Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Confédération Paysanne : Le Nord aussi a besoin de commerce équitable

mardi 1er juin 2004 - Contacter l'auteur - 1 com

Alors que se termine la quinzaine du commerce équitable, la Confédération Paysanne, qui se bat depuis des années aux côtés des acteurs de la solidarité internationale pour changer les politiques agricoles et économiques de l’UE, se félicite du succès de cet événement. Elle constate cependant que derrière les louables intentions des uns se cache le calcul politique des autres. Il en va ainsi de la grande distribution (et notamment les enseignes Leclerc et Carrefour) qui tente de récupérer ce concept pour mieux cacher ses pratiques quotidiennes d’exploitation des producteurs et d’infantilisation des consommateurs. Aujourd’hui, d’un bout à l’autre de la planète, la logique marchande, uniquement basée sur le profit et la concurrence, a pris le pas sur les solidarités et les démarches éthiques. Pour notre syndicat paysan, la notion de commerce équitable est donc plus que jamais pertinente.

En effet, l’équité, entendue comme droit au partage juste des richesses produites et à l’accès des plus faibles à un revenu décent, constitue une des bases de nos revendications. Or, ce qui fait le quotidien des paysans du Sud est en train de se reproduire au sein même de l’Union Européenne. Avec la baisse permanente des prix à la production (- 25 % en moyenne en dix ans), 40 % des paysans français ont ainsi un revenu inférieur au SMIC et 20 % inférieur au RMI. Face à cette réalité douloureuse, les paysans sont amenés à réduire en permanence leurs coûts de production, au détriment de l’environnement, de la qualité des produits, et du bien être social de leur famille et de leurs salariés. Les paysannes et les paysans qui refusent ces pratiques contraires à leur éthique sont condamnés soit à survivre grâce à un investissement personnel déraisonnable, soit à stopper leur production. Chaque année en France, ils sont ainsi entre 30 et 40 000 à mettre un terme à leur activité.

Pour la Confédération Paysanne, la notion de commerce équitable est donc un des piliers nécessaires à la réalisation de la Souveraineté Alimentaire. Mais elle n’est pas la seule. Des politiques de répartition des productions, de gestion des marchés agricoles, de garantie de prix, de contractualisation entre l’amont et l’aval et de protections douanières sont indispensables pour que partout, le commerce devienne équitable pour tous.

http://www.confederationpaysanne.fr/

Mots clés : Agriculture - Pêche / Solidarité / Syndicats /

Messages

  • Nord/ Nord quand vous avez dit solidarités au Nord !

    l’équitable dépasse le Nord/Sud bien entendu et là les pompiers pyromanes de la grande distribution ont l’occasion de la fermer (alors qu’ils nous abreuvent toute l’année avec des campagnes publicitaires agressives).
    Mieux ils jouent avec le marketing triomphant pour nous convaincre de mieux consommer ! Freiner la consommation, ça c’est urgent !
    récupération ? demandez au landerneau de la distri de s’acheter une conscience à un autre compte car nous n’avons pas les mêmes calculettes...
    Ethique, équitable, soyons plutôt responsable, transformons l’achat en acte politique
    L’AMAP fait partie des alternatives, le maintien de la paysannerie est vital !
    Avec la Conf’, nos faux et nos fourchettes, haro sur les OGM et sur les produits décérébrés. Ouvrons la bouche pour rejeter l’inacceptable et affirmer notre responsabilité en digérant nos produits équitables...
    et avec les paysans du Nord aussi

    Le miel du Guatemala serait-il plus savoureux que celui du Gatinais ?
    (avez-vous pensé à toutes ces filières-transport-qui ne sont pas équitables ?)

    Citoyen debout !

Derniers articles sur Bellaciao :