Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Fermeture définitive du Jardin Solidaire

mardi 30 août 2005

Mercredi soir, après une ultime soirée de fête, le Jardin Solidaire situé rue des Haies Paris 20é va définitivement fermer.

Comment en est-on arrivés là ? Pourquoi une initiative qui réuni les habitants du quartier dans toute leur diversité n’est-elle pas pérennisée ? Comment un lieu où les enfants qui ne peuvent pas partir passent toutes leurs vacances peut-il être purement et simplement détruit ?

Parceque dans cette histoire, on a toujours opposé les partisans du jardin aux partisans du gymnase qui va être construit à sa place.

Parceque les animateurs du jardin ont commencé par squatter l’endroit avant de régulariser la situation en signant la charte main verte. Pour autant, certains et certaines ont continué à les considérer avec défiance.

Parceque la municipalité utilise à tord et à travers cet argument infantilisant : si cela doit faire des histoires pour rendre le terrain, la municipalité ne prêtera plus de friche aux associations qui le demanderont.

Parceque l’association du Jardin Solidaire repose sur le travail énorme de quelques personnes et que la municipalité parie sans doute sur l’épuisement de ces bonnes volontés. N’entend donc pas dire que ce genre d’association de tient jamais dix ans ?

Et pour cause !

Les projets atypiques ont le tord de ne pas entrer dans des cases, ils ne sont pas prévisibles, on ne peut pas les planifier dix ans à l’avance. Alors, on les aide au compte-gouttes, on ne leur accorde aucun moyen de se consolider pour leur reprocher ensuite leur fragilité ....

En proposant l’extension du jardin Casque d’or pour y déménager le jardin solidaire la municipalité a semé la zizanie parmi les habitants du quartier car cette parcelle était auparavant destinée à d’autres associations. Mais surtout elle a montré qu’à ses yeux le projet prioritaire était le gymnase.

Il n’a en effet jamais été question de chercher un autre terrain pour y construire le gymnase.

Mais pourquoi donc ? Mais enfin, soyez réalistes ! Cette construction est prévue depuis dix ans, le gymnase correspond à la revendication des parents d’élèves du collège Henri Matisse et il y aura même quelques logements sociaux autour.

J’en conclue donc que les projets lourds et onéreux sont prioritaires et qu’une initiative citoyenne basée sur l’Humain, la Fraternité, légère et fragile ne représente au yeux de la municipalité que des emmerdements. Car il fallait voir, pendant la réunion publique du 18 mai, Monsieur le Maire fulminer quand des amoureux du jardins ont eu l’audace de demander s’il n’était pas possible de construire le gymnase ailleurs !

Impossible ! Hors de question !

Soyez réalistes !

Soyons réalistes et ne nous demandons pas pourquoi il n’a pas été possible de le construire un peu plus haut dans la rue avec le terrain de foot qui existe déjà. Et les logements ? N’auraient-ils pas pu être construits autour du jardin ?

Impossible ! Soyons réalistes. Les enfants, les
adolescents et les jeunes adultes qui passent leur temps libre dans le jardin, surtout l’été, y compris le soir, eux aussi vont être réalistes. Il vont sans doute investir d’autres endroits, des lieux qui ne seront pas forcement autorisés et qui leur enverra t-on pour les déloger ?

La police.

Francesca : Parisienne en colère.