Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Après les Bobos voici les Nappy (Jeunesse dorée du 16ème)

lundi 12 juin 2006 - Contacter l'auteur - 43 coms

La jeunesse dorée dans toute sa splendeur...
"Il fut un temps où la jeunesse dorée symbolisait le préambule à la réussite sociale. Fréquentant les meilleures écoles privées, inscrits en rallyes, les ados friqués se rencontraient en private clubbing pour ne pas se mêler à la jungle des paysans du coin. Aujourd’hui, entre dépravation et invitation à une supériorité qui n’est plus de mise, ces gamins méprisent le reste du monde et le font savoir.

Back from Hell
Ils avaient leurs boîtes de nuit, maintenant ils ont leur DVD. Les enfants du 16ème se la jouent rebelles en herbe en affichant leur (in)différence en images. Out les soirées dans les clubs privés, oubliés les clichés, la jeunesse dorée se réinvente. Des revendications tout droit sorties de " Hell ", le roman de Lolita Pille qui a tracé la voie. Ils ont tout et en rajoutent en revendiquant la " sales gosses attitude ". Les règles sont simples : s’afficher sale gosse en sortant l’attirail du rebelle made in Gucci. On se trimballe en jogging, mais siglé, sinon ça ne rime à rien. On regarde les " pauvres " avec condescendance tout en sirotant sa mini champ’, on se complait dans un monde où les logos font la loi et, surtout, on se prend pour le nombril du monde. Brel regrettait d’être devenu vieux sans être adulte, le Nappy (de Neuilly-Auteuil-Passy) pourrait regretter d’être devenu blasé sans rien connaître. Car si ces enfants nés avec une cuillère d’argent dans la bouche ont reçu une éducation irréprochable, leur sens de la supériorité semble les avoir éloignés des bases de cette même éducation.

Je snobe donc je suis

Le DVD Nappy, tout d’abord sorti en kiosque et désormais disponible dans les Fnac et Virgin, s’adresse à une génération désabusée, condamnée au paraître. Quant au site Internet, il annonce clairement la couleur en offrant au visiteur quelques fleurons. On retiendra, entre autres, " Nous baignons dans cette évidence depuis notre plus tendre enfance : nous appartenons à une espèce à part, supérieure par essence. Nous n’avons pas à nous préoccuper des vulgaires contingences quotidiennes et chacun nous doit le respect. Pour moi, rien n’est plus normal. " L’auteur de ces quelques lignes ? Jean-Sébastien, 19 ans. Mais Nappy, c’est aussi une façon de revendiquer son appartenance à un milieu décrié depuis 68 : il n’est effectivement pas de bon ton de faire partie des privilégiés. Hués chez Ruquier, les Nappy persistent et signent. Fini le temps du profil bas, désormais " bourge " n’est plus une insulte, c’est une consécration.

Il y a d’abord eu Saint-Germain des Prés, ses cafés et clubs aux voûtes de pierre, puis le Drugstore a fait des Champs Elysées le repère de la génération de nos parents. Les clubs s’y sont ouverts les uns après les autres, évoluant au rythme des desiderata d’une clientèle tout juste sortie des couches-culottes mais sans cesse plus exigeante. Emblème de la jeunesse dorée des années 90, les Planches où les minets se faisaient déposer par leurs parents les vendredis et samedis soirs. Aujourd’hui les codes ont encore changé et les Nappy investissent pour leurs soirées un lieu qui ne cesse de changer de nom, symbole de leur éphémère réalité. Mais il leur faut plus qu’un quartier général, ces rebelles du triangle NAP veulent propager leur identité. Dress code : faussement décontracté, limite négligé, car la génération Nappy est au-dessus de tout et n’a pas besoin de s’habiller pour sortir. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir les représentants de cette quasi-secte arborer un look négligé à la limite de la " caillera attitude ". Il faut dire que ces petits chéris peuvent tout se permettre et ils le savent : l’argent de papa-maman leur garantit un droit d’accès presque ad vitam æternam. C’est tout juste s’ils comprennent le sens d’un panneau " tenue correcte exigée ".
Successeurs de la génération Gloubi-Boulga, les Nappy révolutionnent les règles de bonne conduite. Faux rebelles mais véritables fashion addicts, ils dictent leurs lois et vénèrent le culte du superficiel. Une prise de conscience navrante qui montre une autre facette du monde qui nous entoure. Des jeunes qui perdent pied avec la réalité et s’inventent une identité aussi creuse que leurs propos. Finalement, c’est une mine d’or pour ceux qui ont compris qu’on peut tout vendre à une génération prête à acheter n’importe quoi pourvu qu’on leur dise que c’est réservé à une élite."

Je suis tombée par hasard sur cet article dans un magasine et j’ai trouvé interessant de le mettre sur ce blog pour peintre une strate, bon marché avant tout, de notre société qui pourtant laisse rêveur bon nombre d’adoloscents principalement ! Pour en lire davantage, on trouve le nouveau bouquin de Pille intitulé ben "Hell"...
Revolté ?

Au revoir !

- http://etatd-ave.hautetfort.com/arc...

Lien vidéo du reportage de 7 à 8

- http://videos.tf1.fr/video/news/sep...

Mots clés : Economie-budget / Mouvement /

Messages

  • reportage sur la 1 .... caricature de deux monde parallèles.... rien à voir avecles bobos... plutôt les 200 familles !
    Splendeurs et misères du 16ème.... Bof ... on le savait

  • Non, Brel ne regrettait PAS d’être devenu vieux sans être adulte, mais s’en félicitait :

    finalement, finalement,
    il nous fallut bien du talent
    pour être vieux
    sans être adultes
    oh mon amour,
    mon doux
    mon tendre
    mon merveilleux amour
    de l’aube claire
    jusqu’à la fin
    du jour
    je t’aime encore
    tu sais
    je t’ai-ai-me

    la chanson des vieux amants

  • Ya pas de quoi les envier. J’aurais tendance à les plaindre parce que vivre dans le virtuel, le faux, l’artificiel, le superficiel. C’est franchement pas réjouissant comme programme. Une vie authentique, simple, ou chacun a sa place et est respecté pour ce qu’il est, ça c’est beaucoup mieux.

    • Qu’ils viennent faire un tour dans mon quartier juste pour qu’on leur montre comment on les respectent !!!mdr !
      Jean Claude des Landes

    • ces jeunes des " beaux " quartiers on meme leur site allez le visiter sans avoir envie de vomir

      http://planetultra.net

      la " fureur de vivre " en version fils de de villepin ou de ségol’haine

      quelque " commentaires " tirés des cv de ces messsieurs dame

      sur la page de celui la

      http://planetultra.net/index.php?ru...

      monsieur du seiziéme aime pas

      LE PARTI SOCIALISTE
      LES ECOLOS
      les prolos
      Les chaussettes Blanches

      ou la page Photo de celui la un petit facho bien chic

      http://planetultra.net/index.php?ru...

      ou celui ci qui béle

      prendre le metro avec tout les prolos, les clodos et les cons qui pensent qu’ils sont les meilleurs alors qu’ils sentent encore le charbon et la houille de leurs origines

      ou celui la

      L’instruction pour les femmes, c’est le luxe ; le nécessaire, c’est la séduction.

    • Bonjour

      Ce qui me fait gerber, c’est
      que cette mentalité égocentrique, totalement
      Égoïste, narcissique est limite proche du partie national-socialiste :

      « Rien à foutre des autres, du moment que je me la pete.....
      Que près de chez moi y est des usines à saucisse, j men fou , du
      Moment qu’on oublis pas l’apero…. »

      Bref, superficiel, pret a ce prostituer le jour ou papa maman ne seront plus la.
      Je viens juste de voir un reportage de deux "crétines" de 16 ans qui ce fringue
      à la dernière mode.....

      Je me mets à la place du gamin qui a vu son père mineur ce faire foutre
      à la porte et sa mère être mis au chômage d’une entreprise textile....

      Vraiment, ces jeunes sont à gerber...
      Si ma fille était comme ça , je serais obligée de la piquer.....

    • C’est eux qu’il faudrait balancer en camp de redressement, travail à 5 heure du matin, sorties impossibles, ils verraient ce que c’est ! Marchais avait raison : au dessus d’une certaine somme, l’Etat prend tout. Par contre, l’héritage des prolos et des petits salaires devrait être exempt de taxes, car il est normal que des gens qui se sont crevés à la tâche toute leur vie puissent léguer l’intégralité de leur bien à leurs enfants.

    • Bonjours ,
      Je me présente , Lydia 17 ans , Je suis une jeune fille issue de parents aisée depuis mon plus jeune age , mais je ne vous permet pas de dire , car toute les personnes , sont différentes je ne suis pas du tout ces deux jeunes fille que vous venez de voir a ce reportage , certaine savent en profiter tans dis que d’autre en font n’importe quoi , mettre ces étiquettes sur tout les personnes issue de la jeunesse dorée ceci est injuste de votre part .. Nous ne l’avons pas décidée c’est tombée ainsi

    • et tes parents sont fiers de toi et de tes innombrables fautes d’orthographe ?

  • J’ai 18 ans et j’ai travaillé cette année sur la génération BoBos (Bourjeois-Bohémiens) et je peux vous dire que ça n’a rien à voir avec les Nappy. Ces derniers n’ont pas le sens de l’argent et contrairement aux Bobos "they show off".Ils n’hésitent pas à montrer leur richesse, à acheter des vêtements de grande griffe et ceci les distingue des Bobos, riches mais généreux.c’est certain que ce ne sont pas eux qui donneront de l’argent à une association humanitaire par exemple. Non, je trouve que les nappy ont tout à envier aux Bobos et ne sont pas dans la même lignée.Mais bon ce n’est peu être qu’une mode comme les hippies dans les années 60, les Yuppies ensuite , les down shifters...maintenant ce sont les Nappy... pourquoi pas.Mais je conçois qu’on ne paut pas les juger de quelque sorte que ce soit : Quels sont les jeunes aujourd’hui qui ne portent pas de marques ? et portent des jeans à 150euros ?Moi même j’ai la chance de disposer de ce que je veux et de l’argent que je veux mais ça ne fait pas monter la tête pour autant et pourtant ça pourrais vu ma situation...Une dernière chose pour les Nappy, je vous conseil cette marque : IKKS, c’est certainement moins cher que du Gucci mais non moins de bonne qualité et ce style est très classe et décontracté..Perso j’en porte et c’est top tendance...

    • Petit message aux gosses de bourges qui se la donnent en nous racontant sa petite vie. Tu nous cites tes revenus et ton futur héritage mais ca ne nous dit pas ce que tu fais de ta vie, vivre sans passion et sans gout de l’effort, ça doit pas spécialement etre excitant. Je n’envie aucunement ces personnes qui vivent dans un monde parallèle, ils n’ont pas le plaisir de s’acheter une petite chose que certaines personnes attendent depuis plusieurs mois.
      Pour revenir sur l’autre baltringue, Bentley, c’est naze, voiture de papys enfin, chaucn ses gouts, je n’ai pas la culture du luxe.
      J’en profite, si tu es du 16e, tu es tout proche du parc des Princes, viens boire quelques bières dans des gobelets en plastique un soir de mach, on te montrera ce que c’est d’apprécier quelques choses, j’en profiterai egalement pour t’en coller quelques unes pour ton insolence, tes parents ne t’ayant visiblement donnés aucune éducation, on s’occupera de ça.

  • Ces jeunes irresponsables et sans saveurs font perdre sa noblesse au travail, l’argent gagné par l’apreté de l’effort ne représente plus rien, je me demande finalement si 1984 ne serait pas finalement mieux...

    Voici l’effet le plus pervers de l’héritage, ce qui m’effraie le plus c’est qu’à cause de ma réussite sociale gagnée à la sueur de mon front, de mes études, mes enfants ou petits-enfants peuvent faire partie de cette triste jeunesse et se perdre. Heureusement l’état allège toutes nos fortunes, mais cela sera-t-il suffisant pour endiguer cette décadence moderne ?

  • Ouais je les trouve gravement atteints ces jeunes... Le reportage de TF1 (certes encore un journal à sensation) ne les montre pas sous un jour bien agréable, mais ce qui est fou, c’est de les voir à un tel point si fier de se montrer à la télé. Ils me font penser à ces beaufs que l’on pouvait voir chaque jour sur "c’est mon choix", genre la pauvre fille de campagne en Nike Air Max qui venait parler de son gamin qu’elle avait eu à 15 ans et accompagnée de son mec militaire. Des beaufs aux nappys, il n’y a qu’un pas, et chacun est à la recherche de la reconnaissance ou de son quart d’heure de gloire à la TV. Loin des codes de bonne conduite qui auraient du êtres inculqués par leurs parents, ces pauvres perdus se montrent souvent vulgaires et aux antipodes du rang social duquel ils sont issus. Quel dommage. Ca me fait penser aussi à tous ces jeunes beatniks que l’on voit fleurir dans les lycées, fumant joints sur joints et jouant au diabolo pour donner l’impression d’être "cools", sympas, ouverts alors que leurs discours extremes démontrent tout simplement une immaturité exemplaire. Mais voyez vous encore des gens comme cela à l’âge de 30 ou 40 ans ? Tout le monde finit dans une vie plus rangée, plus normale, plus réaliste, et se retrouve à se dire d’un air légerement honteux : "que j’étais bête à 20 ans !"
    Enfin, pour enrichir nos petits commentaires, j’ai trouvé sur le net le site d’un court métrage sur la jeunesse dorée et branchée qui a l’air bien dans le genre de tout ce qu’on dit ici (j’ai pas entendu parlé de ce film jusqu’à présent) : www.jlb-lefilm.com

  • Lorenzo de Moncayo et ses amis ne cautionne pas ce qui a été montrer dans ce reportage. A Neuilly les familles aisées ont aussi des enfants bien eduqués qui ne se hasardent pas a jouer un rôle.
    Aujourd’hui vous confondez notre Jeunesse Dorée avec la Jeunesse dépravée des faux bobos , des shales, des bolosses, qui se ruent au Planches pour faire la fêtes et rentrent defoncé chez eux.

    C’est une minorité et tout le monde n’est pas ainsi.

    Ce sont les parvenus qui le sont.

    Nous on s’amuse avec ce qu’on nous donne , tout le monde fait la même chose. On n’a agressé personne avec une bouteille de champagne, on ne va pas dans vos clubs, on ne traine pas dans vos ecoles : bref vous ne nous voyez jamais.

    Ceux que vous entendez ou croyez voir sont ceux qui recherchent une gloire solciale qu’ils n’ont pas ; c’est bien connu dans le milieu !

    On n’est pas assez idiot pour detruire notre propre monde et le laisser infliter par cette racaille dedits beauxquartiers : laissez moi rire !

    Lorenzo de Moncayo

    http://www.lorenzodemoncayo.com

  • Vous (les pauvres....) vous etes tellement....mmmmhh..... inferieur.... c’est desolant de vous voir essayer de nous (les personnes.... disons pour ne pas trop blesser... que vous jalousez tant) comprendre.... de percer le mystere..de cette jeunesse doree...que vous pretendez connaitre si bien...mais vous ne raportez que simplement ce qui vous a ete rapporte.
    vous ne vous contentez que de nous critiquer....de pretendre a vos amis que vous avez ete en "contact" avec un des notres alors que vous n’avez que fais de nous voir..dans la rue..les rares fois ou vous vous trouviez aux champs (elysees(pour les cretins)), avenue montaigne.... a La Baule, a St Tropez..( avec votre camping car.haha j’en ris !)

    bref... arretez de vous prendre le choux pour nous ! on va tres bien..des psy c’est a vous qu’il en faudrait... et puis arretez egalement de dire que nous vous faisons pitier car tout ce que vous demontrez en disant cela..c’est que vous etes incroyablement jaloux de nous, nos frequentations, nos sorties, nos vacances, NOTRE VIE !!

    j’espere a tout ces petits gens une...vie deplorable..pleine d’amertume..de tristesse.... d’abandon.... une vie de chiottes.... car vous....en vallez largement la peine !

    • C’est choquant de voir autant de mépris dans ce commentaire ! Tu dois vraiment avoir une vie pathetique pour être aussi snob !

    • Voilà un exemple : la culture, le savoir vivre, le respect des autres, ne s’achète pas. Tu pourras avec 100 marques de mode sur toi et avoir l’impression d’être le roi du monde, à la fin de ta vie, c’est le fourgon citroen qui mettra "Mr tout le monde" en terre qui te portera toi-aussi.

      A la différence que ce monsieur tout le monde, dans sa "pauvreté", aura eu peut-être une vie difficile, mais au moins aura sans doute eu une dignité, aura probablement lutté pour s’en sortir et contruire son existence, et cela seul vaut un respect auqeul toi, gosse trop gâté ne connaissant rien aux réalités de ce monde, tu peux prétendre.

      Sache que franchement, ton mode de vie n’est sûrement pas enviable. Des gens aisés vomissent ce genre d’attitude "nouveau riche qui dédaigne tout alors qu’il ne connaît rien à la vie", tandis que des gens modestes ont pour richesse leur courage au quotidien.

      Trouve un sens à ta vie.

    • la seul chose que tu n’auras c’est l’amour provenant de tes parents et une réél amitié c’est pour sa que tu montre ta richesse en espérant qu’elle peut combler le vide et le manque que tu as
      tu fait pitié

  • Quelqu’un a un sac à vomi ?

    Sincèrement, des gens qui ont tout et trouvent encore le moyen de se plaindre ! S’ils veulent remplir le vide de leurs vies, ils peuvent aller aider des gens en détresse que visiblement ils méprisent.

    Pauvre France.

  • les nappy ne font que contredirent leur origine sociale .En effet ils remettent en cause tous les moeurs qui fondent leur communauté : le vrai noble n’expose pas sa richesse...il n’a pas besoin de justifier qu’il a de l’argent , c’est trop vulgaire !
    Retournez donc dans vos quatiers en plastiques dorées et épargnez nous votre snobisme horripilant, piêtres gueux !

    • Par pitié, je sais que les propos des "nappys" insignifiants, révoltants et écoeurants, mais n’en venez pas à développer une haine contre tous les "riches". Je fais partie de ce que les gens ont tendance à désigner comme les gosses de riches, et pourtant, rien avoir avec ces clowns. Croyez moi ils sont largement minoritaires. C’est juste qu’ils font parler d’eux parce qu’ils aiment s’imaginer comme des stars. Ils s’autopersuadent qu’ils sont superieurs et que si l’on dit du mal d’eux c’est parce sue l’on est jaloux. Ils sont dans leur bulle, et tant mieux. Mais ne vous inquiétez pas ils ne feront jms partie de la classe dirigeante de ce pays, ce sont de véritables ignares.Imaginez un dialogue avec steevy ( ll n’appartient pas du tout aux nappy je sais mais côté QI la similitude est frappante) Je les critique et n’ai pourtant rien à leur envier : ma famille est probablement plus aisée que la plupart des leurs, j’ai en quelque sorte ce que je veux quand je veux, mais n’en abuse pas. Ils ne font pas partie de la haute société : ce sont exclusivement des nouveaux riches et des parvenus. Vous ne les rencontrerez jamais dans les galas les plus mondains, ou dans les receptions de la vraie noblesse française. Pourquoi ? Parce que notre caste les méprise. D’ailleurs dans l’histoire, il est bien connu que si les nouveaux riches sont aussi incorrects, c’est parce qu’ils souffrent d’être rejeté de la haute société. Alors ne nous mettez pas tous dans le même sac. La majorité de ceux que vous désignez par "les riches" ne vous méprisent pas du tout. Au contraire, elle admire tous ceux qui ont des valeurs.

    • Entièrement d’accord avec le post precédant et ce que j’ai dit plus haut.

      La noblesse et autres personnes de qualités méprisent ses sales gosses. A Notre Dame des Oiseaux desormais on peut voir s’infilter cette racaille de parvenu mais jamais ils ne feront partis de notre monde. Ce que vous croyez voir ou ceux que vous apercevez viennent vous mépriser car ils n’ont que cette chance de ce faire une place puisque les bonnes familles leurs ferment la porte.
      et qu’il n’y a que vous pour leur donnez de la valeur. Nous nous savons tres bien d’ou ils viennent, leur façon de parler , de dîner, de se tenir : rien a voir....

      Lorenzo de Moncayo.

      http://www.lorenzodemoncayo.com

    • je suis tt a fait d’accord avec toi les vrai riches n’étale pas leurs compte en banque ils sont discrets et plus disponible a etre entendu que c’est prétendu nappy qui ne connaisent pas ce qu’est le mot discrétion

  • Moi j’aime pas les gueux, les prolos, les ploucs, les nouveaux riches et les fins de race (soi disant noblesse française). Moi je m’aime et c’est déjà bien. A bon entendeur, salut.

  • Je trOuve que cet article n’est pas trés réaliste et qu’il a pOur but de mOntrer les Nappy cOmme des fils de bOurge insOlent . . . Or ,en réalité ce sOnt des jeunes qui Ont des amis cOmme euxx é ki ne se mélange pas ,ou est le mal ? ? ?
    Il ne dérange persOnnes et ils aiment prOvOquer
    ,en mettant des articles sur eux ,des vidéOs ,des COmmentaires vOus leurs pOrter de l’intéret ,Mais ils s’en fiches car ce que peuvent penser les gens d’eux sa n’a Okune impOrtance . . .
    Ils sOnt privilégiés et ils le savent ,ils Ont de l’argent et en prOfite :
    L’argent ne fait pas le bOnheur mais il y cOntribuuuu ^^

    • Je suis prise de pitié pour eux... Dépenser de l’argent est un plaisir mais ne constitue ni le bonheur ni la raison de l’existence. Ils s’en rendront compte bien assez tôt. De même, ils se mordront les doigts de nous avoir tant critiqué : l’histoire a montré que les riches hautains et merdeux payent toujours le prix de leur mépris... tout ça grâce à nous =) Franchement, heureusement qu’on est là pour eux^^
      biz les gosses de riches, profitez de vos derniers moments.

    • ce qui est grave, c’est que cette jeunnesse est désabusée et en manque d’ideaux. avant on y trouvait l’élite dans cette jeunesse de la haute bourgeoisie notamment les elites intellectuelles qui gardaient un discours liberal et parfois contestataire. (ref annees 60)

      tant mieux ça laisse la place à d’autres. en effet il est trompeur de croire qu’en étant fermé , les nappys conservent leur statut. vu le rythme de beaucoup , l’enfermement n’aperçoit pas la montée de plus en plus de personnes de souches inferieures dans les hauts postes.

      les parents absents , l’habitus transmis est defaillant , l’héritage culturel (celui qui tient du savoir et des connaissances) n’a plus le meme poids et la meme propension que celui des grands parents transmis aux parents.

      ce qui est drole c’est que venant d’une grande famille bourgeoise du nord ainsi que mes amis , c’est que notre éducation et donc notre mode de vie n’est pas le meme. l’argent est très présent mais pas de la meme façon. 1euro c’est 1 euro et si tu veux plus montre nous qui tu es.

      meriter un heritage, c’est mériter un nom , une confianc,e a moi donc par le biais de mes etudes d’etre reconnu et d’apporter satisfaction.

      bref les nappy c’est de la racaille de riche , des gens beaux , riches mais qui ne meritent pas mon respect dans le sens ou il ne sont en rien brillant et dont le manque de culture et flagrant.

      aaaaaaaaaa ces nouveaux riches vulgaires roulant en ferrari et arrosant les putes avec leur merde de cristal.

  • Je frequente un des meilleurs lycees parisiens. Je bosse dur, et je suis premier depuis la cinquieme. Mes parents sont aises, mais pas riches. Je suis dans un rallye, suis souvent invite a d’autres (oui je me vante lol mais j’arrete.) Je ne suis ni un nouveau riche vulgaire, ni un Nappy. Je frequente plutot, sans aprehension, de sympathiques personnes que certains nomment "la veritable noblesse, ou du moins tous les gens faisant honneur a leur milieu, sans en tirer un sentiment de superiorite, et pour la plupart appartenant aussi a une elite intellectuelle". Je trouve que c’est un faux debat, et j’avoue que j’ai moi meme hesite a repondre. En effet, il ne faut pas se focaliser sur le phenomene Nappy. Pourquoi ? Parce que ce sont des personnes comme moi et surement pas ces parvenus qui appartiendront aux "castes" dirigeantes, aux elites economiques et intellectuelles a venir. Je reve dailleurs de faire de la politique, chose qui me passionne eperdument. C’est comme les lois : ce sont des gens biens qui les ont faites. Il ne faut pas s’inquieter, car je sais que ce sont les gens biens et meritants qui sont recompenses (et aussi les speculateurs lol). Pensez a beaucoup d’hommes politiques comme Jacques Chirac qui vient de sa Correze paumee (disons les choses telles qu’elles sont) ou David Martinon. Sarkozy est issu du meme milieu que moi : frequentant la jeunesse doree, en faisant partie, mais a un niveau moindre de celle ci (un presque riche si on veut). Tout ca pour dire que le merite est toujours recompense, qu’il ne faut pas se soucier de ces cruches sans cervelles, qui sont, intellectuellement, bien inferieures a des gens comme moi, et n’ont qui plus est aucun sens du savoir vivre (hum hum).
    La seule chose qui m’inquiete un peu c’est l’existence de quelques resaux dans les milieux d’affaires (je ne citerais pas quelques patrons de grandes entreprises fancaises qui n’auraient logiquement jamais du atteindre le poste qu’ils occupent actuellement, et on se demande vraiment comment ils l’ont obtenu). Voila, c’est tout, donc arretez de vous soucier des Nappy puisque la premiere personne venue peut leur sucrer tout leur fric. Parole d’un Sarkoziste pur et dur sur un site communiste lol.

  • je trouve cela injuste fesant moi même partie de la jeunesse dorée mais aussi je pense d’une certaine élite je trouve cela dégradant pour notre image que certaine personne nous compare a des "racailles". Certes nous snobons nous buvons (exclusivement du champagne) mais nous fesont aussi marcheé l’éconmie française qui seait a lors d’aujourd’hui réduit a peu si nous serions tous des "beauf" la classe la distinction et toujours de rigueur dans notre société mais le luxe aussi. les personne en jogging ne sont pas de vrai "bourg". rien ne sert de se la taper lorque l’on as 200 euro dans son port feuille gucci qu’on a mis 1 ans a avoir. le prestige, le luxe etc... n’est réservé qu’a une partie de la société. t nous ’aimons pas les imposteurs
    pour conclure je dirais que cette article ne concerne pas la vrai jeunesse dorée qui va oujours au planches et qui ne met pas de jogging !!!

  • bonjour
    je fais partis de ceux que vous apellaient le jeunnesse dorée ou n.a.p.p.y
    nous ne vivons pa dans le meme monde
    vous nous insultés seulement car vous navez pas ce que nous avons
    nous sommes des privilégiés
    seulement il ne faut pas tous nous juger
    je ne dépense pa 2000 euros chaque jour
    je ne vais pratiquement jamais au soiré v.i.p
    donc voila ne nous jugez pas

  • Les gens veulent se retrouver entre eux c est une loi qui se constate partout, que ce soit Neuilly ou Bondy c est exactement la meme chose. Vous pouvez aussi prendre l exemple des gens qui vont s expatrier que ce soit celui qui part a l aventure ou pour un poste prevu...la premiere chose que 90% des gens font est de rentrer en contact avec des compatriotes locaux aussi expatries mais a qui ils n aurai jamais parles si ils s etaient rencontres en France et avec qui ils ne garderont pas de contact lorsque l un ou l autre ira ailleurs. Les gens sont communautaristes et c est ainsi ils ont besoin de retrouver des points de reperes avec d autres qui reagiront , parleront etc...comme eux et peu importe d etre un loser /frimeur/cons etc...on le sent pas quand on est au milieu d une bande de losers/frimeurs/cons etc... C est la nature humaine qui est ainsi faite pour tres probablement plus de 99% des gens. Tout le monde essaye d expliquer les choses par l appartenance a une classe sociale alors qu en fait c est beaucoup plus une question d attitude. Le beauf qui gagne au Loto reste un beauf et se sentira a l aise parmi les beaufs l argent n a rien a voir dans l histoire, l aristocrate ruine reste aristocrate et la encore l argent n a rien a voir etc..etc...il est donc preferable de parler de milieu (artistique,financier,cite,paysan etc...) plutot que de contingenter les gens dans un systeme de classe, departement etc...

Derniers articles sur Bellaciao :