Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Jacques Chirac s’est contenté du "service minimum", estime Gérard Aschieri (FSU)

samedi 3 avril 2004 - Contacter l'auteur

PARIS (AP) - Le secrétaire général de la FSU Gérard Aschieri estime que le président de la République Jacques Chirac s’est contenté, jeudi soir, du "service minimum" et regrette que le chef de l’Etat soit resté muet sur les questions d’éducation ou le service public.

"Le président s’est contenté du service minimum. Les réponses ne sont pas à la hauteur de la situation et des attentes", a déclaré vendredi à l’Associated Press le secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU, premier syndicat de l’Education et de la Fonction publique d’Etat).

"L’intervention de Jacques Chirac est un plaidoyer pro domo sur tout ce qui a été fait jusqu’à présent. Il n’annonce que des corrections, pas négligeables, mais il reste flou", estime Gérard Aschieri.

Pour lui, quand le chef de l’Etat "dit ’la recherche, ce sera réglé’, il ne dit pas comment et ce qu’il compte faire".

Le secrétaire général de la FSU dénonce par ailleurs "le silence assourdissant sur l’école et sur l’avenir des services publics. Cela augure mal du changement de politique attendu. Tout cela est un peu pauvre par rapport à l’ensemble des mouvements sociaux qui ont eu lieu jusqu’à présent et qui continuent aujourd’hui".

Gérard Aschieri attend maintenant la déclaration de politique générale du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin prévue lundi.

"On attend que sur les corrections annoncées par le président, il donne des précisions, et surtout qu’il comble tous les manques et qu’il aille plus loin que Jacques Chirac, sinon il y aura une forte insatisfaction", prévient-il.

http://www.fsu-fr.org/

Mots clés : Gouvernements /
Derniers articles sur Bellaciao :