Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

BNP Paribas - Il y a un juge quelque part ?

lundi 28 juillet 2014 , par InformationGuerrilla - Italie - Contacter l'auteur

Nous sommes sommairement informés en mode anonyme, mais de manière détaillée, même dans leur partialité pour nous excluons hypothèses mitomania ou même « provocation », un fait potentiellement très grave.

À savoir que dans la documentation jointe à un appel en instance devant le tribunal du travail à Milan et liées à un licenciement individuel d’un employé par BNP Paribas en Italie (maintenant l’un des nombreux qui ont eu lieu dans ce groupe bancaire ces dernières années), contiendrait lourd "crime rapports. "

"Nouvelles de l’infraction » liée à une histoire complexe qui a eu ces derniers temps et plus contre quelques échos sur le web, mais cette information n’a jamais été en mesure de briser le « mur » de l’information officielle et mainstreem.

Cela voudrait dire que, en plus d’un préjudice économique des dommages irréparables sévère à ce groupe bancaire multinational (déjà très récemment participé à de lourdes amendes peine imposée par le gouvernement américain pour les affaires avec le Soudan sous embargo), une série de très grave responsabilité de ses administrateurs, conjointement avec des cercles plus grands la politique italienne (un ancien ministre et ancien coordinateur de la partie déjà impliqué récemment dans d’autres affaires méchant), mais aussi un rôle inquiétant dans l’histoire de la sphère du crime organisé au moins deux des trois principaux « mafias régionales" opérant en Italie.

Nous ne sommes pas en mesure de contrôler la pleine vérité de la chose, les documents en question feraient partie de celle concernant une procédure judiciaire et n’est donc pas public ni consulté.

Et bien sûr, nous ne savons pas si la Cour de Milan du travail, car il serait de bonne pratique dans des cas similaires, a décidé de passer cette « rapports de la criminalité » à la juridiction pénale du Procureur, qui, cependant, est différente de celle de Milan.

Est tout aussi évident, que notre contexte, certains n’ont pas le "justicialisme" dans notre ADN, et nous n’avons jamais pensé à une « judiciaire » non seulement comme une solution des problèmes dans la caisse, mais encore moins comme un "levier" décisif par rapport à la revanche rôle plus général des banques dans la crise économique mondiale et sa gestion se faire au détriment de la grande majorité de la population.

Cependant, dans notre ADN et nos valeurs, il n’est même pas le « code du silence ».

Ainsi, dans notre capacité et des capacités limitées, nous allons continuer à faire face à cela et d’autres événements, de toutes les manières possibles et physiquement possible.

Espérant « réveiller » même cette petite partie de la presse mainstream ne pas complètement inféodé aux puissances de cuisine italienne et internationale.

Et puis, sans illusions et les raccourcis juste "bourreau", rappelez-vous le fameux dicton "il y a un juge à Berlin" ... il y avait aussi à Milan, Gênes, Imperia, ou même à Paris ?

http://bellaciao.org/it/spip.php?article34413

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / Italie / Justice-Droit /

Portfolio

Derniers articles sur Bellaciao :