Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

CHRONIQUE DE COPENHAGUE - I

vendredi 11 décembre 2009 - Contacter l'auteur - 2 coms

Je livre à votre réflexion ce document :

Lettre ouverte au secrétaire général des Nations Unies

La liste des signataires (141 chercheurs de haut niveau "qualifiés dans des disciplines scientifiques liées au climat") se trouve (notamment) au lien suivant :
http://skyfal.free.fr/?cat=3

• • • • •

Son Excellence M. Ban Ki Moon

Secrétaire général des Nations Unies

New York, NY

États-Unis d’Amérique

8 Décembre 2009

Monsieur le Secrétaire général,

La science du changement climatique est dans une période de "découverte négative" - plus nous en apprenons au sujet de cette discipline exceptionnellement complexe et en rapide évolution, plus nous réalisons à quel point nous connaissons peu. En vérité, la science n’est PAS résolue.

Par conséquent, il n’y a aucune raison valable d’imposer des décisions de politique publique coûteuse et restrictive sur les peuples de la Terre sans d’abord fournir des preuves convaincantes que les activités humaines causent de dangereux changements climatiques au-delà de ceux résultant de causes naturelles. Avant que toute action précipitée ne soit prise, nous devons disposer de solides données d’observations démontrant les changements climatiques récents diffèrent substantiellement de changements observés dans le passé et sont bien au-delà des variations normales causées par les cycles solaires, les courants océaniques, les changements de paramètres orbitaux de la Terre et autres phénomènes naturels.

Nous, les soussignés, qualifiée dans des disciplines scientifiques liées au climat, exigeons la CCNUCC et les sympathisants de la Conférence sur le Climat de l’ONU de produire des preuves ISSUES DE L’OBSERVATION convaincantes pour leurs affirmations qu’il y un réchauffement global et autres changements climatiques causés par l’homme. Les projections de scénarios futurs possibles à partir de modèles informatiques du climat non prouvés ne sont pas acceptables pour remplacer les données réelles obtenues par la recherche scientifique impartiale et rigoureuse.

Plus précisément, nous mettons au défi les partisans de la thèse d’un réchauffement climatique dangereux causé par l’homme de démontrer que :

- Les variations dans le climat mondial au cours des cent dernières années sont nettement en dehors des variations naturelles constatées lors des siècles précédents

- Les émissions de dioxyde de carbone et d’autres "gaz à effet de serre" (GES) ont un impact dangereux sur le climat mondial

- Les modèles informatiques peuvent répliquer de façon significative l’incidence de tous les facteurs naturels qui pourraient influencer le climat de façon significative

- La mer monte dangereusement à un rythme qui s’est accéléré avec l’augmentation des émissions de GES de l’homme, mettant ainsi en péril les petites îles et les communautés côtières

- L’incidence du paludisme est en augmentation en raison des changements climatiques récents

- La société humaine et les écosystèmes naturels ne peuvent pas s’adapter aux changements climatiques prévisibles comme ils l’ont fait dans le passé

- Le recul des glaciers de la planète et la fonte de la banquise dans les régions polaires sont inhabituels et liés à l’augmentation des émissions anthropiques de GES

- Les ours polaires et autres animaux sauvages de l’Arctique et l’Antarctique sont incapables de s’adapter aux effets attendus des changements locaux du climat, indépendamment des causes de ces changements

- Les ouragans, divers cyclones tropicaux et les événements météorologiques extrêmes qui leur sont liés ont augmenté en gravité et en fréquence

- Les données enregistrées par les stations terrestres sont un indicateur fiable des tendances de la température de surface.

Ce n’est pas de la responsabilité des scientifiques "réalistes du climat" de prouver que des changements climatiques dangereux d’origine humaine ne se sont pas produits. Plutôt, c’est ceux qui proposent que cela est dangereux et promeuvent des investissements massifs pour résoudre le prétendu "problème", qui sont dans l’obligation de démontrer de façon convaincante que les changements climatiques récents ne sont pas principalement d’origine naturelle et que si nous ne faisons rien, des changements catastrophiques s’en suivraient. À ce jour, ils y ont totalement échoué.

• • • • •

Pour ma part, j’ajoute : à l’heure où 6 millions d’enfants meurent chaque année de manque d’eau potable et de soins élémentaires (une Shoa par an), qu’un milliard d’humains ne mangent pas à leur faim et qu’il suffit de 50 milliard par an pour assurer à toute l’humanité l’accès à l’eau, l’alimentation, les soins et l’éducation, il est urgent d’utiliser les ressources que les pays sont prêts à - chichement - mobiliser pour les véritables priorités.

Mots clés : Environnement /

Messages

  • Shocking ONU de 1991 Policy Paper Décrit l’objet précis et la trajectoire du traité actuel de Copenhague

    Published on 12-10-2009 Publié le 12-10-2009 Par Jurriaan Maessen

    Les gouvernements de l’Europe, les États-Unis et le Japon ont peu de chances de négocier un modèle social-démocrate de la mondialisation - à moins que leurs mains sont contraints par un mouvement populaire ou d’une catastrophe, comme une autre Grande dépression ou d’une catastrophe écologique"

    Richard Sandbrook, fermant le cercle : Démocratisation et Développement en Afrique, Zed Books Limited, Londres, 2000.

    Un document politique de 1991 préparé pour la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) de se décrit comme « professeur ecosocioeconomist ’Ignacy Sachs propose une stratégie pour le transfert de la richesse au nom de l’environnement à mettre en œuvre au cours de 35 à 40 ans. Comme il s’avère, il s’agit d’un document décrivant visionnaire phase par phase, le chemin de la dictature mondiale. Comme le professeur indique dans le document :

    "Pour être significatif, les stratégies devraient couvrir la période de temps de plusieurs décennies. “ Trente-cinq à quarante ans semble un bon compromis entre la nécessité de donner suffisamment de temps pour les transformations et les incertitudes qui postulait provoquée par l’allongement de la période de temps. "

    Dans son article intitulé « les 40 prochaines années : Stratégies de transition vers le chemin vertueux vert : Nord / Sud / Est / Global », Sachs décrit avec précision non seulement la durée de temps », visant à aboutir à une société mondiale, mais aussi quelles mesures devraient être prises d’assurer « stabilisation de la population » :

    Afin de stabiliser les populations du Sud par des moyens autres que les guerres ou d’épidémies, de la campagne simple pour le contrôle des naissances et de distribuer des contraceptifs s’est avéré assez inefficace."......

    .....Comme l’a récemment fait surface "Texte danois" illustre clairement, le FMI et la Banque mondiale auront toujours le dernier mot dans la construction de tout système international.

    http://www.blacklistednews.com/news-6635-0-32-32--.html

    L’autre versant (caché) qui doit etre sauvegardé d’ou Copenhague :

    CDS, CDO, OTC, RMBS - Deux décades perdues : le PIB furtif et fictif - Le PIB d’initié

    Par Thomas, le Cimbre, le 1 décembre 2009,

    http://www.renovezmaintenant67.eu/index.php?post/2009/12/01/CDS%2C-CDO%2C-OTC-Deux-décades-perdues%3A-le-PIB-furtif-et-fictif

Derniers articles sur Bellaciao :