Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
de : Daniel Mermet
mercredi 29 septembre 2004 - 20h32 - Signaler aux modérateurs
20 commentaires

de Daniel Mermet

« Rentrant de reportage, je suis à la fois stupéfait et bouleversé de découvrir qu’en mon absence des tracts me mettant violemment en cause ont été affichés dans les ascenseurs de France Inter.

Avec "un discours digne des patrons les plus brutaux", j’aurais en juin dernier, signifié à Thierry Scharf et Claire Hauter, reporters permanents de l’émission, que leur contrat "ne serait pas renouvelé à la rentrée".

Je n’ai jamais tenu de tels propos et je défie mes accusateurs d’apporter l’ombre d’une preuve. Cette diffamation est indigne.

Je tiens donc à rétablir les faits.

Il est absolument scandaleux et mensonger d’affirmer que j’aurais mis un terme au contrat de Claire Hauter et de Thierry Scharf en juin dernier. Je n’en ai jamais eu l’intention et je n’en ai pas le pouvoir. Je n’ai envers les collaborateurs de l’émission qu’un rôle réduit au cadre imposé par France Inter, étant moi-même payé au cachet selon un contrat (CDD) renouvelable, comme d’ailleurs toute l’équipe de l’émission.

A France Inter, un "budget de pige" est affecté à chacune des émissions des programmes. C’est sur ce budget que les collaborateurs occasionnels et les reporters de "Là-bas" ont longtemps été rémunérés au cachet, au gré des prestations. C’est contre cette situation aléatoire et fragilisante que j’ai bataillé auprès de la direction de France Inter pour obtenir des contrats annuels pour les reporters. Chacun en a été témoin et il est tout à fait malveillant aujourd’hui de m’accuser de précariser quiconque !

Depuis trois ans nous fonctionnons de cette manière. Thierry Scharf ayant un contrat d’environ [...] (1) Euros mensuel pour fournir la matière de quatre reportages en moyenne par mois. Le contrat de Claire Hauter s’élevant à [...] (1) Euros par mois pour fournir trois reportages en moyenne mensuellement.

Fin juin dernier, nous avons ensemble fait le bilan de la saison. D’abord pour nous féliciter de la qualité des reportages, mais... mais pas de la quantité ! Nous étions loin du compte. Sur les dix mois de la saison Thierry Scharf avait fourni environ 25 reportages (au lieu de 40) et Claire 23 reportages (au lieu de 30). Encore une fois, j’insiste, ces reportages ont été de très grande qualité mais loin de pouvoir nourrir cet ogre quotidien qui s’appelle "Là-bas", 22 numéros chaque mois, 220 émissions chaque année...

Il ne s’agit pas d’un conflit opposant un gros vilain chef à d’innocentes victimes précarisées, mais tout simplement d’un budget insuffisant. La cause de cette crise est là, et nulle par ailleurs. Et c’est à la direction de France Inter d’y mettre un terme.

En attendant, en juin , j’ai proposé aux reporters :
 Soit de concevoir des reportages moins lourds afin de rester dans l’enveloppe imposée dans le cadre du contrat de grille
 Soit de revenir au rythme des piges en relevant le montant de celle-ci. Sans aboutir à une conclusion nous avons préparé le déménagement et chacun est parti en vacances.

Jamais je n’ai parlé de "fonctionnarisation" ou "de manque de rendement". Il est indigne de me prêter de tels propos. Il est mensonger d’affirmer qu’un "changement de contrat a été imposé autoritairement". Je le répète, nous n’avons pris aucune décision, nous promettant de nous rappeler dans l’été pour faire le point.

A la mi-juillet j’ai appelé Thierry Scharf pour discuter des sujets de la rentrée. D’emblée Thierry m’a annoncé sa décision d’arrêter le reportage radio et de s’orienter vers le documentaire en image. Depuis dix ans, à plusieurs reprises Thierry a quitté "Là-bas" tantôt pour le reportage télé, tantôt pour se lancer dans le documentaire de fiction. Chaque fois il est revenu frapper à la porte de "Là-bas" et la porte lui était ouverte. Aussi pour en avoir le cœur net, je l’ai rappelé quelques jours plus tard. Il m’a confirmé sa décision, sans rancune, il avait fait son choix. Il tentait par ailleurs d’obtenir de la direction de France Inter des piges dans des émissions, des chroniques ou des interventions qui lui laisseraient le temps de s’investir dans la voie fixée.

Quant à Claire, sans aucune nouvelle durant l’été mais comptant sur elle pour septembre, elle m’apprit brièvement cinq jours avant la rentrée, qu’elle ne reprenait pas, venant de s’engager avec [...] (1) sur l’écriture d’un scénario (tiré d’ailleurs d’une émission de "Là-bas").

C’est donc bien Thierry et Claire qui ont pris la décision eux-mêmes de suspendre leur collaboration avec l’émission et non le contraire !

Ces deux départs ont rendu la rentrée difficile. Affectivement d’abord, on s’en doute et professionnellement ensuite. Les bons reporters radio de magazine ne courent pas les rues...

Toute l’équipe de "Là-bas" a été surprise et indignée par ce tract. Des voix s’élèvent pour dire que ce règlement de compte ne s’attaque pas aux vrais problèmes : la précarité des pigistes permanents et des journalistes des programmes non reconnus et qualifiés de "collaborateurs spécialisés", ainsi que l’insuffisance des budgets qui conduit à un appauvrissement du contenu comme de la forme des émissions. Autant de thèmes pour l’action de tous et de l’action syndicale en particulier.

Le 13 septembre, en partant en reportage, j’étais à mille lieux d’imaginer qu’en mon absence sans la moindre enquête, sans daigner m’interroger, une chasse à cour syndicale allait me prendre pour gibier à partir d’ affabulations rancunières dont les raisons je l’avoue, m’échappent entièrement. Parricide symbolique ? Amours enfouies ? Comment comprendre ces attaques fratricides qui ne font que réjouir le camp des maîtres ?

J’avoue ma très profonde tristesse.

Daniel Mermet, 26 septembre 2004.

Je suis bien sûr à la disposition de tous pour trouver une issue à cette crise

daniel.mermet@radiofrance.com. »

(1) : partie concernant la vie personnelle des personnes impliquées, volontairement non reproduite par le site LBSJS.

http://lbsjs.free.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 00h11

Je trouve la défense de Mermet plutôt convaincante, non ?



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 04h59 - Posté par

Il faudrait entendre la version de Thierry Scharf et Claire Hauter


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 22h47 - Posté par

Bonsoir,

Claire et Thierry se sont exprimés sur le site de Lbsjs : http://lbsjs.free.fr/index.html

Hésioné.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 05h04

Question à Mermet : Pourquoi le forum de LBSJS a-t-il été interrompu depuis le début de l’année ?



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 23h57 - Posté par

Salut,

Moi, je le sais, puisque je suis le webmestre de ce fameux site ! En gros, pour aller très vite, et sans rentrer dans les détails, j’ai eu le choix entre "filtrer" (selon ses termes) les messages, ou fermer le forum ; Quant à ceux qui pensent qu’il s’agit d’une énième tentative de destabilisation (de ma part ?), pensez-vous vraiment que j’aurais consacré beaucoup de temps, d’énergie, etc... à la mise en place de ce site, si c’était dans le but de desservir cette émission ? Je pose la question ; non, je ne fais pas partie du méchant grand capital...

Ricar, webmestre du site LBSJS.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 22h34 - Posté par

Bonsoir,

Je déplore la fermeture du forum : C’était le passeport des Là-basien(ne)s. Penses-tu pouvoir le rétablir bientôt ? (non filtré, sinon ce serait… fort de café !)

Hésioné.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
5 octobre 2004 - 20h49 - Posté par

Salut Hésioné ;o)

Moi aussi je déplore la fermeture de ce forum ; pour l’instant, il faut attendre que la tempête passe ; après, on verra... mais ça me semble difficile !

Amitiés,

Ricar.


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2004 - 08h41

N’y aurait-il pas une entreprise sordide et crapuleuse de déstabilisation de Mermet qui fait une émission qui dérange ? Ne pouvant l’attaquer ni sur ses compétences, ni sur le fond, on le déconsidère aux yeux de celles et ceux qui aujourd’hui sont ses auditeurs-trices. Procédé hélas très classique.

Nelson



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
1er octobre 2004 - 14h58 - Posté par

Il faudrait employer le passé. J’ai suivi avec passion LBSJS pendant une bonne dizaine d’années. Maintenant je suis agacé par les trop nombreuses rediffusions et les délayages. Mermet ne semble plus s’intéresser qu’aux voyages lointains, ce qui lui permet de tirer sa flemme pendant un bon mois. Heureusement, à la même heure il existe une excellente émission réalisée par une transfuge de LBSJS, dont elle a conservé l’esprit premier. Il s’agit de Sonia K. (Je ne suis pas sûr de l’orthographe)


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 20h30 - Posté par

Sur quelle radio cette émission est-elle diffusée ?

Garance


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
5 octobre 2004 - 06h09 - Posté par

France Culture : 17h 30 : Les pieds sur terre par Sonia Kronlund


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
12 octobre 2004 - 16h03 - Posté par

sonia k. est trés loin de valoir la bas si j’y suis franchement,même si ce n’est pas une mauvaise emission.
En tout cas je prie pour que ces querelles de chapelles ne finisent pas par avoir raison de LBSJS.
C’est a peu prés le dernier oasis dans le desert de Raffarin


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
5 octobre 2004 - 14h52 - Posté par

France Culture : 17h 30 : Les pieds sur terre par Sonia Kronlund


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
4 octobre 2004 - 22h05

Daniel,

J’ai beaucoup hésité à t’écrire, partagée entre l’envie de te dire ce que je pensais et la crainte de "donner du grain à moudre" à ceux qui rêvent de casser Là-bas.

Le litige qui t’oppose à Thierry et Claire me semblait incompréhensible, mais tu as fourni dans ta réponse "pourquoi tant d’amour" des éléments objectifs de réflexion. Après traduction de quelques phrases langue de bois (je les ai notées "…") en langage clair, l’affaire semble plus simple. Ouf !

Daniel, tu es un génial Mermet, mais tu es également un responsable d’émission de France-Inter comme un autre : Tu dois à ce titre produire X émissions par saison conformément au (sacro-saint !) contrat d’objectifs et te caler dans un budget d’Y euros.

Lorsque tu fais le bilan de la saison avec tes collaborateurs en juin, tu leur reproches un manque de reportages (-7 pour Claire, -15 pour Thierry) et, en guise de solution, tu leur proposes deux merdes :
 soit bâcler ("écourter") leurs reportages et tu pourras ainsi produire tes X émissions,
 soit être rémunéré précaire (à la pige "relevée") et tu pourras alors te caler dans ton budget d’Y euros.

Autrement dit Claire et Thierry avaient le choix entre la hache ou la corde. Je comprends qu’ils aient décidé de se barrer (de "suspendre leur collaboration") Je comprends aussi leur réaction de révolte et de tristesse : Là-bas, c’est plus une aventure qu’une émission ordinaire.

Dans ta réponse, tu soulignes qu’il faut s’attaquer aux vrais problèmes, notamment à la précarité des pigistes permanents, à l’insuffisance des budgets. Le problème c’est que tu intègres, apparemment sans état d’âme, ce système que tu dénonces par ailleurs. Peut-être n’as-tu pas le choix ? Dans ce cas, aie le courage d’assumer. A défaut d’admettre le principe, je peux te comprendre : Il en va de l’existence même de Là-bas. Mais non, tu déplaces le problème sur un plan quasi psychanalytique-œdipien ("pourquoi tant d’amour", "parricide symbolique", "amours enfouies") La ficelle est trop grosse, je considère que tu insultes notre intelligence.

Les Là-basien(ne)s sont tristes.

Hésioné



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
17 octobre 2004 - 00h10

Après l’"affaire" Joelle Levert, qui accusait Daniel Mermet de harcèlement moral, ça commence
à faire beaucoup... Alors soit Daniel Mermet a raison contre ses collaborateurs, qui sont tous
vendus au grand capital, soit il est légitime de se poser des questions. C’est la deuxième justification embarrassée de Daniel Mermet que je lis et je la trouve aussi peu convaincante que la première. Simplement, la première fois, il y avait le bénéfice du doute. Là...



> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
6 mars 2006 - 16h18 - Posté par

...sauf que.
Cela fait maintenant 18 mois que cette "affaire" a eu lieu et qu’on n’a plus rien à se mettre sous la dent concernant la supposée attitude arrogante et autoritaire de Daniel Mermet. Giv Anquetil, Antoine Chao et François Ruffin ont l’air de bien tolérer la bête. Et, sauf erreur de ma part, pas un seul faux pas dans les émissions.
Des nouvelles quelqu’un ?
ugosup


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
10 avril 2006 - 10h28 - Posté par

De toute facon, Mermet est en situation de monopole. Nul aujourd’hui ne parvient à faire aussi bien que lui sur ce créneau (Il est vai aussi qu’on imagine mal des directeurs de chaines inspirés au point de multiplier ce genre d’émissions) et tant qu’il en sera ainsi des Mermet aux petits pieds essaieront autant qu’ils le peuvent de lui nuire...Toto


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
30 septembre 2006 - 20h47 - Posté par

A ugosup :
Tu as de drôles de manières d’aborder le problême :
 "Cela fait maintenant 18 mois que cette "affaire" a eu lieu et qu’on n’a plus rien à se mettre sous la dent concernant la supposée attitude arrogante et autoritaire de Daniel Mermet." : à bon, il faudra des scandales permanents ?! A moins que le temps ne diminue la gravité des faits (qui sont, au cas où tu en doutes encore, bel et bien avérés) ?
 "Giv Anquetil, Antoine Chao et François Ruffin ont l’air de bien tolérer la bête" : ouais, mais ce n’est pas facile. Et quand on travaille à France-Inter, on ne crache pas trop dans la soupe (les places sont chères). La passion fait le reste ; et puis ils ne se sont pas fait virés ou rétrogradés, eux !
 "Et, sauf erreur de ma part, pas un seul faux pas dans les émissions" : ben oui, il ne va pas faire l’affreux à l’antenne tout de même ! :-)
Lillo


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
15 janvier 2007 - 09h10 - Posté par

Cher Lillo
Je prends acte de ton bénéfice du doute à la version Scharf/Hauter. Cela fait maintenant 28 mois et toujours rien. Le temps n’atténue rien, inutile d’inventer des paralogismes qui ne ressortent pas de mon texte, mais je me serais attendu à d’autres affaires... et non ! Je pense qu’asséner "les faits sont bel et bien avérés" est une affirmation gratuite. Pour ma part, le bénéfice du doute reste à l’accusé. Quant à ceux qui collaborent toujours à "Là-bas si j’y suis", j’ai du mal à m’imaginer une telle schizophrénie chez plusieurs d’entre eux entre les dénonciations quotidiennes à l’ordre néolibéral et la soumission à un tel fauve patronal.
Bien à vous tous.
ugosup


> Daniel Mermet : pourquoi tant d’amour ?
28 novembre 2008 - 17h13 - Posté par

va faire un tour du coté de la manip agip prop mao et dérivée, tu risque d’etre surpris...





Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
13 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1
Alexandre Langlois réagit à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris (vidéo)
jeudi 3 - 20h25
de : nazairien
Une corrompue de plus, comme commissaire européen : Emplois fictifs : « I’m clean », se défend Sylvie Goulard
jeudi 3 - 17h54
de : nazairien
3 commentaires
Ils avouent sans honte, que les radars c’est pour faire du fric : Les « gilets jaunes » ont plombé les recettes des radars
jeudi 3 - 16h58
de : nazairien
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La vérité n’est pas dans un seul rêve, mais dans beaucoup de rêves. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite