Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

GCOS = Grenelle Complètement Occulté à Strasbourg

mardi 29 janvier 2008

GCOS = Grand Contournement Ouest de Strasbourg
GCOS = Grenelle Complètement Occulté à Strasbourg

Bonjour,

Je suis conseiller municipal dans une petite commune du Bas-Rhinqui est concernée par un projet d’autoroute dont la presse et les « grands élus » ne cessent de répéter qu’elle est nécessaire car elle « désengorgera Strasbourg » alors que la commission d’enquête publique, citant elle-même les mémoires de la Direction Régionale de l’Equipement, affirme que « le désengorgement de I’A35 n’est pas l’enjeu ni l’objectif du GCO » .

Je fais partie du Collectif « GCO non MERCI » et ai publié sur Myspace une chanson « GCO non MERCI » à l’adresse suivante
http://www.myspace.com/gcononmerci
et j’ai déjà contribué à Bellaciao notamment sous le lien suivant :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article52554#forum188927

Malgré tous nos efforts et après avoirété reçus à Paris par le chef de cabinet de M Borloo, celui-ci vient de signer le décret de déclaration d’utilité publique du projet.

Le déroulement du dossier de cette autoroute, en contradiction complète avec les engagements du Grenelle de l’Environnement, montre aussi que les principes de la république peuvenr être parfaitement baffoués quand il s’agit d’aménagement du territoire et de l’intérêt privé de grandes sociétés d’autoroutes.

Merci de lire la suite !

Cordialement,

Christian
GCOnonMERCI

Le GCO est plus que jamais d’actualité.

15/1/07 : la commission d’enquête publique rend un « avis favorable avec réserves » après avoir reçu 2731 avis négatifs et seulement 538 positifs dont 50% pensaient à tort que le GCO résoudrait les bouchons.

Après les présidentielles, le collectif a alerté M. Juppé puis MM. Borloo, Bussereau et Mme Kosciusko Morizet.

Le 7/9/07, le Président de la République promettait que le GCO passerait « en Conseil d’Etat sans passer par le Grenelle de l’Environnement » ce qui lui a valu 3373 mails de protestation à l’Elysée (petitions1 umL www,elysee.fr www.cyberacteurs.org)

Le 25/10/07, dans son discours final du « Grenelle » il annonçait « pour tous les grands projets, par exemple ceux soumis à une enquête publique, la décision négociée « à cinq » (ndr : syndicats, entreprises, ONG, élus, administration) se substitue, dans toute la mesure du possible, à la décision administrative. » et « Premier principe : tous les grands projets publics, toutes les décisions publiques seront arbitrées en intégrant leur coût pour le climat, leur coût en carbone (...) leur coût pour la biodiversité. Très clairement, un projet dont le coût environnemental est trop lourd sera refusé. »

22 au 26/10/07 Emission Bleu Ciel sur France Bleu Alsace :
M Zeller et Mme Keller interveiwés par Guy Wach de France Bleu Alsace : leurs arguments pro-GCO ont prouvé qu’ils ne connaissent pas le dossier.

Le 6/11/07 Fabienne Keller est allée plaider à Paris « la nécessité de transformer l’A 35 en boulevard urbain, avec une circulation apaisée et une voie réservée au transport collectif, ancienne ambition de l’agglomération qui suppose l’établissement du contournement autoroutier. »(DNA 7/11/07)

Le 6/11/2007 : La Commission européenne adresse à la France une mise en demeure en raison de ses efforts insuffisants pour préserver le Grand Hamster d’Alsace, espèce « très menacée », protégée par la convetion de Berne et dont la construction du GCO signerait l’arrêt de mort. L’amende pourrait atteindre 17 ou 100 millions d’€ selon les sources.

17/11/2007 : Le GCO devient le seul sujet des questions du public lors du débat sur le réchauffement climatique organisé par les Rendez-vous Citoyens du Climat avec Yves Cochet et Philippe Richert (Président du Coseil Général du Bas-Rhin »).

27/11/2007 : Le comité permanent de la convention de Berne place la France sous surveillance. Elle lui reproche son manque d’efficacité dans la sauvegarde du Grand hamster d’Alsace

11/1/2008 : Une délégation du Collectif GCO non MERCI reçue par le MEDAD à Paris (après maints rendez-vous annulés à Strasbourg). Un simulacre d’écoute et de dialogue débouchant sur une « déclartation d’intention » faite sur un coin de table et envoyée par mail au collectif le 17/1

23/1/2008 : Signature par François Fillon, Jean-Louis Borloo et dominique Bussereau du décret "déclarant d’utilité publique et urgents les travaux de xontruction de l’autoroute A 355, grand contournement ouest de Strasbourg".
C’est le premier démenti formel des engagements pris lors du Grenelle de l’Environnement !
25/1/2008 : Communiqués de presse du Collectif, France Nature Environnement, etc
Ces prochains jours : poursuite de l’action !

Qui est ce « Collectif GCO non MERCI » ?
C’est un groupe informel, apolitique, qui rassemble surtout des élus locaux, Maires, Adjoints aux Maires, un Vice-président du Conseil Général, des scientifiques, des agriculteurs, de simples citoyens, des associations (APECI, ADEVIE,Ligne-Verte, Alsace Nature, FNE,FNAUT,etc).

Ce sont avant tout des gens qui ont pris le temps d’étu- -dier les documents présentés à l’enquête publique (tou-jours disponibles sur le site officiel www.gco-strasbourg.org/) et se sont aperçus que ce qu’on leur promettait au ni-veau politique ne correspond pas du tout au contenu des études fournies par l’Etat.
D’autres les ont rejoint lorsqu’ils ont appris que le rapport d’enquête publique affirme que « le désengorgement de I’A35 n’était pas l’enjeu ni l’objectif du GCO » (voir entre autres p 147 document « engorgement » sur http://www.gco-Strasbourg/sinformer/rapportce.ohD )

Qu’est-ce qui les rassemble ?
L’indignation et la conviction qu’il faut alerter le public pour éviter l’erreur irréparable que serait la réalisation du GCO.

Qu’ont-lis obtenu à ce jour ?
Une étude indépendante commandée par l’Etat au cabinet TTK, qui propose d’autres solutions qui méritent d’être approfondies car plus efficaces que le GCO.
Le vote unanime de motions par les conseils municipaux des communes de Duttlenheim, Eckwersheim, Vendenheim, Kolbsheim, Dingsheim, Breuschwickersheim, Pfulgriesheim, Osthoffen, Hangenbieten, Offenheim, Stutzheim, Griesheim sur Souffel... Le vote unanime de motions des communautés de communes du Kochersberg, des Châteaux, le sivom de la Souffel...

Minoritaires ? Tous de la campagne ?
Forcément, ce sont les seuls élus qui ont eu les dossiers entre les mains I Tous des écolos ? L’Alsace vote-t’elle vert ? Quelques uns étaient fermement favorables au projet... avant de lire son contenu ! Un groupuscule, une “poignée d’asso- ciations” ? Combien de milliers d’électeurs ces élus représentent-ils ?

Citons le rapport de la Commission d’Enquête p.128 :
“. .nous constatons un certain nombre de confusions entre la formulation des enjeux, les objectifs à atteindre, les actions à mettre en oeuvre pour atteindre ces objectifs, ainsi que les stratégies éventuelles pouvant être menées parallèlement ou suite à la réalisation de ces objectifs. Ces confusions rendent l’approche du projet très diffi-cilement compréhensible pour le public.”

NOUS DEMANDONS LA REOUVERTURE DU DEBAT PUBLIC A LA LUMIERE DU GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT !