Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

LE 5 MARS CONTRE LA GUERRE

mercredi 26 février 2003 - Contacter l'auteur

5 mars - Réponse d’urgence avant le début des bombardements

La prochaine phase de prise de Conscience et de Résistance Pour Arrêter la
Guerre avant qu’elle Ne commence

Pas d’École, pas de Travail, les affaires ne continuent pas !

Qui que vous soyez. Partout où vous êtes. Quelle est donc cette ligne vous
n’avez pas encore franchie pour montrer votre détermination à arrêter cette
guerre ? La ligne peut être différente pour chacun. Mais quoi qu’il en soit,
préparez-vous à la franchir le 5 mars, à travers toute sorte de grands et
petits actes de courage, individuellement ou ensemble, pour arrêter la
guerre en Irak !

"Un jour en mars l’Armée de l’air et la Marine lanceront entre 300 et 400
missiles de croisière sur des cibles en Irak - plus que le nombre qui a été
lancé pendant les 40 jours entiers de la première Guerre de Golfe - pour que
vous ayez cet effet de simultanéïté, plutôt comme l’arme nucléaire à
Hiroshima, sans prendre des jours ou des semaines, mais seulement quelques
minutes." (CBS News, le 27 janvier 2003)

Si vous aviez su à l’avance ce qui allait se passer à Hiroshima,
qu’auriez-vous fait pour l’arrêter ? Des fabricants de guerre d’aujourd’hui
nous disent ce qu’ils planifient de faire, y compris l’utilisation possible
d’armes nucléaires. Cette guerre infligera une terreur indicible sur les
habitants de l’Irak, au nom de leur "libération". Elle mettra en danger les
hommes et les femmes partout la planète , au nom de leur protection. Elle
sera, sans doute, accompagné par une répression encore plus sévère aux
Etats-Unis contre les immigrants et contre des contestataires. Et elle
marquera une autre étape épouvantable - la plus terrifiante encore - vers un
avenir de guerre sans fin et de répression sévère.

Malgré l’explosion énorme des protestations dans le monde entier, y compris
ici-même aux Etats-Unis, les fabricants de guerre refusent d’écouter. Nous
devons nous appuyer sur tout qui a été fait jusqu’à présent et intensifier
notre travail pour les arrêter.

Nous devons agir sur notre conscience et résister comme si l’avenir en
dépendait - parce qu’il en dépend en fait. Nous devons inspirer, organiser
et étendre la résistance politique partout dans la société - où nous vivons
et où nous travaillons, où nous allons à l’école et où nous élevons nos
enfants, où nous jouons et où nous prions. Les étudiants ont appelé le 5
mars à une journée d’école buissonière. Nous invitons tous les groupes et
tous les gens à faire de cette journée à une journée de large résistance de
la société - un jour pour agir ensemble pour manifester notre opposition à
cette guerre honteuse, injuste et raciste et notre détermination de
l’arrêter.

Le 5 mars :

Vous pourriez vous faire porter malade (malade de cette guerre, malade du
militarisme)

Vous pourriez fermer votre affaire

Les professeurs pourraient annuler des classes.

Les étudiants pourraient projeter des grèves surprises de lycée à l’échelle
de toute la ville et d’autres actions sur les campus, se joignant aux grèves
des étudiant organisées à travers le pays.

Les conseils municipaux et les conseils de comté qui ont publié des
résolutions contre la guerre pourraient marquer la journée par des réunions
à l’hôtel de ville, des séminaires ou d’autres choses.

Les syndicats qui ont voté des résolutions antimilitaristes pourraient
appeler à des actions sur le lieu de travail.

Vous pourriez monter un piquet de la paix à la poste la plus proche ou
devant un bâtiment du gouvernement.

Vous pourriez commencer une campagne de lettres aux législateurs, présidents
et leurs secrétaires.

Vous ne pourriez établir "zone de non guerre" avec des panneaux et des
banderolles aux intersections stratégiques (comme ils font à Atlanta).

Vous pourriez accrocher des banderolles sur les ponts des autoroutes
principales (comme ils font à Chicago).

Vous pourriez venir protester devant à un établissement militaire, avec les
actes de résistance passive "supportant" les soldats en essayant d’empêcher
la machine militaire U.S. de les envoyer à la guerre.

Les maisons de prière pourraient appeler à des services spéciaux ce jour ;
pourrait appeler leurs congrégations à protester devant les bureaux de
recrutement de l’armée ou ailleurs ; elles pourraient ouvrir leurs portes
aux objecteurs de conscience.

Vous pourriez vous engager dans l’action directe non violente aux
emplacements appropriés.

Vous pourriez commencer un dialogue sur la façon d’inventer un monde juste
et paisible.
des convergences l’après-midi ou le soir pourraient rassembler tous ceux qui
ont mené des actions plus tôt dans la journée pour exprimer leur opposition
dans les rues et dans des réunions de communauté.

Les possibilités sont infinies, collectives et individuelles. Mettez quelque
chose d’important dans votre vie avec cette ligne que vous franchirez, Avec
des centaines de milliers d’autres le même jour.

ARRÊTER CETTE GUERRE EN IRAK.

Parmi les signataires de l’appel :

Baptist Ministers Conf. Of Greater NY and
Vicinity Fellowship of Reconciliation Forum of Concerned Religious Leaders Global Exchange Interfaith Communities United for Justice and Peace International A.N.S.W.E.R. Middle East Children’s Alliance NYC Labor Against War Not in Our Name Project Pax Christi USA Progressive National Baptist convention USA RANT Trainers Collective Southern Christian Leadership
Foundation United for Peace and Justice

Pour plus d’information et ajouter votre nom à la liste des signataires, entrez en contact avec le Comité du Moratoire à moratorium2003@yahoo.com

Mots clés : Guerres-Conflits / Manifs-actions / Mouvement /
Derniers articles sur Bellaciao :