Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

CCCGaz 29 : Gaspare au CM de Landivisiau !

samedi 26 novembre 2011 , par Patrig K - Contacter l'auteur - 3 coms

CCCG29 : Gaspare au CM de Landivisiau !

Le 5éme projet en lice à l’appel d’offre pour la CCCG 450MW du Finistère !

Il est bien connu qu’en Bretagne, il y pleut habituellement beaucoup, mais désormais ce sont des CCCGaz en projet, qui nous tombent du ciel !

Landivisiau du 25.11.2011


Le Télégramme de Brest : Centrale au gaz. Le conseil donne son feu vert

26 novembre 2011 -

http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/morlaix/landivisiau/landivisiau/landivisiau-29-centrale-au-gaz-le-conseil-municipal-approuve-le-projet-25-11-2011-1512086.php

Analyse de texte

Ambiance électrique hier soir pour un conseil municipal extraordinaire sous tension qui portait sur la centrale au gaz. Les élus ont finalement donné leur feu vert à ce projet.

« Non à la centrale ici ou ailleurs » ont entonné les militants du collectif Gaspare [ http://www.nonalacentrale.fr/ ] à l’entrée du conseil. Une séance extraordinaire entièrement consacrée au projet de la centrale au gaz, cette unité de production destinée à fournir de l’électricité à 800.000 personnes.


Note 1 : La Bretagne compte plus de 4.2 millions de personnes, si l’on y intègre les 5 départements historiques, région découpée à 4 départements par Pétain, pendant l’occupation Allemande. Et retenant ce schéma électro-géographique, elle en produit plus de 35%, dont la CCCG 450 MW mise en service dernièrement en remplacement d‘une unité au charbon.


Hier, Dominique Ramard, conseiller régional délégué à l’énergie, est revenu sur les grandes lignes du Pacte électrique breton. « Aujourd’hui, la Bretagne ne produit que 8,5% de sa consommation, a rappelé l’élu. Nous devons assurer l’équilibre, notamment en période de pointe ».


Note 2 : Bretagne électronucléaire ou gazière n’a strictement rien à voir avec les 4 ou 5 départements. Des considérations de capacité de production de 8 à 10% calculée sur une seule partie du complexe et de l’infrastructure du grand Ouest électronucléaire français.. Tel qu’il a été dessiné il y de cela longtemps, par ceux qui aujourd’hui, en détourne la visibilité du modèle, à des fins de très mauvais arguments...

Montoir de Bretagne est le principal producteur d’électricité dans la région Ouest, ou est le terminal méthanier qui alimentera cette CCCG en projet. L’ensemble couplé des centrales nucléaires de Chinon, Flamanville, mais aussi de l’usine de la Rance et du développement des ENR également. Qui est considérable et loin d’être négligeable ici en Bretagne. Tout un lot de techniques diversifié qui ne demande que de s’enrichir d’une part grandissante des moyens hydro marins, à produire de l’électricité et du bon usage du mouvement perpétuel. Ce qui est également écrit dans le pacte électrique breton, et au point numéro un !

Quel est l’explication à commencer par le point numéro trois ?

Dès lors, les considérations de découpes administratives exposées pour ce domaine électro-industriel, n’a aucune pertinence et doit cesser immédiatement ! Une insulte à la raison de la réflexion, pratiqué par certains de nos représentants politiques, de persévérer d’en faire l’usage, est le meilleur moyen d’abreuver et d’aggraver la prolifération de la mouvance du populisme, ce dont ils sont le plus souvent les premiers à s’en plaindre par la suite. Des créateurs du monstre populiste et qui s’ignorent, en quelques sortes. ]


Plusieurs communes et opérateurs (Direct Énergie à Landivisiau, GDF-Suez à Guipavas...) sont candidates pour accueillir cette centrale électrique à la pointe de Bretagne. L’opérateur retenu sera choisi par l’État au mois de mars2012. La mise en service de la centrale est prévue pour l’hiver 2015.

Note 3  : La date annoncée il y a peu, était fixée à la fin de cette année et au plus tard au début de l’année 2012. Aux dernières nouvelles, car ça ne cesse d’évoluer de jour en jour, le délais serait le mois février 2012 et selon le Préfet de Région, qui le précise dans un article du Télégramme de Brest du 21.10.11

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/centrale-au-gaz-le-prefet-de-region-s-engage-22-10-2011-1473543.php

« Véritable opportunité »

Lors du conseil, le projet porté par Direct Énergie a été présenté par Pascal Nantel, directeur général des services de la ville. Pour l’opérateur, « le site retenu (11 hectares dans la zone artisanale du Vern) est bien adapté avec des faibles contraintes environnementales et urbanistiques. Il est aussi bien positionné en raison de sa proximité de la voie express » Selon le maire, Georges Tigréat, ce projet de 400millions [N4] d’euros (+40.000 € [N5] de retombées pour la commune) créera 400 à 800 emplois [N6] pendant trois ans. Une fois construite, la centrale emploiera 30 à 40 personnes.


Note 4-5-6 :

[N4] 350 millions d’euros, en début d’année ! 14 % d’inflation en moins d’un an !

[N5] EDF a promit 2 millions d’euros à la Communauté de commune du Yeun Elez pour le projet d’EDF sur le site nucléaire de Brennilis !

[N6] Du simple au double, comme pour l’EPR , de 3 milliards à 6 milliards !


« C’est une véritable opportunité pour nous en terme de développement économique et social », a insisté le maire. À l’issue des différents exposés, Marguerite Bleas, chef de file de l’opposition, a regretté d’avoir eu connaissance du projet que le 18novembre. « Une semaine pour émettre un avis sur un dossier de 400millions d’euros, c’est trop court », a-t-elle déploré avant de lancer au maire : « Vous continuez d’imposer à notre ville un déni de démocratie » [N7]. « Les délais ont été respectés », lui a rétorqué Georges Tigréat.


Note 7 : JY Le Drian président de région (PS), qui déclarait pourtant à l’Express, le 4 octobre dernier, juste à la veille de la lecture en Commission de la CNDP de la décision de refus et sans suite, au dossier déposé en requête par le Collectif Gaspare, pour la saisine et l’ouverture d’un débat public. Je le cite :

[…//.. « Il y a des socialistes qui sont autoritaires et centralisateurs, j’en connais. Ils pensent que l’État est seul en mesure de lutter contre les inégalités. C’est faux. Les États n’ont plus les moyens de faire ce qu’ils faisaient et ils n’ont pas de relation directe avec les habitants. ….//… dont l’État ne voulait pas. En réalité, c’est Bercy qui décide, et Bercy à horreur des collectivités territoriales jugées trop dépensières » ….//…]


« Risque d’explosion »

De leurs côtés, Angélique Horellou et Pierre Yrand sont montés au créneau pour soulever « le problème d’impact en matière de pollution visuelle, de nuisances sonores éventuelles, d’émission de gaz à effets de serre, de risque de surpression et donc d’explosion ». « C’est un projet crédible, sérieux et sans risque », a assuré le maire. Dans la salle, où s’étaient rassemblées une cinquantaine de personnes, le collectif Gaspare a souhaité prendre la parole, ce qui lui a été refusé. « Je ne donne pas la parole au public et je tiens à rester maître du conseil », s’est exclamé Georges Tigréat, un brin irrité.


Note 8  : à propos de la saisine par GASPARE.

Saisine déboutée par la CNDP contre une CCCG 450MW dans l’aire de Brest.

Le président de la CNDP saisi le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement de cette question.

Lagazette des communes : CNDP & CCCGaz 450MW Brest AIRE

Extrait de l’avis du Président de la CNDP Philippe Deslandes

Projet artificiellement scindé - « Pour de tels projets les seuils relatifs aux bâtiments et infrastructures sont trop élevés et interdisent dans les faits sa saisine obligatoire ou facultative,… » Commente le président de la CNDP, Philippe Deslandes. La Commission a saisi le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement de cette question. « La Commission rappelle qu’elle considère par ailleurs que le projet d’une centrale à cycle combiné gaz et les projets des réseaux d’alimentation en gaz et de transports d’électricité qui lui sont liés sont artificiellement scindés. »

À l’issue de deux heures de débats, le projet d’implantation d’une centrale dans la commune a finalement été approuvé par 27 voix « pour » et deux abstentions (Angélique Horellou et Pierre Ygrand). Marguerite Bleas et trois autres élus de l’opposition se sont donc prononcés en faveur de la centrale, mais à condition que le dossier prenne en compte la dimension environnementale, sociale et économique.

Note 8 un chèque e blanc de 150 millions d’euros ? : Si pour la géographie de cette canalisation gaz de 100 km qui est indispensable pour ce projet, qui du géomètre à nous autres, elle est toujours inconnue à ce jour, il en est tout autre, pour ceux qui seront à devoir à la payer. Un sujet dont les promoteurs de cette CCCG gaz de 450 MW, Jean Yves Le Drian en tète, n’ont pour l’instant que peu évoqué voir pas du tout ! Vers qui est destiné, l’affectation de la charge financière, et qui est le destinataire final de la facture liée aux travaux de ce gazoduc, et pour le service de livraison de gaz à un groupe de statut privé ? Répondront-ils à la question ? La couleuvre est si grosse pour ce projet, qu’elle ne restera plus longtemps dans le flou de la discrétion tarifaire. Ils vont le savoir les consommateurs.

Le Conseil Régional et l’État devront l’expliquer et le formaliser publiquement.

* Garantir l’avenir solidaire par l’autonomie régionale énergétique.

Jacques Chanteau du Télégramme de Brest

-----------------------------------------------

Par Toutatis ... !

Mais qu’a donc t il fait le « Le Ramard et valet du Nominoé » de Lorient, pour nous changer aussi vite le climat breton ?

Un avis, pour forcer la presse de publier les articles sensibles et d’actualité, ici à ce sujet de cette CCCG dès le lendemain (réunion vendredi >>> samedi), il est de mon point vue, utile de diffuser dès le soir même une vidéo aussi brève que possible , il n’est pas idiot de penser que le Télégramme, ou la presse, n’aime pas être dépassé *** !

Un article le samedi sera plus visité surtout que le dimanche, c’est bien connu, le pays du cochon prie dieu pour que tout cela perdure encore et encore !

*** Tébéo , la TV Locale qui diffuse sur le réseau TNT (l’actionnaire majoritaire du quotidien Le Télégramme......). n’a pas fait son boulot.

Pourtant, cette chaine dite TV locale a obtenu 150 000 euros de subvention par la Communauté Commune baie de Morlaix...l’hybride délégation « l’aire antidémocratique » ( le Conseil Général du Finistère leur en a donné également ) !

Les notes depuis :

http://blogs.mediapart.fr/blog/patrig-k/231011/le-trop-discret-plan-energetique-francais

Jo Le Mer un patron affilié au réseau néoconservateur américain. Voir pièces attachées

Dans la presse il déclare « Cette centrale, il nous la faut ! »

Jo Le Mer de la CCI de Morlaix .. Pateron lié aux néoconservateurs américains
Il est également le grand manitou de l’association " Investir dans le Finistère" qui milite pour ce projet CCCG de 450 MW dans le Finistère, il souhaiterai en avoir deux. Les syndicalistes dans l’entreprise qui fabrique des échangeurs et qu’il a cédé au fond d’investissement The Carlyle Group, ont le plus grand mal à ce faire entendre. Le féodalisme bretoniste ... La CGT de Morlaix n’est pas de ses amis.
Les faucons
Réunion d’info à Briec Gaspare fait le boulot d’avertir
Mots clés : Bellaciao TV / Energie / FR - Nord Ouest (02) /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :