche de transformation sociale est ma seule boussole. Elle ne nous guide pas aujourd’hui, pour la présidentielle. Nous la retrouverons demain.

Clémentine Autain

P.S. : ne riez pas mais, puisque je ne suis pas porte-parole de José Bové, des bruits circulent depuis ce matin, me dit-on, dans le milieu journalistique sur mon ralliement à… Ségolène Royal !!! Je ne sais pas qui s’amuse à raconter des trucs pareils mais ça devient aussi pénible que suspect. Là encore, continuité : je ne suis pas devenue sociale-libérale tendance ordre moral. Et c’est pas demain la veille.

http://clementineautain.fr/2007/02/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Clémentine Autain : "La cohérence, sur la durée"
3 février 2007 - 12h16

Comme d’habitude avec Autain : rien dans les idées, tout dans le positionnement ....

Jips



Clémentine Autain : "La cohérence, sur la durée"
3 février 2007 - 12h27 - Posté par

Sincerement tes positionnements Clementine on s’en tape !Donner sa signature à José Bové c’est ton droit.Ne pas soutenir ni militer pour sa candidature c’est ton droit.Ne pas te mouiller c’est ton droit.

Mais à ne vouloir facher personne on fache tout le monde et les gens qui soufrent appréçieront comme il se doit ton non engagement dû probablement aux élections municipales prochaines et aux résultats du collectif du 17eme.

On ne peut pas impunément manger à tous les rateliers ça finit forcément à vous revenir dans la figure.

Jean Claude des Landes


Clémentine Autain : "La cohérence, sur la durée"
3 février 2007 - 15h05 - Posté par

Toi, J.Claude des Landes et toi Ch.Forgeot de Vitry,avec tout le respect que je vous dois(j’aimerais d’ailleurs mieux vous connaître !)avez-vous besoin d’en rajouter dans le sarcasme et l’invective !?Laissez-donc notre agrume impétueuse s’engager sur les chemins de l’incertitude active,comme vous l’auriez peut-être fait à son âge !Elle est paumée,déboussolée,elle n’a pas la certitude inébranlable que vous pouviez avoir et que vous avez toujours,apparement.Bien que le monde apparaisse de plus en plus noir ou blanc,notre jeunesse a de moins en moins de boussole.La dérive des continents ou la dérive des idéaux ?!Et s’il vous plait,arrêtez de parler à tout bout de champ,des gens qui souffrent,c’est un discours à renouveler,même les gens qui souffrent peuvent le faire dans la dignité et sinon dans la joie,au moins dans la bonne humeur.Ces gens qui souffrent sont avant tout des gens qui vivent,ne les posez pas toujours en victimes,ils n’aimeraient pas que vous le fassiez pour eux.A suivre.

vieil anar


Clémentine Autain : "La cohérence, sur la durée"
3 février 2007 - 15h34 - Posté par

Allons alons viel anar ou a tu vu des invectives dans ce qui est dit ?

Elle dit ne pas vouloir s’engager dans cette campagne,c’est son droit comme c’est le droit de ceux qui ne sont pas d’accord de le dire.

Nous sommes à un tournant et la neutralité est IMPOSSIBLE !Quand on est antilibéral et anticapitaliste ou on est avec ceux qui luttent ou on n’existe pas.Si c’est pour une fois la lutte passée dire"on vous l’avait bien dit" trop façile.Quant on occupe un poste déjà élevé,que l’on a un passé militant conséquent,que l’on a une analyse politique, ne pas s’engager est irresponsable et l’irresponsabilité est bien ce qui tue tout mouvement.

Et qu’on le veuille ou non son non engagement à a voir avec ce qui c’est passé dans le collectif du 17eme ou MGB arrivait largement en tête Clémentine étant derniére et le moins que l’on puisse dire c’est que sa signature de la pétition anti MGB est trés mal passée.Et les communistes et le collectif désigneront les candidats aux législatives et aux municipales.Est-ce que cela à un lien ?je n’ai pas de certitude mais quand même un doute.

Quant à ceux qui soufrent c’est vrai,ils peuvent être joyeux,souriants,dignes ils le sont d’ailleurs,mais ils attendent ,non pas le messie,mais un espoir et ce n’est pas en désertant le combat que l’on mobilise,que l’on dévellope le combat de classe que l’on rend l’espoir.

Déboussolée ?allons donc.Refais l’historique depuis le début avec tout ses actes et déclarations et tu verras qu’il n’y a rien qui ressemble à un déboussolage.

Jean Claude des Landes


Clémentine Autain : "La cohérence, sur la durée"
3 février 2007 - 15h49 - Posté par

Et puisque j’ai oublié de le mettre,à propos de ta non participation à la campagne ce rappel de Bertolt Brecht :

Qui reste au coin du feu quand

la lutte commence

Et laisse d’autres défendre sa cause

qu’il prenne garde,car

s’il n’a pris part à la lutte,

Il partagera la défaite.

Il n’échappera même pas

A la lutte en voulant l’éviter,car

Il luttera pour la cause ennemie

Celui qui n’a pas lutté pour la sienne.

Jean Claude des landes


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 12h44

“Il y a crise quand le jeune ne veut pas naître et quand l’ancien ne veut pas mourir”, disait Gramsci. On doit être quelque part par-là…

Quand C.A cite cette phrase et la conclue par "ON" doit être... bien sur elle parle de sa situation et de quelques autres qui, avec elle, ont tout fait pour éviter la candidature de MGB. Avec leur pratique ancienne qui ne veut pas mourir, pétition contre MGB, déclaration à des années lumière de la réalité, réunion à quelques-uns en appelant cela un large rassemblement, candidature plébiscitée par Internet dont personne ne peut authentifier l’origine ni les vrais choix politiques de ces "signataires".

Oui, ils sont quelque part par la, à faucher non du maïs mais des espoirs en compagnie de ces quelques élus communistes, qui tournent le dos aux décisions du congrès de leur parti parce qu’ils ne souhaitent pas la naissance du nouveau.

Pour asséner comme ils le font avec constance, les même contre vérité, ils ne font pas preuve d’honnêteté politique. Ce sont justement ces comportements qui éloignent les gens de la politique ou qui les précipitent dans les bras des Le Pen et Sarko.

Clémentine Autain, tu es quelque part là, à errer.

Patrick, sidérurgiste



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 13h13

Moi je, moi je, moi je...

C’est la faute à tous les autres si la recherche d’une candidature unitaire antilibérale a capoté et dieu sait que je n’ai pas ménager ma peine pour y parvenir (à quoi ?).

Peut être serait-il temps que tu tentes de trouver tes propres responsabilités dans ce fiasco !

Daniel FLAGET



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 13h28

MADAME CLEMENTINE J’AI DU MAL A VOUS COMPRENDRE ? OU PLUS TÖT JE VOIS ET COMPRENDS MIEUX VOS MAGOUILLES ? AVEC VOTRE GROUPE D’APARATCHIKS VOUS VOULIEZ EXCLURE MARIE GEORGES BUFFET (ELUE MAJORITAIREMENT A PLUS DE 61%) SOUS PRETEXTE QU’ELLE N’AVAIT PAS LE DOUBLE CONSENSUS ??? EST QUE JOSE BOVE A LUI REUSSI A AVOIR LE MËME CONSENSUS ???JE PENSE AVEC BEAUCOUP QU4IL EN EST BIEN LOIN ? A MOINS QUE POUR VOUS L’APLODIMETTRE ET LES ECLATS DE VOIX SONT POUR VOUS DEMOCRATIQUE ??ARRETEZ DE DIRE DES MENSONGES PARCEQUE MARIE GEORGES N’EST PAS PARTIE DES COLLECTIF ET BIEN AU CONTRAIRE ELLE CONTINUE A DEFFENDRE AVEC BRIO LES 125 PROPOSITIONS QUI N’ON PAS L’AIR DE VOUS PERTURBER OUTRE MESURE ? DEFFENDRE LES PAUVRE C4EST AU CONTRAIRE TRAVAILLER AVEC ELLE A FAIRE UN BON GROUPE POUR DEFFENDRE LES PAUVRE QUE ATTENDAIENT BEAUCOUP MIEUX QUE DE VOUS VOIR VOUS PLACER POUR UNE EVENTUELLE ELECTION AUX LEGISLATIVE REFLECHISSEZ UN PEU PLUS CAR VOUS POURIEZ LE REGRETTER JUSTEMENT POUR CES ELECTIONS PARCEQUE TOUT VOTRE GROUPE TRAVAILLE PLUS A LA DIVISION QU’A L’UNION. AL DE TOULOUSE ;



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 14h22 - Posté par

Excusez ! mais vous êtes tous DESESPERANT !!!
Pourquoi toujours s’en prendre à l’auteur d’un commentaire ? et non pas strictement à son contenu, à la perspective qu’il dégage et aux possibilités de résoudre le SEUL PROBLEME qui demeure : quelle sera la figure de l’alternative issue du TCE, CPE ... le 22 avril ? (soit dans 2 mois et 18 jours)
Alors la seule question qui vaille reste : qui sera capable de rassembler le plus possible pour ce seul objectif ? Car, faut pas rêver, l’alternative ne peut être présente au second tour, mais elle peut faire singulièrement peser sur la balance. Nous savons tous, quelques que soient nos sensibilités, que le PCF, la LCR et LO (surtout LO) ont hélas une image bien trop marquée politiquement voire historiquement. Le salut n’a rien de providentiel, il n’y a pas de messie car la campagne n’a rien d’une messe, bordel ! La victoire ne dépend de rien d’autre de la capacité à se mobiliser pour se RASSEMBLER sur ce que nous avons en COMMUN et non pas que chacun y aille de ses chichis individualistes ! Il n’y a pas et il n’aura pas d’homme providentiel, pas de troisième homme ! Et si on veut éviter "1984" en 2007 il faut réagir ici et maintenant !
ángel


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 14h27 - Posté par

CLEMENTINE TU PENSE DONC TU ES. LA CANDIDATURE DE MGB N A PAS FAIT LE DOUBLE CONSENSUS TOUS COMME CELLE CERTAINEMENT DUN AUTRE COMMUNISTE ENCARTE NE L AURAIT FAIT MEME AVEC 60% OU MOINS OU PLUS PUISQU IL DEPLAIT . IL EN AI D AUTRE QUI PART CONTRE TE VONT POUR LE MIEUX PUISQUE AUTOPROCLAME A L APPLAUDIMETRE DANS UNE SALLE DE MONTREUIL JE PASSE VITE FAIT SUR LE NOMBRE DE PRESENT LES PHOTOS PARLE D ELLE MEME ET LA RETRANSMITION SUR INTERNET AUSSI , CECI ETANT DIT JE REVIENT SUR TON ANALYSE RIEN NE DEMONTRE QUE SIEUR BOVE SOIT LE CANDIDAT DU DOUBLE CONSENSUS, PART CONTRE IL EST BIEN UN POLITIQUE DANS SA FACON D AGIRE ET DE REAGIR JE FAIT DES DEMONSTRATIONS QUE LES GENS ONT BESOIN DE MOI PETITION MEDIAT DE TOUS POILS JAFFRET ET CONSORS. MOI OUVRIER AYANT LE CHAGRIN POUR SEUL TURBIN JE TE LE DIT SINCEREMENT AVEC TON PETIT MINOI TU AURAIS PU ETRE UNE CANDIDAT RAMENANT QUELQUE % DE PLUS SUR TON ETRE, MAIS TU TE DECREBILISES PAR TES ACCORDS ET TES RETOURNEMENTS DANS TA PENSEE TU ME DECOIS POUR MOI ET LES GENS DE PEUT QUI SONT DES GENS QUI ATTENDENT UN CHANGEMENT DANS LA POLITIQUE COMME L INCARNE MGB DANS SA FACON DE FAIRE ,ELLE PRONE TOUJOURES LE RASSEMBLEMENT AUTOUR ET AVEC SANS AVOIRE DEMENTIE SON HONNETETE ENVERS LES COLLECTIFS ELLE EST A L ECOUTE ET FORTE DE PROPOSITION.POUR EN FINIR CE N AI PAS D UNE SIGNATURE ELECTRONIQUE OU AUTRE DONT ELLE ET NOUS AVONS BESOIN MAIS BIEN DE L ENSEMBLE DES GENS PRES A CHANGER LA SOCIETE QUI AUJOURD HUI LAISSE TANT DE GENS SUR LE BAS COTE ,LES SANS PAPIERS,SANS ABRIE,SANS PERSPECTIVE D AVENIR, SANS VOIX ET BIEN D AUTRE SANS QUI DEMAIN VOTERONT POUR UNE GAUCHE ANTILIBERAL DE GAUCHE. AMICALEMENT A TOI CAMARADE DE LUTTE DES SANS...... JEAN LUC76


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 13h59

Chère Clémentine,

Tu parles bien, tu écrit bien, tu est courageuse mais tu n’es pas honnête !

Tu imputes aux autres, en particulier au PCF et à la LCR, la responsabilité de l’échec du rassemblement sans jamais te poser la question de tes propres responsabilités.

Est-ce démocratique de pétionner contre la candidate choisie par le PCF (et à une large majorité) pour qu’elle se retire du débat et de la campagne pour la candidature commune ?

Tu avais toutes les raisons de penser qu’un candidat issu du PCF n’avait pas vocation à représenter le mouvement antilibéral. Ce n’est pas mon avis mais c’était ton droit de le penser. Et c’était ton droit te proposer ta candidature. Elle n’était pas moins légitime que celle de Salesse ou de Bové ou même de Marie-Georges. Mais avais-tu le droit d’exiger des communistes qu’ils fasses le sacrifice de leur choix ?

Est-ce démocratique de ne tenir aucun compte d’un vote auquel tu as toi même participé comme candidate ?

Est-ce démocratique enfin de considérer la légitimité d’un candidat au titre d’une pétition ou d’un appel en dépit du caractère hétéroclite et douteux des signataires ? Crois-tu qu’une signature d’un Dieudonné tout sourir à la fête du Front national ça vaut la voix d’un militant de base d’un collectif fut-il membre de ce PCF que tu négliges ?

Est-ce démocratique d’approuver la décision des collectifs de Montreuil qui ne représentaient qu’eux-memes et d’ignorer le choix majoritaire des collectifs locaux ?

Certains sur ce site nous disent que tu dois beaucoup au PCF qui t’as soutenu dans le 17ème et Marie-Georges n’était pas la dernière. D’autres disent que le PCF t’as apporté un soutien logistique et qu’à ce titre à défaut de renvoyer l’ascenseur tu aurais pu éviter au PCF l’humiliation d’une pétition comme celle que tu as signé contre la candidature de Marie-Georges. Moi je dis que tu ne devais rien ni au PCF ni a quiconque car en politique - et tu nous en offre l’illustration - on ne fait de cadeau a personne.
Mais que tu dois par contre à la démocratie le resect de la décision.

En ce sens ton engagement est tout sauf démocratique.

Et je passe outre ton petit jeu machiavélique qui consita à proposer contre sa volonté la candidature de Wurtz et contre la volonté de son organisation. Qui es-tu pour prétendre faire et défaire les candidature.

Maintenant tu roules pour Bové avec le soutien de tes amis de Saint Denis qui ne respectent pas plus la démocratie d’ailleurs lorsqu’ils offrent leurs concours et leurs signatures d’élus à Bové et se moquent que l’organisation à laquelle ils appartiennent, celle dont ils savent user de l’étiquette, ait choisi un autre candidat. Ils sont comme toi, ce que décident ou ce que font les communistes n’a d’intérêt que lorsqu’ils servent le tien !

Alors bon courage avec Bové ! Bonne chance pour ta futur campagne ! Damain peut-être récupèrera-tu les restes de ce mouvement que Bové rêve d’incarner (à mon avis c’est pas gagné...)

J’ai aimé ton cambat feministe et social. Mais ne compte pas sur ma voix puisque tu n’en tiens pas compte lorsqu’ele ne sert pas tes ambitions ou lorsce qu’elle ne va pas dans ton sens.

Un électeur parisien du 17e



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h44 - Posté par

Ô que je te suis reconnaissant de ta contribution, ami du 17ème parisien : je n’ajoute RIEN à tes propos et te dis MERCI : mon accord avec ton analyse est TOTAL !
Signé : Jacques (de Marseille 14ème)


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 19h02 - Posté par

gigi de vachéres 04

vous faites ce que vous voulez puisque la democratie pour vous ne compte pas

bien sur j’en tiendrai compte lors des prochaines consultations


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 15h27

Vous n’avez jamais combattu pour un demarche antiliberale. Vous avez toujours
fait de l’autopromotion (avez vous remarque combien des fois les mots MOI, JE J’Ai sont dans votre article ?)
et avez ete seduite par des medias vous oublieront bientot.

Vous me rappelez mes anciens camarades a la Fac au Santiago du Chili, anciens combattants contre Pinochet
et la mascarade de democratie qui a suivi apres et ... maintentant sont a la solde d’un gouvernement abject et ultraliberal.
Eux ont tarde des annes en se corrompre... Vous avez appris vite la lecon.

Quoi qu’il en soit vous avez tout a fait le droit de donner votre signature a M. Bove, cela ne se discute pas.
Avez vous pense en inviter TF1 pour cet evenement si historique ?.... Je vous croi tres capable de faire ca !.

J’ai renconree M. Bove a PAU (64) en fevrier 2002 dans la semaine d’Amerique Latine et j’ai vu son attitude paternaliste envers un jeun et timide paysan bolivien nomme Evo Morales (L’actuel president) je suis convaincu que Monsieur Bove et son ego
n’a pas encore digere son succes. Le parcous d’Evo cet epique... la campagne de Bove c’est une addition d’egos surdimensiones
et malheureusement fera beaucoup du mal.

Salut Bellaciao !

Ricardo Veloso



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 16h58

"Réelle légitimité", la candidature de Bové ! tout est dit de la duplicité et de la manoeuvre de la part de cette personne qui fit tant et tant pour rappeller le double consensus, les règles du collectif dès lors qu’il fallait empècher MGB de devenir la candidature unitaire. On croit rèver.
Quelle duplicité et quelle malhonnèteté.
Rien sur les manoeuvres de Bové, son départ, sa pétition virtuelle où tous les nom du botin pouvaient concourrir. c’est invraisemblable ce passage de la plus apparente rigueur suivi de si près de la plus compréhensive des compromissions.
léon



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h06

POUR LA CONVERGENCE LA PLUS LARGE DEMAIN

"La convergence la plus large de la gauche de transformation sociale est ma seule boussole. Elle ne nous guide pas aujourd’hui pour la présidentielle.Nous la retrouverons demain"...Bravo Clémentine. C’est trés exactement ce que je pense aussi , en mesurant les effets dévastateurs prévisibles d’une campagne ou devra bien s’exprimer la "concurrence libre et faussée" entre les trois B pour que chacun vise le seuil fatidique des 5% en dessous duquel s’ouvre un gouffre financier pour chacun...Pour cela même le soutien de Michel Onfray n’est pas de trop, lui l’ennemi déclaré de toute forme de sixième république, en même temps que d’autres ratissages larges qui s’éloignent singulièrement de nos cent vingt propositions...Les effets dévastateurs seront aussi dans quelque scénario que ce soit l’étallage de l’échec et de l’espoir déçu de tous ceux qui voyaient un soir du 29 mai 2005 naître l’espoir d’un printemps 2007 prometteur...Dans cette perspective il n’y a pas, il n’y a plus, de sortie "par le haut" possible ; pire il n’est même pas sur que les uns et les autres se retiennent des mots irréparables qui rendront l’avenir plus improbable encore.

Tu as raison Clémentine de ne pas t’engager dans cette campagne ; ils ne seront pas si nombreux demain ceux qui auront oeuvré à conserver l’esprit des collectifs unitaires sans contribuer à une bataille dévastatrice ; certains disent déja "c’est la guerre" (pcf unitaires pro-bové dans le 31 contre pcf en faveur de MGB)...Dans le point quotidien que les RG font au "candidat-ministre de l’exécutif, du législatif et du judiciaire dans la France d’aprés", nos propos de forum dans tousunisvecbové tombent comme une aubaine inattendue qui est presque une garantie de victoire déja...Clémentine à raison de parler de raté insensé. Est-il trop tard déja pour raison garder ?

Jacques Richaud (collectif 31 non-soutien à JB)



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h21

Que chacun prenne ces responsabilisées (et Clémentine AUTUN ne les prend pas, elle reste au milieu du guet) et nous avancerons vers des collectifs qui préparerons l’avenir d’une gauche anti-libérale. Mais peut être que les soutiens de JB confonde vitesse et précipitations. Aujourd’hui ce n’ai pas en faisant le forcing que vous sortirez grandi de ce manège qui consiste à ce placer pour préservé vos place d’élus. Pourquoi une pétition sur Internet a-t-elle remplacée les débats au sein des collectifs locaux et du double consensus ?

Pourquoi ce qui a été opposée à Marie-George n’a-t-elle pas été opposée à José ?



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h18 - Posté par

Oui la méthode employée pose un "problème" de fond : COMMENTAIRE SUR UNE PETITION PLEBISCITE

Sur l’usage électronique de la démocratie, la pétition initiée en dehors de la démarche des « collectifs » pour tenter de remettre en selle José Bové pose des problèmes de plusieurs nature :

 En premier il y a doute concernant le choix ainsi proposé (qui n’était pas celui des collectifs n’ayant pas abouti à un consensus, mais seulement à une majorité relative dont s’est emparé le PCF pour tenter de légitimer en force sa candidate). José Bové qui s’était préalablement retiré ne figurait pas même dans ce palmarès

 En second surtout c’est la méthode qui pose problème ; car désormais à la pratique des débats en collectifs avec recherche du consensus s’est substitué pour la fraction pro-bové la validation d’une pétition électronique qui serait un meilleur substitut à nos pratiques en situation d’échec ! Le plébiscite en lieu et place du débat démocratique ? Ne serions nous pas la caricature de ce que nous dénoncions justement dans le chapitre « institutions » de notre programme ? Mais peut-être suis-je naïf d’imaginer que ceux là l’avaient lu ou se soucient de son contenu.

Mais de qui se moque t-on ? De quel processus démocratique parlons-nous ici avec le recueil de milliers de signatures d’inconnus jamais vus dans les collectifs pour la plupart ? Combien ont lu les propositions et s’y reconnaissent ? Que penser des appels sur forums à voter JB puis abstention au deuxième tour en contradiction avec une des premières mesures prises par consensus qui était de battre la droite au deuxième tour quel que soit le scénario du premier ? Ne voyons nous pas que la force qui émerge est à la fois pour une part d’entre elle anticommuniste d’abord et pro-bové ensuite ? Que la fraction ici en cause accepte que « la politique autrement » accepte de s’affranchir du débat pour lui substituer le plébiscite sans même s’interroger sur l’origine des votes et leur adhésion au programme que nous avons élaboré collectivement sur plusieurs mois ? C’est clairement faire table rase de tout le travail effectué que de vouloir légitimer un « candidat-non-candidat-auto-exclu-déja-par-lui-même » par cette méthode...

Et puis si j’étais sarkosien je donnerai consigne d’envoyer vingt mille signatures pour JB pour confirmer la confusion à gauche et affaiblir un peu plus la rivale du Poitou, en faisant croire à José que le peuple n’attend que lui ! Il est assez ahurissant que nos alters-divers ne prennent pas eux-mêmes conscience du fait que la méthode utilisée est un déni du processus engagé et aussi la porte ouverte à toutes les manipulations d’ici la fin février... Alors bonne chance à ceux-là... Je ne signe pas l’appel JB comme déjà expliqué dans "José Bové, 10% et alors ?"

Une autre critique de la méthode est fondée sur un des combats que nous devrons probablement mener tous ensemble, contre le vote électronique que Sarkozy ne se cache pas de vouloir généraliser. L’expérience US et plus récemment italienne a montré la vulnérabilité des systèmes à une volonté de manipulation par le pouvoir et les fraudes massives ont été avérées, aux USA comme en Italie…Nous devrons un jour combattre cela ; mais il nous sera répliqué que les « alters » eux-mêmes étaient promoteurs de la méthode ! Merci à eux pour leur clairvoyance …

Si nous devons "sauver quelque chose" de ce processus c’est en constatant l’échec actuel. Oui l’échec, comme il en existe en politique souvent, même si le constat en est douloureux pour tous ceux qui ont mis beaucoup d’énergie et d’espoir dans ce combat.

Gardons seulement et si possible tous ensemble la volonté de ne pas compromettre la poursuite de la démarche programmatique d’abord puis politique ensuite pour les échéances futures, pour l’ensemble de la gauche antilibérale. Quelle gauche antilibérale ? Toute ! La même ! Sans exclure personne et mieux en réussissant demain l’élargissement et l’unité que les logiques d’appareil et de fraction ont entravé cette fois-ci. Pour préserver cela il n’y a aucune place pour l’anticommunisme ou la stigmatisation dans ce processus, sauf à continuer de « rouler » pour l’un ou pour l’autre en tentant d’instrumentaliser l’ensemble. Chaque partie de cette gauche devra bien au lendemain de son échec annoncé avec des scores éparpillés lamentables, se poser quelques questions sur ses pratiques et ses illusions ; ceci étant également vrai pour les illusionnistes de la dernière heure qui veulent remettre en selle José Bové "à son insu de son plein grès"...

J’ai déjà explicité pourquoi je considérais qu’il s’agissait d’une faute politique lourde, avec pour effet collatéral non accessoire de "griller" José pour longtemps alors que nous avons énormément besoin de lui pour des combats assez spécifiques dans lesquels sa notoriété et sa crédibilité sont de première importance. Que certains de ses plus proches amis dans ces combats ne prennent pas la mesure de cet aspect du problème et de la mise en péril de leur propre cause me semble très regrettable. Il semble hélas que certains soient prêts à "utiliser" José Bové comme caution d’une autre démarche dans une perspective électoraliste qui n’a plus rien avoir avec la présidentielle et avec le projet de "changement de société" et de "changement d’institution" qui motivait la recherche du candidat unique, crédible pour le premier comme pour le deuxième tour...

Nous nous sommes irrémédiablement éloignés de ce scénario, il ne reste plus que les candidatures de témoignages et la satisfaction des ego, ce qui n’est pas une démarche politiquement responsable, car elle occulte le devenir même du processus, pour 2007, 2008 et au-delà. Notre seul souci, passé le temps de l’immense déception de tous, devrait être de maintenir possible une forte réactivité unitaire face au gouvernement qui va ramasser le fruit de nos divisions dans des proportions qu’il n’aurait jamais osé espérer au lendemain du vote NON à l’Europe libérale... Maintenir cette capacité d’être des intervenants crédibles dans le mouvement social demain est incompatible avec le discours entourant la démarche « alter » qui ne cache même pas sa volonté de se débarrasser « des appareils », dans un anticommunisme redevenu primaire et même une revendication de « refondation » qui ouvre la voie à tous les populismes protestataires, mais s’éloigne irrémédiablement d’une démarche à volonté majoritaire sur la base du programme antilibéral qui est le nôtre. Ce programme pouvait réunir toute la gauche antilibérale et espérer le soutien en cours de négociation du mouvement social et syndical dans ses composantes variées, comme ce fut le cas dans la campagne contre le TCE. Mais la promotion d’un homme seulement pour se dérober aux analyses d’un échec et à l’effort immense qui serait nécessaire pour conforter l’unité et la détermination ne le peut pas.

Nous avons été "mauvais", ne soyons pas "nuls" en feignant de croire possible un miracle ! Lourdes n’est pas dans le Larzac et José Bové aussi ne peut à lui seul incarner l’ensemble du rassemblement. J’espère qu’il aura l’intelligence et la pensée stratégique qui lui permettront de survoler d’autres horizons que la consolation de nos erreurs, pour confirmer rapidement lui-même sa non-candidature, au mépris de l’applaudimètre électronique qui n’est que l’image de la dérision en face des débats que nous n’avons pas à rougir d’avoir su mener, même si le terme en est resté décevant.

JACQUES RICHAUD (collectif 31) Je suis aussi favorable au non-anonymat qui devrait être une règle assez large, surtout pour les débats politiques... Les forums sont l’outil qui rend possible cet anonymat et des expressions parfois indignes qui sont aux antipodes de la citoyenneté revendiquée par tous. 14 janvier 2007


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h37 - Posté par

tu dis :

"Pourquoi une pétition sur Internet a-t-elle remplacée les débats au sein des collectifs locaux et du double consensus ? Pourquoi ce qui a été opposée à Marie-George (...)"

tout à fait :

ces démocrates prétendus doivent répondre aboslument à cette question !
être mis en demeure d’y répondre !
RB


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h26

Letre ouverte à Monsieur Bové, envoyée de ci de là et aussi ici

Monsieur Bové,

Je ne vous connais pas personnellement et sans préjuger de vos qualités ou défauts personnels, n’ai jamais nourri de sympathie à l’égard du personnage que vous incarnez. Bien que parfois admiratif du culot que vous affichez, de la pétillance de votre regard lorsque vous toisez les crs, et de l’entreprise Bové que vous avez su batir sur des ruines soixant’huitardes, je vous considère comme un escroc médiatique, d’un niveau ô combien supérieur à celui de l’amateur hulot. Avoir réussi à faire plusieurs fois le tour du monde avec l’argent et la bénédiction des autres n’est plus grace à vous un privilège Chiraquien. Vos anciens amis de la Confédération Paysanne ne s’y trompent pas puisqu’après avoir ouvert les yeux refusent de vous suivre dans votre aventure présidentielle. Bref, il arrive un moment ou le maniement de la bouffarde peut lasser.

Ceci étant posé, je me dois de vous dire un grand, un énorme un sincère merci.

Merci pour votre candidature qui va ébranler le piédestal de Marie-Ségolène. Et quelle leçon de professionalisme lui donnez vous dans votre déclaration ! Tout le monde à sa place, journaliste, photographes et caméramen en bonne place, une décontraction de bon aloi et un sérieux dans les propos incontestable.
Que l’on soit ou non d’accord avec le contenu du discours, force est de constater qu’il est construit préparé est exempt de bourditudes ou autres gaffitudes.

Ouch ! A la place de la donzelle, je commencerais à claquer de la machoire toute neuve, car à qui allez vous prendre les voix ? Aux communistes ? Aux trotskistes ? Non, ce sont des purs, des stackanovistes de l’errement et du parti pris. Alors à qui ? Mais oui, c’est bien sûr, à la Madonne du chabichou, voyons, sinon à qui d’autre ? Oui à cette aile gauche du PS noniste, déboussolée, trahie, ignorée même de leurs prétendus représentants.

Merci car grace à vous nous allons échapper à un deuxième tour ségo/sarko que l’on s’applique à nous faire rentrer dans le crane par un bombardement médiatique continu.

Merci car grace à vous nous échapperons au choix entre l’état policier ou l’état des pédagogues néo-mitterandiens.

Et les caciques socialistes l’ont déjà compris qui se garderont bien de vous attaquer de front de peur de heurter la frange de leur électorat qui épouse plus ou moins vos idées alter-mondialistes, mais dirigent depuis peu le tir vers...non pas sarkozy, mais Bayrou. Eh oui, voilà que le "Bénêt Béarnais" commence à inquiéter. Voilà que quelques têtes socialistes se retrouvent davantage dans les propositions centristes que dans une parodie de démocratie participative. Et s’y joignent des enseignants déçus. S’y joignent des Fabusiens et Straus khaniens plus soucieux de la France que d’un entêtement partisan vouant le pays à une main mise sarko-mafieuse.

Si à l’hémorragie de ses soutiens d’aile droite et classes moyennes, vous ajoutez celle de l’aile gauche noniste, la ségolitude risque de très vite pschiitttt.

Merci Monsieur Bové, Merci et Merci encore.



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h36

Bon, franchement le débat tourne au ridicule. Après l’effondrement du rassemblement par MGB vous osez taper sur Clémentine Autain qui doit être une des seules personnes à tenir des propos sensés... Qui ne se pose pas de questions ? Les communistes convaincus qui suivront leur partit jusqu’à la mort ? Etes vous certains qu’une candidate anciennement 1ere secrétaire du PCF soit à sa place à la tête d’un rassemblement qui se dit antilibéral mais qui rassemble essentiellement un parti... La dynamique qu’ont mis en place cette année tous les collectifs me laissait espérer un candidat plus neutre politiquement. Je croyais à une victoire de la gauche antilibérale. Maintenant mes espoirs ont disparus. José à voulu faire cavalier seul et je le comprend, lui croyait en un RASSEMBLEMENT. Autain le soutient et c’est légitime. Moi dans tout ça je ne suis qu’un petit jeune perdu qui a eu un jour l’espoir d’un changement et qui réalise que le communautarisme politique est encore d’actualité. Face à tout ça qu’est-ce que je fait ? je soutient MGB qui a imposé égoistement sa candidature ? je soutient José ?
Pour quoi ? pour que le PS et l’UMP se retrouvent au second tour ? ? ? Autant voter Arlette au moins elle est une valeur sure même si elle ne fera qu’un score ridicule... Et pourquoi pas ne pas voter après tout ? 60% d’abstention=remise en cause du vote non ?
Franchement ce putain de système politique qui gouverne même les petits partis me dégoute. La solidarité humaine c’est pas pour aujourd’hui.

un jeune lui aussi déboussolé



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h44 - Posté par
Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 19h16 - Posté par

"me laissait espérer un candidat plus neutre politiquement"...là est peut-être l’incompréhension car pour moi, la "neutritude" ne veut absolument rien dire ...justement, je souhaitais un candidat de gauche , qui assume ses engagements et qui annonce la couleur , et pas une girouette ... "après l’effondrement du rassemblement par MGB", là je crois qu’on atteind vraiment le fond et effectivement, on peut constater que vous êtes complètement perdu...êtes vous certain qu’un ancien syndicaliste d’un syndicat paysan soit plus représentatif ? ou une élue apparentée PC mais qui crache sur le PC ...oui, finalement, je comprends que vous soyez perdu...

marjo


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
6 février 2007 - 13h49 - Posté par

La "neutritude" (tu serais pas pote à Ségo par hasard ?) comme tu dis signifi en fait pour moi quelqu’un ne se rattachant pas à un parti politique. Cela aurait semblé logique, ce candidat aurait sans aucun doute mieu représenté l’ensemble de la gauche antilibérale. Si MGB avait eu la sagesse de faire cette concession la gauche anti-libérale aurait peut être eu une chance de remporter l’élection...
Malheureusement il va falloir attendre 2012... Et encore.
Il me semble donc normal de désepérer parvenir à un changement par l’élection étant donné que ce non rassemblement n’a fait que confirmer le bipartisme français.
J’ai 18 ans je participe à la création d’un fanzine antifasciste au sein d’un collectif de lycéens, nous essayons d’informer un peu les jeunes mais comment voulez vous qu’ils décident de voter pour quelqu’un d’autre que Ségolène quand il n’y a pas d’autres alternatives à gauche ?? "A si MGB, mais elle est communiste non ?" dommage...

jeune et déboussolé

http://serum.over-blog.org/


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 20h08 - Posté par

Votre commentaire appelle une question de ma part : qu’appelez vous une candidature plus neutre politiquement ?
N’avions nous pas validées 125 propositions que nous partagions... et qui sont loin d’être neutres politiquement !!!!

Vous dites que MGB est passé en force. Je ne suis pas d’accord. Devant le blocage organisé, elle a pris ses responsabilités, mais ne fait pas d’OPA sur les collectifs. La nuance est importante tout de même.

Sur Clémentine Autain, je ne dirais qu’une seule chose : elle m’a fortement déçu en signant la pétition antidémocratique demandant à MGB de se retirer. Et ses positions récentes ne me semblent pas beaucoup mieux... Soutien ou pas soutien ? Donner sa signature à JB... pourquoi pas, mais les électeurs qui l’ont portée où elle est sont ils d’accords ?

Et puis enfin, je veux dire qu’il y en a ras le bol de parler des candidats... la campagne est lancée et ce sont nos idées qu’il faut faire avancer.
Et pour moi, ce sera avec la candidature de MGB... qui pour l’instant fait tout pour faire connaitre le programme que les collectifs ont élaboré.
Après chacun soutient le candidat qu’il veut.

Cordialement,

Jean-Claude

PS : une dernière remarque, vous dites que voter laguiller ou blanc ne servira à rien, mais vous seriez pret à le faire... expliquer moi ?


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
6 février 2007 - 13h53 - Posté par

J’ai répondu à certaines de tes questions en répondant au commentaire d’au dessu...
Pour répondre à ta dernière question, oui je serait pret à le faire.

jeune et déboussolé

http://serum.over-blog.org/
http://serum.forumactif.fr/


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
6 février 2007 - 17h08 - Posté par

Je n’ait pas dit que ça ne servirait a rien, je m’interroge sur le candidat auquel je vais donner ma voie. Mais je me demande si le vote blanc ne serait pas un outil plus efficace... Des questions rien que des questions, rien ne sert d’essayer de me piéger en isolant mes propos...


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 20h53 - Posté par

Si, la solidarité humaine est bien d’actualité : la candidature de MGB y répond et elle concerne tous les anti libéraux que nous sommes, pas que les seuls adhérents du PCF (qui sont moins idiots que tu l’écris et qui, comme nous, aspirent à changer la donne : ils font partie de ceux qui souffrent de cette société du ’fric dictateur’ et ils ont l’honneur, depuis toujours, de se bouger contre cette abjection. Et c’est aussi pour ça qu’il y a tant de communistes dans nos comités : rien à voir avec une collection d’abrutis (c’est moi qui ai traduit) prêts à "suivre leur parti jusqu’à la mort" : as-tu bien réfléchi au sens de tes mots ?)
Mais lors de la présidentielle qui commence il ne s’agit pas de faire de la politique pour simplement "DIRE" ce qui ne va pas : il faut surtout envisager de "FAIRE" : crois-tu qu’Arlette soit dans ce créneau ? Moi je n’y crois pas du tout : je trouve qu’Arlette n’a rien à voir avec nos objectifs. Elle me fait penser à une "espèce d’intégriste" hors du réel : son intervention est stérile parce que sans incidence sur le réel. Est-elle prête à assurer des responsabilités concrètes pour révolutionner la société ? C’est clair que pour moi la réponse est NON : elle n’a même pas appelé à nous opposer à l’Europe libérale (il faut en effet au moins se rappeler de son appal à l’abstention lors du référendum sur la Constitution européenne... : la giga honte !).
C’est donc elle que je considère comme un autre danger à la solidarité humaine !
Ami, ne désespère pas : tu as la jeunesse et tu as la candidature de MGB à la présidentielle : ce sont les "bureaucrates politiques d’en haut" qui ont refusé notre vote des comités (61% pour MGB dans les comités locaux) sous prétexte de rechercher un "consensus".
Et Bové, qui n’était pas là, le voilà qu’il nous fait aujourd’hui la leçon ! Et bien moi je n’avais pas voté pour lui parce qu’il était alors absent du débat...
Gilbert (L’Estaque)


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h43

Clémentine, devant cet océan de sottise et de sectarisme, j’entent parfaitement ton point de vue même si je ne le partage pas entièrement...La candidature de José va empêcher la LCR et le PCF de faire les gros gros bras pour monopoliser le mouvement antilibéral qui n’appartient à personne....Mais ta recherche d’unité s’inscrit dans l’esprit du mouvement et mérite le respect !



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 17h55

Pour sauvegarder votre Honneur, Madame, vous devez démissionner de vos mandats obtenus grâce à l’appui du PCF,
et vous représentez devant le suffrage universel avec les parrainnages qui vous conviennent.

le reste n’est que littérature, de basse classe !

Roger de ANDRADE de Pluvigner en Morbihan



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h23

La signature d’élue à José Bové, histoire de profiter d’un éventuel succès pour une nouvelle aventure médiatique ?

Mais pas le soutien actif, pour pouvoir revenir sans trop de difficulté vers le PCF si Bové ne réussit pas ou s’il jette l’éponge avant la fin ?

L’objectif de tout cela n’est-il pas uniquement d’avoir le plus de chances possible de rester adjointe au maire de Paris ou d’obtenir un mandat encore plus prestigieux ?

Je suis jeune mois aussi. Je dois avoir à peu près l’âge de Clémentine Autain. J’ai plus de doutes que de certitudes. Mais je milite au Parti communiste parce que je fais beaucoup plus confiance aux organisations et aux appareils militants qu’aux individus qui n’ont de compte à rendre devant personne. Et je n’aime pas du tout la manière dont des personnes comme Clémentine Autain et José Bové font de la politique.



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h46 - Posté par

Arrêtez de taper toujours sur les individus, sur leur personne...
Il n’y a jamais eu de pétition contre MGB, mais pour qu’elle retire sa candidature.

Au lieu de demander aux gens de venir avec le PCF, demandez vous, une bonne fois pour toute, pourquoi tant de gens quitte le parti. Pourquoi il ne représente plus que, à peine 3%...

ce n’est la faute de personne, si ce n’est le parti lui même qui n’a jamais su changer, je ne parle pas des causes défendues, que tous les autres (enfin, Arlette, OB et JB) defendent aussi.

Mais c’est bien des erreurs structurelles du parti.
Tant que ça ne changera pas, je ne vois pas d’issue nationale au problème que nous venons de rencontrer. J’ose espérer que les prochaines échéances électorales pourront, au moins dans certains coins de France, permettre une recomposition réelle de la gauche de gauche sans soucis politiciens cette fois.
Mais j’ai de forts doutes pour la majeure partie des régions.


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 19h06 - Posté par

Le PCF a représenté bien plus que 3% aux dernières régionales et européennes !
Il a 10 000 élus, dirige de nombreuses mairies et 2 conseils généraux (les cantonales sont des élécions majoritaires) !
Il a 140 000 adhérents : leur nombre a augmenté depuis le NON et le CPE (je fais partie de la vague). Des fédérations JC se sont remontées dans des départements où elles s’étaient éteintes il y a plus de 10 ans...

Et toi dans tout ça tu es qui pour sous entendre qu’il est dépassé et déserté !?

Je suppose que tu soutiens à présent Bové, alors tu m’explique où il est le formidable mouvement populaire ? Les Alternatifs ? (700 adhérents), les Décroissants ? (ils n’osent même pas se chiffrer...), les pétionnaires ? même si on les compte tous malgré les magouilles et le degré zéro de leur engagement politique ils représentent le quart des communistes !!!

Alors s’il te plait ne te réjouis pas trop vite le PCF est encore bien vivant !!!

Léo, 20 ans


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 19h17 - Posté par

Arrêtez de taper toujours sur les individus, sur leur personne... Il n’y a jamais eu de pétition contre MGB, mais pour qu’elle retire sa candidature.

Difficile vu que c’est eux qui se disent des electrons libres, des personnes qui ne doivent rien à personne. Ils parlent et agissent en leur nom propre, les critiques se font en leur encontre. Contre qui sinon ?

Au lieu de demander aux gens de venir avec le PCF, demandez vous, une bonne fois pour toute, pourquoi tant de gens quitte le parti. Pourquoi il ne représente plus que, à peine 3%...

Le pcf n’est pas mort, il n’est pas non plus à 3%. C’est déjà malhonète que d’affirmer cela. Que je sache le pcf a fait 5.88% aux européennes (contre 2.05% pour l’alliance LO-LCR on voit bien que ce n’est pas la même chose). L’épisode Hue a été douloureux, mais les militants eux-même n’avaient pas porté la campagne car ils étaient de plus en plus en désacord. C’est ce qui arrive quand une direction veut forcer le parti. Ca ne peut pas marcher. Depuis, marie george à été plus qu’honnète et démocrate en interne comme en externe. Du coup on est en ordre de marche et on peut sans problème envisager de passer les 6%, pourquoi pas plus.
Le pcf a également aujourd’hui plus de 90000 adherents. Ca fait aussi la différence avec quelques groupuscules qui voudraient nous dicter notre conduite.

Ce n’est la faute de personne, si ce n’est le parti lui même qui n’a jamais su changer, je ne parle pas des causes défendues, que tous les autres (enfin, Arlette, OB et JB) defendent aussi.

Premièrement on ne défent pas exactement les même causes. Les différences d’orientations existent vraiment. Ensuite la candidature de Marie George n’est pas celle du PCF dans cette campagne. Elle est soutenue par le pcf mais porte un programme différent basé sur les 125 propositions. Là encore votre confusion volontaire est malhonète.

frederic


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 19h18 - Posté par

C’est vrai que le PCF s’est largement affaibli. Qui peut le nier !
De là à le mettre six pieds sous terre, faut quand même pas prendre ses désirs pour des réalités.
"des gens quittent le Parti". C’est la vie ! Je dirai même tant mieux : après tout, on ne naît pas communiste et on n’est pas obligé de le rester toute sa vie (même quand on est élu et qu’on tient à son siège qui dépend fortement de l’électorat communiste).
D’autres y adhèrent : j’ai fait 3 adhésions la semaine dernière ! Et on sait ce que ça veut dire aujourd’hui adhérer au PCF, tant les convergences sont fortes pour le voir disparaître du paysage politique.
Ce qui m’étonne, c’est cette référence permanente aux 3 % des présidentielles, qui passe un peu vite sur les scrutins de 2004, où la progression a certes été modeste, mais n’est certainement pas anodine. Ces 3 % n’ont pas empeché des "Claire Villiers et consorts" à s’engager avec le PCF aux régionales et aux européennes... avec quelques résultats intéressants.

Quant à cette pauvre Clémentine, qui est passée à la moulinette des collectifs, puis à celle du moustachu et de ses marionnettistes, qu’elle fasse ce qu’elle veut de sa signature d’élue "apparentée communiste"... Tout le monde s’en fout tant son avenir politique est aussi incertain que son passé fut tortueux.

Mais qu’elle ne nous fasse pas croire que c’est sa conviction qui va la faire soutenir Bové ! D’abord, il faudrait qu’elle en ait (des convictions !). Ensuite tout le monde sait parfaitement qu’elle ne pèse rien sans Delanoë d’un côté, et les liquidateurs du PCF de l’autre (enfin des fois ils sont du même côté), et que ce n’est que pour envisager sa survie qu’elle se soumet.

Bref son bla-bla, son égocentrisme ("vous vous êtes inquiétez, mes petits choux ?... mais voyons, j’étais à Nairobi... hébergée dans un Formule1") et ses "pensées" au ras d’un gazon anglais ne vont pas faire "picoter" le bidon du moustachu, et encore moins entamer la détermination de notre Marie-George, qui peut elle se regarder dans la glace !


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 19h40 - Posté par

Ce que tu dis est le commentaire de quelqu’un qui a fait arrêt sur image.
Dommage pour toi.
Le parti communiste a changé mais pas toi et il changera encore.
Mais une chose est sacrée chez les communistes français, la démocratie et s’ils ont réagi vigoureusement contre la remise en cause du vote des comités antilibéraux ; c’est parce que le critère démocratie n’était pas respecté et que certains jouaient là haut "les soviet suprême" avec leur double consensus.
Quand au 3 % méfie toi : le parti communiste recommence à faire rêver.
Un mot à Clémentine, tu as retardé cette évolution du parti et c’est pour cela que tu as perdu ma confiance : libre a toi de voter Bové mais tu verras, l’avenir du peuple de gauche n’est pas de ce coté là.


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 21h16 - Posté par

3% 3% 3% 3% ET CA VOUS EMPECHE DE DORMIR ? SUR,QUE SANS LES "COCOS" VOUS POURRIEZ ECRIRE AUJOURD’HUI ? DEMAIN QUAND TOUT IRA MAL "GRACE"A TOUS CEUX DE VOTRE ACABIT,ETES-VOUS CERTAIN QUE VOUS NE VOUS CRIEREZ PAS POUR SORTIR DE LA M.......(dans laquelle vous aurez aidé à nous mettre)" AU SECOURS, LES COCOS"Michel BORDE(AJACCIO)


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h43

les attaques de bellaciao contre les antilibéraux vont se retourner contre le site.

jean



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h55 - Posté par

mais bellaciao soutient les antilibéraux.... de quoi parles tu ?? tu confonds avec les autoproclamés parisiens.. c’est quand même pas la même chose


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 19h19 - Posté par

ce genre de menaces montre bien les limites de la tolérance et du sens démocratique de certains ...mais je crois qu’on s’en était aperçu !

Marjo


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 18h57

Question d’ordre général sur le droit d’usage du parainnage de nos représentants

Lorsqu’un élu ou une élue prend une décision, délibère dans une instance, les électeurs sont en droit de savoir si ces décisions et ces délibérations sont prises dans leur intérêt.

Le droit de parainnage fait-il exception à la règle implicite de la fonction représentative ? Est-ce un droit de l’élu qu’il peut excercer sans avoir à rendre compte de cette décision à ses représentés ? Je réponds catégoriquement non sous réserve que l’élu invoque une clause éthique ou morale qui est au-dessus de son devoir d’élu. Je suppose donc que la décision prise ou qui pourrait être prise par Clémentine Autain quant au parainnage de José Bové est justifiée au regard de son devoir d’élu vis-à-vis de ses électeurs ou d’une clause morale supérieure au politique.

Quant à son texte, un murissement supplémentaire pourrait lui permettre de prendre des décisions conformes à une actrice dans le champ politique et non faire oeuvre de sociologie-politique au-dessus des partis et du marigot antilibéral (un centrisme de la gauche de la gauche). En politique, il faut réflechir autant que possible, agir et se planter éventuellement, accepter le danger.

Claude (PCF Massy)



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 21h00 - Posté par

A mon avis un élu est tributaire de ceux qui l’ont désigné comme candidat.

Donc pour engager sa signature en tant qu’élu il devrait au moins les consulter.

C’est mon avis.

Pablo


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 21h31

l y a maintenant plus de 30 ans, en Bretagne, dans une commune rurale de 1000 habitants, un jeune homme de 30 ans qui conduisait une liste vraiment à gauche, permettait pour la première fois dans l’histoire de cette commune l’élection de 3 conseillères municipales dont l’une,encore plus jeune, fut adjointe (Monique est aujourd’hui conseillère générale).

Ce jeune homme passait toutes ses matinées à la Mairie,ce qui ne l’empêchait pas de recevoir à son domiciles les citoyennes ou citoyens qui ne voulaient pas que tout le monde sache qu’ils avaient rencontré le Maire....il y aurait de quoi en faire un roman.

Tout cela pour vous dire chère Clémentine, que les indemnités de ce jeune Maire s’élevait à l’époque à environ 3700FRS par trimestre :dans son pays gallo, on disait en souriant que "ça ne paie pas les bolées de cidre"I

Vous aurez comprit chère Clémentine, qu’il y a plus qu’un monde entre vous et cet homme là qui mène aujourd’hui la campagne pour Marie-George, qu’il n’avait que faire des médias, que son seul souci quotidien était de faire au mieux dans l’intéret de tous,sans rien attendre en retour.

Trouvez-vous normal qu’une poignée de vos amis anti-communistes l’aient évincé du collectif dans lequel il militait récemment ?....ET POURTANT IL CONTINUE DE MILITER POUR QUE L’UNITE SE REALISE UN JOUR ;



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 21h33

salut.clementine
je pense que tu trompe,car josé bové accentue la division dy camp de la gauche de la gauche+
clementine explique-moi pourqu’oi tu te dis apparentée au PCF.
ICI APPARENTE LA BAS SIGNATURE A JOSEE BOVE !!!! c’ est une position que beaucoup
de sympatisants et d’autres ne doivent pas te comprendre. jepense que l’honneteté voudrais
,que pour que tu soye libre de penser ,et d’agirtu demissiosne de tes mandats electisf,surtout qu’ils
y a pas mal de voix communiste sur ton election...........
amicalement j.cester



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 22h42 - Posté par

juste un truc, C. Autun n’est elle pas seulement adjointe au maire de paris, donc conseillère municipal et donc dans l’incapacité de donner une quelconque signature a qui que ce soit ou je me trompe ??

jonathan(pcf)


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 09h23 - Posté par

Paris est un cas particulier : c’est une commune-département où il n’y a pas de conseil général ou de conseil municipal, mais un Conseil de Paris, qui siège tantôt en tant que conseil général, tantôt en tant que conseil municipal.

Clémentine Autain est élue au conseil de Paris, ce qui fait qu’elle peut donner sa signature (comme les conseillers généraux).


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 22h56

Mais je ne m’engagerai pas plus avant dans cette campagne.

Voila tout est dit

cette demoiselle ne veut pas s’engager car elle n’a pas été désignée par les collectifs

c’est pas plus compliqué

alors quand je vois qu’elle est apparentée communiste je me marre
apparentée par qui ???

louis coconuts



vec
3 février 2007 - 23h06

On voit maintenant clairement que le but dès le départ divergeait : Pour certains il s’agissait de concrétiser en réponse politique le refus de la logique libérale exprimé par notre peuple le 29 mai, sans autre volonté que celle de gagner ensemble une vie mailleure pour notre peuple. Pour d’autres, rien qu’une volonté de casser le PCF en se faisant donneur de leçon sur la démocratie et le culte de la personnalité. Eh, bien que ces gens si intelligent réfléchissent vraiment pour une fois :
José bové a le droit de se présenter, mais il n’a aucune légitimité au sein des collectifs locaux : il n’était pas candidat, aujourd’hui il est loin de faire le double consensus.
Sa candidature est juste une question d’égo, et dire que l’on nous abreuvait de culte de la personnalité.
Avec bové on reste dans le médiatique, mais quelles réponses sur le fond des problèmes de notre société : Europe, Retraite, pouvoir d’achat....
quelle idée de la démocratie lorsqu’on manipule les collectifs en montrant que MGB, même avec 60% est la candidate pure sucre PCF et que José Bové est le candidat rassembleur même s’il ne fait pas la majorité, peu importe, pourvu que ce ne soit pas Marie George Buffet.
Comment ne pas conduire la gauche à sa perte avec un tel anticommuisme primaire. Une candidature de plus qui n’est crédité e que de 2%.
Ce josé, on ne pouvait pas rêver mieux comme homme providentiel : pas la peine de changer de République, la Ve République lui convient parfaitement.
J’en appelle à tout ceux qui dans leurs collectifs locaux veulent vraiment agir pour changer la vie de nos concitoyens à jeter un coup d’oeil sur le contenu et les propositions de la candidate M G Buffet seule respectueuse de la démarche unitaire.

Un militant communiste sincère et honnête, et surtout énervé de recevoir des leçons d’une minorité qui pense avoir raison vaille que vaille.



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
3 février 2007 - 23h36

Je suis prête, pour cela, à donner ma signature d’élue.

Pourquoi pas : Je donne ma signature d’élue à José Bové.

ëtre prête c’est attendre quelque chose. Le top départ (à vos marques, prêt, partez) qu’est-ce donc que ce top départ ?

Claude (PCF Massy)



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 00h28

Franchement, les amis, vous incarnez toutes les raisons pour lesquelles je ne voterai pas pour votre candidate : car MGB est votre candidate et n’a jamais été que la candidate des communistes et de leurs intérêts : qui a cru un seul instant que le PC aurait pu ne pas présenter de candidat à ces élections ? En terme de stratégie d’appareil, vous n’avez de leçons à donner à personne, les ficelles sont grosses, mais ce sont toujours les mêmes. Vous vous donnez le beau rôle dans vos leçons de morale, mais votre hypocrisie à vous date du tout premier rapprochement que vous avez fait semblant de réaliser avec les divers collectifs de lutte, dans l’unique but de leur mettre la main dessus en vous refaisant une virginité médiatique à peu de frais. Faut-il vous rappeler que l’essentiel de ces collectifs de luttes n’ont pas attendu ces élections ni votre bénédiction pour exister. Les staliniens attendent l’autocritique de celle qui est suceptible d’avoir des penchants bourgeois pour ce qui se passe de l’autre côté du mur, à l’ouest avant de la pendre ! A-t-elle le droit de donner son parrainage sans en référer au Parti, le saint, le très sacré, l’infaiillible parti ? Non, le seul tort de Clémentine Hautin, sa seule naïveté, c’est d’avoir confondu l’idéal communiste, et la réalité du parti communiste français, c’est d’avoir été apparentée à ces ennemis de la liberté, inquisiteurs autoproclamés, haineux, à l’égard de tout ce qui les dérange. Son erreur, oui, d’avoir été cette sympathisante là, des communistes français, et cela m’attriste de de le dire.
Je n’aurais pas voté, pas pu voté si Bové ne s’était pas présenté, désespéré par la médiocrité de tout ce que je vois, de tout ce que vous offrez à voir. Je ne voterai qu’au premier tour, contre les ennemis de la liberté : staliniens atardés, socialos vendus, faschistes déjà au commandes. A vous revoir dans les rues, après les élections : contre qui tirerez-vous les premiers, ceux qui partagent le même idéal, mais sûrement pas les méthodes traitresses à l’idéal même, qui portent en germe sa mort née ? On ne se fait pas d’illusion, les communistes d’appareil, tireront d’abord sur leurs frères et soeur de gauche, avant de pactiser avec les Nazis du 21 siècle, s’ils peuvent en tirer avantage. Ca s’est fait si souvent, vous recommencerez, tel que je vous vois là. Vous n’avez pas changé : les mêmes réflexes de tous ceux qui ont besoin d’une autre colonne vertébrale que la leur propre, pour tenir debout. Au lieu de penser en hommes libres, solidaires des autres hommes libres, vous voulez faire plier dans vos chaînes ceux qui veulent erxercer à toute seconde de leur existence leur pensée d’homme ou de femme libre. Ennemis du moi, comme les curés d’un autre âge, qui voulaient faire plier devant le pape et ses singerie tous les récalcitrants qui osaient penser en hommes libres. Vous voulez broyer toutes les individualités au sein du parti. Le parti vous sert de cerveau, le parti s’occupe de tout. Obéit camarade !.... Une camaraderie comme celle là : non merci ! Mais de la solidarité, de la fraternité entre des individus différents, fiers de leurs différences et fiers d’être ensemble respectueux les uns des autres et partageant mêmes des faiblesses passagères, ou les incomprehénsions momentanées au service de la liberté de chacun.... l’an 10 000... ?

Yann



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 09h40 - Posté par

Mon pauvre Yan ,c’est vraiment du délire anticommuniste sorti du fond des âges et complètement hors sujet :
Toutes les personnes qui se sont exprimées se sont appuyées sur des faits qui nous concernent et qui viennent de se passer, elles ont argumentés leur pensée et ont parlé de leurs expériences de militants de terrain , toi , tu ne parles que dans le vide en vomissant ta hargne anticommuniste , digne des pires personnes de la droite et de la droite extrème !

Rejoins donc qui tu veux, tu ne manqueras à personne !

Marjo


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 10h21 - Posté par

Les écrits de Yann : "un anti-communisme revivifié"

A vous revoir dans les rues, après les élections : contre qui tirerez-vous les premiers, ceux qui partagent le même idéal, mais sûrement pas les méthodes traitresses à l’idéal même, qui portent en germe sa mort née ? On ne se fait pas d’illusion, les communistes d’appareil, tireront d’abord sur leurs frères et soeur de gauche, avant de pactiser avec les Nazis du 21 siècle, s’ils peuvent en tirer avantage. Ca s’est fait si souvent, vous recommencerez, tel que je vous vois là. Vous n’avez pas changé : les mêmes réflexes de tous ceux qui ont besoin d’une autre colonne vertébrale que la leur propre, pour tenir debout. Au lieu de penser en hommes libres, solidaires des autres hommes libres, vous voulez faire plier dans vos chaînes ceux qui veulent erxercer à toute seconde de leur existence leur pensée d’homme ou de femme libre.

Pour ceux qui auraient des doutes, sur l’esprit intègre de certains qui se disent "anti-libéraux", lire ces écrits, relèvent de la guerre froide. J’ose espérer qu’on n’est pas confronté à un nouveau plan marschal de sauvegarde du libéralisme !

Robert Garrette 74


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 09h36

Calmons nous les potes, Clementine Autain est d abord et probablemenr victime de sa jeunesse et de son souci de faire gagner ses idées généreuses mais elle s est laisser manoeuvrer par toutes ce cloaque d intellos bien ou mal pensant ( biffer la mention inutile ! ) Nous avons fait la meme erreur en acceptant de jouer les grands frères et en nous catonnant a faire les saints bernards. Un vieux dicton arabe dit " rendez service a un ane et il vous petera au nez ". Cela nous servira de leçon et dorénavant il faudra compter sur nous meme car seuls les communistes sont a meme de defendre leurs idées.Clementine Autain aurait probablement et certainement put prendre le siége de la 5 eme circonscription du val d oise avec la bénédiction de l ensemble des antilibéraux (P.C.F inclus) et peut etre conduire les municipales de 2008 sur Argenteuil mais son environnement et le risque de rejoindre le camp du P.C.F L en a dissuader. Drole de situation que refuser de devenir Maire de la 3eme commune d Ile de France ? Ceci dit son age lui permettra problement de rebondir et de cogiter sur ses convictions et de trouver sa place dans le combat. Il ne serai pas juste de la jeter aux oubliettes et nous serions encore pris en flagrant délit de stalinissme. Qui dans sa vie militanta ne s est il jamais trompé ? Prenons en de la graine ! G Thollot P.C.F



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
4 février 2007 - 19h25 - Posté par

je ne suis pas anti Clémentine Autain et j’aurai voulu qu’un accord se fasse autour de son nom, mais à partir du moment ou il avait été choisi que les collectifs désigneraient le représentant de la gauche anti-libérale il fallait s’en tenir là. Cela aurait évité cette cacophonie qui arrive à décevoir les plus endurcis des anti-libéraux. Maintenant pour en revenir aux propos qu’a tenu Clémentine Autain, on peut y faire quelques remarques : elle dit vouloir donner sa signature d’élue à José Bové çà se comprend, mais a-t-elle reçu l’aval du Parti communiste grâce auquel elle a obtenu ce mandat ? la décence voudrait que ce soit ainsi. Elle insinue que Besancenot et marie-georges Buffet sont les diviseurs , mais elle omet de dire qu’avant toute désignation José Bové s’était retiré, peut-être est ce une omission de sa part, mais je ne le crois pas. Quand elle met Olivier Besancenot et Marie-Georges Buffet sur le même pied de la division, son commentaire n’est pas honnête parce que Olivier Besancenot s’est déclaré avant d’attendre le vote des collectifs et à voulu faire cavalier seul en prétextant qu’il ne fallait pas gouverner avec les socialistes, ce dont tous les postulants étaient d’accord et malgré ce il a maintenu sa candidature.
par contre Marie-georges Buffet a été légitimée par 61% des votes des collectifs tant décriés. Au sujet des collectifs, je crois savoir qu’on leur reproche d’avoir été manipulés par des gens du PCF, là dessus en toute objectivité je ne suis pas d’accord, parce ce que les collectifs étaient ouverts, jusqu’à preuve du contraire, à tous ceux qui voulaient y travailler et on ne peut pas leur faire le reproche de l’avoir fait en plus grand nombre que les autres, d’où les résultats qui en ont découlé. Maintenant si on voulait se servir de toutes les structures et de l’organisation du parti Communiste comme pendant le référendum du 29 Mai 2006,( où même son temps de parole avait été partagé) et ne pas vouloir de son représentant il fallait l’annoncer d’entrée. Quant à ceux qui disent qu’il ne faut pas de communiste pour représenter les anti-libéraux parce qu’avec un autre candidat on ferait un meilleur résultat, ils ne savent pas où ils ont oubliés que c’est en se désistant souvent pour le candidat socialiste arrivé derrière eux, pour avoir plus de chance de l’emporter au deuxième tour, qu’ils se sont fait plumer, aussi il faut comprendre leur attitude en refusant cette manière de faire pour avoir déjà payé, en ne se tenant qu’au résultat des collectifs


Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
5 février 2007 - 02h43

Moi auusi je suis un "jeune" qui a prit ma carte dernièrement.
Moi aussi je suis un camarade qui me suis investi dans mon entreprise syndicalement.
Moi aussi je milite dans un collectif.
Moi aussi je donne de mon temps dans des associations
Moi aussi je suis fatigué
Moi aussi cela fait 12 ans que je suis la politique et que je me forge mes idées.
Moi aussi il peut m’arriver de faire des erreurs et de les reconnaitres.
Mais la plupart du temps j’écoute les anciens, je débats les idées, je fais voté les concernés, j’avalise la décision même si elle ne me satisfait pas.
Moi aussi j’ai la RAGE comme ARKANA
C’est pas pour ca que je suis le meilleurs, c’est pas pour ca que je torpille mon camps (meme si je suis pas d’accord),c’est pas pour ca que je dis que "c’est tj la faute des autres" c’est pas pour ca "QUE JE DÉCIDE DE NE PAS PRENDRE POSITION"
Moi je MOI JE Moi je...........
NOUS on Nous ON Nous ON.... portera, MGB pour qu’elle porte le programme cela me suffit pour voter pour elle.
Pour les législatives notre collectif est deja en marche, les choses sont entrain de se clarifier.
Seb



Clémentine Autain : "Je suis prête à donner ma signature d’élue a José Bové"
5 février 2007 - 11h50

Avis divergent d’une militante communiste lozérienne de base, ayant participé jusqu’ici aux collectifs :
Mon avis est que depuis l’origine des collectifs unitaires anti-libéraux, le but est de créer un nouveau parti rassemblant les déçus et dissidents des partis politiques de gauche, or je ne suis pas une déçue de mon parti au contraire, par contre je suis très déçue des collectifs qui dès que la candidature de MG Buffet est devenue trop encombrante parce que plébiscitée, de tous côté on a craché sur mon parti et un soi- disant calcul, je comprendrais qu’on accuse de calcul la candidature de Clémentine Autain ou autres, mais moi qui me suis investie pour convaincre certains camarades sceptiques sur notre participation aux collectifs, lire ou entendre les accusations de calcul du parti pour créer des collectifs, lire ou entendre les propos anti-communistes et je tiens à ce qualificatif, depuis quelques mois, c’est trop !!!...
Ma position est la suivante : je m’investis dans la campagne pour la candidature de MG Buffet, mais si elle se retire étant donné l’historique des collectifs, je me retirerai de toute activité et voterai nul aux élections présidentielles. Pourtant si au début des collectifs une autre candidature avait été désignée, j’aurais soutenu cette candidature, mais étant donné les accusations qui ont plu sur notre parti et l’attitude même de certains camarades, telle est ma décision. Je ne comprends pas ce type de raisonnement : « les gens ne voteront pas pour une candidature issu du PC, alors il faut Clémentine Autain ou autres »…Si ce n’est pas une attitude électoraliste indigne du PC, si ce n’est pas démolir le peu de confiance qui reste aux gens dans les partis politiques, il faudra qu’on m’explique…
Quant à José Bové disparu 2 jours après le meeting de Montpellier, alors qu’il avait remercié les communistes pour leur aide, que d’autres ce jour là nous ont remercié nous, militants communistes de notre implication dans l’organisation des meetings, pour notre financement etc... il réapparaît bizarrement aujourd ’hui, ce n’est pas du calcul çà ?...
Je suis très amère, mais surtout très en colère et confiante en l’honnêteté de MG Buffet plus qu’en tout autre pour défendre le peuple de gauche, elle dit tout haut ce que je pense tout bas, moi petite militante communiste de base qui m’épuise à distribuer des tracts et discuter avec les gens…
Maryvonne Rouillé






Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637
L’abolition des privilèges : il paraît que c’était le 4 août 1789...
dimanche 4 - 22h32
de : Rebellyon
1 commentaire
Vénézuela, La Via Campesina condamne le massacre de Barinas
dimanche 4 - 22h12
de : via campesina
IGNOBLE MENTALITE REACTIONNAIRE : Homophobie archaïque, homophobie fasciste, homophobie viriliste et patriarcale, etc
dimanche 4 - 11h10
de : Christian DELARUE
2 commentaires
mort de Steve : prolongement de la répression et des affaires d’Etat
samedi 3 - 23h26
de : Olivier LONG et Pascal Maillard
3 commentaires
Services publics supprimés et injustice territoriale
samedi 3 - 20h50
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Les médias se taisent sur le rejet de la plainte déposée par le DNC contre Julian Assange
samedi 3 - 14h03
de : Oscar Grenfell
Mort de Steve Alexandre Cervantes : « Dans l’eau, je me suis dit que j’étais perdu… »
samedi 3 - 13h31
de : nazairien
3 commentaires
Continuum de trois violences : politique, policière, pénale plus celle médiatique.
vendredi 2 - 23h52
de : Christian DELARUE
Ballade au pays des Broient de l’homme
vendredi 2 - 19h04
de : azenon
Mort de Steve Caniço : les deux juges d’instruction nantais demandent à être dessaisis
vendredi 2 - 17h37
de : nazairien
4 commentaires
25ème FORUM de Sao Paulo
vendredi 2 - 12h31
de : JO
LE TOTALITARISME INDUSTRIEL
vendredi 2 - 06h55
de : Ernest London
mieux vaut ne rirn faire que d’être payé à faire de la merde.
jeudi 1er - 23h03
de : irae

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tant que la couleur de la peau sera plus importante que celle des yeux, nous ne connaîtrons pas la paix. Haile Selassie, Empereur éthiopien
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite